Page 3 sur 7

Posté : 02 nov. 2006 23:47
par Carcasse
Zut, je devais répondre demain... MusselShell, tu m'as grillé avec classe !
Je t'envoie mon smiley Jicarilla.
Image

Posté : 03 nov. 2006 8:43
par Jicarilla
Carcasse a écrit :Zut, je devais répondre demain... MusselShell, tu m'as grillé avec classe !
Je t'envoie mon smiley Jicarilla.
Image


:applaudis_6: Il est mignon tous plein CARCASSE :beer1:

Posté : 03 nov. 2006 9:13
par John Mallory
Mon nom est Personne, un film qui me plaît toujours davantage à chacune de mes visions.

Gamin, j'aimais bien ce film, avant tout pour terence Hill of course, mais sans plus. Mais première grosse surprise lorsque je l'ai découvert, c'était l'absence de Bud Spencer. Comment ? Un film avec terence Hill sans Bud Spencer ? Pour moi c'était tout simplement inimaginable parce que Terence Hill sans Bud Spencer, c'est comme Laurel sans Hardy, Astérix sans Obélix, le capitaine Haddock sans ses jurons, bref c'était le choc (rassurez-vous, je m'en suis remis depuis. :mrgreen: ). Faute de Bud, il y avait Henry Fonda : l'incarnation du méchant au cinéma. Pour moi, c'était ça que représentait Fonda, car je ne connaissais qu'un seul de ses films, Il était une fois dans l'Ouest. Alors pour moi, le nom de Henry Fonda restait associé à l'un des pires méchant que j'aie pu voir à l'écran (alors qu'en fait son rôle prenait un contre-pied par rapport à ses rôles précèdants, mais celà je l'ignorais complétement et je ne le découvrirai qu'un peu plus tard). Je me disais alors que Terence n'avait pas trop intérêt à faire le malin, s'il ne voulait pas se faire descendre aussi sec par le redoutable Franck :lol: . Mais Jack Beauregard s'est finalement révèlé être différent du redoutable tueur d'Il était une fois..., la froideur en moins et une touche mélancolique en plus. Par contre en face, Terence Hill restait égal à lui-même et je me régalais de ses gags (pêche au poisson à la manière de Personne, Terence qui essaie le chapeau de Beauregard, le concours de tir et de boisson, les baffes à volonté). Pourtant, au final le film demeurait plutôt étrange, car contrairement à un Trinita ou autre production à la Terence Hill, Mon nom est Personne prenait par moment un ton plus sérieux et même mélancolique (surtout au travers du personnage de Jack Beauregard). J'aimais bien, mais je le trouvais un peu spécial.

Ce n'est que plus tard, que j'ai vraiment commencé à adorer ce film et même à le considérer comme un véritable chef d'oeuvre. Je le vois aujourd'hui comme un film plus sombre et crépusculaire (malgré tous ses côtés comiques et les mimiques de Terence qui continuent de faire mon bonheur), marquant la fin d'une époque. J'irai même jusqu'à dire que ce western représente un peu le chant du cygne du western italien (hé ouais, rien que ça. cool ), voulu par Sergio Leone. Ce dernier avait été le grand artisan de l'explosion du western spaghetti. Avec Mon nom est personne, il en marque la fin, produisant ce film très particulier qui mêle à la fois ce que Leone aime dans le western et ce qu'il n'apprécie guère. Il ne goûtait pas beaucoup à l'humour à la Trinita, aux baffes à gogo et aux concours de pets, mais pourtant il prend Terence Hill dans son film (pour moi, Mon nom est Personne est très clairement un film de Sergio Leone. Même s'il a laissé la réalisation à Valerii, on sent que c'est lui qui tire toutes les ficelles). Ainsi, il fait une sorte de synthèse générale, regroupant ce qui se fait de mieux dans le genre, avec ce qui se fait de pire. Mais comme moi j'aime tout ça (le western, c'est comme le cochon, tout y est bon. :mrgreen: ), c'est ce qui fait que ce film est unique et que je ne me lasse pas de le revoir, encore et encore et de toujours y trouver du plaisir.

Donc voilà, Mon nom est Personne n'est pas un film comme les autres. C'est un chef d'oeuvre absolus, rien que ça (cet avis n'engage que moi, grand inconditionnel de Terence Hill que je suis). :D

La séquence des paires de bafs !

Posté : 04 nov. 2006 21:56
par Daniel
:lol: Merci beaucoup Personne pour ce lien de Mon nom est personne sur You Tube. Je dois t'avouer que cette séquence est a pissé de rire.

Je me demande... Combien de temps a dû prendre aux comédiens et au réalisateur pour tourner cette scène d'une durée de 2 minutes 9 secondes ?

La chorégraphie parait simple à première vue mais elle est en réalité terriblement complexe. La coordination des deux comédiens est tout simplement parfaite.

:cry: Au fait, c'était la toute dernière prestation de Henry Fonda dans un western au cinéma.

Posté : 05 nov. 2006 9:00
par Personne
Merci Daniel! :wink:

Elle serait de Sergio Leone, pour se moquer du genre spaghetti comique qu'il exécrait! Moi aussi je la considère comme un vrai petit chef d'oeuvre! Le comédien qui se prend des baffes est Français, il s'agit de Marc Mazza. Par contre c'est la fin que je préfére cool . Quand Personne récupère son cache poussière, le geste de peur du premier Cowboy et ensuite les petites claques dans la tronche à l'acteur qui ressemble à une belette! :mrgreen: Qui est-ce d'ailleurs?
Je suis toujours mort de rire en revoyant cette séquence!! :lol:

http://www.youtube.com/watch?v=PyPlSoC4eWw

Par contre j'ai du mal avec le doublage anglais! :?

Posté : 05 nov. 2006 10:04
par John Mallory
Personne a écrit :... les petites claques dans la tronche à l'acteur qui ressemble à une belette! :mrgreen: Qui est-ce d'ailleurs?


Il s'agit de Neil Summers.
On peut également le voir aux côtés de Terence Hill dans Lucky Luke (1991), où il interprète son adjoint.


Image

Posté : 05 nov. 2006 10:10
par Personne
John Mallory a écrit :
Personne a écrit :... les petites claques dans la tronche à l'acteur qui ressemble à une belette! :mrgreen: Qui est-ce d'ailleurs?


Il s'agit de Neil Summers.
On peut également le voir aux côtés de Terence Hill dans Lucky Luke (1991), où il interprète son adjoint.


Image


Ah excellent! :D Merci John! :wink:

Posté : 05 nov. 2006 10:22
par John Mallory
De rien. :wink:

J'adore particulièrement le moment où il serre les dents de rage. Et puis quel doublage français il a, avec sa toute petite voix. :mrgreen:

Posté : 05 nov. 2006 11:07
par Personne
John Mallory a écrit :Il s'agit de Neil Summers.

Image


Ca me revient, il joue aussi dans Belles de l'Ouest de Jonathan Kaplan!

Image

Posté : 05 nov. 2006 14:28
par Sartana
Pour rester dans les scènes comiques de Mon nom est Personne, j'ai un faible pour celle de Jack le tabasseur "Pour une somme ridicule, il vous met sur le cul". Cette scène durant laquelle Terence Hill assène à un cowboy des tartes pendant au moins 15 secondes est fabuleusement drôle, tout comme lorsque Personne se cache derrière le tabasseur et qu'il le fait tourner pour rester caché, et que les chants d'une chorale d'enfants font passer la scène pour un jeu de récré...
Pour ma part, c'est un film remarquable qui oppose un dernier des géants malgré lui sur le déclin, à un acteur montant du cinéma comique : un pur régal de comédie, d'action, d'émotions pour un film éternellement beau et d'une profonde réflexion sur les rapports hommes célèbres/ admirateurs : un chef d'œuvre.

À propos de Neil Summers

Posté : 05 nov. 2006 14:31
par Daniel
:) Neil Summers est un acteur d'origine britannique. Il est né le 28 avril 1944 à Londres en Angleterre.

Avant d'être un acteur, il est d'abord et avant tout un cascadeur. Son premier film en tant que cascadeur fut McLintock! en 1963 d'Andrew V. McLaglen. Ensuite, il a fait des cascades dans d'innombrables westerns. Plus d'une trentaine de long-métrages et également dans plusieurs téléséries dont, Gunsmoke, The Big Valley, How the West Was Won, Little House on the Prairie, Bonanza...

Son premier film en tant qu'acteur fut le western The Animals (1970) de Ron Joy. Puis, il a enchaîné avec une série de westerns tels: The Life and Times of Judge Roy Bean (1972), Il Mio nome è Nessuno (1973), Gunsmoke (TV) (3 épisodes 1972, 73, 74),The Tracker (TV) (1988) The Legend of Grizzly Adams (1990), Lucky Luke (1991), Lucky Luke (TV-Series) (1993), Bad Girls (1994) et Two Bits & Pepper (1995).

Dans le film Mon nom est personne, il n'est pas crédité au générique, mais son personnage se nomme Squirrel.

Au fait, saviez-vous que pour un particulier, il possède l'une des plus belles collections d'objets en provenance de films et téléséries westerms au monde ? Vous pouvez voir plusieurs de ses pièces de collections au musée Gene Autry aux États-Unis.

Posté : 05 nov. 2006 18:48
par Personne
Merci pour ces précieuses informations. Donc Squirrel = écureuil pour les non anglophones. Ca lui va bien en effet! :lol:

Sa phrase culte... une chance de cocu prononcé en grinçant des dents et d'une toute petit voix comme le disais justement John Mallory! :wink:

Posté : 05 nov. 2006 22:52
par akpstyl
Mais mais mais !!! Tout est dit sur le film ya plus rien à dire, en tout cas sympa vos analyses je le regarderais encore d'un autre oeil :)

Posté : 06 nov. 2006 12:33
par Personne
akpstyl a écrit :Mais mais mais !!! Tout est dit sur le film ya plus rien à dire, en tout cas sympa vos analyses je le regarderais encore d'un autre oeil :)


Je pense qu'il y a encore beaucoup de choses à dire.
L'omniprésence des miroirs, les lunettes de Beauregard, les sacoches de la horde qui brillent, le reflet de Personne dans la rivière... A part le côté narcissique, je ne sais pas trop comment interpréter ce genre de chose.
Les seconds rôles, parler aussi du box-office, de la "suite" de Mon nom est Personne, Un Génie, Deux Associés et une Cloche...

cool

Posté : 06 nov. 2006 13:09
par Carcasse
Personne a écrit :parler aussi du box-office, de la "suite" de Mon nom est Personne, Un Génie, Deux Associés et une Cloche...

Celui-là, je ne pourrais guère en parler... Je n'ai jamais réussi à le regarder plus de 10 minutes de rang. :shock: