L'Énigme du Lac Noir - The secret of convict lake - 1951 - Michael Gordon - Glenn Ford

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
dan duryea
Hors-la-loi
Messages : 629
Localisation : lyon

L'Énigme du Lac Noir - The secret of convict lake - 1951 - Michael Gordon - Glenn Ford

Messagepar dan duryea » 06 oct. 2004 23:36

Très bon western en Noir et Blanc produit par la 20th Century Fox
il est assez proche du film "La chevauchée des bannis" avec Robert Ryan :un village de montagne perdu dans la neige; des voyous retenant captive une population; une musique oppressante, donnant un ton dramatique à chaque situation; des scènes ettouffantes...
9/10
Glenn Ford est barbu pour l'occasion, peu bavard, cognant sec et ne laissant pas trop les autres mener la danse; sa partenaire est très séduisante : c'est Gene Tierney...
l'histoire a tout de même son originalité; elle nous conte l'évolution d'un groupe de bagnards évadés, ayant parcouru des distances énormes et arrivant péniblement dans un village de montagnes enneigé occupé exclusivement par des femmes ! l'aubaine !! non, je plaisante; c'est Glenn qui les a mené là car il recherche celui qui l'a injustement accusé de meurtre et du vol de 40.000 $; les compagnons de Glenn sont par contre de vrais tueurs mais se tiennent à carreaux pendant un certain temps devant celui-ci; les femmes sont séquestrées, les bandits obtiennent d'elles l'argent caché et des armes, et veulent se débarasser pour finir de Ford qui cependant reprends plus ou moins l'avantage

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3394

Re: "The secret of convict lake(1951)-Glenn Ford

Messagepar james » 07 oct. 2004 13:14

Ecxellent western :D
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 859
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Messagepar Link » 12 oct. 2004 13:58

Sans doute "Le secret du lac des forçats" en français ou "L'énigme du lac noir" qui serait le titre belge ?
De Michael Gordon.

Avec un beau casting de femmes autour de Glenn Ford : -Gene Tierney -Ethel Barrymore -Ann Dvorak -Barbara Bates -Helen Westcott -Jeanette Nolan -Ruth Donnelly
Ta description du film, les décors (village dans la neige) et l'intrigue me donnent très envie de découvrir tout cela :wink:

dan duryea
Hors-la-loi
Messages : 629
Localisation : lyon

"The secret of convict lake"

Messagepar dan duryea » 12 oct. 2004 16:32

Bien vu Link !
je pensais le film inédit en Europe, mais t'as assuré en nous le présentant à la belge...; ainsi, moi je l'ai vu en V.O, et il existe malheureusement/heureusement en V.F !!!
Argh...!!!! :wink:

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3394

Messagepar james » 12 oct. 2004 21:08

Western deja diffusé sur la chaine cinéclassic en VOST,vala :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 859
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Messagepar Link » 04 janv. 2005 17:56

Pas deçu par ce western, bien aimé la photographie en N&B, et l'idée de base qui est la confrontation d'un groupe de femmes isolées et de cette équipe d'évadés dont Glenn Ford le temps d'une tempête de neige qui isole le village du reste du Monde.

Un excellent petit western à revoir 8/10

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2163
Contact :

Messagepar tepepa » 02 août 2007 14:43

Un village perdu dans la montagne avec une tempête qui gronde en noir et blanc, une population essentiellement féminine car les hommes sont temporairement absents, cinq forçats qui s’invitent un peu de force.


Voilà un synopsis qui n’a curieusement jamais été exploité à ma connaissance par le western italien malgré le potentiel sadique sous-jacent au simple postulat « femmes contre bagnards ». Ici nous avons affaire à un western américain bien classique, pourtant ce potentiel est parfaitement exploité dans la première demi-heure : les forçats ne sont pas des enfants de cœur mais les femmes sont fortes et ne se laissent pas impressionner. Les regards tendus, la musique appuyée, le noir et blanc et l’oppression de la tempête créent un climat pesant – plus proche du film noir que du western – véritablement captivant. On est donc tout content d’avoir commencé à regarder ce film plutôt que Koh Lanta ou Mystères.


Et puis l’intrigue se dilate (si ça peut se dilater une intrigue) : l’un des forçats est en fait un mec bien (devinez lequel, sachant qu’il y a Glenn Ford dans la distribution), et comme tout mec bien qui se respecte, il a un petit plan de vengeance de derrière les fagots pour tuer le type qui l’a fait injustement condamner. Ajoutez à cela qu’il y a 40 000 dollars quelque part qui sont tombés d’un camion, ajoutez à cela que le mec bien et la femme de celui qu’il est venu tuer se roulent des pelles dès qu’il fait un peu froid (on appelle ça une idylle naissante quand on cause bien) et vous conviendrez que le postulat de départ est un peu noyé comme mon pastis du soir.


Et de ce fait, la confrontation femmes/bagnards a tourné court. Pendant que Glenn Ford et Gene Tierney se roulent des pelles, les quatre autres forçats désarment les nanas et passent à autre chose, à savoir récupérer les 40 000 dollars, ce qui est beaucoup plus convenu et donc beaucoup plus ennuyant. L’un d’eux est un violeur/assassin multirécidiviste mais heureusement Glenn Ford veille. Et comme toujours à la fin, les 40 000 dollars s’envolent dans le vent, perdus à jamais.

Malgré un début très prenant, L’énigme du lac noir reste donc plus dans le domaine des curiosités agréables que dans celui des chefs-d’œuvre inoubliables. Restent le souvenir de cette vieille dame (Ethel Barrymore) qui prend les choses en main au début et qui revient curieusement sur le devant de la scène à la fin lorsque les mâles ont fini de faire parler la poudre. Reste aussi le souvenir de la gueule du chef des forçats, très inquiétante et très expressive !

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3002
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 08 nov. 2007 21:29

Comme Tepepa je l'ai trouvé trop classique sur la fin. La première partie est oppressante et les dialogues très tendus, on se demande quand l'inévitable va survenir. En revanche, la partie trésor-vengeance vient gâcher ce qui aurait pu être un bon huis-clôt jusqu'au bout.
Glenn Ford fait le minimum de parlottes, Gene Tierney est magnifique, la vieille femme est vraiment un personnage et en impose par son expérience, et enfin j'aime bien le personnage de 3ème couteau de Limey, interprété par Cyril Cusack. Je me demandais où j'avais déjà vu ce dernier et après quelques recherches je me suis souvenu qu'il jouait dans Maintenant on l'appelle Plata une comédie des sieurs Terence Hill et Bud Spencer. Il y joue le personnage obsédé par les diamants.

Bref, c'était pour la petite histoire, pour revenir à Convict Lake, je mettrais ce film dans les films moyens, du coup. 40 première minutes exceptionnelles, le reste ne suit hélas pas la même voie.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

bannon
Squaw
Messages : 359
Localisation : l'ouest

Messagepar bannon » 08 nov. 2007 23:46

Entièrement d'accord avec toi,Sartana!
Un scénario exceptionnel jusqu'au moment ou les forçats prennent l'avantage en s'emparant des armes, aprés le film sombre dans le convenu!
Je me rappelle que celà m'a fait, lors du premier visionnage (le film est passé sur cinéclassic il y a environ 10 ans) considérer le film "gâché" alors que j' avais été enthousiasmé dés le début
Il m'a toujours semblé que Michael Gordon, que je ne connait ,je croit , que par ce film, était tombé en panne d'inspiration. Parti sur une bonne idée, il n'a pas sut trouver la fin qu'elle méritait dommage! :(

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15061
Localisation : Canada
Contact :

1951 - Les Meilleurs ''Westerns''

Messagepar metek » 23 déc. 2007 21:11

(L'énigme du lac noir) 1951, noir et blanc, (Century Fox) durée:80 minutes.
Glenn Ford, Gene Tierney, Ethel Barrymore, Zachary Scott, Ann Dvorak. Realisé par Michael Gordon.
Sujet:
Dans les années 1870. Plusieurs criminels s'évadent d'une prison du Nevada. Menés par Canfield, les fuyards atteignent Diablo Lake, un village isolé, provisoirement privé de ses hommes, partis exploiter un gisement d'argent. Les arrivants se frottent les mains. Quoi de plus vulnérable qu'un village abandonné à une poignée de femmes ? Canfield sent venir le désastre. Il tente de freiner ses compagnons, mais ceux-ci sont bien décidés à justifier leur sinistre réputation...

Image
Image
Modifié en dernier par metek le 27 sept. 2012 5:47, modifié 3 fois.

jesse james
Squaw
Messages : 355

l'enigme du lac noir

Messagepar jesse james » 23 sept. 2008 12:02

Une excellente surprise que ce western tourné en 1951 avec un acteur que j'affectionne particulièrement, Glenn FORD.
Le scénario ne manque pas d'une certaine originalité: 6 repris de justice s'évadent en franchissant un col de montagne en pleine tempête de neige pour finir par aboutir dans un village sommaire seulement tenu par une poignée de femmes... leurs personnalités vont se révéler peu à peu.... je n'en dis pas plus, vous laissant le plaisir de savourer ce film.
Les décors sont superbes; pour ma part, je regrette juste le N/B quoique celui-ci ait un certain charme, mais je pense que dans le cas présent la photo aurait été magnifiée par la couleur.
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

Avatar du membre
Alec Longmire
Convoyeur de bétail
Messages : 241

Re: L'énigme du Lac Noir - The secret of convict lake - 1951 - Michael Gordon - Glenn Ford

Messagepar Alec Longmire » 22 janv. 2009 16:42

Eh bien, très bonne découverte que ce western d'un réalisateur inconnu pour moi !

Pour dire la vérité, je ne suis pas un très grand admirateur de Glenn Ford (je ne lui reproche pourtant rien, mais c'est comme ça, je n'accroche pas à 100%...), mais dans ce rôle, il m'a davantage plu que d'habitude...

Si la fin, comme le notent certains messages précédents, est relativement conventionnelle, je trouve qu'elle n'en reste pas moins d'excellente facture et j'ai trouvé ce film très prenant de bout en bout. Les personnages sont intéressants, typés et bien joués. Les femmes laissées à elles-mêmes, loin d'en être réduites à un rôle de faire-valoir, occupent une place centrale tout à fait déterminante.
A vrai dire, et puisque la comparaison avec La chevauchée des bannis en tant que western sous la neige a été faite, au risque de me faire huer je vous dirais que je lui préfère ce film de M. Gordon, il m'a davantage captivé...

Bref, sans vouloir faire plus de comparaisons, je pense que c'est en tout cas un western à recommander à tous !

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24124
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: L'énigme du Lac Noir - The secret of convict lake - 1951 - Michael Gordon - Glenn Ford

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 13 sept. 2009 21:10


Image
Image

Convict Lake se trouve en Californie près de Mammoth Mountain.
Egalement le lieu de tournage de "Star Trek : Insurrection".
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15061
Localisation : Canada
Contact :

Re: L'énigme du Lac Noir - The secret of convict lake - 1951 - Michael Gordon - Glenn Ford

Messagepar metek » 16 août 2011 23:59


Avatar du membre
Blue Bill
Trappeur
Trappeur
Messages : 3163
Localisation : Far West
Contact :

Re: L'énigme du Lac Noir - The secret of convict lake - 1951 - Michael Gordon - Glenn Ford

Messagepar Blue Bill » 06 avr. 2012 18:24

Image

Image


Image


Image
Image

~ Il y a trois moments dans la vie d'un homme où il peut hurler à la lune ,
quand il se marie , quand ses enfants viennent au monde ,
et quand il termine un travail qu'il a été assez fou d'entreprendre ~



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités