Buffalo Bill Jr - 1955/56 - avec Dick Jones

Le forum réservé au petit écran
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23385
Localisation : au dessus de Strasbourg

Buffalo Bill Jr - 1955/56 - avec Dick Jones

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 11 nov. 2010 18:35

42 épisodes x 30min en NB
Produits par Gene Autry's Flying 'A' productions
Avec :
Dick Jones : Buffalo Bill Jr.
Harry Cheshire : Judge Ben Wiley
Nancy Gilbert : Calamity

Bill est un orphelin adopté par le Juge Wiley, fondateur de Wileyville au Texas, dans les années 1890. Calamity est sa petite soeur. Il obtient la fonction de Marshal et fait respecter la loi....

ImageImageImageImageImage
Image
ImageImage
Image
ImageImage
Image

Dickie Jones, né le 25-02-1927 (83 ans) => fiche IMDb: http://www.imdb.com/name/nm0427934/bio
A joué aussi dans la série The Range Rider (1951–1953)
il décède le 07-07-2014 => viewtopic.php?f=69&t=16050#p218268
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7699
Localisation : nord-est

Re: Buffalo Bill Jr - 1955/56 - avec Dick Jones

Messagepar Jicarilla » 29 oct. 2011 18:47

:sm80: Le premier épisode .


:sm32: DICK JONES
Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23385
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Buffalo Bill Jr - 1955/56 - avec Dick Jones

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 03 déc. 2011 13:19

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4849
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Buffalo Bill Jr - 1955/56 - avec Dick Jones

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 03 déc. 2011 16:36

Jamais vu merci pour le lien...Je ne l'ai vu que dans RANGE RIDER...J'aime pas trop cet acteur mais merci pour la découverte! :sm80:
Image

DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7116

Re: Buffalo Bill Jr - 1955/56 - avec Dick Jones

Messagepar DEMERVAL » 11 janv. 2019 16:12

“Now with his horse and with his gun
He’s not afraid of anyone.
There’s no one quicker on the draw
Or quicker to defend the law.
He’s the son of a son-of-a-gun
Buffalo Bill Jr.”

Gene Autry, rendu populaire avec ses séries produites par sa société Flying A comme “Range Rider” et “Annie Oakley”, emprunta le nom d’un célèbre héros américain pour sa troisième série, “Buffalo Bill Jr.” dont la vedette était l’acteur de 28 ans, Dick Jones, comportant 42 épisodes d’une demi-heure qui furent diffusés du 1er mars 1955 au 21 septembre 1956 (26 épisodes pour la saison 1, 16 pour la saison 2). La plupart des chaînes de télévision programmèrent la série les samedis pendant des années après que la série originale ait cessé d’être tournée.
Dick expliqua, “Après avoir tourné 76 épisodes de ‘Range Riders’, Jocko s’envola vers de nouveaux horizons et je suis resté sous contrat de Flying A. Gene avait cette idée avec le vieux juge, l’adolescent et la petite sœur. Il me raconta l’histoire et dit ‘aimerais-tu faire cela?’ ‘Bien sûr’, lui répondis-je. Gene s’évertuait à vouloir me sortir de cette routine sans issue, ‘parce qu’il me payait toujours et voulait travailler pour moi. Buffalo Bill Jr. était une série de pure action, des fusillades à tire-larigot mélangées avec un peu d’humour dispensé par ‘Pappy’ Cheshire, l’influence adulte stabilisatrice. On ne peut pas battre Jocko (“Range Rider”) quand il commence à défourailler mais je pense que l’intrigue dans ‘Buffalo Bill Jr.’ était meilleure (que celle de ‘Range Rider’) et l’action était bien meilleure. Je pense que chaque histoire individuelle était meilleure.”
L’histoire de Bill et sa petite soeur était expliquée dans le 6ème épisode, “The Death of Johnny Ringo”. Enfants, Bill et Calamity furent adoptés par le juge de Wileyville, Texas, Ben “Fair and Square” Wiley (Harry Cheshire) (qui dirigeait aussi l’épicerie de Wileyville) après que leurs parents aient été tués par les Indiens. Wiley trouva Bill déambulant dans les collines dans un peignoir en peau de bison d’où son nom.
Dick dit, “Nancy Gilbert, qui avait environ 11 ans à l’époque, et moi nous sommes rencontrés sur le plateau de tournage et Gene nous introduisit l’un à l’autre. Le réalisateur dit ce que nous avions à faire et on commença. Nancy n’avait fait que quelques petites choses dans Meglin Kiddie et avait bossé avec Gene (“The Rangerette”, un épisode de “The Gene Autry Show”). J’ai trouvé qu’elle était bonne. Nancy était au top. Elle était énergique.” (Nancy avait aussi eu un petit rôle dans “Jack Slade le damné” et “Le voleur de minuit”, tous deux de 1953.) Harry Cheshire était merveilleux comme partenaire, j’avais travaillé avec lui une paire de fois quand il incarnait un vieux prospecteur dans les séries de Gene. On ne pouvait pas trouver de meilleur partenaire.”
Le grand cheval de Dick provenait des Hudkins Stables et Dick l’appelait Chief.
A la différence des autres séries de Gene Autry, d’ex réalisateurs de westerns furent employés—George Archainbaud, Ray Nazarro, Frank MacDonald, D. Ross Lederman—et les scripts provenaient de vétérans du western comme Maurice Geraghty, Dwight Cummins, Orville Hampton, J. Benton Cheney, Elizabeth Beecher.
Les distributions étaient chargées de talents des westerns de série B—Harry Lauter, Lane Bradford, Terry Frost, Denver Pyle, Dennis Moore, Budd Buster, George J. Lewis, Don Harvey, Myron Healey, Rick Vallin, Glenn Strange, Jack Ingram, William Fawcett et occasionnellement d’un nouveau venu comme Lee Van Cleef qui, avec Dick, participera à l’une des bagarres les plus dévastatrices dans l’épisode “Boomer’s Blunder”.
Dick se rappelle, “La bagarre fut chorégraphiée du début à la fin, excepté la partie comique qui était tout au début au cours de laquelle on balança un sac de farine sur le tête de Lee qui ressembla alors à Frosty l’homme de neige. On resta là à rigoler comme des bossus. Ce n’était pas dans le script, cela arriva spontanément. Lee était un bon bagarreur. On a démoli le magasin. La seule chose que je n’ai pas aimée, c’est que l’on pouvait voir que tous les bidons (dans le magasin) étaient vides. Mais toutes ces empoignades, d’un endroit au suivant, d’un autre endroit, un saut par ci, un saut par là, tout était chorégraphié. La plus importante partie de la scène est que vous devez savoir où se trouve la caméra pour faire en sorte que chaque coup de poing ressemble à un coup au but. Vous pouvez avoir le bon angle de la caméra si vous faites savoir au cameraman où il doit être. Cette bagarre avec Lee fut probablement faite avec pas plus de trois angles. Il fallut plus de temps pour la répéter que pour la tourner.”
En continuant de discourir sur les bagarres auxquelles il participa, Dick raconta que s’il y avait des acteurs avec lesquels il n’aurait pas aimé lutter. “Yeah, il y en a plusieurs. Mickey Simpson par exemple. Il était lent et maladroit…il était aussi habile qu’un bouledogue jouant avec lui-même. Ils s’efforçaient tous d’être bons et d’avoir travaillé avec la plupart des gars dans ‘Range Rider’ je savais à quoi m’attendre. Aussi nous chorégraphiions quelques détails supplémentaires avec les gars qui n’étaient pas bons pour rendre la scène crédible. Avec Mickey, il n’y avait pas de cascadeur assez grand pour le doubler. Il finit par faire plus de scènes lui-même qu’il aurait aimé en faire. On ne pouvait trouver quelqu’un qui lui ressemblait. Mais oui, il y eut quelques cascadeurs qui doublèrent certains d’entre nous’.”
Au sujet d’éventuelles blessures contractées durant le tournage, Dick se rappela, “Nancy n’eut jamais d’écharde dans son doigt. J’ai disloqué mon genou un jour, Harold Farron marcha quelquefois sur l’un d’eux. Il était plus un dresseur de chevaux qu’un cascadeur, mais il fit du bon boulot dans des scènes de chevauchée. Il y eut une autre fois où j’ai cassé ma cheville et je sautillais en mocassins. Je peux dire que c’est Farron qui chevauche dans un épisode que je regarde parce qu’il n’avait pas de cou.”
Originaire du Texas, Dick Jones, qui se produisit dès son jeune âge dans les rodéos comme voltigeur et as du lasso, fut encouragé pour entrer dans le cinéma par Hoot Gibson. Dick décéda à 87 ans le 7 juillet 2014.
Né en 1892, Harry “Pappy” Cheshire était un vétéran de la radio avant de venir à l’écran en 1940. Il décéda le 16 juin 1968.
Nancy Gilbert ne persévéra pas dans le métier d’actrice, et, à la place, se porta volontaire pour intégrer les Sisters of Charity of the Blessed Virgin Mary à Dubuque, Iowa, et en 1962 devint professeur. Elle enseigna jusqu’en 1986 date à laquelle elle quitta la vie religieuse, se maria et déménagea à Sierra Vista, Arizona, où, pendant plusieurs années, elle enseigna à l’école publique et fut élue Professeur de Biologie de l’Année en Arizona en 1997.



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité