La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23115
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La poursuite infernale (My Darling Clementine) 1946 - John Ford

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 12 août 2009 19:48

Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

sixcoup
Convoyeur de bétail
Messages : 226

Re: La poursuite infernale (My Darling Clementine) 1946 - John Ford

Messagepar sixcoup » 30 janv. 2010 12:20

C'est certainement selon mon avis personnel le western le moins bien de John Ford surtout quant on le voit dans sa version française OU LA LA QUELLE CATASTROPHE un langage rural mal fait il vaut mieux le voir dans sa version originale

Henry Fonda n'était certainement pas l'un des meilleurs Wyatt Earp avec son chapeau trop grand pour sa tête et son personnage était plus légendaire que historique je préfère beaucoup plus celui de OK Corral avec Burt Lancaster dans le rôle du célèbre Marshall Wyat Earp(Edward en français dans le film de John Sturges) malgré que ces deux versions ne sont que fictif,celui et d'après les photos qui se rapprochait le plus du personnage de Wyatt Earp était certainement Kurt Russel dans Tombstone.

En revanche j'ai beaucoup apprécié Victor Mature tout vêtu de noir dans le personnage sombre de Doc Hollyday et de Linda Darnel dans celui de chiwawa la mexicaine(Cette grande actrice a eu un destin beaucoup plus tragique dans la vie, une maison de ses amis ayant pris feu et croyant que que sa fille adoptive était à l'intérieur" alors qu'elle était sortie" elle voulut la sauver mais elle suffoqua à cause de la fumé qui était intense elle fut brulé au 1°degré et elle décéda suite à ses blessure à l'age de 41 ans en 1965 dans l' Illinois )

Le vrai Wyatt Earp était venu à Hollywood où il a rencontré plusieurs réalisateurs et acteurs du western de l'époque comme John Ford et John Wayne.

Pendant les obsèques de Wyatt Earp seul Tom Mix l'une des plus grandes stars du western pendant l'époque du muet pleura à son enterrement. icongc1 icongc2

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar Django, le retour » 06 mars 2010 22:17

Voici la fiche TV de La poursuite infernale extraite de ma collection et d'un Télé 7 jours, date de diffusion 05 décembre 1991 dans La dernière séance, sur FR3

Image

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

claudeclaude
Cavalier masqué
Messages : 165

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar claudeclaude » 09 juin 2010 16:13

Qui double Ward Bond dans ce film ?

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar Django, le retour » 12 juin 2010 10:43

claudeclaude a écrit :Qui double Ward Bond dans ce film ?


Il semblerait que ce soit Pierre Leproux (?), information vue dans un forum...

A vérifier tout de même puisque je n'ai pas vu ce film et je ne connais pas cet acteur qui double sa voix.

icongc1 L'Inconnu oublié icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

claudeclaude
Cavalier masqué
Messages : 165

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar claudeclaude » 24 juin 2010 15:12

J'y suis modérateur.
L'auteur de la transmission de l'information est en général fiable, mais il lui arrive aussi de commettre des erreurs.
Voici des points de comparaison pour vérifier (si quelqu'un possède la VF...):
http://doublage.aceboard.fr/285451-2902 ... EPROUX.htm

Avatar du membre
Abilène
Trappeur
Trappeur
Messages : 3675
Localisation : Moulins (Allier)

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar Abilène » 28 mai 2011 22:13

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Modifié en dernier par Abilène le 16 oct. 2011 11:48, modifié 1 fois.

Avatar du membre
rhettbutler
Cavalier solitaire
Messages : 116
Localisation : Nord

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar rhettbutler » 31 mai 2011 19:53

j'ai bien aimé je lui mettrai 17/20 :sm57:
Je vous aime Scarlett. En dépit de vous, de moi et de ce stupide monde qui s’écroule, je vous aime.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4726
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 31 mai 2011 22:55

Le John FORD préféré de mon grand-père(il apprécie particulièrement la scène avec l'acteur de théâtre et Victor MATURE récitant SHAKESPEARE)...Certes,ensuite vient la question d'authenticité...Mais qu'importe!!J'aime beaucoup et je préfère souvent revoir ce film plutôt que TOMBSTONE(j'aime bien quand-même!!)...

Seule chose que mon grand-père n'aima pas,l'ayant reconnu;"Stumpy"en patriarche CLANTON...Mais qu'importe...Et y a Linda DARNELL(j'ai noté un gag sans doute involontaire:quand EARP l'engueule dans la rue...On entend EL SOMBRERO BLANCO,sur lequel elle dansa qq années plus tôt avec Tyrone POWER dans LE SIGNE DE ZORRO!!)
Image

Juh
Chasseur de primes
Messages : 766

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar Juh » 01 juin 2011 7:15

Comme ton grand-père, je suis toujours sidéré par la tirade de Hamlet dans le bouge ignoble . Aucun autre cinéaste de western n'était capable d'inscrire une scène pareille dans son script, d'autant qu'elle a un vrai sens, car elle nous en dit long sur le personnage de Doc holliday, sensible, cultivé, désabusé et attiré par la mort. Cette scène est l'une de mon top 3 des meilleures séquences du cinéma en général. Elle transforme un rôle secondaire de bad boy en héros de l'histoire, et loin devant Earp, qui pâlit définitivement.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4726
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 07 juin 2011 17:24

Juh a écrit :Comme ton grand-père, je suis toujours sidéré par la tirade de Hamlet dans le bouge ignoble . Aucun autre cinéaste de western n'était capable d'inscrire une scène pareille dans son script, d'autant qu'elle a un vrai sens, car elle nous en dit long sur le personnage de Doc holliday, sensible, cultivé, désabusé et attiré par la mort. Cette scène est l'une de mon top 3 des meilleures séquences du cinéma en général. Elle transforme un rôle secondaire de bad boy en héros de l'histoire, et loin devant Earp, qui pâlit définitivement.

EXACTEMENT...Cela m'avait déconcerté au début mais cette scène est vraiment d'une grande importance symbolique...Oui Fonda est parfois neutre mais bon...Un grand western!! :applaudis_6:
Image

Juh
Chasseur de primes
Messages : 766

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar Juh » 09 juin 2011 0:55

C'est vrai que cette scène surprend. Mais plus on la voit, plus on la comprend, plus on la trouve géniale. C'est un bout de tragédie qui vient au milieu d'une autre tragédie pour l'éclairer. Le texte de Shakespeare, d'une richesse et d'une beauté infinies, colle incroyablement au personnage de Doc.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4726
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 09 juin 2011 22:08

Juh a écrit :C'est vrai que cette scène surprend. Mais plus on la voit, plus on la comprend, plus on la trouve géniale. C'est un bout de tragédie qui vient au milieu d'une autre tragédie pour l'éclairer. Le texte de Shakespeare, d'une richesse et d'une beauté infinies, colle incroyablement au personnage de Doc.

On a aussi bien le sentiment qu'il se sent concerné...Aucune autre version n'a su reprendre cette idée avec une telle authenticité(je crois qu'il y a un acteur qui cite RICHARD III dans TOMBSTONE mais là bof ça me rappelle plus une BD TEX WILLER jadis dans RODEO(LE TIGRE NOIR)(avec un pochtron qui interrompt HAMLET(HELAS PAUVRE YORRICK))...Ford avait vraiment du style... :applaudis_6: (REVU HIER SOIR)
Image

Juh
Chasseur de primes
Messages : 766

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar Juh » 10 juin 2011 6:45

Oui il avait du style. Un autre que lui mettrait un bout de théâtre ou de musique classique uniquement pour avoir l'air intello et cultivé, par pur snobisme. Lui met toute une tirade , "la" tirade idéale pour expliquer son personnage et ajouter une dimension supplémentaire à tout le film... Quelle leçon pour les cinéastes auto-proclamés intellos , incapables de finesses pareilles et qui méprisent les westerns !

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4726
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Poursuite Infernale - My Darling Clementine - 1946 - John Ford

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 10 juin 2011 10:30

Juh a écrit :Oui il avait du style. Un autre que lui mettrait un bout de théâtre ou de musique classique uniquement pour avoir l'air intello et cultivé, par pur snobisme. Lui met toute une tirade , "la" tirade idéale pour expliquer son personnage et ajouter une dimension supplémentaire à tout le film... Quelle leçon pour les cinéastes auto-proclamés intellos , incapables de finesses pareilles et qui méprisent les westerns !

Je suis bien d'accord...Et ça me rappelle un peu aussi Sergio LEONE détestant les contes de fée et qui,pour cela,tourna IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST...Leone dit aussi dans une interview"Ford...Il avait commencé un certain genre...Et moi...Je crois l'avoir terminé..."(Documentaire LA CASE DE L'ONCLE DOC:SERGIO LEONE enregistré vers 1999 France 3 et gardé très précieusement)
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités