Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2843
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Messagepar pak » 18 févr. 2015 22:55

Viens de découvrir ce film sur DVD SIdonis.

Le DVD fait partie des bonnes éditions de Sidonis qualitativement parlant. Dommage que les bonus soient peu intéressants. Même l’intervention de Brion est banale. Mais bon, de ce dernier, je n'ai plus trop d'illusions. Il est amoureux du cinéma, a une grande culture cinématographique, est un cinéphile hors pair, pas de problèmes, je me prosterne, d'ailleurs il est pour beaucoup dans mon intérêt pour le cinéma, passé, présent et futur. Mais pour les supplément Sidonis, il est là pour vendre de la galette, l'article... Sa prise de position sur le pan & scan, sa manière de répéter qu'on lui reproche de tout aimer dans les films anciens alors que non, mais en fait si, sa manière de rejeter le cinéma récent dans ses commentaires... Bref, il n'est pas toujours crédible dans ces éditions, alors que Tavernier propose régulièrement des analyses plus profondes et plus personnelles, mais hélas il n'intervient pas sur tous les films édités par Sidonis (j'imagine qu'il ne le fait que sur les films qui l'intéressent).

Mais bon, c'est hors-sujet, et pour revenir au film Les cavaliers de l'enfer, c'est pour moi une belle petite découverte. Un western certes linéaire mais au scénario solide, et qui sort de l'angélisme des décennies précédant sa réalisation. Certes Coleman ne propose qu'une plate réalisation, mais l'histoire est riche, et à y regarder de plus près assez inattendue dans son déroulement, n'hésitant pas à démolir quelques personnages clichés du western de manière presque sadique. Il faut vraiment être difficile pour ne pas apprécier son contenu. Hormis la toute fin, cucul et niaise, qui gâche un peu la fête.

Concernant Audie Murphy, c'est un acteur que je redécouvre. J'ai vu mes premiers films avec lui quand j'étais ado, et il me laissait indifférent, d'autant que je ne connaissais pas son passé. A revoir ses films avec en perspective son histoire guerrière et les traumatismes induits, ça permet une relecture de sa manière de jouer et de son choix de rôles. Et ce film bénéficie, si j'ose dire, de ce background, rendant l'acteur très crédible malgré ce qu'on peut lire par ailleurs.

Une bonne série B.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
Winchester73
Westerner
Westerner
Messages : 2916
Localisation : Apache Junction

Re: Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Messagepar Winchester73 » 13 mai 2015 7:59

Image :ferche: Image
Image

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6191
Localisation : oregon

Re: Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Messagepar lasso » 14 mai 2015 9:50

Herbert Coleman a choisi de tourner son excellent Western dans le décor magnifique de la Sierra Nevada et quelques scènes dans les Alabama
Hills. Ce sont des endroits magiques pour les Westerns.

Le film commence par l'arrivée de quatre évadés de prison dans la petite ville paisible de Paradise. ( il me semble que la ville de Paradise a déjà
été mentionnée dans le Western de Sherman "Hell Bent for Leather" avec aussi Audie Murphy ). Ca devait être une ville où il faisait bon vivre,
comme au Paradis. Les quatre bandits y sèment la terreur et la mort, en tuant plusieurs habitants de la ville et le Marshal, pour faire pression,
puis dévalisent la banque, en s'enfuyant avec le butin de 11000 dollars.

C'est à peu près tout ce qu'on voit de ces terribles Bandits.

Banner Cole, un ancien gunman a dû avoir une vie très mouvementée, avant d'être arraisonné par le Marshall, blessé à mort par les bandits, en
acceptant le badge de Deputy Sheriff, de chasser ces tueurs, et enfin faire une bonne action.

Malgré sa résistance Cole accepte qu'une demie douzaine de citadins participent à la posse. Les différents caractères seront étudiés lors de la
poursuite, et plusieurs doivent laisser leur vie. John Saxon, qui a été bien choisi dans les acteurs, apporte un peu d'humour dans les dialogues.

Les bandits n'ont pas fait long chemin, après avoir violé leur hotage, ils font déguerpir un rancher et ses cowboys, de leur ranch et s'y
installent, ne se souciant de rien. Quand la posse, bien décimée arrive à la cache, les bandits pas très courageux prennent la poudre
d'escompette, ils pensent que la posse est beaucoup plus inportante. Curieux comportement d'une équipe si cruelle.....

Malgré quelques invraisemblances c'est un bon spectacle à classer dans les très bonnes oeuvres.

Le tire germanique est : Die Gnadenlose Vier = Les quatres impitoyables - se référant aux bandits, pas à la posse.


Image.....ImageImage

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3636
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Messagepar Abilène » 07 déc. 2015 19:20

Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Navajo
Navajo
Messages : 640
Localisation : Marseille, France

Re: Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Messagepar Arizona Kid » 09 janv. 2018 9:34

Hello, amigos :sm57:

J'ai visionné hier soir cet opus plutôt atypique dans le cycle westernien d'Audie Murphy.
J'emploie à dessein le terme " atypique ", car deux éléments de l'histoire me semblent dénoter assez fortement de la production courante du genre à cette époque.

Primo: Je ne crois pas que le thème du viol (et du traumatisme découlant d'un tel crime) ait été abordé de manière si frontale et si crue dans un western antérieur.
Ici, la victime voudrait carrément se mutiler pour " laver " son corps de l'agression perpétrée par ses quatre ravisseurs.

Secundo: Il ne me semble pas non plus avoir vu, avant ce film, un western dans lequel les chevaux sont si souvent tués lors des fusillades.
Je trouve cela étonnant, car d'ordinaire, les gunfighters prennent soin de viser leur ennemi mais pas son cheval, qui peut toujours servir.
Cheval qui d'ailleurs est le bien le plus précieux du cow-boy, souvent la seule chose qu'il possède...

Bref, je dirais donc que ce western, s'il n'est peut-être pas l'un des plus mémorables d'Audie Murphy, ni de l'Universal, possède quelques éléments faisant qu'il mérite d'être vu, ne fût-ce qu'une fois.

icongc1
Modifié en dernier par Arizona Kid le 13 mai 2018 12:32, modifié 1 fois.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6191
Localisation : oregon

Re: Les cavaliers de l'enfer - Posse From Hell - 1961 - Herbert Coleman

Messagepar lasso » 11 mai 2018 16:49

Le BR sera édité en allemagne le 14 juin 2018 Euro 16,99 DVD 13,99


Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités