La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5122
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar yves 120 » 24 mars 2018 20:09

C 'est bien ce que je disais , moi je comprend tout :lol: je comprend même que lympy
est malin , bien joué lympy excellent le coup de se faire payer un verre :wink:
seulement ce que tu sais pas ! c 'est que HART est rapia :lol: j 'ai bien peur que tu sois obliger de lui payer :wink: :num1
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2212

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 20:19

Musselshell a écrit :
Vous pourrez même finir d'accord sur tout, y compris ( et là c' est moi qui aimerait bien) sur le mystère, l' opacité, l ' insaisissable...
The Searchers est aussi un film sur le temps, qui dure, passe...et reste le plus fort...car on y comprend rien...ou trop tard, ce qui est pareil.

Oh, M... ! Alors là, Mussel, t'es trop fort pour moi ... !
Ouhou, Hart, voudriez pas répondre au monsieur ... ?

Ah, mince Yves, ce que tu m'apprends m'attriste. Mais je t'autorise toi aussi à me payer un verre ! :wink:

(J'ai tendance à souvent dire 'Merdre', moi, ces derniers temps, non ?!!)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
HART
Police Indienne
Police Indienne
Messages : 990

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar HART » 24 mars 2018 20:44

Yves est jaloux parce que je suis plus jeune et plus beau que lui.
En plus , il croit pouvoir me distancer lors du jeu de la devinette étrange , mystérieuse et machiavélique de Longway.
Mais ça n'est pas grave , c'est quand même mon pote.
Pour le verre , c'est d'accord limpy , quand vous voudrez.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5122
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar yves 120 » 24 mars 2018 21:53

OK Hart je suis quand même ton pote , mais tu es pire qu ' Ethan ! bon tu es mon pote également , malgré que de payer un verre à Limpy, là c 'est vrai que l 'être humain est difficile à cerner ... bon à la tienne là c 'est moi qui paye :beer1:
et aussi à Limpy :D

Mussel " tintin " ça t 'apprendra :lol:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2212

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 23:50

Moi je veux bien réfléchir un peu sur tes thèmes d'opacité, mystère, insaisissable et temps qui passe, Musselito, mais i' faudrait que tu me mettes le pied à l'étrier ... Et si on est que quatre-cinq à tenir la boutique ... Faudrait envoyer quelqu'un chercher des renforts à Fort Longway. Moi, j' propose que ce soit Yves. Ce gars là arrête pas de taper en douce dans la réserve de gnôle, p'is i' fait rien qu'à essayer d' nous opposer les uns aux autres ... Si les brûleurs de chariots lui rectifiaient un peu la coupe de ch'veux en route, c'est pas moi qui pleurerait.

Merci pour le verre, HART (je viens de me rendre compte que c'était tout en majuscules). Vous n'aurez pas affaire à un ingrat : je demanderai à Mussel de payer la deuxième tournée.

Bon, finalement, Yves, vu que tu proposes quand même gentiment de m'inclure dans ta tournée, c'est pas toi qu'on enverra.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2532

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar musselshell » 25 mars 2018 11:28

Ca commence par Texas, 1868.

La porte découpe le désert, puis : "Ethan?".
Une date, un nom prononcé: c' est dėjà plus sur le temps que sur l' espace que la porte s' ouvre.

Dans le désordre...

-7 ans écoulés depuis le début de la guerre civile.

- 7 ans pour ramener Debbie

- le rythme des retours chez les Jorgensen

- l' attente d' un rocking chair bien mérité pour se reposer enfin, se souvenir peut- être, ne plus rien attendre du tout, pour un vieux fou qui sait...qu' il n' y a rien à attendre, ni peut-être même à savoir...

- Les Comanches, qui sont là et ailleurs, jamais au même endroit, qu' on aurait vus ici ou là mais on ne sait plus quand...

Le temps Comanche: ils ne peuvent concevoir qu' on cherche si longtemps...
Leur temps en cercle: c' est aussi pour ça qu' on les retrouvera, grâce à ça, sans le faire exprès.

- Le temps des chercheurs: bisons dans les plaines, neige, retours, re-départs..." We'll find her"...et c' est aussi vrai que la Terre tourne.

-Le temps figé du roc de Monument Valley, témoin indifférent de la vanité des hommes, preuve aussi de ce qui fait retour...les choses reviennent là où elles ont commencé...

- L' homme vient du passé, et ce sera comme s' il y retournait

Le temps partout...avec ce qu' il emmène, transforme, dėtruit, cache mais qu'on devine... et redoute ( Debbie devenant femme), ou fige ( le roc) ou paralyse (Ethan Edwards, l ' horreur de ce fichu pays...).

Très en vrac tout ça, avec portes ouvertes enfoncées...
Peut pas tout le temps être intelligent...



Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5122
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar yves 120 » 25 mars 2018 11:54

On n 'a pas du voir le même film !
où pas en même temps !
mais pourtant , si c 'est le même :num1 comme quoi les vues de l 'esprit , nous voyons les
mêmes images et la réflexion , l 'explication est différente comme " un mauvais remake "
c 'est dingue la pensée de l 'enfance à l 'adulte ...
alors que nous sommes d 'accord en fait ça j 'en suis certain , c 'est l 'instinct qui veut ça
question d ' état d 'esprit " la liberté est un état d 'esprit " c 'est juste une question de mots de l 'évolution de chacun
et de pensées selon les circonstances du moment .
" une sorte de folie de l 'esprit et ses contradictions "
A chacun sa poésie sur " la Prisonnière du désert " Je reconnais que c 'est joliment bien dit
Mussel .

Quant à peut pas être toujours intelligent , de toi Mussel , j 'y crois pas ! par contre de Limpy et de HART là je suis d 'accord :lol: mais bon HART c 'est quand même mon pote
et pour finir , je ne suis pas d 'accord avec vous trois sur la " fin de Ethan " du à Debbie
il est est bien plus fort que vous le pensez tous les trois et Jeffrey Hunter y est aussi pour quelque chose ...
Ah mon révérend ...
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2212

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 25 mars 2018 14:56

par contre de Limpy et de HART là je suis d 'accord :lol: mais bon HART c 'est quand même mon pote

... OK, je note. Y en a un à qui je vais faire une boudouhallydaise, et qui va se retrouver Gros-Jean comme Davidélaura (ouille, c'est pas avec ce genre d'expressions qu'on va attirer des jeunes lecteurs ... hein ? un oxymore, vous croyez ?) ! Yves, nib de nib, walou, macache bono, nada, v'là c' que t'auras sur mon héritage !

Je retiens quand même "pas vu le même film ... ou pas en même temps", "c 'est dingue la pensée de l 'enfance à l 'adulte ... " et "poésie" ... et "il est est bien plus fort que vous le pensez tous les trois et Jeffrey Hunter y est aussi pour quelque chose ..."
... la fin n'est pas finie, la porte fermée est une fin ouverte et il va ressurgir, comme à a fin d'un film d'horreur où on croit que 'ouf, c'est fini' ... sauf qu'ici, on l'aime bien quand même, l'oncle 'indigne' ... (enfin, sauf patrick, le gars ci-dessous, qu'i' vaut mieux qu'i' connaisse pas le Marshal et Major Dundee ...)


Ah, OK, Muss, je vois ce que tu veux dire ... Mais du coup, t'as tout dit, ou quoi ...

En attendant, je vous livre un commentaire que j'ai trouvé hier soir, sur Youtioub, sous une analyse-intervention de Jean-Baptiste Thoret sur "TMWSLB" ...
patrick kever
il y a 2 mois
j'aime pas ford- viens de voir la prisonnière du désert - un échec total 1) le personnage de john wayne est un con de fasciste-qui a aussi choqué scorcese à l'époque(vidéo sûr youtube) 2) pas mal de personnages n'ont pas de cohérences avec leurs actes wayne qui veut tuer la petite puis dans une autre séquence l'à prend dans ses bras-le personnage de vera miles amoureuse du jeune homme semble ne pas trop verser de larmes quand elle apprends que son prétendant a marié une sqaw , et se marie avec le premier venu puis lors de son retour semble encore s'attacher à lui etc..... 3) l'humour qui ne colle pas avec les événements dramatiques subis un très mauvais film ce qui ne me donne pas l'envie d'en voir plus-malgré que j'ai le dvd des cavaliers(passable)


HART, Mussel, je vous missionne pour aller expliquer "The Searchers", "Young Mister Lincoln", "The Sun Shines Bright", "Wagon Master", "SWAYR" ... aux Béotiens, aux Corinthiens, aux tarantiniens, aux profanes et aux garçons coiffeurs (je n'ai rien contre les garçons coiffeurs en général, mais le mien a tenu, la dernière fois, des propos dignes des 'grandes heures' de l'avant-guerre, et que n'auraient pas renié monsieur Laval). Je vous accompagnerai, au cas où vous échoueriez, car moi, j'ai mes diplômes de tortures comanches ET apaches, pour convaincre les récalcitrants.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
HART
Police Indienne
Police Indienne
Messages : 990

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar HART » 25 mars 2018 18:33

Moi , je refuse la mission de limpy et tant pis si je passe en court martiale et je perds ma pension.
Je ne prends pas la position du missionnaire pour les cas désespérés.

Bien la liste de Musselshell , on peut faire son marché. J'achète " l'homme qui vient du passé , et ce sera comme si il retournait " .Par contre , j'ai besoin d'un peu de temps pour travailler le sujet.

Et si on invitait John Wayne dans ce topic pour nous dire ce qu'il pense d'Ethan ?
Oui ,oui , il est d'accord. Voici son point de vue ( je ne traduis pas mot à mot , pas envie de me prendre une sale note par Mussel , mais c'est le sens général ) :
" Je ne vois pas pourquoi Ethan ne s'en sortirait pas après la fermeture de la porte.Je suis sûr qu'il est parti sur son cheval , est entré dans une ville et quelqu'un lui a dit :
- La terre qui appartenait à ton frère et où il ne reste plus qu'un ranch brûlé , tu te souviens où elle est ?
- Oui.
- Eh bien ,le chemin de fer va passer tout près et cette terre va prendre de la valeur. Pourquoi n'y retournerais-tu pas ? Faire pousser quelque chose , construire un corral , acheter du bétail et le revendre.
Un homme fort peut faire ça , un homme qui n'abandonne pas ..."
Confidences de Wayne quelques années après le tournage ,en évoquant Ethan Edwards.
Cité par Scott Eyman dans son livre ( merveilleux , mais jamais traduit chez nous ) : John Wayne , the life , the legend . ( p.280 de l'édition originale Simon & Schuster 2014).
Yves , c'est pas la peine de ricaner ( ouais , j'avais raison , même Duke est d'accord avec moi !) , je crois qu' il a volontairement exagéré une présentation optimiste. Par nostalgie ?

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5122
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar yves 120 » 25 mars 2018 20:36

HART , bien content d'avoir l 'accord du Duke :lol: surtout par nostalgie :num1
en fait j 'aime bien ce que vous dites ! je suis à peu près d 'accord ,c 'est juste pour le "débat et le dialogue "
et puis en tant que cinéphile cela fait du bien ! positif où négatif ...
et ce n 'est pas WM qui va nous contrarier :wink:

Oui je ricane HART , trop content " d 'avoir raison " :lol: merci Duke :beer1:
Tant pis pour l 'héritage de Limpy , :wink: je suis incorruptible - euh ça dépend !
Belle pensée du Duke sur son " Ethan " :num1 merci HART .

Vous êtes coriaces .
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités