Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 23 juin 2018 15:04

La biographie de Sergio Leone par Ch.Frayling sort enfin dans une traduction française, chez Institut Lumière/Actes Sud.

Unhe bonne nouvelle, même si je reste réservé au vu du nombre d'erreurs contenues dans l'édition originale anglaise, j'espère ici corrigées (lieux et dates de tournages, préférences pour la légende au détriment de la réalité des faits quand elle est compliquée à mettre en oeuvre, pas de recours aux archives de productions ...)

10 octobre 2018:

https://www.amazon.fr/Sergio-Leone-Quel ... rgio+leone

Il y a aussi au moins deux autres nouveaux livres sur Leone répertoriés, en plus de ceux que j'ai déjà signalés :

La Révolution Sergio Leone (Table Ronde)

Il était une fois en Amérique de Sergio Leone (Gremese).

Tous deux début octobre aussi.

https://www.amazon.fr/s/ref=sr_st_date- ... -desc-rank

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 04 oct. 2018 7:58

Image

Dans quelques jours....

Ecrite il y a vingt ans, cette biographie comportait, sur les films, de nombreuses erreurs, approximations et récits légendaires...

Aura-t-elle été rectifiée ?

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 16 oct. 2018 15:41

Non, elle n'est pas rectifiée, les traducteurs n'ont pas jugé de bon de profiter des informations et nombreuses recherches faites depuis 20 ans, les erreurs (dates, lieux de tournage ) les approximations, légendes démenties par les faits matériels, sont les mêmes. Seules les photos, mal imprimées, sont différentes et de moindre intérêt souvent.

Bibliographie augmentée de quelques ouvrages récents français les moins documentés (Giré, Petit, Thoret), rien sur le seul film produit par Leone et commenté par son réalisateur, Tonino Valerii : Mon Nom est Personne édition StudioCanal Christophe Gans (2005), qu'avec obstination tout le monde continue d'ignorer, les archives venues d'Italie, y compris de Bologne et de la Jolly Film Unidis, les archives venues d'Espagne, les ouvrages espagnols... le livre remarquable de Peter J. Hanley sur Le bon la brute et le truand, seule source documentaire complète sur un film de Sergio Leone....

Sergio Leone, qui connut d'immenses succès en France, est décidément bien mal servi par sa postérité.

(Je ne juge pas des parties biographiques, mais seulement de ce qui est dit sur l'histoire des films, ce livre en dépit de tous ces défauts, se lit très bien.)

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 20 oct. 2018 8:30

Une préface spécialement écrite pour la traduction française, où Sir Christopher Frayling se présente lui-même, via quelques citations complices, comme le meilleur auteur sur le spaghetti western et celui par lequel la mémoire de Sergio Leone perdure....

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 20 oct. 2018 16:32

Du début jusqu'à Pour une poignée de Dollars :

Cela se lit très bien, des choses intéressantes mais pas vraiment nouvelles sur Hollywood sur Tibre.

Frayling délaie beaucoup ce qui est déjà contenu dans les entretiens Leone/Simsolo (1987), raconte souvent trop en détail les scénarios -peplums- avec beaucoup de généralités "sociologiques" déjà lues, décevant pour le premier film de Sergio Leone Le colosse de Rhodes sur lequel il n'est pas grand chose.

Si vous n'avez rien lu déjà sur Sergio Leone...

A suivre pour les westerns, en français, mais cela ne changera pas grand chose, je pense....

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 21 oct. 2018 8:14

Pour une poignée de Dollars :

Récit écrit sur les bases de quelques témoignages (années 90), souvent contradictoires ce que souligne bien l'auteur. Manque un témoin N° 1, Mario Caiano , metteur en scène de Mon colt fait la loi, le western produit par la Jolly Film Unidis tourné en même temps que Pour une poignée de Dollars , mais essentiellement autour d'Almeria puis vers Madrid, quand Leone a fait le trajet inverse -avec de mauvaises conditions météo à Madrid-. Sa version diffère largement de ce qui est écrit par Ch. Frayling, les films, selon lui, ayant bénéficié d'un même financement.

Il n'est hélas rien, non plus, sur la Jolly Fim, qui co-produit en Espagne -Malaga- exactement en même temps Par un beau matin d'été, avec J.P Belmondo (disponible chez RHV, Italie, qui a exploité le fond Jolly Film), et qui surtout s'était engagé dans la première co-production internationale tournée à Almeria, Oeil pour Oeil, en 1956. C'est dire que le contexte décrit par Frayling fut probablement assez différent dans les faits.

Aucune archive de la Jolly Film Unidis n'a été consultée (certaines éditées avec le BR de Pour une poignée de Dollars, RHV, 2008, dont une feuille de service du 2 avril 1964 ), aucune archive de presse de mars, avril, mai, 1964, en Espagne ou en Italie (tournage documenté par L'Unita et Fotogramas, au moins, mentionné même par Cinémonde). La lecture agréable de ce récit est contredite, démentie, en bien des points par des écrits et publications irréfutables, d'autres documents et témoignages mis à jour depuis 1998 (notamment sur le sortie italienne du film, Frayling restant à la légende d'une sortie clandestine).

Les citations du livre français de Gilles Lambert Les bons, les sales les méchants et les propres de Sergio Leone (1976) m'apparaîtraient même inexactes, déformées ( à vérifier.)

Comme pour Mon Nom est Personne, ce chapitre aurait dû être réécrit pour être autre chose qu'une sorte de fable amusante à lire, mais ô combien sujette à caution. En tout cas, annoté de bien de rectifications et points d'interrogation pour le considérer comme partie d'une biographie vraisemblable et rigoureuse.

(L'introduction picaresque prévue, montée et montrée sur Youtube par le Cinémathèque de Bologne, n'est même pas mentionnée.)

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 21 oct. 2018 18:16

Et pour quelques Dollars de plus :

Chapitre très agréable à lire et je n'ai pas connaissance de sources incontestables contradictoires de ce qui est écrit : le tournage s'est passé sans les difficultés rencontrées dans Pour une poignée de Dollars et Mon Nom est Personne. Pas de contestation possible sur les dates d'exploitation italienne, donc c'est clair.

Trois notes de lectures:
-Frayling et son traducteur se trompent quand ils attribuent la séquence où Indio baptise son pistolet avant un massacre dans la prison. Bianco e Nero , puis Gilles Cebé (Sergio Leone, 1984) citent dans leur découpage cette séquence, non montée ni vraisemblablement tournée (source: Aldo Sambrell, rapportée par un correspondant privé), mais elle a lieu dans la chapelle refuge des bandits avant qu' Indio ne tue son dénonciateur.

-le village de White Rocks est le Poblado del Oeste Lega y Michelena de Colmenar Viejo, pas El Paso de Tabernas.

-Frayling explique qu'Eastwood fait des séances de doublage à la fin du tournage aux Studios RCA Italiana avant de tourner Les Sorcières.... Il n'est pas clair de savoir si c'est un doublage anglais, ou un suivi de la voix d'Enrico Maria Salerno à partir des bandes en son direct témoin enregistrées.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 23 oct. 2018 16:18

Le bon, la brute et le truand :

Chpaitre dense dont la lecture est tout à fait passionnante, mais, comme toujours des détails erronés dont: Les Quatre de l'Ave Maria est de 1968 et pas 1967; plus important, le tournage est abrégé d'un mois puisqu'il se termine vraisemblablement vers la mi-août 1966 et non en juillet (photos dans le livre de Peter Hanley et témoignages dans le livre espagnol sur Clint Eastwood en Espagne....

viewtopic.php?f=14&t=18305#p264331

Le chapitre de Frayling omet deux figures importantes , la producteur Alberto Grimaldi et l'assistant metteur en scène Giancarlo Santi... non interviewés (ce sont surtout les scénaristes qui parlent.)

La bibliographie (très réduite par rapport aux autres éditions, mais mentionnant des publications récentes sans intérêt ) n 'indique pas le livre de Peter J. Hanley consacré au tournage, centaines de photos de tournage, nombreuses interviews des collaborateurs, etc... la meilleure source documentaire sur ce film et sur Sergio Leone tout court.

viewtopic.php?f=14&t=17088#p243281

Image

(Absent de la librairie de la Cinémathèque française.)

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3654
Contact :

Re: Sergio Leone, Quelque Chose a Voir avec la Mort

Messagepar L.. » 27 oct. 2018 9:13

Il était une fois dans l'Ouest et Il était une fois la Révolution :

Idem que les autres chapitres, amusants à lire, particulièrement la Révolution (très drôle), mais de nombreuses erreurs, dates , lieux (Il était une fois la Révolution) non corrigées par la traduction.

Une biographie très recommandable, écrite avec un vrai talent de conteur, mais sous réserve de cette petite accumulation d' erreurs et d' approximations laissées telles quelles par la traduction française.

(Les derniers chapitres sur Il était une fois en Amérique et Stalingrad sont passionnant à lire, mais il n'existe rien d'autre, à ma connaissance, d'aussi détaillé sur le dernier film de Sergio Leone, si ce n'est le magnifique livre de Marcello Garofalo, Photographic Memories, qui n'est pas une histoire de la production de Il était une fois en Amérique.)



Retourner vers « Livres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités