Le Trappeur des grands lacs - The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
MARCHAND
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4028

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar MARCHAND » 18 déc. 2017 12:32

On les "scellent" bien dans un épisode du Virginien... :lol:
Errare humanum est...

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2246
Localisation : Marseille, France

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar Arizona Kid » 26 déc. 2017 22:08

Mes parents m'ont offert ce film pour Noël, ainsi que Le Fouet d'Argent.
Je m'attendais à un western dans la droite tradition du genre (cow-boys, montagnes, etc...) , aussi ai-je un peu tiqué à la lecture du résumé au verso du DVD: en règle générale, je ne suis pas très friand des " pré-westerns " du XVIIIème siècle, dans la veine du Dernier des Mohicans, étant allergique aux tricornes et aux mousquets ; d'autant que j'ai lu ici et là des critiques plutôt mitigées concernant cette série B de Sidney Salkow.
J'espère donc ne pas être déçu en visionnant Le Trappeur des grands lacs , mais peut-être aurais-je une bonne surprise, ayant déjà apprécié le sympathique George Montgomery dans Les Derniers jours de la nation Apache de Ray Nazzaro.

icongc1
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2246
Localisation : Marseille, France

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar Arizona Kid » 27 déc. 2017 14:27

Verdict post-visionnage:

S'il avait fallu me passer la corde au cou à chaque délit de préjugés et d'a priori cinématographiques, nul doute que les cultivateurs de chanvre seraient en rupture de stock :sm57:

C'est donc avec circonspection que j'ai glissé Le Trappeur des grands lacs dans ma platine DVD, et que 75 minutes plus tard, je puis reconnaître avoir été agréablement détrompé.
Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux critiques, qui restent naturellement la liberté de chacun, mais bien se faire son propre jugement.

En l'occurrence, le film de Sidney Salkow, malgré quelques scènes grotesques (tels que ces affreux dialogues en français, débités par des acteurs américains ne comprenant pas un traître mot de leurs tirades) nous propose une histoire plutôt intéressante, bénéficiant d'un duo d'acteurs bien sympathique: George Montgomery -jamais ridicule sous sa toque de raton-laveur et sa panoplie à franges- et Jay Silverheels (The Lone Ranger, Au mépris des lois, La Brigade héroïque), véritable Indien, logiquement plus crédible que des acteurs occidentaux costumés, comme c'est souvent le cas dans les westerns de cette époque.

Je pense même montrer le film à mon paternel: cela lui rappellera certainement le Davy Crockett de sa jeunesse, joué par le fameux Fier (Fesse :mrgreen: ) Parker, dont il m'a fait tout un plat pendant des années et qui, personnellement, m'a laissé un peu dubitatif après visionnage... Mais ceci est une autre histoire :wink:

Et puisque nous parlons ici d'une adaptation de Fenimore Cooper, j'avoue préférer ce Trappeur des grands lacs à l'interminable -malgré ses indéniables qualités- Dernier des Mohicans de Michael Mann.

Voilà donc ce que j'avais à dire sur ce petit western du " XVIIIème " qui, s'il n'est pas inoubliable, loin s'en faut, ne mérite sans doute pas l'opprobre, à condition peut-être de l'apprécier avec l'indulgence de son âme d'enfant et en mettant de côté les éventuels contresens et anachronismes historiques, souvent au rendez-vous dans ce type de productions.

:sm76:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7376

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar chip » 27 déc. 2017 16:49

FESS sans le E :lol:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2246
Localisation : Marseille, France

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar Arizona Kid » 28 déc. 2017 11:25

Ze sais bien, mais z'ai pas pu m'en empêcher, fallait que ze la sorte :lol:
C'est que les gens étaient vite choqués, en ce temps-là :mrgreen:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11785
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar lasbugas » 10 févr. 2018 7:07

Image
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15061
Localisation : Canada
Contact :

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar metek » 10 févr. 2018 19:20

Rodd Redwing, Chief Yowlachie - The Pathfinder (1952)

Image

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1900
Contact :

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar Moonfleet » 27 juin 2019 14:03

Image



Le Trappeur des grands lacs (The Pathfinder- 1952) de Sidney Salkow
COLUMBIA


Avec George Montgomery, Helena Carter, Jay Silverheels, Walter Kingsford
Scénario : Robert E. Kent d’après un roman de James Fenimore Cooper
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Photographie : Henry Freulich (1.37 Technicolor)
Un film produit par Sam Katzman pour la Columbia


Sortie USA : 09 décembre 1952

En 1754 débute la guerre entre anglais et français pour la domination des territoires entourant la région des grands lacs dans le Nord Est du continent américain. Les Indiens Mingos alliés avec les français massacrent la pacifique tribu des Mohicans affiliée aux anglais et dans laquelle avait été élevé le trappeur blanc surnommé Pathfinder (George Montgomery). Ce dernier rallie les forces britanniques pour se venger. Les anglais en profitent pour faire d’une pierre deux coups et envoient Pathfinder et son ami indien Chingachgook (Jay Silverheels) dans le camp français en mission d’espionnage pour essayer de s’approprier des plans secrets détenus au fort St Vincent, destinés à anéantir les forces ennemis. On leur adjoint un interprète sachant parfaitement parler le français qui se révèle être… une femme, la charmante Alison (Helena Carter). Même si cela ne plait guère à Pathfinder, les voici tous trois partis se jeter dans la gueule du loup…


Image


A la Columbia, le producteur Sam Katzman et le scénariste Robert E. Kent ont été durant les années 50 réunis à plusieurs reprises pour mettre en boite des films d’aventures se déroulant au milieu du 18ème siècle dans les territoires américains se situant à l’Est du continent. Malheureusement force est de constater que ce sont toutes des bandes de troisième zone, aussi mauvaises les unes que les autres. Parmi ces films, outre celui qui nous concerne ici, La Hache de la vengeance (When the Redskins Rode) de Lew Landers ou encore La Levée des Tomahawks (Brave Warrior) de Spencer Gordon Bennet, tous deux avec le fadasse Jon Hall. Pour ces titres, les faits historiques relatés étaient souvent bien plus passionnants que les films les racontant ; c’est d’autant plus dommage que le nombre de films hollywoodiens consacrés à cette période de l’histoire de l’Amérique reste assez frugal, les deux plus connus étant Le Grand passage (Northwest Passage) de King Vidor ainsi que le magnifique Sur la piste des Mohawks (Drums Along the Mohawk) de John Ford dont les intrigues se déroulaient néanmoins quelques années après celle de The Pathfinder, ce dernier personnage étant le héros de James Fenimore Cooper interprété plus tard par Daniel Day Lewis dans Le Dernier des Mohicans de Michael Mann, film qui malgré ses défauts, vole cent coudées au dessus de tous ceux cités précédemment… et c’est peu de le dire !

Image


Au milieu du XVIIIème siècle, les Français et les Anglais se disputaient âprement pour la domination coloniale les terres du Nord des USA, chacun des deux pays s’étant allié avec des tribus indiennes, les Iroquois pour les Anglais, quasiment toutes les autres pour les Français. Pathfinder, un homme blanc ayant été élevé par les Mohicans s’associe à l’armée britannique pour se venger des guerriers Mingos qui, encouragés par les français, ont massacré 'son peuple' et surtout celui d'un des seuls survivants, son ami Chingachgook. Il a dans le même temps pour mission de récupérer les plans secrets qui se trouvent à l’intérieur d’un fort ennemi. Le récit du film de Sidney Salkow se déroule donc au tout début de ce conflit anglo-français ; mais, au lieu d'accoucher d'un intéressant film historique ou tout du moins d'un simple western coloré et efficace, The Pathfinder ne se révèle être au final qu’un simple navet hautement fantaisiste avec au programme idiotie du scénario, bêtise des personnages, réalisation totalement indigente, direction d’acteur aux abonnés absent, cascadeurs-zombies ou encore costumes au rabais semblant tout droit sortis de coffres à jouets. Voir d'ailleurs des enfants jouer aux cowboys et aux indiens dans une cour de récréation constituerait probablement un spectacle autrement plus teigneux, captivant et rythmé que les séquences d’action proposées par un Sidney Salkow sous somnifères. Le pire est que le film débutant directement par une scène de massacre totalement amorphe, l’on se rend alors compte d’emblée que ces pourtant courtes 75 minutes vont nous sembler durer une éternité !


Image


Et c’est effectivement ce qui va se passer, rien n’étant capable de retenir notre attention si ce n’est peut-être quelques plans joliment photographiés par Henry Freulich ou encore le joli minois de Helen Carter ; même le par ailleurs bon comédien qu’est George Montgomery s'avère ici terne et sans aucun charisme. Un sujet peu traité au cinéma pour une représentation historique aussi simpliste que naïve et au final un pré-western que de nombreux spectateurs trouveront une fois encore au choix ennuyeux ou (et) idiot... sans qu’ils n’aient forcément tort ! On aura néanmoins pu mourir de rire durant la séquence de la soirée dansante au cours de laquelle tous les comédiens interprétant des civils et militaires français se mettent à parler notre langue ; n’ayant logiquement pas senti la nécessité de sous titrer ces passages, il aurait pourtant fallu tellement cet épouvantable accent à couper au couteau fait que du dialecte chinois aurait eu le même résultat sur notre compréhension : de l’humour totalement involontaire mais qui vaut son pesant de cacahuètes. De Sidney Salkow, on préfèrera se souvenir de son honnête Sitting Bull ou plus tard d'un bon cru avec Audie Murphy, Feu sans sommation (The Quick Gun).

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15061
Localisation : Canada
Contact :

Re: The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar metek » 08 août 2019 0:30

George Montgomery - The Pathfinder (1952)

Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11785
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Le Trappeur des grands lacs - The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar lasbugas » 14 sept. 2019 17:53

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11785
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Le Trappeur des grands lacs - The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar lasbugas » 25 sept. 2019 20:26

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11785
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Le Trappeur des grands lacs - The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar lasbugas » 10 mars 2020 17:43

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11785
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Le Trappeur des grands lacs - The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar lasbugas » 13 mars 2020 19:01

Image
Image

Avatar du membre
LordDécadent
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1000
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Le Trappeur des grands lacs - The Pathfinder - 1952 - Sidney Salkow

Messagepar LordDécadent » 20 juil. 2020 15:35

Image

Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités