Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Inisfree
Cavalier solitaire
Messages : 134
Localisation : Cannes
Contact :

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar Inisfree » 06 févr. 2010 20:04

C'est un film dont j'avais entendu parler au début des années 80 à l'occasion du dossier sur Lucio Fulci, mais que je n'ai découvert que récemment. J'ai été emballé, en particulier sur tout ce qui se démarque du western traditionnel, la séquence d'ouverture qui m'avait fait penser à Bunuel et ce côté au limites du fantastique (parcours initiatique, "château" perdu, le côté roi Lear du patriarche...). La fameuse scène du fouet, je trouve qu'elle prend une force étrange avec tous les convives en grande tenue habillés de blanc, sortis d'un film de Resnais ou de Visconti. En même temps, Fulci déchaine un sadisme certain, outre cette scène, dans le gunfight final quand les deux frères abattent des hommes à bout portant. Le film semble un révélateur de ce qui fera le succès de Fulci dans le fantastique, d'ailleurs cette histoire de sang qui gicle, Fulci la reprend littéralement dans "La longue nuit de l'exorcisme" et "L'au-delà" et cette fois, ça gicle vraiment.
Juste sur la dernière réflexion de Tepepa, chez Corbucci, dans les films les plus sombres, les "héros" gardent de sacrées séquelles de leurs passages à tabac. Mais il est vrai que la plupart du temps, ils n'ont même pas un bleu :)

rex lee
Caporal
Messages : 885

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar rex lee » 07 févr. 2010 17:04

Je viens de le revoir , pour l'occasion.
Que dire , qu'ajouter d'original sur ce film ? Tout a été écrit dans les bouquins , sur ce forum , sur divers sites...
Le film est très sombre , c'est sûr . Je l'avais vu en salle , lors de sa sortie sur les écrans français et avant de le revoir pour la première fois , il y a 2 ou 3 ans , je n'avais pas le souvenir d'un film violent . Et pourtant , j'étais un tout jeune adolescent , à l'époque ...Non , j'avais simplement en mémoire le personnage du frère , interprété par George Hilton. Oubliée l'histoire , oubliés les autres protagonistes , les décors , la scène d'ouverture...Aux oubliettes !
Mais ce personnage joué par Hilton , je l'avais encore à l'esprit . Sa crasse , sa décontraction , son "biberon " et ses fameux " Hey , gentlemen" , je m'en souvenais...On n'avait jamais vu ça au cinéma , un " cow-boy" qui rote ...( Avec Trinita , cela deviendra un lieu commun )
Quand j'ai vu ce Fulci au ciné , je ne connaissais que Nero , que j'avais vu dans "Django". Hilton était un inconnu pour moi , comme pour beaucoup , sans doute...Et son nom , quelques temps après m'est sorti de la tête . Et ce n'est qu'en allant voir " Je vais , je tire et je reviens " que j'ai fait le rapprochement . Et encore , sans internet , impossible de vérifier...
Bref , tout cela pour dire qu' Hilton est pour moi LA REVELATION de ce film et que depuis lors , j'ai un faible pour ses westerns , comme pour ceux d'Anthony Steffen.
Désolé pour le couplet nostalgique ...mais il est parfois utile de replacer un film dans son contexte historique , que les moins de trente ans ne peuvent pas connaitre !

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2170
Contact :

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar tepepa » 07 févr. 2010 19:21

L.. a écrit :Je dirai même :wink: : les moins de 50 ans, voire un peu plus...


:lol: J'avais pas osé le dire

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar edocle » 08 févr. 2010 9:17

rex lee a écrit :Bref , tout cela pour dire qu' Hilton est pour moi LA REVELATION de ce film et que depuis lors , j'ai un faible pour ses westerns , comme pour ceux d'Anthony Steffen.


edocle a écrit :Pour moi la vrai vedette du film c'est Georges HILTON !


Bien, pas besoin de préciser qu'on joue dans la même cours !
J'ai aussi cette admiration pour Anthony Steffen !
Ce n'est pas ça qui fait avancer le débat, mais c'est toujours agréable
à constater ! :lol: :lol:
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

rex lee
Caporal
Messages : 885

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar rex lee » 08 févr. 2010 10:48

edocle a écrit :
rex lee a écrit :Bref , tout cela pour dire qu' Hilton est pour moi LA REVELATION de ce film et que depuis lors , j'ai un faible pour ses westerns , comme pour ceux d'Anthony Steffen.


edocle a écrit :Pour moi la vrai vedette du film c'est Georges HILTON !


Bien, pas besoin de préciser qu'on joue dans la même cours !
J'ai aussi cette admiration pour Anthony Steffen !
Ce n'est pas ça qui fait avancer le débat, mais c'est toujours agréable
à constater ! :lol: :lol:
Amicalement E.
:beer1: :beer1:


Bah ! Là , on n'est pas hors-sujet ...Et puis , cela revient à dire que LE TEMPS DU MASSACRE est un film-référence non seulement pour son esthétique de la violence mais encore parce qu'il a révélé un acteur avec lequel le genre a compté ...
Tiens , dommage qu' Hilton et Steffen n'aient jamais été partenaires ...
:beer1: :beer1:

Avatar du membre
John Mallory
Guerrier indien
Messages : 489
Localisation : Lausanne (CH)

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar John Mallory » 13 févr. 2010 10:34

J'aime bien le personnage du Chinois qui fait toutes sortes de boulots dans le film pour amasser ça et là quelques dollars. On le croirait sorti tout droit d'un album de Lucky Luke. Avec son air insouciant et citant Confucius à tout va, il apporte une petite touche d'humour à un film qui, en dehors de cela, est sombre à souhait.

Hé oui, ça ne rigole pas dans les environs de la ville de Laramie, tenue par un puissant propriétaire terrien dont le fils, véritable psycopathe, échappe à son contrôle. J'adore le jeu d'acteur de Nino Castelnuovo dans le registre du fiston sadique. Il se contente de pencher la tête sur le côté, de fermer les yeux et d'arborer un sourire niais. C'est simple comme bonjours, mais ça fonctionne. :lol:

Ce dernier est donc à l'origine des principaux accès de violence qui parsèment le film (chasse à l'homme, exécution sommaire, massacre d'une famille, lifting au fouet sur Franco Nero et assassinat de son propre père, rien que ça. :mrgreen: ) et qui vont donc mener au traditionnel règlement de compte. Entretemps, le film joue la carte du mystère. Quel est le lien entre le puissant propiétaire et le héros solitaire de retour au bercail ? Tout le monde semble connaître la réponse, sauf le héros bien sûr, mais personne ne veut rien dire. Cela ne semble pas déconcerter notre héros, interprété par un Franco Nero qui se la joue à la cool façon Clint Eastwood. Pas besoin de s'énerver, la vérité finira bien par tomber. Et en effet, c'est ce qui se produit, après quelques petites tueries et l'inévitable scène du passage à tabac : le héros n'est autre que le fils caché du puissant propriétaire. Damned !

Heureusement, notre héros n'aura pas besoin de se perdre dans un puissant dilemme (doit-il affronter son père ou le rejoindre du côté obscur ? ), car à peine la vérité éclate-t-elle que les évènements se précipitent. Lucio Fulci semble avoir davantage misé sur la carte du style plutôt que de s'intéresser au fond. Tant mieux d'ailleurs. Ca évite les interminables séquences chargées en blabla inutiles. Dans l'Ouest, les tracasseries personnelles se règlent à coup de revolver. C'est simple, efficace et ça permet de gagner du temps. Dire qu'il y a des feuilletons qui durent des dizaines d'années avec ces mêmes histoires tarabiscotées de familles aux filiations peu claires. Au moins, dans le western, ça ne dure jamais plus de 2 heures et ça se règle toujours une bonne fois pour toute à la fin. cool

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 659
Localisation : A l'Ouest !

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar scorpio99 » 16 févr. 2010 21:30

le tout premier western spaghetti que j'ai visionné sur mon vidéoprojecteur grâce une grande nappe de cuisine blanche en guise d'écran ... n'y voyez aucun rapport avec les pâtes :lol: !

Que dire sinon une grande claque (de plein fouet :mrgreen:) vu l'audace de certaines scènes et cette ambiance que j'apprécie tout particulièrement dans le western européen et que je ne retrouve dans aucun autre genre.

J'y découvre aussi pour la première fois George Hilton dont je deviendrais un grand fan par la suite
(faut que je matte les gialli d'ailleurs !) cool ... faisant suite à mon admiration pour un autre acteur clé du western italein : Anthony Steffen. Comme quoi le western spaghetti n'est pas une question de génération, n'est-ce pas amigos Edocle et Rex Lee :wink: !

une dernière chose : la musique contribue beaucoup à l'ambiance du film et j'écoute en boucle le générique à la fois mélancolique et plein d'espoir :D ...

:beer1:

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar edocle » 18 févr. 2010 9:04

scorpio99 a écrit : Comme quoi le western spaghetti n'est pas une question de génération, n'est-ce pas amigos Edocle et Rex Lee :wink: !
:

Et c'est très bien comme ça ! :applaudis_6:
C'est ce qui permet à un genre de perdurer ! :applaudis_6:
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
HART
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1251

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar HART » 23 févr. 2010 8:25

Comme je le projetais au début du mois , j'ai enfin vu le DVD , séance plusieurs fois repoussée pour cause d'agenda surchargé.
Eh bien ,à l'exception notable des dernières séquences qui me semblent brouillonnes et décalées par rapport au reste du film , c'est très réussi.
Au-delà des scènes marquantes comme celle du fouet , force est de constater que le film est remarquablement construit et réalisé.Fulci réussit également les scènes plus intimistes : les " fraiches " retrouvailles des deux frères , le retour de Franco Nero dans sa " famille " , ensanglanté et humilié ,...
Oui , si il a commis des " nanars ", Fulci pouvait etre un grand metteur en scène. Je me souviens de la passionnante ( et désopilante !) interview de Venantino Venantini sur le DVD japonais de " Bandidos" ( les fameux " Macaroni Westerns " chers à Breccio , que je complimente au passage pour son achat ) où cet acteur déclarait que Fulci était un génie , un des plus grands réalisateurs italiens , comparable à Fellini !
Je regrette toutefois que dans le film qui nous interesse , le grand défaut inhérent à la plupart des westerns italiens , à savoir l'invincibilité " surnaturelle" des héros au pistolet nuit grandement à la crédibilité du film , celui-ci plus que tout autre.
Le ton sombre et pesant du film se serait mieux accommodé de scènes d'action plus réalistes et beaucoup moins " rock n'roll".Le combat final confine quasiment au grotesque , ici on arrête d'etre sérieux et on va au cirque (Fellini ? ).
Pour répondre à Tepepa au sujet du "sang qui gicle" , je dois avouer qu'il a tout à fait raison : dans mes souvenirs de ce film vu en salle au milieu des années 70 , j'avais gardé en mémoire des jets de sang sous les coups de fouet assénés à ce pauvre Franco.Eh non ! le fouet se contente de marquer de traces sanglantes le visage du héros.J'avais sublimé dans mon souvenir la violence du film.
Un passage marquant ( !!! )de cette séquence reste le moment où Nero , couvert de sang , s'effondre sur un des convives , vêtu de blanc , et macule le costume de rouge.Très fort !

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4834
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le temps du massacre - Tempo di massacro - 1966 - Lucio Fulci

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 mars 2011 16:29

Je tiens à remercier Jean-Pierre DIONNET qui me fit découvrir ce western en 2000 grâce au Cinéma de Quartier sur Canal...Bah en fait j'aime bien malgré certains passages raides(le prologue :? )...Moi aussi j'adore le Chinois qu'on hésite entre remercier parce qu'il nous fait rire ou flinguer(toujours à quémander son pognon!!)...J'adore la chanson prologue mais pas à montrer à tout le monde(une amie qui n'est pas très western l'a vue avec son père...Dilemme,à l'époque j'avais...UNE CHIENNE BERGER ALLEMAND!!LA TROUILLE INVOLONTAIRE!)
J'adore aussi le méchant farci(Nino Castelnuovo qui a dû se défouler apès LES PARAPLUIES DE CHERBOURG!!) :lol:
WESTERN A RESERVER AUX CONAISSEURS ET QUI ANNONCE BIEN LE STYLE FUTUR DE FULCI(J'AI VU L'ENFER DES ZOMBIES L'AN DERNIER...Brr!!)
Image


Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités