L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2527

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar pass » 07 oct. 2012 10:17

Première représentation à Paris le 1er Juillet 1959 au Caméo , à L' Eldorado , au Lynx et au Napoléon en version française et originale .




Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4702
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Yosemite » 03 mai 2014 21:53

Un village qui semble figé et écrasé, à ce moment, le spectateur peut juste apercevoir une tenture de porte qui ondule un peu au gré du vent.
Image

Sur cette capture, la porte est cachée derrière le "d" de "rides", de toutes façons, il y a peu de chance que vous puissiez la voir bouger hein...
La musique est belle, lente, intemporelle, simple et peu bruyante.
Tout va donc pour le mieux n'est-il ?

Une merveille du cycle Ranown que ce western. Par l'histoire bien sûr mais aussi par la qualité du scénario qui est ici mis en scène en main de maître par Boetticher. Une mise en scène qui s'appuie sur des personnages fort bien écrits, qu'il s'agisse des américains ici présents, mais sans doute plus encore des personnages mexicains qui sont proprement splendides. Le jeune Juan de la Vega (Manuel Rojas) incarne un fils de belle famille superbement campé, fier et sûr de ses origines. Son soutien constitué par l'émissaire Esteban Gomez (Joe De Santis) qui assure une prestation magnifique de justesse, rien qu'au travers de ces deux personnages on comprend l'importance que peut avoir le père de Juan, qu'on ne verra jamais dans le film par ailleurs.
Un autre personnage qui est assez formidable est celui d'Abe Carbo (Craig Stevens). Un aspect austère, une belle présence, un bel acteur et tout ça au service d'un personnage qui ne fait quasiment que conduire une carriole sur laquelle se trimballe le chef de la ville, le juge Simon Agry (Tol Avery). Rôle qui ne l'empêchera pas d'être désigné à la fin comme digne représentant de la ville en lieu et place de toute la famille Agry.

Tout est un peu ainsi dans ce western. Pesanteur des situations mâtinée de curiosité, d'humour et de bizarreries... C'est, à mon avis, une supériorité par rapport à "Decision at sundown" qui paraît plus fade dans son traitement. Je trouve qu'il y a une touche nettement plus marquée dans celui-ci.
L'illustration qui se situe au summum de ces propos est à mon sens l'enterrement aérien de Lafe (Don C. Harvey)...
Image
Nous en reparlerons au rayon des enterrements...

Pour conclure, je crois qu'il s'agit ici d'une des plus belle réalisations commune Boetticher-Scott, en effet, ce western me fait l'effet d'une connivence magnifique entre le réalisateur et l'acteur, et pour l'avoir vu déjà à plusieurs reprises, je suis chaque fois aussi charmé par le ton que le propos.
Superbe.
Yo.

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6655

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar chip » 04 mai 2014 9:01

Là aussi , la dernière phrase prononcée par Craig Stevens à l'encontre de Peter est grandiose...

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4016
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 05 mai 2014 15:20

Un western que j'apprécie malgré un aspect surprenant avec encore une fois le style "Seul contre tous ou presque"... Western essentiellement urbain avec les spectateurs, les ennemis...
C'est étrange mais ayant revu récemment LE VENGEUR AGIT AU CREPUSCULE (DECISION A SUNDOWN) je leur trouve de fait quelques ressemblances avec cela...
ici en revanche on voit un pistolero rentrant suite à une révolution vite perdue si je me souviens bien et qui, d'une certaine manière, est encore pris dans un autre conflit...

Un truc que j'adore c'est le tarif unique en ville: chambre d'hôtel 10 $, steak et bière 10 $... Une des premières remarques de Buchanan: "C'est une ville uni-prix à 10 $ ??" ou lors du jugement quand on lui demande pourquoi il a participé à la bagarre avec le jeune Mexicain: "Je pensais faire quelque chose qui ne me coûte pas dix dollars dans cette ville...".

Un film que je préfère à d'autres de Scott mais dans la bonne période cependant... 50's encore...
Image

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3643
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 13 août 2014 23:45

Image

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3643
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 07 nov. 2014 23:47

Image

wayne24
Cowboy
Messages : 60

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar wayne24 » 23 juin 2015 16:53

diffusion de ce film le 24-06-2015 a 8h30 sur ciné+ classic.

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6232
Localisation : oregon

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar lasso » 08 juil. 2015 10:43

Le jeu de Poker continue, Scott l'annonce par "my name is Buchanan" - attention un meneur de jeu!

Le Texan en arrivant tout souriant à Agry Town en Californie du Sud, faisant frontière, moyennant un pont, avec le Mexique,
constate que la ville est sous l'emprise de quatre frères au nom de Agry, et que cette ville est complètement "hors-la-loi".

Il réalise vite que ces quatre membres, marchant par l'argent vite gagné, peuvent être influancés, à ce qu'ils sont prêt à s'entretuer,
pour tirer le plus de profit.

Buchanan prend plaisir à défendre un jeune aristrocate Mexicain, qui défend l'honneur de soeur, en tuant un Agry, condamné à
être pendu. Mais les cupides Agry préfèrent demander à son riche père, une rançon élevée.

Maintenant Buchanan a d'avantage un meilleur jeu de cartes en main, les Agry agiront les uns contre les autres et Buchanan gagne, ainsi
que l'homme de main des Agry, vêtu en noir, devenant dorénavant le Chef de Agry Town.

Comme cette ville est complètement hors la loi, je n'ai pas compris pourquoi, les Agry n'ont pas simplement pris le sac avec la rançon
des mains de l'intermédiaire, qui était avec la rançon de 50000 dollars dans leur bureau. :lol:



traduction: Son Colt tirait le plus vite
ImageImageImageImage

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3643
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 16 sept. 2015 20:51

Image

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3643
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 11 déc. 2015 20:50

Image

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3643
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 08 févr. 2016 20:41

Image

Avatar du membre
Compte Supprimé 0A
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 312

Re: L'aventurier du Texas - Buchanan Rides Alone - 1958 - Budd Boetticher

Messagepar Compte Supprimé 0A » 09 mai 2016 17:52

Quatrième film vu du cycle ranown.

L'Aventurier du Texas devient le second que j'ai préféré et aimé du cycle, derrière "La chevauchée de la vengeance".

On a là un western très urbain, aux airs mexicains, à l'ambiance aussi :sm32: , un mélange de ce que j'aime le plus dans le western. Les musiques sont TOUTES biens, il y en a plusieurs voir plus que les autres films du cycle vus jusque-là.

L'histoire de famille cupide et orgueilleuse qui s’entre-tue est assez originale, ensuite on a droit à quelques moments drôles comme au début du film, où Scott est assez souriant, ou encore la scène d'enterrement :lol: , avec sa quelques sorties hors ville agréable, un final assez révélateur et juste même si un peu embrouillé, qui tombe tel un cheveu sur la soupe, et c'est surtout sa qui m'a beaucoup plu, on est pour moi dans un film bien mieux fait que certains autres du cycle, et j'ai beaucoup aimé que les deux survivants de la ville, soit le bras droit de Simon et le frère un peu commère des deux clans. icongc1
Modifié en dernier par Compte Supprimé 0A le 09 mai 2016 17:57, modifié 2 fois.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités