La légende d’Adams et de l’ours Benjamin-The life and times of Grizzly Adams - 1977/78

Le forum réservé au petit écran
chris57950
Cowboy
Messages : 256

Re: La légende d’Adams et de l’ours Benjamin-The life and times of Grizzly Adams - 1977/78

Messagepar chris57950 » 31 juil. 2014 8:11

un peu trop fleur bleue pour moi cette serie , je n'ai pas envie de la revoir

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23335
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La légende d’Adams et de l’ours Benjamin-The life and times of Grizzly Adams - 1977/78

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 29 sept. 2014 13:31

le coffret saison 1 est passé à 21,85 EUR chez Amazon...
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2795

Re: La légende d’Adams et de l’ours Benjamin-The life and times of Grizzly Adams - 1977/78

Messagepar pass » 06 oct. 2014 23:20

Le 2ème volume de la saison 2 sort demain : le 7 Octobre !! , ainsi la série sera au complet en dvd .

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23335
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La légende d’Adams et de l’ours Benjamin-The life and times of Grizzly Adams - 1977/78

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 21 déc. 2015 11:49

pour info le coffret dvd L'intégrale de la série passe de 40,90 à 26,99 EUR chez Amazon (était à 54,49 tout au début)

ImageImage
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7033

Re: La légende d’Adams et de l’ours Benjamin-The life and times of Grizzly Adams - 1977/78

Messagepar DEMERVAL » 08 janv. 2019 10:49

Grizzly Adams, si bien interprété par Dan Haggerty fut la quintessence du montagnard à la télévision.
Dans les années 1850, le fermier James Adams est injustement accusé d’un crime qu’il n’ a pas commis. Pour échapper à l’injustice, il laisse à contrecoeur sa jeune fille aux bons soins de sa sœur et s’enfuit dans les magnifiques et impitoyables montagnes où il a l’intention de demeurer, loin de la civilisation, en communiant avec la nature. Un ours grizzly devient le constant compagnon de James Adams après que celui-ci ait secouru l’ourson bloqué sur une corniche et l’ai appelé Benjamin Franklin (Ben en raccourci) parce qu’il est très élégant. Ben était incarné par une femelle grizzly de 275 kgs appelée Bozo. Les deux protagonistes partagent maintenant une étonnante complicité psychique. Dan Haggerty dit, “Elle était ma petite amie et ma meilleure amie. Un des meilleurs animaux avec lesquels j’ai jamais travaillé.”
Plus tard, James Adams sauve la vie d’un jeune brave Indien qui est tombé d’une corniche après avoir été attaqué par un lion des montagnes. Grizzly soigne l’Indien—Nakuma (Don Shanks) jusqu’à guérison totale et ils deviennent frères de sang.
Le seul autre acteur régulier de la série est le volubile vieux trappeur Mad Jack (Denver Pyle—et sa mule, Number 7) qui relate plus ou moins les aventures de Grizzly.
La plupart de la série relate les expériences traversées par James Adams en faisant face à la nature et aux rares étrangers qui affrontent ses régions sauvages.
Le mercredi soir de 20h00 à 21h00, la série colorisée produite pour NBC par Sunn Classic Pictures de l’Utah apparut à la suite du film éponyme de 1974 (écrit par Larry Dobkin avec Dan Haggerty) et enregistra une part de marché de 43% quand elle fut diffusée sur NBC en 1976. Le film de 1974 basé sur un livre de 1973 fut produit avec un budget de 140 000 dollars et devait engranger 65 millions de dollars dans les salles de cinéma.
Alors classée à la troisième place, NBC, n’ayant rien à perdre, approcha Sunn Classics au sujet d’une série télévisée. NBC embaucha le producteur de Sunn, Charles Sellier Jr. pour créer une série de 13 épisodes destinée à être diffusée à la mi-saison du 9 février 1977 au 11 mars 1977. Sonnant comme une sentence de mort à cause de la confrontation aux poids lourds de CBS (“Goodtimes”) et ABC (“Super Jaimie”), Grizzly surprit tout le monde et réunit 32% de parts de marchés. “La légende d’Adams et de l’ours Benjamin” écrasa “Goodtimes” pendant que “Super Jaimie” tomba à 14%, signe encourageant de l’indéniable alchimie entre Dan Haggerty et Ben. NBC étendit l’émission en une saison complète de 24 épisodes le 28 septembre 1977. Elle prit fin avec un épisode final de 90 minutes diffusé à Noël, le 19 décembre 1978.
Dan Haggerty attribue la popularité de la série au fait que, “Les gens peuvent se référer à la série et la regarder parce que c’est confortable. La série est si normale que cela changeait les téléspectateurs qui en avaient marre des freins hurlant, des voitures explosant et des scènes de bagarre. Une jolie mise en scène et un couple de gars se baladant dans les bois sont un soulagement. Les gens aiment les films familiaux—avec en arrière-plan la nature.”
Magnifiquement tournée aux alentours de Park City, Utah, avec quelques scènes en dehors de Payson, Arizona, bien que les personnages et intrigues étaient indéniablement simples—préservation de la nature, tolérance, non-violence—c’était cette combinaison à laquelle les gens répondaient en se tournant vers la religion.
Une fois que la série eut pris fin sur NBC, un film “Legend of the Wild” fut tourné en 1981 avec Dan Haggerty dans le rôle de Grizzly Adams, et ses aventures prirent fin en 1982 avec un téléfilm, “The Capture of Grizzly Adams” dans lequel un chasseur de primes utilisait la fille d’Adams—non vue ou mentionnée depuis l’épisode initial—pour ramener Grizzly vers la civilisation. A la fin, Adams prouve son innocence. (Ce téléfilm comprenait Kim Darby, Noah Beery Jr., Keenan Wynn, Peggy Stewart, Chuck Connors et June Lockhart).
Dan Haggerty (aucune relation avec le méchant Don Haggerty) traverse la série comme un homme avec un authentique amour des animaux, et c’est pourquoi Haggerty entraîna plus de 30 lions africains, des aigles, des éléphants, des chimpanzés, des ours et des tigres, etc. Il avait commencé à travailler avec des animaux sauvages depuis qu’il avait adopté un lionceau de 2 semaines comme animal de compagnie, provenant d’un parc appelé Jungle Land à Thousand Oaks, Californie. (De nombreux films y furent tournés—la serial “Congo Bill”, un épisode de “Le Fugitif”, un épisode de “Route 66”, etc.) Ce fut là que Dan Haggerty rencontra le dresseur Stewart Raffill qui possédait divers animaux utilisés dans l’industrie du film. Raffill et Haggerty devinrent rapidement des partenaires dans le dressage des animaux utilisés pour le cinéma et la télévision. Entretemps, Dan Haggerty avait travaillé dans le cinéma depuis ses 20 ans, dont “Girl Happy” (1965) avec Elvis, “Easy Rider” (1969) et plusieurs films de motards dans les années 1970. En manipulant des tigres pour “Where the North Wind Blows” en 1974, il fut remarqué par Sunn Classics qui l’embaucha pour “The Life and Times of Grizzly Adams”.
Comme de nombreux biopics, le film et la série qui en suivit ont quasiment rien à voir avec la vraie vie de James Capan “Grizzly” Adams (1812-1860). Plusieurs acteurs interprétèrent la vraie vie de Grizzly Adams. John Huston dans ‘’The Life and Times of Judge Roy Bean’’ (1972) ; Gene Edwards, le double de Haggerty pour les cascades dans ‘’The Legend of Grizzly Adams’’ dans le film sans rapport de 1990 ; Tom Tayback dans ‘’Grizzly Adams and the Legend of Dark Mountain’’ (1999) ; Jeff Watson dans ‘’P., T. Barnum’’ (1999) (le vrai Adams fit partie dans la vie des spectacles du cirque Barnum).




Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités