Boots and Saddles - 1957/59

Le forum réservé au petit écran
taza
Cheyenne
Messages : 78

Boots and Saddles - 1957/59

Messagepar taza » 11 déc. 2009 11:43

pour les amateurs de series voici un trésor ...
l'histoire du 5eme de cavalrie

Boots and Saddles
, filmée a Kanab, UTAH
1957 - 1959
Black and White - 39 episodes avec

John Pickard as Captain Shank Adams
Patrick McVey as Colonel Hays
Gardner McKay as Lieutenant Kelly
Dave Willock as Lieutenant Binning
John Alderson as Sergeant Bullock
Michael Hinn as Luke Cummings

http://www.youtube.com/watch?v=1wIGeh0wVbk voici le lien

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22930
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: serie

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 11 déc. 2009 13:24

:D Merci pour cette trouvaille, Taza :applaudis_6: :horse:

fudrait juste rectifier le titre du topic : Boots and Saddles - 1957- 59 (à la place de série) :wink:
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10369
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Boots and Saddles - 1957- 59

Messagepar Personne » 11 déc. 2009 15:13

cool
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22930
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Boots and Saddles - 1957- 59

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 11 déc. 2009 20:31

Boots and Saddles (Des bottes et des selles) :horse:
ImageImage
ImageJohn Picard ImageImageImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14823
Contact :

Re: Boots and Saddles - 1957/59

Messagepar metek » 10 sept. 2013 1:48


MARCHAND
Westerner
Westerner
Messages : 2345

Re: Boots and Saddles - 1957/59

Messagepar MARCHAND » 07 juil. 2018 8:01

Image

L'épisode 10 "Quiet Day at Fort Lowell" de cette série qui en compte 39, réalisé par Bernard L. Kowalski , en NB, raconte l'histoire d'un jeune soldat accusé de lâcheté dans un affrontement entre une patrouille de la Cavalerie et indiens, alors qu'il prétend avoir voulu chercher une meilleure position de tir en se repliant. Il aura l'occasion de se racheter en accompagnant son Capitaine en territoire infecté d'Apaches, pour prévenir un piège tendu par ces derniers...

Une intrigue un peu simpliste, dans un récit alternant dialogues entre militaires, et échanges de coups de feu avec des indiens bien équipés. Pas très passionnant, à mon goût.
Errare humanum est...

MARCHAND
Westerner
Westerner
Messages : 2345

The Obsession - 1957 - James Neilson

Messagepar MARCHAND » 14 juil. 2018 8:43

Image

Lassé des moqueries de ses camarades à propos de sa cour sans espoir auprès de la fille d'un Colonel, un jeune soldat demande sa mutation à un Capitaine bienveillant, qui réussit à le convaincre de postuler à West Point, comme l'autorise une nouvelle directive du Président des Etats-Unis. Son hiérarchique direct s'y oppose et demande pour le jeune soldat la Cour Martiale, pour l'avoir bousculé lors d'une mission de reconnaissance alors que son officier s'apprétait à tuer un éclaireur indien qu'il avait pris pour un rebelle Apache...

Cet épisode 3 de " Boots and Saddles "m 'a paru assez quelconque pour une série qui ambitionne de raconter l'histoire du 5ème de Cavalerie. Manque de moyens et distribution de second ordre...avec, par exemple, Wright King- le jeune soldat - qui jouera également dans "La planète des singes" 1968, entre autres.

Image

Wright King.
Errare humanum est...

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6316

Re: Boots and Saddles - 1957/59

Messagepar DEMERVAL » 05 janv. 2019 12:17

L’historique 5ème de cavalerie arriva à la télévision à la fin 1957 sous le titre “Boots and Saddles” et relata les exploits du 5ème en 1871 au Fort Lowell situé sur le Territoire de l’Arizona, même si la série fut entièrement tournée—excepté pour les intérieurs—autour de Kanab, Utah, en utilisant la palissade construite à l’origine pour “Le triomphe de Buffalo Bill” avec Charlton Heston en 1952.
Le réel 5ème de cavalerie servit durant la guerre civile avec l’armée du Potomac puis au Kansas et au Nebraska contre les Cheyennes et les Sioux. Ses rangs comptèrent un jour le Lieutenant-Colonel Robert E. Lee et Buffalo Bill Cody comme chef éclaireur.
Dans la série, le Lieutenant-Colonel Graham Wesley Hays (Patrick McVey), un officier issu de West Point ayant 30 ans d’expérience, est assigné au Fort Lowell pour briser l’épine dorsale de la résistance Apache. La vraie star de la série était le capitaine Shank Adams (John Pickard). Les autres membres récurrents de la distribution évolutive étaient John Alderson en Sergent Bullock, dont la détermination irlandaise soudait souvent les hommes; Dave Willock en Second Lieutenant Ed Binning, un nouvel officier inexpérimenté; Michael Emmett en Caporal Britt Davis, un ex officier confédéré; Michael Hinn en éclaireur civil Luke Cummings; Gardner McKay en Lieutenant Dan Kelly; James Dobson en cuisinier, le soldat Hatfield et Johnny Western en soldat Curry.
En 1991, le natif du Tennessee, John Pickard (crédité sous le nom de Jack Pickard dans la série) se rappela, “C’étaient de bons gars. ‘Bien sûr, Pat était un vieux comédien de théâtre. Il était apparu dans de nombreux films, avait amassé beaucoup d’expérience sur les planches. Un superbe gars avec qui bosser. Dave, je devine qu’il interpréta des milliers de rôles de serviteurs, entra en contact avec Cliff Arquette et travailla avec lui dans une émission que le personnage incarné par Cliff, Charlie Weaver, faisait (“Dave et Charley” 15min@) au début des années 1950. Dave quitta finalement les rôles de serviteurs pour se lancer dans les westerns. Il était très marrant et un gars merveilleux. Il est décédé il n’y a pas longtemps (1990 à 81 ans).”
“Un de plus qui apprenait le job à l’époque et qui ne connaissait pas toujours son texte, Gardner McKay. Gardner était sous contrat avec la 20th. Il vint à nous parce qu’il était supposé être le personnage romantique…beau, jeune, cette sorte de chose. Il est grand et élancé et avait un beau visage, photogénique, mais il avait de grands pieds. Il se prenait les pieds les uns dans les autres, cette sorte de chose. Et il n’était pas un très bon acteur. Ce n’est pas qu’il n’essaya pas. Je pense que sa mère était une femme de la haute société ou quelque chose comme cela. C’est du moins l’histoire que j’ai entendue il y a des années. On ne savait pas grand-chose sur Gardner car il ne se confiait pas. Il voulait aussi faire de la photographie. Il prit quelques belles photos de moi et de tous ceux de la série. Plus tard, il écrivit, pendant un moment, des chroniques théâtrales et autres choses pour le Los Angeles Times. Je lui souhaite tout le meilleur. Il fit du mieux qu’il put.” Gardner McKay décéda le 21 novembre 2001.
“La compagnie elle-même, CNP, California National Productions, était une succursale détenue à 100% par la NBC. Il y eut une sorte de changement de cadres vers la fin de l’année. Des directeurs quittaient la boutique et de nouvelles personnes arrivaient. Nous étions syndiqués et avions un fort taux d’audiences dans tout le pays, nous situant à la quatrième, cinquième ou sixième place continuellement. Le producteur au début de la série était Robert Levitt, qui à l’époque était marié à Ethel Merman. Il vint nous voir sur le lieu de tournage à Kanab. Le problème était que nous tournions en noir et blanc; et de ne pas tirer avantage de la scénarisation en couleurs, c’était juste écoeurant. Robert Levitt décéda et peu de temps après on a eu un couple de gars, Bob Stillman et George Cahan comme producteurs. (George Cahan, producteur exécutif de CNP, devint plus tard un directeur de télévision. Il décéda en 1991 à 72 ans.) Les discussions étaient vraiment positives vers la fin de la première saison. NBC allait nous acheter, nous programmer en prime time et convertir la série en couleurs. RCA attendait la couleur de tout coeur. Ce qui arriva entretemps fut qu’un homme arriva avec son histoire au sujet d’un vieux rancher et ses trois fils. Ca s’appelait ‘Bonanza’. Et tout fut scellé. Plus le fait que California National allait être poursuivie pour plagiat; certaines personnes clamèrent que ‘Boots and Saddles’ était leur idée. Peut-être cela nous permit-il de survivre encore un peu tant que les discussions se déroulaient. De toute façon, on ne fit qu’une seule saison…39 épisodes. J’en ai fait 37. Les deux derniers j’étais parti pour des affaires personnelles à Atlanta et Louisville.”
John Pickard décéda d’un accident insolite avec un taureau survenu dans sa ferme du Tennessee le 4 août 1993.
La mémoire d’évocation du chanteur/acteur Johnny Western nous en dit beaucoup sur la série et les hommes qui y travaillèrent. “J’ai joué dans les 13 premiers épisodes. Aussi au moment où Gardner McKay vint remplacer Michael Emmett, qui était considéré comme ayant un grand visage impassible, nous sommes retournés en ville pour y tourner les scènes d’intérieur. Quand ils remontèrent, je n’étais plus dans la série. Les scènes d’intérieur étaient tournées chez California National sur Melrose, sur la rue qui mène à la Paramount. John Pickard était un spécimen physique extraordinaire. Il s’entraînait, avait un énorme physique…de larges épaules, un petit tour de taille, était merveilleux en uniforme.”
Johnny Western estima que Patrick McVey était quelqu’un de “vraiment facile avec qui travailler. Pas d’ego du tout.” McVey commença sa carrière cinématographique après avoir été un comédien populaire à Broadway en 1941 dans “They Died With Their Boots On”. De 1950 à 1954 il incarna l’éditeur Steve Wilson à la télévision dans “Big Town” et incarna plus tard journaliste dans la série de Victor Jory, “Manhunt” (1959-1961). Il décéda à New York en 1973 à 63 ans.
Au sujet de Michael Emmett après qu’il fut remplacé par McKay, Johnny Western pensa, “Quelqu’un me dit qu’il était parti dans les assurances. Quand Gardner McKay arriva, dans le tout premier épisode que Gard fit, il se terrait dans la cambrousse avec des Indiens tout autour. Le gros plan montrait Gard donner deux ou trois ordres à quelques gars. Il y a un peu de dialogue et beaucoup de fusillade. Le réalisateur Bill Hole se prépare à tourner et Gard lève les bras et avec son air de vrai new-yorkais sur son visage, ‘Excusez-moi Mr. Hole, avant que nous commencions à tourner, quelle est ma motivation pour ces lignes?’ Hole était juste incrédule! Il le regarda et dit exactement, ‘Gardner, ta motivation est que je vais te botter le cul jusqu’à le remonter entre tes omoplates si tu ne dis pas ces lignes. Maintenant retourne dans ton fossé.’ Tous les cascadeurs s’effondrèrent. Gardner n’était pas un cavalier non plus. Il était juste beau. Il trouva sa voie dans ‘Adventures in Paradise’.”
“Jimmy Dobson, qui jouait parfois dans des comédies, était mon copain de chambrée pendant un moment. Une fois que tout fut fini, j’ai appris qu’il était gay, bien qu’il ne fit jamais une avance.” Jimmy Dobson décéda en 1987 à 67 ans.)
“Michael Hinn fut d’abord un figurant, puis un scénariste. Michael réalisa et produisit aussi le court métrage, ‘Night Rider’, avec Johnny Cash, Dick Jones, Eddie Dean, Wesley Tuttle et Whitey Hughes. Ce fut en fait un pilote pour un docudrame qui devait traiter chaque semaine d’une chanson différente. Puis il fit un pilote intitulé ‘Mustang’, qu’il écrivit, produisit et réalisa sur les pilotes de P-51 durant la seconde guerre mondiale.” Michael Hinn fut plus tard entrevu dans “Escape From Red Rock”, “Le sentier de la vengeance”, “Valdez” et “Chasseur de primes”. Il décéda en 1988 à 74 ans.
John Western relata, “John Alderson était le clown du groupe. Il était le plus grand raconteur d’histoires…des blagues salaces comme ces petites histoires britanniques…il nous divertissait royalement. C’était un gars marrant.” John Alderson, né en Anglegterre en 1916, décéda le 4 août 2006. Parmi ses nombreux crédits figuraient “Le vengeur”, “Une balle signée X” et “Last Stagecoach West”.
Lors d’une interview, John Alderson raconta, “Il y eut deux pilotes de tourner (tous deux avec John Pickard comme vedette) avant que la série soit acceptée par CNP. Ils durent me remplacer pour les six premières séances de tournage à Kanab parce que je travaillais à Paris dans ‘Le bal des maudits’ avec Marlon Brando. CNP insista pour m’utiliser aussi j’ai été concerné par tous les épisodes suivants. Pat McVey vit son rôle minoré après 12 épisodes parce que les puissances voulaient simplement apporter un peu de jeunesse dans la série d’où l’introduction de Gardner McKay. Aucune réflexion sur les capacités de Pat. C’était un brave gars et il avait plus d’expérience que quiconque. L’ajout de Gardner dans la série fut un désastre. J’étais le destinataire de toutes ses lignes quel que soit les scènes. Bernie Kowalski venait me voir la veille du tournage de la scène et disait, ‘je n’ai pas confiance en Gard aussi je transfère toutes ses lignes vers toi en tant que sergent.’”
“D’un autre côté, Gard se débrouilla bien avec ‘Adventures in Paradise’. Je suis apparu en guest star dans trois épisodes. Malheureusement, ses grands pieds étaient son handicap. Dans un épisode, malgré le fait que je lui dise qu’il se tenait trop près de moi, il se jeta sur moi et me mit une prune dans la figure, m’explosant le nez. Gard était sincère à sa manière. Il vint vers moi le jour suivant et me présenta une nouvelle copie de quelque chose qu’il savait que j’adorais…The Oxford Book of English Verse.”
“J’avais l’habitude de voir John Pickard à Santa Anita. Il me manque énormément. ‘Boots and Saddles’ eut un grand succès en Angleterre. Elle fut diffusée deux fois sur la BBC. En fait cela a permis de me trouver un travail. Le très populaire ‘Dr. Who’ loua mes services pour incarner Wyatt Earp dans deux épisodes consécutifs. Les enfants de là-bas m’appelait Sergent Bullock.”
La série employa les cascadeurs les plus en vue pour les dangereuses chevauchées et combats contre les Indiens—Henry Wills (qui interprétait aussi le soldat Benedict), Al Wyatt, Boyd ‘Red’ Morgan (avec son cheval horse Hot Rod qui effectua toutes les grandes chutes), Fred ‘Krunch’ Krone et Earl Parker (la doublure de Vic Morrow).
La plupart des scripts ont été écrits par le prolifique acteur devenu scénariste Tony Barrett, bien que Gene Rodenberry (Star Trek) contribua à la rédaction de quelques-uns.
La direction de la réalisation fut alternativement confiée à William “Bill” Hole et Bernard Kowalski. Hole réalisa plus tard “Four Fast Guns” avec James Craig et des films à petits budgets comme “Ghost of Dragstrip Hollow”. Kowalski se fit aussi une réputation comme réalisateur de films d’horreur à petits budgets comme “Attack of the Giant Leeches”, “Night of the Blood Beast” mais connut un meilleur destin à la télévision en réalisant de nombreux épisodes de séries comme “Rawhide”, “La flèche brisée”, “Les mystères de l’ouest”, “Les Monroes” ainsi que “Baretta”, “Deux cent dollars plus les frais” et autres séries non-westerniennes.



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités