Le Kid du Texas - The Kid from Texas - 1950 - Kurt Neumann

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15148
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar metek » 13 août 2012 21:13

Image

Image

Image


Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 3049

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar pass » 02 oct. 2012 13:55

Première représentation à Paris le 9 Juin 1950 à L' Astor en version originale uniquement .

Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 842
Localisation : Région Parisienne

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar Trane » 05 mars 2013 11:23

Assez décevant, Audie n'est pas très intéressant et on est surpris du succès qu'il a eu quand ce film est sorti. Le scénario n'a aucun intérêt (c'est le risque des films "historiques"), les personnages secondaires sont ternes, la photo / cadrage sont plats...
Un homme qui a réussi est un homme qui gagne plus d'argent que sa femme n'en dépense. Et une femme qui a réussi est une femme qui a trouvé un tel homme. (Lana Turner)

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5086
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar Yosemite » 06 mars 2013 13:37

Pour les amateurs de westerns que nous sommes ici, je crois que l'intérêt principal de ce western est qu'il fait entrer dans le genre Audie Murphy. Bien que son rôle et son jeu soient somme toute sans grande saveur, j'ai trouvé que sa froideur traduit une détermination qui compose bien avec le personnage.
P. Brion nous parle de lui comme d'une personne inquiétante voire dangereuse, tant son amour des armes dictait son comportement imprévisible.
Un vrai Billy the Kid en somme ?
Personnellement, je comprends qu'il ait pu retenir l'attention des producteurs et des réalisateurs dans ce film, à juste titre d'ailleurs, puisque ces apparitions ultérieures dans le genre qui nous intéresse ici seront nombreuses et marqueront certains titres.
Pour autant, je ne considère pas Audie Murphy comme un des plus grands acteurs qui soit. Il me semble être un bon acteur, doué d'une typicité qui l'a servi dans le western où il a su trouver une place tout à fait honorable.
Image

En matière de typicité, il y aura bien sûr son éternel aspect de jeune homme, conforme au personnage ici, mais qui le suivra tout au long de sa carrière. Un atout certain mais une faiblesse aussi puisque physiquement comme artistiquement cela le fige un peu.

L'entourage dans ce film oscille du plaisant, avec l'amusant et plaisant Morales (Martin Garralaga), au consternant en la personne d'Irene Kain (Gale Storm) qui manifeste toujours une espèce d'application voyante à diriger son propre personnage et qui cherche à enrichir la faiblesse des dialogues avec des mimiques et des roucoulades désastreuses ! Un bel acteur m'a paru être celui qui interprète son mari en revanche, Alexander (Albert Dekker) mais du fait de leurs différences, le couple paraît un peu trop improbable. Cela sert le différent qui les opposera à la fin de l'histoire certes, mais entretemps ils apparaissent un peu comme le mariage de la carpe et du lapin pour reprendre une expression un peu désuète (je vous laisse choisir la distribution entre les deux hein...).
Je crains malgré tout qu'il y ait un faiblesse dans la direction d'acteurs. Sur la capture ci-dessus, les non-tireurs et non-tirés, semblent un peu attendre que cela se passe (certes l'action est rapide mais nous sommes au cinéma... tout ceci s'anime au gré du réalisateur), par ailleurs il y a encore Irene jouant au piano, avec une application scolaire tout à fait consternante, et qui répète les mêmes mouvements de bras quelque soit la mélodie... ce n'est pas forcément de sa faute en fait quand on y pense, le réalisateur a un rôle à jouer sur la crédibilité de ce genre de scène :
Image

Pour rester sur cette séquence, il faut également souligner le mauvais choix de découpage. Le spectateur subit des longueurs inutiles alors que les scènes d'actions ne sont déjà pas légion, des courses de cavaliers au travers des plaines paraissent réutilisées à plusieurs reprise et échouent à créer du lien dans les transitions.
Pour finir, le scénario ne présente aucun intérêt et la voix off qui cherche à donner un aspect biographique au film n'est pas convaincante du tout.
Mais bon, voila, il y a l'apparition d'Audie Murphy. C'est, je crois, ce qui m'a le plus intéressé dans ce western, d'autant que (je me répète), je comprends qu'il ait pu attirer les regards et trouver sa place dans le genre.
Bref, un western tout à fait modeste mais qui présente un intérêt historique... et par pour le personnage de Billy The Kid d'ailleurs.
Yo.

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7371

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar Longway » 21 déc. 2014 13:58

Fiche Télé 7Jours.
Diffusion : Dimanche 7 Juin 1970 sur la deuxième chaine de L'ORTF.

Image

( Collection Pass )

Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 842
Localisation : Région Parisienne

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar Trane » 09 oct. 2015 11:37

Nouvelle vision (3ème), nouvel ennui, rien ne resort de ce film ou on a l'impression que Audie a une paralysie faciale.
Un homme qui a réussi est un homme qui gagne plus d'argent que sa femme n'en dépense. Et une femme qui a réussi est une femme qui a trouvé un tel homme. (Lana Turner)

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4023
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar Abilène » 12 oct. 2015 0:09

Image

Image

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23990
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 16 avr. 2017 15:18

le dvd italien
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8404
Localisation : oregon

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar lasso » 23 janv. 2018 10:05

Revu ce bon Western, Biographie de Billy the Kid + mélangé de fiction, donne un bon spectacle, qu'on a plaisir à revoir.
Il est difficile de montrer une autre version, plus véridique, puisque tout est légende. Le visage aigri d'Audie représente
bien la caricature, de ce Personnage Historique, qui n'était en aucun cas un joyeux compagnon.

ImageImage


titre allemand --- VERFEMT - "Hors-la-Loi"

ImageImage

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15148
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar metek » 26 mai 2018 0:52

Audie Murphy, Gale Storm - 1950) The Kid from Texas

Image


Audie Murphy, William Talman - The Kid from Texas (1950)

Image


Audie Murphy - The Kid from Texas (1950)

Image

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1898
Contact :

Re: Le Kid du Texas - The Kid From Texas - 1950 - Kurt Neumann avec Audie Murphy

Messagepar Moonfleet » 21 juin 2019 16:10

Image



Le Kid du Texas (The Kid from Texas - 1950) de Kurt Neumann
UNIVERSAL


Avec Audie Murphy, Gale Storm, Albert Dekker, Shepperd Strudwick, Will Geer
Scénario : Robert Hardy Andrews & Karl Kamb
Musique : Milton Schwarzwald
Photographie : Charles Van Enger (Technicolor 1.37)
Un film produit par Paul Short pour la Universal


Sortie USA : 01 mars 1950


Comme son nom l’indique, Kurt Neumann est un réalisateur d'origine allemande. Né à Nuremberg, il vient à Hollywood diriger les versions allemandes et espagnoles de films américains avant de tourner ses propres œuvres. Tom Mix ayant été l’un des premiers comédiens qu’il eut à diriger, il va de soi que quant il mit en scène The Kid from Texas, le western lui était déjà familier. Mais il restera avant tout réputé pour avoir réalisé quatre films de la série RKO des Tarzan avec Johnny Weissmuller, et surtout, son titre de gloire, un classique du cinéma fantastique datant de 1958, La Mouche Noire (The Fly). Le Kid du Texas a été tourné par Kurt Neumann en 1950, la même année que Rocketship X-M (24 heures chez les Martiens), agréable film de Science Fiction. Peu connu de nos jours (et pour cause : il s’agit d’un tout petit film de série sans grand intérêt), The Kid from Texas marque néanmoins une date pour avoir été le premier western avec Audie Murphy en tête d’affiche ; le premier d’une quarantaine, quasiment tous tournés sous l’égide de la Universal pour qui le comédien fut une immédiate et formidable manne financière, l’une de ses stars les plus rentables, et ce, dès le film qui nous intéresse ici, immense succès à l’époque. Si dans ces débuts son jeu dramatique ne nous convainc guère, sa souplesse, ses gestes, sa démarche et sa vitesse d’exécution lors des séquences d’action nous le font trouver immédiatement très à l’aise dans le domaine du western ; un genre qui lui irait comme un gant et qu’il ne quitterait désormais plus jamais.


Image


1879 ; Lincoln County (Nouveau Mexique). Un groupe d’hommes vient arrêter pour meurtre l’avocat Alexander Kain (Albert Dekker) et son associé dans l’exploitation d’un ranch, Roger Jameson (Shepperd Strudwick). Ces derniers se défendent en expliquant que les hommes tués l’ont été alors qu’ils étaient en train de leur voler du bétail. Dans la région, deux gros domaines se livrent en effet une lutte sans merci depuis quelque temps. Le Major Harper, le rival de Kain et Jameson, a même pour l’occasion embauché de fines gâchettes et s’est mis un shérif de la région dans la poche. Se trouvant sur les lieux, le jeune William Bonney, nommé aussi Billy The Kid (Audie Murphy), tue en état de légitime défense deux des hommes venus arrêter son nouveau patron ; Jameson venait en effet de lui proposer un travail d’homme de main dans son ranch. Après ce drame, Jameson demande à Billy de ne jamais plus utiliser son arme, sachant également que le jeune garçon a commis un meurtre dès l’âge de 12 ans en voulant défendre sa mère. Kain, en visite au ranch avec sa jeune épouse (Gail Storm), apprend à Jameson qu’ils sont attendus avec Harper chez le nouveau gouverneur de la région, le Général Lew Wallace. Celui-ci leur demande de cesser instamment leur conflit qui ensanglante la contrée. Pendant ce temps, quatre hommes d’Harper sous l’emprise de l’alcool, venus venger la mort de leurs ‘collègues’, attaquent le ranch de Jameson, ce dernier étant tué lors de la fusillade. Billy est effondré ; il vient de perdre le seul homme à qui il portait une forte estime, le seul à lui avoir offert une chance de recommencer sa vie à l’écart de la violence. Il jure alors de venger la mort de son bienfaiteur et devient vite un hors-la-loi…


Image


Fils d'un modeste cultivateur de coton, on sait qu’Audie Murphy fut le soldat le plus décoré de la Seconde Guerre mondiale. Malgré sa très petite morphologie et son visage poupin, il portera les tenues du Far-West (et notamment sa veste de cuir noir) avec une grande classe ; son jeu intériorisé et son regard bleu-acier arriveront à lui procurer une maturité qu’on aurait eu du mal à déceler de prime abord, arrivant même à être inquiétant quand le personnage l’exigeait. Audie Murphy est loin d'être un grand acteur (au sens propre comme au sens figuré), mais dans son style de rôle, ses prestations se révèleront toujours tout à fait honnêtes. Ici, même s’il est légitime de le trouver un peu limité dans son jeu et même s’il manque singulièrement de charisme, son inexpérience et sa maladresse servent finalement assez bien son personnage, celui du fameux Billy The Kid considéré ici par la voix off comme n’étant qu’un pion au milieu de la Lincoln County War. Les auteurs, s’inspirant d’un roman de Robert Hardy Andrews (qui participe aussi au synopsis aux côtés du scénariste du superbe Whispering Smith de Leslie Fenton), ont souhaité se rapprocher de la réalité et, même si on en reste très éloigné contrairement à ce que nous laisse sous-entendre le commentateur en tout début de film, ont voulu faire de Billy le Kid non un bandit romanesque et romantique comme c’était le cas du personnage interprété par Robert Taylor dans Le Réfractaire (Billy The Kid) de David Miller (pas mauvais d’ailleurs) mais un jeune homme taciturne pris dans la tourmente d'une guerre entre deux grands propriétaires terriens. L’inexpérience du comédien arrive donc à ne pas trop se voir puisque son personnage tel que décrit par les scénaristes est loin d’être flamboyant. Il demeure néanmoins un peu trop terne pour qu’on arrive à se soucier de ce qui arrive à son personnage et semble parfois hésitant ou pétrifié par la caméra. Il sera déjà plus à l’aise les années suivantes dans des westerns de série B bien plus convaincants tels Kansas en Feu (Kansas Raiders) de Ray Enright et surtout le pétaradant A Feu et à Sang (The Cimarron Kid) de Budd Boetticher. Il est cocasse d’ailleurs de constater qu’il se mit au départ dans la peau de presque tous les bandits célèbres car après Billy the Kid, il tiendra respectivement dans les deux films cités ci-avant les rôles de Jesse James et de Bill Doolin.


Image


Peut-être par le fait de connaître l’histoire par cœur mais le film de Kurt Neumann, sans être honteux, m’a paru dans l’ensemble bien ennuyeux. Les auteurs et le réalisateurs peinent à donner du rythme à leur western pourtant peu avare en fusillades, galopades et chevauchées en tout genre. Il faut dire que les scénaristes semblent plus s’être contentés d’aligner une succession de séquences sans progression dramatique ni grand liant entre elles que d’écrire une histoire rigoureuse et bien charpentée qui aurait dû en principe nous captiver. Beaucoup de scènes dialoguées s’avèrent bien trop longues et parfois dans le même temps totalement inintéressantes comme la première conversation entre Gale Storm (très mauvaise comédienne) et Audie Murphy à propos de chèvrefeuilles, d’orangers et de citronniers ! Juste avant, nous aurons déjà dû écouter jusqu’au bout la même comédienne jouer un morceau de piano sans que la longueur de la séquence soit vraiment justifiée ; d’ailleurs, le personnage féminin n’a quasiment aucun intérêt non plus si ce n’est dans ses relations tendues envers son mari plus âgé d'une vingtaine d'années joué par le très bon Albert Dekker qui pourtant nous délivre en toute fin de film une prestation assez calamiteuse, comme s’il déclamait une tirade sur une scène de théâtre. C’est donc aussi probablement la direction d’acteur qui laisse à désirer car les seconds rôles (pas mauvais pour autant) ne font guère d’étincelles eux non plus.


Image


Sinon, nous trouvons quelques très belles séquences comme la rencontre entre le Général Lew Wallace (futur écrivain de Ben-Hur) et Billy The Kid dans les montagnes ainsi que des séquences mouvementées qui, à défaut d’être inoubliables, s’avèrent assez efficaces par le fait aussi de se dérouler sans aucune transparences au sein de superbes paysages ou, comme le dernier quart d’heure nocturne, en pleine ville où Billy et ses hommes se retrouvent cloitrés dans une bâtisse à laquelle les assaillants vont bientôt mettre le feu après avoir essayés par tous les autres moyens de déloger ses habitants. Kurt Neumann nous délivre aussi quelques séquences assez violentes pour l’époque comme un pugilat rapide et nerveux qui voit Billy The Kid mettre KO son adversaire en quatre coups de poings bien assénés ou encore cette autre mettant en scène l’évasion de prison de Billy The Kid obligé de tuer un homme en lui tirant une balle dans le visage ; un plan presque subliminal d’à peine une demi-seconde d’un visage totalement ensanglanté fait son effet. Dommage alors que le final relatant le fameux duel Billy The Kid / Pat Garrett soit si rapidement évacué et privé d’émotions. Mais les scénaristes n’ont pas voulu donner une grande place au fameux shérif, préférant s’appesantir, à juste titre d’ailleurs, sur la sanglante guerre de Lincoln Country que le Général Wallace a réussi à faire cesser. Il y avait donc un bon postulat historique de départ, de très bonnes intentions mais le tout s'avère un peu gâché par la fadeur de l’ensemble que ce soit dans l’exécution, l’interprétation ou l’écriture.


Image


The Kid from Texas marque donc les débuts dans le western d’un de ses acteurs les plus emblématiques, tout au moins dans la série B. Il s’avère néanmoins être l’un des westerns Universal les plus faibles de l’époque bénie du studio dans ce domaine (s’étendant de 1948 à 1952), Neumann et ses scénaristes insufflant de plus à travers les deux personnages des complices d’Audie Murphy un humour assez déplacé et bien lourdaud. A signaler aussi une musique du générique provenant (y compris dans son orchestration) d’un western plus ancien que je n’ai pas réussi à identifier. Avec cette histoire d’un homme devenu hors-la-loi pour venger son patron qu’il estimait plus que quiconque, on pouvait s’attendre à un western touchant ou attachant mais finalement nous nous retrouvons devant une série B très moyenne, qui reste cependant honorable mais qui ne pourra ne plaire qu’aux amateurs purs et durs du genre.

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4023
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Le Kid du Texas - The Kid from Texas - 1950 - Kurt Neumann

Messagepar Abilène » 29 juil. 2019 21:58

Image

Image

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3491
Localisation : OK Corral

Re: Le Kid du Texas - The Kid from Texas - 1950 - Kurt Neumann

Messagepar Winchester73 » 23 nov. 2019 17:04

Image
Image

Avatar du membre
Le Gaucher83
Hors-la-loi
Messages : 634
Localisation : Quelques part dans l'ouest

Re: Le Kid du Texas - The Kid from Texas - 1950 - Kurt Neumann

Messagepar Le Gaucher83 » 12 janv. 2020 10:29

J'ai bien aimé ce film sur Billy The Kid et notamment la prestation d'Audie Murphy tout en retenu et en nervosité. Je trouve que ça correspond bien à l'idée que je me fait du bandit. L'histoire sur la guerre de Lincoln est intéressante mais certes pas assez développée. Après c'est normal le film ne fait q'une heure vingt il ne faut pas l'oublier. :wink:
Et puis il y a pas mal d'action et même un peu de sang ce qui m'a surpris.
Le seul vrai bémol pour moi c'est Gale Storm. Elle est jolie mais n'est pas doué question comédie.
Billy Clanton : T'es tellement saoul que tu tiens à peine ton arme. J'parie qu'imbibé comme t'es, tu m'vois double.
Doc Holliday : Mais j'ai deux colts, alors je t'aurai tous les deux.


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités