A man called Shenandoah (1965–1966)

Le forum réservé au petit écran
Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7718
Localisation : nord-est

A man called Shenandoah (1965–1966)

Messagepar Jicarilla » 05 oct. 2009 20:20

ImageA MAN CALLED SHENANDOAH
Image
ROBERT HORTON acteur principalement de TV fera très peu de westerns cinéma .
Il tournera dans cette série de 1965 à 1966 durant 34 Episodes de 30 minutes.

SHENANDOAH est laissé pour mort cependant vivant mais amnésique il trainera dans le OLD WEST à la recherche de sa véritable identité.
Pour chez nous la série est inconnue….. :evil: :evil:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23011
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: A MAN CALLED SHENANDOAH une série

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 05 oct. 2009 20:53

Image
SAISON 1

Episode 1: The Onslaught - 13 September 1965
> Beverly Garland ... Kate
Episode 2: Survival
Episode 3: The Fort
> Warren Oates ... Sergeant Ryder
Episode 4: The Caller
Episode 5: The Debt
>Charles McGraw ... Sheriff Hobbs
>Harry Dean Stanton ... Quince Logan (as Dean Stanton)
Episode 6: Obion - 1866
>Claude Akins ... Fordy Brown
Episode 7: The Verdict
> Edward Asner ... Sam Chance
> Bruce Dern ... Bobby Ballantine
Episode 8: Town on Fire
Episode 9: Incident at Dry Creek
> Leif Erickson ... Sheriff Dan Grier
Episode 10: The Locket
> Martin Landau ... Jace Miller
Episode 11: The Reward
> Lloyd Bochner ... Murray
Episode 12: A Special Talent for Killing
> George Kennedy ... Mitchell Canady
Episode 13: The Siege
Episode 14: The Bell
Episode 15: The Young Outlaws
> John Dehner ... Moberly
Episode 16: The Accused
Episode 17: Run, Killer, Run
> Leonard Nimoy ... Del Hillman
Episode 18: Rope's End
> Michael Ansara ... Adam Lloyd
Episode 19: The Last Diablo
> Robert Loggia ... Manuel Rojas
Episode 20: A Long Way Home
Episode 21: End of a Legend
Episode 22: Run and Hide
Episode 23: The Riley Brand
> DeForest Kelley ... Egan
Episode 24: Muted Fifes, Muffled Drums
Episode 25: Plunder
> Pat Hingle ... Tenney
Episode 26: Marlee
> John Ireland ... Sheriff Vernon Cole
Episode 27: The Death of Matthew Eldridge
Episode 28: Aces and Kings
> Steve Brodie ... Gilbert Benteen
> Strother Martin ... Cowboy
Episode 29: The Imposter
Episode 30: An Unfamiliar Tune
Episode 31: The Clown
Episode 32: Requiem for the Second
Episode 33: Care of General Delivery
> John McIntire ... Simon
> James Doohan ... Cousin Howard
Episode 34: Macauley's Cure - 16 May 1966
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

taza
Forgeron
Messages : 78

A MAN CALLED SHENANDOAH

Messagepar taza » 14 déc. 2009 22:09

9/13/1965 - 9/5/1966 ABC
Black and White - 30 minutes
A Man Called Shenandoah Cast

Robert Horton as Shenandoah

http://www.youtube.com/watch?v=Phd-m4vCATE

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6531

Re: A MAN CALLED SHENANDOAH

Messagepar DEMERVAL » 27 déc. 2015 18:35

Créé par le producteur et scénariste E. Jack Neuman (qui écrivit aussi des scenarii pour “Cimarron City”, “Jefferson Drum”, “Wagon Train”, “Laramie”, “Oregon Trail”, etc.) et situé dans l’Ouest dans l’immédiat après-guerre civile, l’épisode initial de “A Man Called Shenandoah”, “Onslaught”, relatait les vicissitudes d’un homme (Robert Horton) abattu par un vieux ennemi (Richard Devon) et laissé pour mort mi-nu sur la piste. Découvert par deux camarades de selle, pensant qu’il pouvait être recherché, ils emportaient l’homme jusqu’à la ville la plus proche espérant en tirer quelques piècettes. Cependant, personne ne sait qui il est et il n’apparait pas sur un quelconque avis de recherche. Pour aggraver son infortune, ledit homme ne se rappelle pas non plus qui il est, rien de son passé et qui l’a abattu. Au cours d’une visite chez le médecin, ce dernier diagnostique une amnésie. Ayant pris le nom de Shenandoah (le nom indien pour Terre du silence), Horton passe le reste de la série à parcourir l’Ouest à la recherche de son identité.
Tournée en noir et blanc, “A Man Called Shenandoah” débuta sur ABC, le 23 septembre 1965 de 21h00 à 21h30. Robert Horton avait quitté “La grande caravane” en 1962 après cinq saisons. C’était trois ans avant qu’il ne signe dans une nouvelle série western. Horton se rappelle, “J’avais été approché avant que je ne déclare que je voulais pluss faire de nouvelle série western après « la grande caravane ». On m’avait demandé de faire ‘Shenandoah’ plus tôt. J’ai pensé que ‘Shenandoah’ était une bonne idée mais je ne voulais vraiment plus de faire une autre série western après ‘La grande caravane’—du moins immédiatement après. Aussi je suis allé à New York et y fit un show. Une fois le show new-yorkais terminé, j’ai rencontré E. Jack Neuman dans un supermarché. Il était en train de créer ‘Shenandoah’ et il dit, ‘Pourquoi ne fais-tu pas ‘Shenandoah’ pour moi ? J’ai écrit des scenarii pour toi depuis ‘Suspense’ à New York.’ Et je me rappelle que je lui répondis, ‘Et de sacrés scenarii!’ Je suis ensuite allé voir mon agent et alors que je m’y trouvais, Alan Courtney, l’homme qui termina patron du secteur télévisuel de MGM, était présent et nous nous accordâmes pour faire ‘Shenandoah’.”
Quand j’ai demandé à Bob qui avait composé la musique du générique de “Shenandoah”, il répondit, “C’est moi. Je me rappelle que lorsqu’ils me demandèrent si je voulais écrire les paroles, j’ai dit, ‘Vous autres les gars, avez deux des plus fins lyricistes de l’industrie musicale et vous voulez que ce soit moi qui écrivent le texte?’ ‘Bien, tu connais la série mieux que quiconque…’ ‘Peut-être, mais…’ En tout cas ce soir-là, j’ai écrit de nouvelles paroles pour le générique. Une heure et demie plus tard, je suis sorti de mon bureau et ai demandé à mon épouse, Marilyn, ce qu’elle en pensait. Elle dit, ‘Je ne sais pas, c’est bien mieux que ce que j’attendais. Il faut que je réfléchisse un petit peu.’ Mon texte fut retenu pour le générique. J’avais recommandé que nous ayons une chanson qui fasse penser à la détresse du personnage, aussi on aura du mal à exprimer tout ce sentiment en une minute et demie.”
Horton continue de s’exprimer, “Nous avons tourné le pilote au Mammoth Lakes, au nord de Los Angeles, dans la High Sierra. La neige arrivait au ventre des chevaux. J’avais une grande peau de buffle sur les épaules pour me tenir chaud. Les autres extérieurs furent tournés à Lancaster, Californie. Au début, je n’étais pas impressionné par le matériel. Il faut du temps pour se mettre dans la peau de quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il est. Ensuite le scénario commença à s’expliciter et nous commençâmes à attirer des guest stars d’un calibre supérieur et cela marcha très bien. J’ai commencé à penser que la série avait de sérieuses chances de succès.”
Malheureusement, la rude compétition des temps d’audience plomba “Shenandoah” après seulement 34 épisodes d’une demi-heure. CBS possédait l’établie “Andy Griffith” et NBC avait riposté avec le populaire “Andy Williams”. Et pourtant “Shenandoah” était précédée de 20h30 à 21h00 par une autre série western, “The Legend of Jesse James”, qui elle aussi avait à faire face à l’indéboulonnable “Lucille Ball” sur CBS et au “Dr. Kildare” sur NBC. Il semble que la recherche de “Shenandoah’s” pour son identité fut aussi futile que la recherche par ABC des taux d’audiences et la série fut supprimée, après 34 épisodes, le 16 mai 1966, ne permettant ainsi pas à Shenandoah de trouver la vérité le concernant.
“Nous fîmes de notre mieux et ils supprimèrent notre série avant la dernière soirée programmée,” dit Horton, “Alan Courtney fut choqué. Il dit, ‘Je ne peux pas le croire, nous avons été supprimés. Je ne comprends pas pourquoi d’autant plus que la série commençait à progresser en taux d’audience avec le changement d’attitude du personnage principal.’ …et j’étais d’accord avec lui. Mais nous avions atteint le bout du chemin, la série fut supprimée et je l’appris le vendredi aux environs de 16h00.” Bob dit qu’avec la subite suppression, on n’explora jamais la conclusion de l’histoire de la série. Shenandoah fut simplement “condamné à errer.”
C’est désolant, car les prémisses étaient fascinantes avec des histoires bien écrites par des auteurs westerniens à l’image de Paul Savage, Daniel Ullman, E. Jack Neuman, Ed Adamson, Samuel Peeples et Robert Hamner. Parmi les réalisateurs figurèrent Nathan Juran, Don McDougall, Tom Aries, Harry Harris et Joseph H. Lewis, tous très familiarisés avec les westerns. La liste des guest stars fut aussi très impressionnante—Beverly Garland, Warren Oates, John Anderson, Charles McGraw, Claude Akins, James Griffith, Bruce Dern, Don Megowan, Leif Erickson, Trevor Bardette, Karen Steele, George Kennedy, John Dehner, Myron Healey, Fay Spain, Gregory Walcott, Michael Ansara, L. Q. Jones, Robert Loggia, Andrew Duggan, De Forest Kelley, Anne Helm, John Cliff, John Ireland, Nina Foch, Doug Fowley, Strother Martin, Steve Brodie, John McIntire, Gary Merrill et de nombreux autres excellents acteurs.
Avec cette multitude de scénaristes, de réalisateurs et d’acteurs de talentueux derrière elle, et une star de l’acabit et de la popularité de Robert Horton, “A Man Called Shenandoah” méritait un meilleur sort.
Robert Horton modifia les paroles du folk song traditionnel des années 1820, l’interpréta à l’entame des épisodes et l’enregistra chez Columbia.
Pour ceux qui ne les connaîtraient pas, voici les paroles du générique :
“Oh Shenandoah, you’re doomed to wander
On beyond this land so lonely
Oh Shenandoah, you’re doomed to wander
So roam in search of home
‘Cross this land so lonely.”

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23011
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: A man called Shenandoah (1965–1966)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 27 déc. 2015 20:21

Robert Horton
ImageImage
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités