Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6984
Localisation : Albuquerque
Contact :

Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar Cole Armin » 01 juin 2011 7:47

Attention, les SPOILER sont autorisés, donc ne lisez pas ce topic avant d'avoir vu le film.
Pour ceux qui n'auraient pas vu le film, merci de vous référez à ce topic : http://www.westernmovies.fr/forum/viewtopic.php?t=2921

Tous les documents sont à poster dans ce topic :
viewtopic.php?f=20&t=12462


Que le débat commence!
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar Pike BISHOP » 01 juin 2011 17:12

Pas évident d'en posséder ou en trouver une excellente copie...
souvent recadré avec les VHS...ou sur passage TV..Et souvent la séquence prégénérique est absente...
Un ranch isolé dans la nuit..
deux femmes une fillette dorment... Une hache sanglante vient briser la fenêtre, des peaux-rouges dont au costume
on soupçonne la tribu attaquent les femmes, jettent la gosse dans la cuisine...elle s'appuie sur le mur du fond
les yeux exorbités et voit (devine) en ombres sur le plafond ses parentes violées et massacrées...
On comprendra ensuite dans le film pourquoi on retrouve toujours la gamine dans ses cauchemars le dos collé à un mur...
Générique en plongée sur fond de canyon où galope un escadron de l'US Cavalry...
En français c'est une stupidité..
Un des "pitch" du film est de savoir à quelle tribu , les maraudeurs, pillards, violeurs, tueurs ,appartiennent..Kiowas ou
Apaches..Là plus besoin de se poser la question !!!
En Anglais.. "A thunder of drums"...D'où il sort, ce tonnerre de tambours ??? Les indiens sont invisibles les 5/6° du film
se cachent et ne veulent surtout pas dévoiler leur présence.. et si les cavaliers sont aussi discrets que des éléphants
ils ne battent pas le tambour dans la cavalerie !!!
Référence à tous les "DRUMBEAT" ou "APACHE DRUMS" ou "DISTANT DRUMS" qui eurent beaucoup de succès ?..
A part cela..Le film est assez remarquable pour donner matière à discussion ...
If they move, kill'em !!

Quincannon
Etranger
Messages : 3

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar Quincannon » 04 juin 2011 20:37

Il n'a toujours pas été réédité en DVD alors que c'est un excellent film sur les guerres indiennes. Ce film est teinté d'un certain réalisme. Par exemple, l'odeur des cadavres en décomposition avec la chaleur. Si je me souviens bien, dans une des scènes du début, la patrouille de cavalerie, qui a été accrochée par les indiens, transporte deux de ses hommes tués durant l'attaque et dont les cadavres, avec la chaleur, dégagent une odeur pestilentielle, à un tel point que les cavaliers sont obligés de mettre leurs foulards sur le nez.
Il y a auusi la scène du paiement de la solde, où tous les soldats transforment leur solde en whisky et s'énivrent jusqu'à ce qu'ils n'aient plus de sous. L'officier commandant le fort fait installer une corde qui délimite l'enclos où sont autorisés à se saouler les hommes, afin qu'ils n'aillent pas importuner les femmes du fort. Bref, ce film sort un peu des terrains battus en ce qui concerne la vie quotidienne dans les postes de l'US cavalry à cette époque.

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar Pike BISHOP » 13 juin 2011 21:16

Sympas les échanges sur l'ami FRITZ, NIETSZCHE et l'existence d'une divinité reconnue ou niée dans l'oeuvre de l' Autrichien à monocle..
Mais le film du mois c'est un JOSEPH.M.NEWMAN non ?...Fallait poster un peu plus tôt les gars..En Mai !!! (fais ce qu'il te plait..C'est bien connu..)

Difficile de vraiment dégager une thématique chez ce cinéaste pas toujours de premier plan...S'il avait commis une troisième oeuvre sur l'US Cavalry
on tiendrait l'exacte trilogie inverse de celle de PAPPY.... On pourrait coller FUREUR APACHE d'ALDRICH derrière ses 2 opus et ça la ferait !!!
Aussi bien dans "FORT MASSACRE" que dans ce "TONNERRE APACHE" on assiste à un démontage de la fameuse communauté fraternelle Fordienne...
Si il y a solidarité, elle n'est guère tenue que par l'uniforme, que par la crainte qu'inspire l'officier (le sergent dans FORT MASSACRE) commandant
le danger commun auquel on ne peut échapper individuellement..Sinon on a une description au vitriol de ce qu'est une garnison ou une partie de troupe..
Un ramassis de toutes les tares de l'être humain...Grandes gueules ou lâches, cossards ou tire au flanc...Haineux et veules dans "FORT M..."
Ceci est encore empiré dans "TONNERRE..." ça va du débile léger..Le joueur de guitare, au débile profond..aux ivrognes, aux obsédés sexuels
au trafiquants et maître-chanteurs... Le personnage de BRONSON cumule presque la totalité de ces tares et pourtant on arrive presque à le
trouver sympathique.... Face , et à la tête d'un tel ramassis, les officiers paraissent des intellos.. En effet, on peut les traiter de "supérieurs"...
Heureusement que le commandant ('extraordinaire BOONE, rugueux et bourru) est compétent et responsable, sinon une telle troupe deviendrait
la poignée sacrifiée à la haine raciste de McCREA dans le film précédent, ou les sanguinaires monstres de "SOLDAT BLEU"...
Ceci dit..L'officier qui connait son métier et son aride désert (purgatoire ou enfer auquel il est condamné à vie) n'en est quand même pas un
modèle particulièrement enviable....Tanné, blanchi sous le harnais, comme son indispensable sergent-major à l'intellect limité à ses fonctions
de primate en uniforme..Il n'a devant lui qu'une vie de solitaire, qu'une dureté indispensable pour appliquer une discipline de fer..et une fois
obéi et ayant rempli ses missions et fonctions que la bouteille pour seul plaisir dans sa carrée janséniste..On se demande ce que sera devenu
le lieutenant novice (HAMILTON) quelques années plus tard...
If they move, kill'em !!

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2505

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar limpyChris » 13 juin 2011 22:29

Je crois l'avoir déjà écrit, mais, y a pas, Pike s'y entend pour vous donner envie de (re)voir un film. (Et bien vu ce rapprochement avec "Fureur Apache" qui ferait le troisième opus d'une trilogie sombre en pendant à celle de 'Pappy'.) Et de rappeler certaines choses ... Je n'ai pas revu ce "Tonnerre Apache" depuis des lustres, et ne m'étais pas rendu compte que J.M. Newman en était le réalisateur. Ne m'étais pas rendu compte que c'était le même réalisateur qui avait tourné "La Dernière Flèche", 'gentil classique' des 50ies -que j'avais bien aimé lorsque je l'ai vu gamin-, et ce "Tonnerre Apache" -que je n'avais pas aimé ado, attendant sans doute l'arrivée d'Arlésiapaches promis par le titre français, mais aussi, certainement, en lisant la description de Pike, 'dérangé' par un cynisme auquel je n'avais pas encore été trop habitué à l'époque. Je serais bien curieux de le revoir, mon appréciation ayant déjà changé sur un certain nombre d'autres (Je me suis même pris à apprécier, entre autres, "Corri Uomo Corri" -vu pour la première fois il y a quelques mois-, alors ...)
Entre les deux, il y avait donc "Fort Massacre", dont j'ai gardé un bon souvenir, pour son côté déjà âpre.
Voilà encore trois titres pour Sidonis, ce qui nous permettrait de voir le parcours de ce réalisateur ... ? (et, avec "Apache Drums", compléter les westerns avec Apaches ...)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5055
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 juin 2011 10:18

J'aimerais participer qq peu au débat,un ami ayant réussi à me le prendre en VOST sur Ciné Classics...La scène pré-générique est bien présente et assez réussie ma foi...J'avoue que j'ai cependant été qq peu déconcerté malgré de bonnes idées(Richard Boone toujours bon,Charles Bronson indiscpliné...)car...Y sont où les Indiens??(Avant la fin je veux dire...)


Faudrait cependant que je le revois afin de donner un avis un plus constructif... :?
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar Pike BISHOP » 30 juin 2011 18:56

Pas grand succès ce pauvre "THUNDER of DRUMS"....
Refroidis par la douche froide qui a suivi les gentils délires de MUSSEL et GILSON ????
Dommage ! sans doute pas assez de forumeurs ayant une copie dispo ?
Moins flamboyant qu'un JOHN FORD....
Il y a pourtant de beaux mouvements de caméras, insistants sur la rugosité du terrain...Plongées dans les canyons, contre plongées
sur les escadrons dévalant les collines abruptes...Déjà avant "ULZANA'S RAID" on insiste sur l'âpreté du pays...Un désert où pour survivre
il faut des hommes durs, impitoyables...sachant discerner l'ennemi à la moindre levée de poussière sous le vent..au reflet du soleil
sur le métal...Sachant flairer comme les animaux..Insistance des odeurs pestinentielles des cadavres...
Plan très fort du bivouac choisi par le lieutenant débutant, tancé aussitôt par son chef...Un lieu putride...La caméra s'élève et découvre
dans une anfractuosité, sous eux, les dépouilles de la patrouille précédente massacrée..."C'est avec de telles erreurs qu'on laisse sa
vie dans ce pays" ..ALDRICH répondra un peu plus tard.."Le premier qui commet une faute, compte ses morts !!!"...

On se s'attarde pas ici sur l'indien...Dur, on le sait...Terrible puisque en guerre, en raid meurtrier..A part la séquence initiale, une
entreprise solitaire d'un kamikazé au fort..Jusqu'à la fin nous n'en verrons rien..Qu'indices..Crotins et grains d'avoine..leurres et faux
indices.. COMANCHES, APACHES ?...Bien sûr le titre imbécile nous a tué le suspense..

Le film s'apesentit surtout sur les hommes qui doivent vaincre et mater ce terrible ennemi..Ces animaux humains, ces bêtes sauvages..
Film de traque, de piégeage et portrait au vitriol des traqueurs..
Qui peut vivre dans un tel environnement que quelques rebuts et grandes gueules...Tous plus ou moins tarés , avec comme avenir
une fléche dans le bide, une éventration ou un scalp...Ils ne voient pas plus loin que la solde de fin de mois pour pouvoir immédiatement
se brûler ce qui leur reste de cervelle au mauvais whisky..La plupart sont déjà endettés d'un mois sur l'autre...Ceux qui restent sobres
nettoieront le vomi et iront coucher les soulards..Le propre de toutes les casernes...Et le juteux/sergent chef se fera trois sous en trafiquant
sa marchandise..
Dans ce désert affectif masculin, ils n'ont que pour défouloir que quelques squaws , prostituées plus ou moins volontaires...Ou tenter de séduire
les pionnières de passage..Ce que pourrait le chanteur guitariste (DUANE EDDY) s'il n'était pas resté un gosse demeuré que papa/sergent rappelle à l'ordre
reste de mater..Le voyeurisme de ce qu'il se passe dans la classe supérieure, chez les officiers...
L'arrivée du jeune McQUADE (fils de général) coureur de jupons, retrouvant une de ses ex, fiancée à un de ses collègues...Et tout de suite
un adultère épié par beaucoup, presque connu de tous sauf du principal intéressé...Celui-là se fera tuer, n'ayant plus la tête à sa besogne
mais à son infortune, entrainant par son erreur la mort de sa patrouille ce qui provoque la rage du capitaine (extraordinaire et rugueux RICHARD BOONE)
qui déteste les officiers et hommes mariés..Les célibataires n'ont rien à perdre et font de meilleurs combattants..
Etonnants portraits de cet homme compétent, mais relégué au commandement dans cet avant poste sordide, de son sergent recuit dans ses
habitudes de routine et sa fidélité de chien dressé...de ces soldats tarés..SLIM PICKENS, toujours à la frontière de l'abruti congénital..
Le magnifique plouc de l'ouest qu'il caricaturera avec génie chez KUBRICK et SPEILBERG..
Et puis BRONSON..A lui seul, il cumule tout ce que personne ne voudrait être...Suffisant, méprisant, grande gueule, indiscipliné et chafouin
raciste, voyeur, maître chanteur, bagarreur et surtout obsédé sexuel au dernier degré..S'inquiétant à la fin, si les apaches n'auraient pas laissé
derrière eux une petite squaw bonne à violer....Le prodige du film est d'arriver à rendre cette ordure humaine presque sympathique...

Seul bémol..Et encore , n'est-ce pas voulu..Le côté mignon et lisse des jeunes officiers...GEORGE HAMILTON et RICHARD CHAMBERLAIN..Pas les
meilleurs comédiens du monde non plus...HAMILTON deviendra plus rugueux..On le sent..Et il est assez égoiste et peu compatissant, pour subsister
et commander..Aura-t-il en plus l'humanité de son chef ( qualité qu'il passe son temps à cacher derrière sa colère perpétuelle)..??

Ce film rejoint quelques fleurons des films de garnison...AMBUSH, 8° BRIGADE, Les REBELLES DE FORT THORN, et des tas d'autres..
Il est un des plus réalistes et remarquables..
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5055
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Tonnerre Apache - A Thunder of Drums - 1961 - Joseph M. Newman

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 04 juil. 2011 11:25

J'ai en effet revu EMBUSCADE(TCM merci Papy 2005)et FUREUR APACHE mais pas pu revenir avant la fin de la discussion...On retrouve bien le dilemme des officiers de ce film au début de FUREUR APACHE(le commandant"j'envois pas toute une troupe sans info sûre!")(Ici,Richard Boone et sa carte:"Où ils sont?")...

J'aime bien Bronson en indiscipliné...Mais il est difficile de comparer les westerns cavalerie tant ils peuvent paraître à la fois semblables et différents...Par exemple:j'ai regardé une fois FORT BRAVO puis enchaîné avec LA CHARGE DE LA HUITIEME BRIGADE...Aspects semblables,mais chacun à son style...J'essayerai d'être plus loquace avec LA PRISONNIERE DU DESERT Pike! :wink:
Image


Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités