Les compagnons de la gloire - The Glory Guys - 1966 - Arnold Laven

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
L'étranger...
Chasseur de primes
Messages : 788
Enregistré le : 15 avr. 2004 22:52

Message par L'étranger... »

J'adore cette affiche ! :D
Je suis le plus beau, le plus fort, le plus intelligent, dixit Carcasse... et vous savez quoi ? Il a raison !
Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7413
Enregistré le : 23 sept. 2005 8:23
Localisation : nord-est

Message par Jicarilla »

:sm19: Ca ne vaut que la fiche et rien à l'intérieur, pour moi des acteurs nuls avec un horrible Herve Presnell.Un film à mettre dans les oubliettes.
:twisted: Image
Carcasse
Shérif
Messages : 2478
Enregistré le : 01 mai 2005 23:00
Localisation : Boulogne 92

Message par Carcasse »

Si tu le mets aux oubliettes, mets-le dans les miennes ! :D
Enfin, à chacun son avis... moi j'adore ! cool
Heureusement que nous n'avons pas tous les mêmes goûts : de quoi discuterions-nous ?

Allez les cowboys (et cowgirls !), que chacun donne son point de vue ! :P
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3313
Enregistré le : 26 févr. 2004 13:56

Message par james »

alors la je ne suis pas mais pas d'accord avec toi je respecte ton ideé et ton opinion mais j'estime que c'est un super western sur la cavalerie avec le bon et moins bons mais il officie dans un registre a classez parmis les meilleurs post-production des anneés 60 dans le western militaire dixit "la charge de la 8eme brigade"

james, :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)
Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7413
Enregistré le : 23 sept. 2005 8:23
Localisation : nord-est

Message par Jicarilla »

:D Hello Carcasse and James :D
Bravo pour nos opinions chacun son gout ,comme les glaces,j'aime bien tous les parfums mais j'ai des préférences. :sm12:
Je vais m'attirer la foudre :twisted: J'ai la même opinion pour la charge de la 8 cavalerie:beurk un Troy Donahue juste bon à tenir une planche à surfer, et les 2 nénéttes à la poub....,je retiens de ce film que la bataille final.Je suis tres sévère avec mes westerns :P Qui aime bien chatie bien :P
Carcasse
Shérif
Messages : 2478
Enregistré le : 01 mai 2005 23:00
Localisation : Boulogne 92

Message par Carcasse »

Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, je suis également très sévère... même avec les films que j'adore !
J'ai adoré ce film et j'ai adoré "la charge..." justement parce que Troy, avec son look "QuickSilver" ne donnait pas du tout ce que son apparence semblait devoir exiger de lui.

Mais, comme tu l'as si bien dit, je préfère la vanille et ma femme, le chocolat ! Et, comme le disait le philosophe : "De l'uniformité naquit l'ennui"...

Un DVD-R à celui qui me cite le nom de l'auteur et de l'œuvre d'où c'est tiré (c'est loin, les souvenirs de terminale ?).

Allez les cowboys : "cherchez l'épingle !"
Invité

Message par Invité »

je suis egalement très critique a l'egard des westerns des anneés 60 ,surtout abordant le thème le L'US Cavalry qui etait en matiere de movies de plus en plus rare a cette epoque,rare en effet sont les producteur ou autres majors qui produisire des westerns aussi affinée que (les compagnons de la gloire) merci au trio"laven;gardner;levy" producteur et laven réal de ce western ambitieux...dixit les cheyennes,la charge de la 8eme brigade,le sabre briseé et captain mac cord(tvfilm) les glaces j'adore la pistache et toi...... :wink:
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3313
Enregistré le : 26 févr. 2004 13:56

Message par james »

c'etait moi l'invité :D
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)
Carcasse
Shérif
Messages : 2478
Enregistré le : 01 mai 2005 23:00
Localisation : Boulogne 92

Message par Carcasse »

absolu ! :D :D :D
Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7413
Enregistré le : 23 sept. 2005 8:23
Localisation : nord-est

Message par Jicarilla »

:D Tout cela de fait pas des bons acteurs dans le film.
Vivement l’été pour manger de la glace.
:lol: :lol:
Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1554
Enregistré le : 06 janv. 2007 13:57
Localisation : Valenciennes
Contact :

Message par Vixare »

Véritable western qui nous plonge au cœur de la vie militaire des jeunes recrues jusqu’à la fin pour certains, nous sommes immergés dans cet univers de jeunes conscrits décrit avec brio par Arnold Laven sans que jamais on ne n’y ennui, de plus jamais jusque là je ne me suis rappelé d’un western qui en montre tant sur la vie de tout les jours dans la cavalerie. J’ai trouvé Tom Tryon très bon et le duo Slim Pickens – James Caan très amusant, par contre Michael Anderson Jr, bof dans le genre du gamin « nunuche » :shock: et Senta Berger elle non plus pas dans son meilleur rôle. Scénario de Peckinpah ça ne m’étonne pas du tout à la vue de la noirceur du personnage du général McCabe et de la dûreté avec laquelle le personnage de Tom Tryon mène ses hommes à la baguette. Les scènes de bataille avec les Indiens sur la fin sont très réussies 8/10 :wink:
Carcasse a écrit :Et, comme le disait le philosophe : "De l'uniformité naquit l'ennui"...

Allez les cowboys : "cherchez l'épingle !"
Carcasse, je dirais que ça vient d'Antoine Houdar-La Motte dans Les nouvelles fables, non ? :lol:
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"
Avatar du membre
Todd
Garçon d'écurie
Messages : 35
Enregistré le : 20 mars 2006 14:37

"Les compagnons de la gloire" (The Glory guys) Arnold Laven (1965)

Message par Todd »

J’ai eu l’occasion de regarder dernièrement « Les compagnons de la gloire » (The Glory Guys) de Arnold Laven (1965) sur le DVD édité par Optimum Home Entertainment Classic dans la collection « Western Classics ». En anglais et sans sous-titres.

Ce film, vu pendant l’enfance, m’avait laissé le souvenir d’une production ambitieuse et spectaculaire. Pourquoi cette tentation de revoir à tous prix les films de l’enfance tant celui-ci déçoit par sa grande platitude et surtout parce qu’il témoigne de cet essoufflement du western américain dans le courant des années 60.

Chacun connaît les origines du film. Le scénario fut écrit par Sam Peckinpah qui en débuta la réalisation jusqu’à ce que la production ne lui préfère Arnold Laven, auteur d’un très médiocre « GERONIMO » en 1962. On y retrouve ainsi une partie du casting (la belle Senta Berger ou encore Michael Anderson Jr) ainsi qu’une partition musicale (sans en avoir la même ironie) très proche du « Major Dundee » de Peckinpah réalisé la même année.

Le film renoue avec la tradition du western de cavalerie initiée par John Ford dès 1948 avec sa trilogie militaire et qui a engendré nombre d’avatars : « EMBUSCADE » (AMBUSH) de Sam Wood (1949), « FORT INVINCIBLE » (Only the valiant) de Gordon Douglas (1951), « Le sentier de l’enfer » (WARPATH) de Byron Haskin (1951) etc.

Rien ne manque : l’arrivée des nouvelles recrues, le personnage du sergent instructeur, la vie et les rituels du fort, les punitions, la scène de bal, les femmes des officiers regardant partir la troupe, les bagarres viriles et la rivalité entre un capitaine et le commandant du fort.

On pense pêle-mêle, pour ne citer que ceux-là, au « Massacre de Fort Apache » (Fort Apache) de John Ford, aux « Clairons sonnent la charge » (Bugles in the afternoon) de Roy Rowland (1952) par ce procédé scénaristique consistant à inscrire la petite histoire dans la grande ou encore au plus récent « Trois sergents » (Sergeants three) de John Sturges (1962) pour ses scènes de comédie convenues.

Sur cette trame très classique, s’intègrent quelques motifs assez superficiels d’une plus grande modernité. A commencer par le générique ainsi que la partition musicale de Riz Ortolani. Au plan des mœurs, Santa Berger (qu’on retrouvera dans « Major Dundee ») est une femme libre qui mène ouvertement une double relation entre un capitaine (Tom Tryon) et le chef des éclaireurs (Harve Presnell). On est donc ici très loin des personnages de Philadelphia (Shirley Temple), de Olivia (Joanne Dru) ou même de Dallas (Claire Trevor) dans respectivement le « Massacre de Fort Apache », « La charge héroïque » (She wore a yellow ribbon) et « La chevauchée fantastique » (Stagecoach) du même John Ford.

En 1948, avec sa trilogie militaire, John Ford en mettant en scène le spectacle du régiment sur fond de musique tonitruante magnifiait aussi le souvenir des soldats américains partis combattre dans une guerre « juste » en Europe ou dans le Pacifique (il avait lui-même servi en tant que Contre-amiral). Le contexte historique de la réalisation des « Compagnons de la gloire » en 1965 est celui de l’intensification de l’engagement militaire américain au Vietnam, conflit faisant l’objet d’une grande controverse dans l’opinion. Or ce film qui raconte l’histoire d’un groupe de recrues de leur recrutement jusqu’à leur premier engagement tenait l’occasion d’une interrogation sur le sens du conflit ou du rôle de l’armée dans les guerres indiennes. Las, « Les compagnons de la gloire » n’est qu’allusif sur cet aspect et le parti pris est plutôt de nous resservir la tradition fordienne quitte à basculer dans une magistrale discordance. « Major Dundee » de Peckinpah (1965), se montre la même année, beaucoup plus explicite.

Je fais aux « Compagnons de la gloire » un peu le même reproche qu’à la « Charge de la huitième brigade » (A distant trumpet) du grand Raoul Walsh (1964) qui même s’il va plus loin notamment sur le sort réservé aux indiens m’est apparu très faible dans son propos. Il est frappant de comparer ces deux derniers films avec « Les cheyennes » (Cheyenne Autumn) de John Ford (1964), qui à la même époque, montre une maturité autrement plus affirmée.

En racontant l’histoire vraie des indiens cheyennes cantonnés par la bureaucratie américaine dans une réserve misérable et qui regagnent leurs terres ancestrales au cours d’une fuite désespérée, ou encore en narrant en 1960 celle d’un sergent noir hâtivement et injustement condamné sans preuves dans « Le sergent noir » (Sergeant Rutledge), récit qui fait écho au mouvement pour les droits civiques, John Ford montre qu’il sait dire quelque chose de l’époque contemporaine à travers le western.

Chez les successeurs de Ford mais aussi de Delmer Daves et de Anthony Mann, on trouve deux postures. Sam Peckinpah ou Robert Aldrich actualiseront le western dans l’abandon des valeurs morales. Des réalisateurs comme Andrew Mc Laglen ou Arnold Laven referont le vieil ouest de manière médiocre et mécanique. Ils seront tous, à leur manière et avec des talents différents, les fossoyeurs du western américain. Leurs postures respectives favoriseront finalement la dérive vers le western spaghetti, anomique et cruel, qui sera alors jugé par le spectateur plus pertinent et (paradoxalement) plus authentique.

C’est à travers un propos contestataire plus radical, comme chez Arthur Penn ou Ralph Nelson, que le western américain pourra renaître … pour quelques rares chants du cygne.
Todd
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23845
Enregistré le : 12 nov. 2008 18:48
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: les compagnons de la gloire - The Glory Guys - Arnold Laven - 1965

Message par U.S. Marshal Cahill »

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Imagemoviegoods.com+ tvspielfilme.de
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15386
Enregistré le : 17 août 2005 22:50
Localisation : Canada
Contact :

Re: les compagnons de la gloire - The Glory Guys - Arnold Laven - 1965

Message par metek »







Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15386
Enregistré le : 17 août 2005 22:50
Localisation : Canada
Contact :

Re: les compagnons de la gloire - The Glory Guys - Arnold Laven - 1965

Message par metek »

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Répondre

Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »