Man without a gun

Le forum réservé au petit écran
Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7718
Localisation : nord-est

Man without a gun

Messagepar Jicarilla » 31 août 2010 20:14

ImageMAN WITHOUT A GUN
:horse: Cela se passe en 1880 Dans une petite ville du territoire du Dakota.

Le rédacteur en chef Mc Lean (REX REASON) va combattre des hors la loi en utilisant sa plume en compagnie de son allié et ami le Sheriff.

:sm80: En 51 épisodes de 30 minutes et sera sur les écrans Us de 1957 à 1959 et ensuite chez nos cousins Germaniques en 1966 pour nous Français on repassera.

Image


Image......A SUIVRE.......
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6531

Re: Man without a gun

Messagepar DEMERVAL » 11 janv. 2019 8:52

Adam MacLean détestait les armes et tentait d’établir la paix grâce à la puissance de la presse. Les 1m 88 de Rex Reason incarnait MacLean, le propriétaire et éditeur sans complaisance du Yellowstone Sentinel, pendant les 52 épisodes de “Man Without a Gun” diffusés au cours de deux saisons du 8 novembre 1957 au 16 septembre 1959.
Créé par Peter Packer (1906-1981) et produit par Alan A. Armer (1922-2010) et Mel Epstein (1910-1994), la série aux épisodes de 30 minutes en noir et blanc, dont l’intrigue se situait dans les années 1870 dans le Territoire du Dakota, s’échangea entre les châines télévisuelles par le biais de la 20th Century Fox.
Peter Packer produisit aussi cinq épisodes de “Mon ami Flicka”, 25 de “Law of the Plainsman” ainsi que des scripts pour “Bonanza”, “Stoney Burke”, “Le virginien” et “La grande vallée”. Alan A. Armer devait produire “La flèche brisée”, “Les incorruptibles”, “Le Fugitif”, “Les envahisseurs” et “Le ranch L”. Mel Epstein commença comme assistant de direction dans les années 1930 et travailla aussi dans la production de “La flèche brisée”, “Rawhide” et “Medical Center”.
“J’interprétais un journaliste qui ne portait pas de révolvers,” expliqua Rex Reason. “Quand les méchants s’en prenaient à mon personnage on en finissait toujours par se battre avec nos poings.” A la base, Rex Reason est correct, mais il y eut des moments où il fut obligé dans un épisode de prendre un révolver à un hors-la-loi. Mais habituellement le maniement du révolver était laissé au marshal Frank Tallman, incarné par Mort Mills—un grand divertissement pour Mort Mills dont la carrière était principalement composée de rôles de méchants.
Rex Reason ajouta, “MacLean était un bon personnage à interpréter. J’ai aimé la série, mais elle m’a réellement épuisé. On avait un script tous les trois jours et on tournait deux épisodes par semaine, le lundi, le mardi et le mercredi, puis le jeudi, le vendredi et le samedi. J’ai travaillé, travaillé, travaillé jusqu’à avoir une encéphalite. Là je me retrouve avec un script à 22h00…le mémorise en entier ou au moins m’y familiarise, pour le tournage du jour suivant. Je restais debout jusqu’à deux heures du matin et devais être à la 20th Century Fox pour 6h00, aussi je n’avais pas assez de sommeil. Cela m’éreinta vraiment. Pendant 10 mois après je n’ai pas pu travailler, essayant de retrouver ma coordination. La maladie me vida complètement. Heureusement, je possédais 100% de valeurs résiduelles et à chaque fois que la série était diffusée, je touchais un gros chèque. C’est pour cela que les 10 mois où je suis resté malade, j’ai malgré tout été payé. ”
Parmi les autres acteurs semi-réguliers de “Man Without a Gun” figuraient les vétérans Harry Harvey Sr. dans le rôle du maire George Dixon et Forrest Taylor dans celui de Doc Brannon.
Un bon scénario et une bonne réalisation donnèrent à la série un niveau au-dessus de la moyenne, tout comme le fait de faire évoluer des acteurs de western établis—Myron Healey, Jean Willes, Sam Flint, John Doucette, Chris Alcaide, Denver Pyle, Wright King, James Griffith, Fred Graham, Jane Nigh, Francis J. MacDonald, Bob Wilke, James Drury, Trevor Bardette, Steve Terrell, John Anderson, Roy Barcroft, Earle Hodgins, Tommy Cook, Dabbs Greer, Terry Frost, Mike Lane, Eddy Waller, Robert F. Simon, et beaucoup d’autres.
Quand “Man Without a Gun” prit fin que Rex Reason eut récupéré, il travailla pour Warner Bros., apparaissant en guest star dans “Sugarfoot”, “The Alaskans”, “77 Sunset Strip” et fut finalement le partenaire de Donald May dans “The Roaring ‘20s” de 1960-1961.
Après avoir été une guest star dans “La grande caravane” en 1963, Rex Reason expliqua, “A 33 ans, j’ai finalisé mon retrait de l’industrie du film. En 1964, j’ai commencé à produire quatre volumes de poésie pour Capitol Records…mais Capitol ne les distribua jamais. Finalement, j’ai décidé de me lancer dans l’immobilier. Je suis devenu courtier et ouvrit ma propre agence à Diamond Bar, Californie. Je me suis aventuré dans le développement territorial.” Rex Reason décéda le 19 novembre 2015 à 86 ans à Walnut, Californie.
Tristement, sa costar au visage impassible, Mort Mills, vétéran de plus de 150 épisodes de séries télévisées et de quelque 50 films de 1952 à 1971, décéda d’une crise cardiaque dans son domicile de Ventura, Californie, à 74 ans, le 6 juin 1993. Forrest Taylor, 81ans, décéda en 1965 et Harry Harvey Sr. avait 84 ans quand il décéda en 1985.



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités