Découverte de collections western

Avatar du membre
Le Gaucher83
Apache
Messages : 46

Re: Découverte de collections western

Messagepar Le Gaucher83 » 26 févr. 2018 8:23

Bonne nouvelle Pak. :cool:
J'en n'ai quelques uns mais ils ne sont pas facile à trouver. Et sur le net ils sont souvent cher. :gun:

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 26 févr. 2018 22:55

Aujourd’hui pas de bouquin western nouveau.
J’ai commencé La poursuite inutile numéro 223 de la collection soit le dernier en numérotation des 22 livres récupérés. Récit journalistique de la recherche d’un auteur de meurtre en légitime défense d’où le côté inutile de la poursuite que le Shérif local n’engage même pas. En début de livre tout au moins.
Ça fait visiter le Sud Est du Colorado du côté de Trinidad, le journaliste étant de Denver.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 02 mars 2018 5:45

Ce livre n’est pas exempt de fautes ou d’erreurs notamment dès la première page où il est question de Caspar au lieu de Casper.
Venant de prendre Les Francs Tireurs de Gustave Aimard il nous offre également une coquille répétitive sur Fray Antonio écrit fray Antonio ce qui détone par rapport au Français 19eme de Aimard.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2843
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Découverte de collections western

Messagepar pak » 02 mars 2018 12:29

Les coquilles d'impression sont légion dans ce genre de production de série.

Pour la collection Western, un facteur aggravant vient de la traduction. François Guérif avait d'ailleurs par le passé remonté le fait que les textes originaux étaient parfois modifiés pour certains passages lors de la traduction, voire coupés.

Cela dépasse le travail simple de l'adaptation (toute traduction le demande pour rendre le texte plausible), car le créateur de la collection, Albert Pigasse, créateur aussi de la collection Le Masque en 1927, avait laissé des consignes claires à ses traducteurs, ne voulant pas lire des propos qui auraient pu le choquer, ce qui sous-entend une certaine auto-censure pour les passages teintés d'érotisme ou trop violents (encore que côté violence, j'ai le souvenir de passages bien méchants, western oblige). Les premières traductions d'Agatha Christie chez Le Masque ont eu droit au même traitement, au point que de nouvelles traductions furent faites quelques décennies plus tard.

Toujours d'après Guérif, les textes westerns de la collection Galop chez Dupuis, qui traduisait les mêmes auteurs, étaient mieux respectés.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 02 mars 2018 13:00

Merci de tes infos Pak.
Il n’y a pas que l’impression, il y a quelques fautes de Français qui feraient la joie de Sitting Bull par exemple! :sm80:

On peut comprendre certaines modifications entre expressions anglaises et françaises.
De même cette collection ne me semblant pas réservée aux adultes, il paraît normal qu’il y ait une édulcoration de passages trop violents voire érotiques. Que d’autres collections reviennent au plus près du texte d’origine pour les fins connaisseurs est logique.

Il n’y a pas de problème de traduction pour Gustave Aimard au Français du 19eme siècle « conséquemment » d’un niveau plus élevé.
D’où vient le fait d’absence de majuscule en 1ère lettre de prénom ? La coquille d’impression, si c’en est une, est récidivée. C’est bizarre. Je verrai si la suite du roman persiste.
Dans le bouquin La poursuite inutile, Caspar était redevenu Casper plus loin dans le texte. L’erreur Caspar nous envoyait en Californie qui n’est pas le lieu du roman.
C’est cependant au Fort Caspar de Casper Wyoming au nord du Colorado (principal lieu du roman) que j’avais acheté la casquette de Nordiste pour rivaliser avec celle sudiste de Longway.
Modifié en dernier par lafayette le 03 mars 2018 3:27, modifié 1 fois.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2843
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Découverte de collections western

Messagepar pak » 02 mars 2018 20:47

Les modifications dans cette collection étaient surtout dues à l'état d'esprit de la génération d'Albert Pigasse (né en 1887), ces publications étant pour adultes.

Pour les fautes, qu'elles soient d'impression ou d'expression, en plus du caractère approximatif de certaines traductions évoqué par Guérif, il faut garder à l'esprit que ces romans dits de gare (collections de guerre Baroud, Feu, Gerfaut, les espionnages et polars Fleuve-Noir, ces westerns et la collection policière chez Le Masque, etc... ) sortaient en librairie et dans les kiosques à un rythme mensuel, voir bimensuel, et que les traducteurs maisons œuvraient sur plusieurs collections d'un éditeur. Et à l'époque (années 1950 à 80, mais surtout dans la période 1950-60), des éditeurs de romans de genre fleurissaient aussi vite qu'ils disparaissaient (on retrouvait d'ailleurs sous divers pseudos souvent les mêmes auteurs, qui fournissaient dans tous les genres, du policier à l'aventure, en passant par l'espionnage, la guerre, l'érotisme... ). L'offre était nombreuse, la concurrence rude. Les auteurs et traducteurs sous contrat avaient un sacré boulot à fournir en peu de temps.

Sans être un pro de l'édition, on peut imaginer qu'à un tel rythme, les vérifications et relectures avant impression étaient light, voire inexistantes suivant les contrats passés entre les éditeurs et les imprimeurs.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 03 mars 2018 3:26

Ça d’accord mais le cas Gustave Aimard échappe au cas général de littérature de gare avec une écriture du 19eme. Sauf en début de phrase il écrit fray Antonio de façon répétitive pour son personnage de moine aventureux.
Fait-il référence à Fray Antonio de Guevara franciscain du 15 et 16eme siècle?
Est-ce volontairement qu’il ne met aucune majuscule au prénom? Il faut dire que nous avons échappé une écriture inversée puisque la majuscule était en vogue à une époque pour tous les mots où seuls les prénoms et noms étaient en minuscules.
Bref, je n’ai pour l’instant pas vu d’autres coquilles mais une incongruité. Notre héros craint les Tigres animaux bien connus des Apaches comme on le sait ;) lesquels sont armés de lances cannelées. L'écriture sérieuse est empreinte d’humour.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 05 mars 2018 1:49

Je pense que lors de la traduction Fray ait été pris pour frère s’agissant d’un moine. Car il y a majuscules pour d’autres prénoms.
L’histoire est passée à d’autres personnages et l'écriture 19eme étant un peu dure à ingurgiter, je mets ce livre à lire par bribes au lieu de mes périodes mots croisés.

Donc j’ai attaqué le numéro 30 de la collection L’Enfer de Taos par Kingsley West. Il est plus facile à lire et entre de suite dans le vif du sujet où notre héros O’Hara abat un Pueblo l’attaquant d’un coutelas dans un village San Fernando de Taos où une meute de Pueblos attaquent sans quartier tous les Americanos du coin.
Peu après le héros raconte comment il est arrivé là. Il aurait fait un périple de 1600 km depuis Abilene le menant à El Paso en passant par Fort Laredo puis par Fort Dodge.
Alors là, ou le type est compliqué ou alors l’auteur n’a qu’une vague idée de la géographie des Usa, car j’ai du mal à comprendre un tel trajet.
Modifié en dernier par lafayette le 05 mars 2018 13:25, modifié 3 fois.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 05 mars 2018 13:23

Ayant poursuivi ma lecture, l’ouvrage est basé sur la révolte historique de Taos où les Pueblos avaient tué Charles Bent l’un des constructeurs de Fort au Colorado dont j’avais visité 2 fois le Bent’s Old Fort au sud-est de cet état.
Les derniers instants de Charles Bent qui se refuse à utiliser ses revolvers et de sa femme sont poignants.
Dans le bouquin, c’est le même sort pour le Shérif et autres Américains et Mexicains. Une boucherie dont le héros du livre essaie de s’en sortir en sautant de toit en toit pour essayer de rejoindre son cheval à l’écurie.
Je suppose qu’il réussira sinon le roman serait déjà achevé.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6498
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Découverte de collections western

Messagepar Sitting Bull » 05 mars 2018 14:41

lafayette a écrit : le héros du livre essaie de s’en sortir en sautant de toit en toit pour essayer de rejoindre son cheval à l’écurie.
Je suppose qu’il réussira sinon le roman serait déjà achevé.


À moins qu'il fasse parler les morts, comme Piccoli dans "Les choses de la vie "! :D
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 06 mars 2018 1:41

Dans leur attaque, les Pueblos scalpent à tour de bras.
Je ne savais pas qu’ils scalpaient ou alors c’est une invention de l’auteur.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 07 mars 2018 14:49

Évidemment le héros s’en sort et trouve refuge dans un beau ranch du Arroyo Hondo où il est victime d’un coup de foudre mutuel avec la fille du rancher.
Évidemment une troupe de 500 rebelles Pueblos commandés par Tomasito et de Mexicains attaquent le ranch. Et j’ai tout lu d’une traite la suite des combats.
J’entreprends donc le numéro 50 Tall Cameron de Clifton Adams. « Mais ceci est une autre histoire »!
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 08 mars 2018 1:53

Je viens de lire d’un trait Tall Cameron. C’est l'histoire d’un mec qui arrive seul avec un chapeau, un cheval, deux revolvers et une carabine et qui à la fin repart pareil mais en jetant ses revolvers.
Donc je saute sur le suivant numéro 54 Une fille venue de l’Est de William F Cox qui se différencie des autres bouquins en ce que l'illustration est une photo et non l’un des superbes dessins appréciés à juste raison par Arizona Kid.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 11 mars 2018 23:26

Encore un roman western avec tous ses ingrédients et lu d’un trait quasiment. Une e venue de l’Est nous livre un condensé d’histoires du western par le prisme d’un adjoint Shérif qui découvre son patron tué par des Indiens mais dont le plus gros souci sera une partie de l’histoire dans le style Rio Bravo. Une dose de drame, une dose de romantisme et une dose de combat.
Vivement le prochain bouquin.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Découverte de collections western

Messagepar lafayette » 28 avr. 2018 1:59

J’ai avalé plusieurs de ces romans de western et un peu moins l’actuel Le Chariot à Voiles se P.A. BECKO et je suis tombé sur une phrase :
... » une histoire dans laquelle il était question d'égaler à zéro les coefficients analytiques des axes d’une courbe, lorsque l’équation de cette courbe ne contient que des puissances paires de l’ordonnée perpendiculaire. »
Si quelqu’un peut me traduire ça.
Pour lire une histoire de western, il faudrait faire Maths Sup?
Pour moi la vie va commencer...



Retourner vers « Livres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité