Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Le forum réservé au petit écran
Elfego69
Apache
Messages : 27

Re: Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Messagepar Elfego69 » 19 août 2018 12:58

Pour info ROBERT LOGGIA qui est l'acteur principal de ELFEGO BACA a joué aux cotés de STALLONE dans OVER THE TOP :applaudis_6:

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4450
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 19 août 2018 14:27

Et le grand-père Russe acariâtre et dangereux dans MALCOLM... Ca m'avait scotché car je l'adorais là ! :lol:
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23000
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 août 2018 14:36

nous n'avons pas sa bio, mais Robert Loggia (1930–2015) n'a fait que peu de westerns bien qu'il a joué dans 234 films !! selon Imdb (notamment LES RANCHERS DU WYOMING => viewtopic.php?f=10&t=2192&start=30#p196800 et quelque séries TV westerns)
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1523

Re: Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Messagepar Bat Lash » 25 août 2018 18:35

Il a même joué dans deux épisodes de Les Mystères de l'Ouest : La Nuit de la mort Subite et La Nuit de la Conspiration
Image
Image

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4450
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 25 août 2018 20:08

Pour les Mystères de l'Ouest: La Nuit de la Conspiration (où il est doublé en VF par le doubleur de Clint EASTWOOD notamment dans les Dollars et Pendez-les Haut et Court)

désolé c'est tout ce que j'ai trouvé en image... Image Le Colonel BARBOSSA
Image

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6439

Re: Elfego Baca: Six Gun Law (1966)

Messagepar DEMERVAL » 10 janv. 2019 16:47

Encouragé par leurs succès, “Davy Crockett” (1954-1955) et “Zorro” (1957), ABC voulait plus de westerns de la part de Walt Disney, aussi Oncle Walt lui en proposa dans le cadre de son émission ‘’Walt Disney Presents’’, “The Nine Lives of Elfego Baca” fut diffusé pour la première fois le 3 octobre 1958, durant la 5ème saison de “Walt Disney Presents” sur ABC, les vendredis soir de 20h00 à 21h00. Dix heures pleines d’actions furent dispensées durant les 5ème et 6ème saisons tout au long du mois de mars 1960. Le sicilien Robert Loggia interpréta donc le vrai homme de loi mexicain devenu avocat, Elfego Baca qui vécut dans le Comté de Socorro, Nouveau Mexique, dans les années 1880.
Les personnages ethniques étaient encore quelque chose de rare à la télévision de la fin des années 1950 et Elfego Baca en fut un modèle exceptionnel. Pour la sortie du coffret DVD, “Walt Disney Treasures” dans lequel on retrouve l’intégralité des épisodes de “Elfego Baca” et “Swamp Fox”, Robert Loggia donna une interview à Leonard Maltin, “(Le vrai) Elfego Baca était un personnage extrêmement complexe, il pourchassa même Pancho Villa jusque Mexico. Il avait le courage d’un lion. Il devint un avocat, un homme qui défendit les pauvres, comme Clarence Darrow, un défenseur de l’homme commun. Très brave, très flamboyant. Pour moi, un enfant élevé dans les rues de New York, je ne faisais pas partie des familiers des chevaux. Les westerns pour moi c’était Gene Autry ou Buck Jones, des gars pour qui chevaucher à cheval était une activité ordinaire; et puis d’avoir soudainement l’opportunité de devenir un héros dans un western tourné par Walt Disney c’était comme si j’étais mort et monté au paradis. J’avais travaillé sur les planches de New York ; j’ai reçu un coup de fil de mon agent…‘nous pensons que le casting est bouclé mais nous avons décroché une entrevue pour toi.’ Je pensais que c’était Ricardo Montalban qui devait jouer Elfego Baca, c’était une situation qui était en position fermée. Néanmoins, ils m’avaient procuré un rendez-vous avec Walt.”
“Quand je suis entré, Walt prit un instant pour m’observer. Ils firent un bout d’essai et il m’offrit le rôle. Walt dit, ‘sais-tu monter à cheval, fils?’ ‘Non Monsieur, mais je peux apprendre;’ j’étais un bon athlète. J’ai pris des cours accélérés pour dégainer mon révolver, porter un chapeau de cowboy… j’avais certainement le gabarit de référence —Buck Jones, Gene Autry, Tom Mix. J’ai appris à monter à cheval aux Hudkins Stables dans la Vallée. La première chose fut de trouver une bonne assise, puis j’ai appris à monter à cru. J’ai ensuite mis une selle de western. Les gens qui chevauchent longtemps, vos pieds sont comme des absorbeurs de chocs, vous développez un sens de l’équilibre, et le moyen de diriger un cheval par les rênes, spécialement si vous avez un bon cheval qui tire du cou. J’ai eu instructeur pour apprendre à vite dégainer. Le combat pour lequel je suis très habile, je l’ai appris en jouant au football, au baseball et au basketball. J’ai décroché une bourse d’études pour le football aussi la transition du terrain de football à la vie de cowboy ne fut pas très difficile pour moi.”
“Le premier épisode fut basé sur la vérité. Nous sommes allés près de Santa Fe, Nouveau Mexique (Cerrillos) pour tourner. Cet épisode est tout à fait authentique dans l’héritage d’Elfego Baca. D’autres épisodes furent tournés près de Thousand Oaks et de Lake Sherwood (en Californie). Norman Foster était le réalisateur mais la présence de Walt était constante. Vous prêtez attention à ce qu’il dit, sans vous poser de questions. Norman Foster n’eut jamais la mainmise complète dans l’initiation du projet. Il devint un père pour moi. C’était un homme merveilleux, généreux et intelligent. Il écrivit aussi quelques épisodes.”
“Walt Disney voulait que tout le monde l’appelle Walt, il était réellement une figure paternelle. Quand on était dans le studio, cela ressemblait à un lycée ou un campus d’ université—des gens jouaient au volleyball, tout le monde s’appelaient par le prénom. Walt était un homme tout à fait inhabituel. Pour les cascadeurs, Davy Sharpe me fit chercher. Il dit que j’avais l’habitude de la faire pour Doug Fairbanks…il dit tu es le meilleur gars que j’ai jamais connu depuis Fairbanks dans le sens que tu sais te débrouiller. J’ai exécuté toutes mes bagarres, les chevauchées et les fusillades—J’étais très habile. Et Davy Sharpe me paya avec l’ultime compliment. Quel mec s’était.”
“Elfego était né au Kansas, il était américain autant que faire se peut mais il était bilingue. Il fut le premier héros américano-mexicain. Walt dit, ‘Comment voulez-vous la jouer?’ ‘Il est américano-mexicain. S’il doit être le type même de l’Américain, appelez-le Jack Armstrong. Il me faut cette ethnicité.’ Et Walt alla de l’avant, aussi je l’ai interprété avec un accent prononcé et me suis réjoui de son ethnicité.”
Parmi les acteurs semi-réguliers de la série figuraient Robert F. Simon dans le rôle de l’adjoint de Baca, James Dunn dans celui de son partenaire plus âgé, Carl Benton Reid, Annette, Beverly Garland et Lisa Montell qui se rappela, “Une de mes expériences filmiques préférées fut d’avoir interprété le rôle d’Anita dans ‘The Nine Lives of Elfego Baca’. Cela me donna la chance de découvrir et d’explorer la spéciale beauté et culture du Nouveau Mexique où nous avons filmé la série, ce qui ajouta à mon profond amour éternel pour le Sud-Ouest américain. Ce fut un plaisir de travailler avec tout le monde et j’ai particulièrement apprécié de connaître Walt Disney, qui nous rendit visite durant le tournage et passa un bon bout de temps avec nous sur le lieu de tournage. Mon seul regret est qu’Anita finit par choisir un autre homme, brisant le cœur d’Elfego. J’aurais volontiers réécrit cette partie du script et aurait chevauché dans le coucher de soleil avec Robert Loggia.”



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités