Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar metek » 25 déc. 2011 17:13


Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar metek » 04 janv. 2012 5:25



Image

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar metek » 04 janv. 2012 6:08

Image

Image

Image

Image

Image
Modifié en dernier par metek le 14 janv. 2012 19:27, modifié 1 fois.


Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar metek » 26 janv. 2012 17:14


Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4781
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar Yosemite » 08 août 2012 14:29

Miss Fontaine a encore frappé !
Après Frenchie Fontaine dans le fameux "Frenchie" (Femme sans loi), nous voici en présence de Zoé Fontaine incarnée par Colleen Miller.
Une belle découverte, et merci à Sidonis de proposer de telles rééditions. Ici, une western bien rythmé, amusant mais présentant également des aspects bien sombres.
Sombres dans cette frénésie qui nous est montrée dans l'acte de pendaison qui se substitue à toute autre justice. La pendaison de Carrico au début du film, filmée de loin, dans un éclairage minimaliste, et pourtant révélant un énorme mât qui présente un aspect effrayant (un aspect qui donne un côté quasi-industriel à la pendaison en fait). Lorsqu'on aperçoit l'ombre du lynché qui vient d'y être pendu par la foule tout se fige autour de ce mât.
A ce moment la scène fait écho aux propos de P. Brion qui rappelle que le réalisateur, R. Maté, a tout d'abord été un grand chef opérateur. Un CV qui se dévoilait déjà un peu dans les scènes précédentes qui offrent une alternance de plans très éclairés (ceux-ci se déroulant paradoxalement et très adroitement à l'intérieur.... à l'intérieur du bateau le Queen Montana) et de plans très sombres qui se déroulent en extérieur : sur le fleuve, à partir duquel on distingue la silhouette de Queen Montana, ou à partir du pont de celui-ci.
Une des seules vue du bateau en plein éclairage sera celle où il fonce sur la berge ! Ce n'est pas banal.

Si ce n'étaient les scènes violentes qui nous ramènent au titre et aussi au genre western sans le faire basculer dans celui de la comédie (scène par exemple où il est fait usage de la ceinture cloutée en tant qu'arme, celle du lynchage également), il y a un côté théâtral dans ce western, théâtral voire vaudevillesque. Des exubérances, des outrances dans le grimage des danseuses (de Zoé Fontaine particulièrement), mais aussi dans celui de l'insupportable personnage Rick Harper. Insupportable personnage mais excellent acteur. L'ensemble est d'ailleurs porté par une panoplie d'acteurs qui sont tous très convaincants.

Curieusement, ma plus grande surprise aura été de retrouver les paysages d'Alabama Hills (près de Lone Pine) dans la fin du film. Surpris, car j'ai été étonné de ce choix qui ramène à un décor riche certes mais très classique dans le monde du western.
Aors que l'ensemble jouait sur une note bien plus décalée, notamment par le choix de l'eau en positionnant une grande partie du film sur un fleuve, j'ai trouvé cette transposition inattendue et quelque peu difficile à interpréter.
Pas vraiment gênant, mais, au moins surprenant ai-je trouvé.
Yo.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4403
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 08 août 2012 14:47

Bonjour Yosemite...Oui j'avoue que le coup de situer une certaine partie de l'intrigue sur les bateaux vapeur m'avait qq peu déconcerté au début mais qu'importe...

Ah le personnage de Rick oui il semble un peu vantard mais comme je le redis au moins Arthur Kennedy n'est pas un salopard...Je le craignais pourtant au début notamment quand il tape l'incruste au camp improvisé de Tony Curtis...

Alors...J'ai pas encore vu Frenchie mais j'attendrai les prochaines promotions...J'aime beaucoup le personnage de Zoé et je comprends le désarroi de Tony...

et au moins y a de bons méchants(pour moi du moins!)...Je le redis:Robert J. WILKE présent(l'homme de main de Peter Van EYCK)...Je prends!!
Image

Fabbordelais
Séminole
Séminole
Messages : 1160

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar Fabbordelais » 08 août 2012 21:28

Fabbordelais a écrit :Tony Curtis avait déja été dirigé par Rudolph Maté dans d' Excellents Films. Celui là est bien dans la lignée.

Divertissant et avec des décors magnifiques.

Je rajouterais que pour Moi, le duo Rudolph Maté - Tony Curtis au cinéma me fait un peu penser à Bud Boetticher-Randolph Scott, André de Toth-Randolph Scott ou Delmer Daves-Glenn Ford... C'est à dire des duos Réalisateur-Acteur qui, selon moi, donnent toujours de trés bons films.

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2643

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar pass » 05 oct. 2012 13:12

Première représentation à Paris le 15 Mars 1957 aux Elysées Cinèma en version originale uniquement .

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6540
Localisation : oregon

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar lasso » 08 oct. 2012 11:29

Image

Avatar du membre
Trane
Comanche
Comanche
Messages : 781
Localisation : Région Parisienne

Re:

Messagepar Trane » 18 janv. 2013 11:03

"Petit" western distrayant que je viens de découvrir ce matin grâce aux westerns en kiosque, à un prix raisonnable.. :D
Comme le dit Patrick Brion cela était un "petit" western dans les années 50, mais on aimerait que l'on ait de telles productions actuellement. :mrgreen:
Tony Curtis s'en sort pas mal, sans arriver au niveau des grands, Arthur Kennedy est parfait, ainsi que Colleen Miller.
Le scénario est bon et la présence de scènes dans un bateau à aubes change agréablement des habitudes.
Je me pose aussi une question citée plus haut:
Spoiler: Montrer
Koursky a écrit :---
et je n'ai pas compris pourquoi le mechant a fait tuer son frangin, il etait cense recevoir le totem en cadeau non??
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Re: Les années sauvages - The Rawhide Years - 1956 - Rudolph Maté - Tony Curtis

Messagepar metek » 14 avr. 2013 17:14






Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités