Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Le forum réservé au petit écran
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23011
Localisation : au dessus de Strasbourg

Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 nov. 2010 10:55

48 épisodes de 30 min (diffusé en France sur la 1ère chaîne de l'ORTF à partir de juin 1971)

Fiche IMDb : http://www.imdb.com/title/tt0058792/

avec Chuck Connors ... Jason McCord (48 episodes, 1965-1966)

Image

Dans les années 1880, Jason McCord veut prouver qu'il n'est pas un lâche, après avoir été déchu de son grade militaire à West Point, accusé de lâcheté (car seul survivant lors du massacre de la bataille de Bitter Creek)...

Vedettes invitées : Peter Graves (2 épisodes), Lee Van Cleef (4 épisodes), Jim Davis (4 episodes), Harry Carey Jr...


Image
ImageImage
ImageImageImage

Au cinéma, Branded/The broken sabre (Le sabre brisé) en 1965 avec le même Chuck Connors => viewtopic.php?f=10&t=4184&hilit=branded#p33449
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23011
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 nov. 2011 11:14

John Agar a joué le Sheriff dans l'épisode '$10,000 for Durango' => http://www.riflemanconnors.com/Branded/ ... urango.htm + http://www.riflemanconnors.com/Branded/ ... e_cast.htm
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
tashunko
Cavalier solitaire
Messages : 146
Localisation : Gard

Re: Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Messagepar tashunko » 06 déc. 2011 19:12

Une série classique mais bien tournée. A noter que le producteur Fenady est aussi le producteur de Hondo et le scénariste et producteur du Rebel. D'ailleurs il reprend dans un épisode du proscrit le rôle du général Sheridan qu'il avait déjà tenu dans the rebel.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23011
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 25 oct. 2012 20:30

ah ces heureux allemands : ils vont avoir le coffret (en allemand, 230 minutes !) le 14-12-2012 :


Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Mackenna
Cowboy
Messages : 250
Localisation : Dans le Vercors

Re: Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Messagepar Mackenna » 25 oct. 2012 21:27

Rawhide vient de finir, une bonne idée pour les éditions Fabbris, surtout si la Vf existe pour tous les épsodes :D :D :D
En plus 48 épisodes, c'est un multiple de 3, on pourrait avoir une intégrale :wink:

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6517

Re: Le proscrit - Branded - 1965/66 - avec Chuck Connors

Messagepar DEMERVAL » 13 mars 2019 12:19

Les tambours roulent sinistrement alors que les cavaliers de l’Union traversent le terrain de manoeuvres du fort. Chuck Connors (dans le rôle du capitaine Jason McCord) se tient droit, le visage inexpressif, alors que le colonel (interprété anonymement par John Howard) retire impitoyablement les insignes de McCord et les boutons de son uniforme alors que le chœur entonne le chant d’Alan Rich—

“Tous les hommes sauf un périrent
Là à Bitter Creek
Et ils dirent qu’il s’était enfui
Le Proscrit—marqué par la honte de la lâcheté
Que faites-vous quand vous êtes proscrit
Et que vous savez que vous êtes un homme”


Le colonel brise le sabre du capitaine sur son genou, et jette ensuite les deux morceaux en dehors du fort.

“Il était innocent
Aucune accusation n’est vraie
Mais le monde ne devait jamais connaître
Le Proscrit- méprisé comme étant celui qui a fui
Que faites-vous quand vous êtes proscrit”


Renvoyé du service actif par la cour martiale, Jason McCord s’abaisse pour ramasser le sabre brisé et s’enfonce dans le désert, en ayant décidé comme seul survivant du massacre de rester silencieux au sujet des réelles causes et de préserver la mémoire du révéré Général Reid, qui était le vrai couard, espérant ainsi prévenir l’hostilité des Indiens. Ce schéma apparait clairement dans le second épisode, “The Vindicator” (réalisé par Joseph H. Lewis), probablement l’actuel pilote de la série qui fut diffusée les dimanches soir sur NBC du 24 janvier 1965 au 24 avril 1966.
Muni de son sabre brisé pendant 48 épisodes, McCord est injustement haï et persécuté et doit constamment lutter contre les idées fausses qui en font un couard. Le créateur Larry Cohen dit en 1965, “Les hommes admirent le capitaine pour les efforts qu’il fait pour sa réhabilitation alors que les femmes veulent le materner et l’extirper du froid.” Cohen loua McCord comme étant “le plus grand opprimé de tout l’ouest.”
Cohen créa la série et écrivit le scénario du pilote. “Malheureusement,” explique Tony Williams dans son livre, LARRY COHEN—RADICAL ALLEGORIES OF AN INDEPENDENT FILMMAKER, “les scénaristes suivants de ‘Le Proscrit’ ne réalisèrent jamais le potentiel contenu dans le premier épisode. La série devint routinière. Cohen contribua à l’écriture de l’épisode en trois parties, ‘The Mission’ (diffusé dans une version cinématographique sous le titre de ‘Le sabre brisé’) qui servit de base pour d’autres épisodes dans lesquels le Président Grant utilise la réputation de McCord en l’envoyant dans des missions dangereuses au service des Etats-Unis.” Contrairement à la série, la version rééditée sur le grand écran de “The Mission” voyait McCord regagner son honneur et reprendre sa carrière militaire!
Au début Chuck Connors dit, “Je voulais faire tout mon possible pour rendre le personnage différent de celui de ‘L’homme à la carabine’, aussi j’ai même changé ma coiffure. Je suis 5kgs plus léger que lors du tournage de ‘L’homme à la carabine’.”
Cecil Barker était le producteur de la série à ses débuts mais au milieu de la première saison le producteur Andrew J. Fenady, qui avait produit “The Rebel” avec Nick Adams, fut “appelé à la rescousse pour sauver la série”, selon David Fury dans sa biographie, CHUCK CONNORS—THE MAN BEHIND THE RIFLE. “ Fenady se vit offrir un pourcentage…il renvoya toutes les personnes du département édition, refusa tous les réalisateurs qui avaient été pressentis et montra à tout le monde—dont Chuck—qu’il était le patron. Pour une série de 30 minutes, Fenady rappela que Chuck était l’acteur le mieux rémunéré de la télévision de l’époque. 10 000 dollars par épisode tout en ne possédant rien de la série mais Chuck eut une baisse de salaire pour finir à 2 000 dollars.”
Chuck fut en grande partie responsable du succès de la série—et de sa suppression. Selon Chuck Connors à TV Guide (23 octobre 1965), ce fut vers cette période qu’il commença à se dégoûter de l’enchaînement des hypocrites soirées cocktails, des apparitions en public et des interviews visant à promouvoir la série. Il renvoya son agent, avocat et agent de presse et dit, “Merde à tout sauf le golf.” Pour le livre de Tony Williams, le créateur de la série, Larry Cohen dit, “Le comportement de Connors devint impossible. Il se mit finalement à dos les sponsors, ce qui était la dernière chose à faire. Aussi, même si la série figurait dans le top 10 ou 12 de toutes les séries (en fait 14ème lors de la première saison), elle fut finalement supprimée au bout de la seconde saison parce que le sponsors (Proctor and Gamble) étaient furieux. Autrement, je pense que ‘Le Proscrit’ pourrait avoir duré pendant 5 ans. On en parla des années plus tard. Comme sa carrière était sur la pente descendante, il devint plus amical. Il éprouva de la commisération avec moi, ‘Si j’avais traité le sponsor un peu mieux, j’aurai probablement eu quelques saisons supplémentaires’.”
Quelques scènes furent tournées à Kanab, Utah, et nombre d’autres le furent à Thousand Oaks ou Vasquez Rocks, dans cette série qui démarra en noir et blanc pour passer à la couleur pour les 8ème, 9ème et 10ème épisodes, la trilogie de Cohen “Mission”. La série revint au noir et blanc pour le reste de la première saison mais fut de nouveau en couleur au début de la seconde saison (épisode 17). Le “fils” de Chuck Connors, Johnny Crawford, dans sa précédente série, “L’homme à la carabine”, Johnny Crawford, fut la guest star du 7ème épisode, “Coward Step Aside”.



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité