Hondo (série TV) - 1967

Le forum réservé au petit écran
Cadeneaux
Epicier
Messages : 45

Re:

Messagepar Cadeneaux » 18 nov. 2018 17:07

Stumpy a écrit :ça avait quand meme plus d'allure que les "star académiciens" ces couvertures :!: :twisted:


Et oui, j'y pense souvent, comme les temps changent; avant c'était les acteurs, les vraies stars du grand ou petit écran; aujourd'hui c'est
n'importe quelle petite vedette qui fait le buzz, qui affole la toile comme ils disent!

Triste époque, l'époque du vide! :?

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6526

Re: Hondo (série TV) - 1967

Messagepar DEMERVAL » 10 janv. 2019 14:34

La série d’ABC, “Hondo” avec Ralph Taeger en 1967 était librement basée sur le film de John Wayne de 1953 “Hondo” adapté d’un roman de Louis L’Amour. Ralph Taeger, âgé de 31 ans à l’époque, fut choisi pour la tâche non enviable de succéder à John Wayne dans ledit rôle. Ralph Taeger avait auparavant joué dans “Klondike” (1960-1961) et avait été la guest star de nombreuses séries depuis 1959. L’élocution et le look de Ralph Taeger rappelaient quelque peu Humphrey Bogart, mais il incarna Hondo Lane dans le sens d’un solitaire capricieux, méfiant et pragmatique, ex officier confédéré du 7ème de cavalerie du Texas qui s’était dirigé vers l’Ouest après la guerre civile et avoir une Indienne.
Dans l’épisode initial, Hondo est envoyé pour faire la paix avec le chef Apache Vittorio (interprété par Michael Pate comme dans le film de John Wayne) dont la fille, l’épouse de Hondo, avait été tuée lors d’un raid de la Cavalerie. Avec Sam, son chien galeux mais loyal, Hondo est employé par la Cavalerie au Fort Lowell en Territoire de l’Arizona en tant qu’éclaireur Indien pour tenter d’empêcher de futures effusions de sang entre blancs et Indiens. Le Fort Lowell est commandé par le jeune capitaine Richards (Gary Clarke) sous la surveillance du Colonel Crook (William Bryant). Le personnage de la petite amie de Hondo, Angie Dow (changé en Angie Low dans le film), est significativement modifié dans la série télévisée et incarné par Kathie Browne qui devint veuve après que Hondo est forcé de tuer son vaurien de mari (John Smith) dans une fusillade—comme le fait John Wayne dans le film (alors interprété par Leo Gordon). Le fils d’Angie, Johnny, épris de Hondo, est interprété par Buddy Foster (frère aîné de Jodie Foster). L’ami de Hondo, Buffalo Baker, est incarné par le vétéran du western Noah Beery Jr. (Le rôle était interprété par Ward Bond dans le film.)
“Hondo” fut diffusé sur ABC de 20h30 à 21h30 les vendredis soir du 8 septembre 1967 au 29 décembre 1967. Bien que bénéficiant de l’apport d’importantes guest stars (Robert Taylor, John Smith, Gary Merrill, Randy Boone, Rod Cameron, Pat Conway, Nick Adams, Danielle (Diane) Roter, John Carroll, Jim Davis, Royal Dano, Forrest Tucker, John Agar, John Carradine, Ricky Nelson, David Brian, L. Q. Jones, Morgan Woodward, Claude Akins, Jack Elam), le fait d’être diffusé face à la sitcom de CBS “Gomer Pyle, U.S.M.C.” et face à “Star Trek” sur NBC ne laissa aucune chance à “Hondo” qui fut supprimée après seulement 17 épisodes.
Avec le thème musical composé par Richard Markowitz—qui utilisa le récurrent motif musical “Cry of the Wild Goose”—la série fut produite par la compagnie de production de John Wayne, Batjac et Andrew J. Fenady (“The Rebel”, “Le proscrit”) pour la branche télévisuelle de la MGM. Parmi les scénaristes figuraient non seulement Andrew J. Fenady mais aussi James Edward Grant (11 films avec John Wayne) et Frank Chase (“Le proscrit”, “Bonanza”, “Le virginien”, “Le grand Chaparral”). Des réalisateurs avec des références westerniennes furent sagement choisis—Harry Harris (“Gunsmoke”, “Rawhide”, “Au nom de la loi”, “etc.), Alan Crosland Jr. (“Sergent. Preston of the Yukon”, “Northwest Passage”, “Bronco”, “Bat Masterson”), Lee H. Katzin (“Le proscrit”, “Les mystères de l’ouest”), Arthur H. Nadel (“L’homme à la carabine”, “La grande vallée”), et même le vétéran de Republic, William Witney.
Une rude série que possiblement plus de gens virent et apprécièrent en rediffusion durant les années 1980 sur TBS que de gens qui la virent à l’origine. Elle méritait bien une rediffusion complète en DVD. Un film fut monté en compilant les deux premiers épisodes et fut diffusé dans les salles de cinéma en Europe.
Michael Pate écrivit un jour, “J’ai reçu un coup de fil de John Wayne me demandant de reprendre le rôle de Vittoro, mon Chef Apache Chief dans le ‘Hondo’ de Warner Bros., pour un remake télévisé sous la forme d’une série de 17 épisodes d’une heure. J’ai finalement fait 11 épisodes—non parce que la série ne correspondait pas au film original mais juste pour l’argent, je peux vous assurer. La Batjac de John Wayne et Bob Fellows et Andrew Fenady devaient produite la série en couleurs pour ABC via les studios de la MGM. J’ai été enchanté quand j’ai découvert, dans cette version d’‘Hondo’, que Bob Taylor allait jouer dans le pilote qui devait introduire Ralph Taeger dans le personnage d’Hondo Lane que John Wayne avait originellement incarné avec tant de grâce et de dignité. Ralph, avec qui j’avais travaillé sur ZIV, était toujours d’un abord facile et, par-dessus le marché, dans le téléfilm, mon fils Christopher fut casté dans le rôle de mon petit-fils. Ce fut merveilleux de l’avoir sur le lieu de tournage avec moi et de le voir faire son boulot comme un professionnel. Tout alla comme sur des roulettes pour Christopher (à peu près 14 ans à l’époque et déjà un acteur professionnel à la télévision et sur les planches) parce que cela signifia qu’il put s’asseoir et discuter avec Robert Taylor et obtenir un autographe. Une nouvelle fois, tout au long du tournage de ce film, Robert fut lui-même, urbain, d’une approche facile, désirant et capable de discuter avec tout le monde sur le plateau, que ce soient les acteurs ou les techniciens, simplement parce que tout le monde réalisa qu’ils étaient en présence d’une des plus grandes stars de cinéma de tous les temps—et qui se comportait en accord avec son statut. Il y a une autre chose dont je me rappelle particulièrement. Dans la série télévisée ‘La flèche brisée’ dans laquelle j’incarnais le méchant Indien, Gokliya, John Lupton chevauchait le magnifique Appaloosa à la robe unique blanche et grise que James Stewart monta dans la film de 1950. Ce cheval m’avait dès lors été attribué pour la série. A cette époque, l’Appaloosa devait avoir au moins 22 ans et devenait un peu fragile des jambes. Quand, pour ma première scène, je suis grimpé dessus, à contrecoeur et avec beaucoup de précaution, il s’affaissa sous mon poids (80 kgs à l’époque). J’ai immédiatement suggéré que je ne tenterais plus de chevaucher ce cheval qui était absolument nécessaire pour le tournage. Plus tard, j’ai insisté pour que l’on m’octroie un autre pony Indien. Je ne voulais pas voir une icône équine du western mourir pendant que j’étais sur la selle!”
Le producteur de la série Andrew J. Fenady dit un jour, “J’avais fait ‘The Rebel’ avec Nick Adams. Il y a quelques années, quand Nick apprit que j’allais tourner ‘Hondo’ avec Ralph Taeger, il vint à mon bureau. Il avait une paire de serres d’aigles (qu’il avait récupéré de ‘The Rebel’), et il dit, ‘Andy. Voici. Donne-les à Ralph, d’accord? Et souhaites-lui bonne chance’. Plus tard Nick apparut dans un épisode en deux parties de ‘Hondo’, ‘Hondo and the Apache Kid’.” (Par coïncidence, Ralph Taeger portait le même étui à révolver que celui que portait Nick Adams dans “The Rebel”.)
Lors d’un rassemblement de westerners, Gary Clarke, qui fut la costar de “Hondo” avec Ralph Taeger, raconta, “C’était un drôle d’oiseau. Il aurait fait n’importe quoi pour faire rire, mais il était un peu grognon. On était les meilleurs amis du monde, on était toujours à la recherche de nouvelles conquêtes, mais il dépassait les bornes, juste un peu trop loin pour me faire rire. On fit une scène ensemble en ouverture. J’étais sur le dos d’un cheval avec quelqu’un d’autre et le réalisateur se démenait pour tourner les scènes en temps et en heure. La scène était sérieuse. J’étais assis sur mon cheval, la caméra est là, et Ralph est juste derrière la caméra. Je pouvais le voir là avec son habit d’Hondo. Il fit bien en sorte que je vois qu’il était là. Et au milieu de la scène…il baissa son pantalon! Il portait cette sorte de slips en toile, aussi ce fut très manifeste. Bien, je suis tombé de mon cheval!”
Randy Boone apparut dans les deux premiers épisodes de “Hondo” et raconta, “Je pensais qu’il était un très bon acteur et un beau gars. Il avait tous les prés requis pour être la star de la série, mais dès que nous avons commencé le tournage, j’ai noté qu’il n’était pas un bon cavalier. On faisait une scène où un certain nombre d’entre nous devions passer le sommet de la colline, tout le monde parvint à la piste, mais Ralph se perdit. Le réalisateur lui faisait des signes, ‘Rejoins le reste de l’équipe…’ J’ai pensé en moi, ‘Comment a-t-il pu faire ce genre d’erreur?’ Sur le chemin du retour j’ai entendu les figurants et les cowboys parler—‘Vous savez ce gars est la star de la série, mais il n’est pas très…il est une sorte (en faisant un geste de la main.)’”
De lui-même, Ralph Taeger remarqua un jour, “J’aimais l’argent. J’étais payé mais je n’ai jamais épargné ou investi quoi que ce soit. Je vivais la plupart du temps dans un country club et ne me rendais jamais près d’un studio à proximité à moins d’y avoir quelque chose à faire. Je n’ai pas travaillé l’art dramatique ou prit des contacts. Puis, tout d’un coup, tout sembla terminé excepté un petit rôle occasionnel.



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité