Cinq cartes à Abattre/Five card stud d'Henry Hathaway - 1968

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Dakysto
Cavalier solitaire
Messages : 120
Contact :

Messagepar Dakysto » 22 avr. 2006 9:41

J'ai enfin vu ce western, recemment, et j'ai du mal à avoir un avis sur ce film, tant j'ai trouvé du bon et du moins bon.

Le moins bon, c'est surtout l'interprétation des acteurs !
Dean Martin fait le minimum alors que tout ce qui se passe dans le film tourne autour de lui, Mitchum fait aussi le minimum, mais pour moi çà passe mieux car j'apprécie beaucoup cet acteur qui a beaucoup de présence à l'écran, même sans rien faire. Roddy McDowall, très bof aussi....je trouve cela bien dommage, car si les acteurs s'étaient investis un peu plus, le film serait vraiment top.

Les deux actrices, Inger Stevens et Katherine Justice relevent le niveau, et Yaphet Kotto est excellent dans un rôle clé et un rôle fort (la scène dans le cimetierre est excellente)

J'aime beaucoup l'intrigue qui se rapproche plus du film policier que du western, mais elle est bien adaptée au genre, cela apporte un peu de changement.
Le fait de savoir tout de suite qui est le tueur ne me gène en rien, bien au contraire (un peu à la Colombo, on sait qui, mais pas comment), ici, le but est surtout de savoir comment il est informé...et de ce côté là, çà marche pas mal.

Malheureusement, j'aurais préféré plus de tension, surtout pour ce genre de film. Par contre, les dialogues sont bons (enfin, j'ai vu le film en VF) et viennent renforcer les personnages qui sur le fond, même s'ils font pas mal clichés, sont très bien travaillés.

Les rôles des actrices sont des rôles archis clichés du western US, mais çà marche plutot pas mal, grace à leurs interprétations (ou parce que cela fait un petit moment que je n'avais pas vu de telle rôle dans les derniers westerns que j'ai vu, tout simplement)

Donc un western sympathique, mais qui aurait gagné en qualité avec des acteurs principaux s'investissant plus, et un peu plus de tension.

Avatar du membre
mortimer
Chasseur de primes
Messages : 765

Messagepar mortimer » 22 avr. 2006 11:24

Le film commence par une chevauchée terrible, le cavalier qui vient de très loin et dont on ne peut apercevoir que la silhouette, telle une ombre surgie du passé semble sur le point de crever sa monture. On se met alors à penser que quelque chose de grave à dû se produire... quiconque connaît bien le western appréciera cette belle entrée en matière pour développer le thème de la vengeance. Du passé et de vengeance il sera question justement dans ce film car en reprenant une silhouette familière, celle de la nuit du chasseur, Mitchum incarnera cet étrange vengeur. Étrange en effet car doublement armé d’une bible et d’un colt, peut être au fond parce que la vengeance qu’il souhaite sera terrible, et l’on se prend à penser alors que la folle course du début était celle d’un homme venu de loin et désireux de faire payer le prix du sang versé. Le sermon qu’il prononce devant un public médusé est déjà lourd de menaces et de sous entendus…


Dean Martin l’éternel joueur prisonnier du paradoxe du jeu : comment se refaire quand on perd et comment quitter la table de jeu quand on gagne ? trouve dans la venue de ce nouvel individu l’occasion d’exercer la qualité première de tous les grands joueurs : le sens de l’observation. Chaque plan sur le visage de Dean Martin souligne bien qu’il observe en silence car il sera le dernier joueur non seulement celui de la tragique partie qui s’est déroulée autrefois, mais aussi celui de celle qui se déroule désormais et que Mitchum a placé sous le terrible signe de la revanche. Dean Martin attendra donc son heure laissant les autres abattre trop tôt leur jeu tandis que Mitchum se contentera lui de les abattre définitivement. La prodigieuse musique de Maurice Jarre éclaire alors mieux la signification de ce film car c’est avec la cinquième et dernière carte que Dean Martin aura à la fois assez d’éléments et de jeu pour former une combinaison qui pourra battre son terrible adversaire. Mitchum au fond n’aura commis qu’une seule erreur : dans une partie il faut toujours éliminer d’entrée le joueur le plus dangereux. Trop pressé, trop aveuglé par la vengeance il perd une partie qu’il aurait dû gagner car il avait toutes les cartes en mains. Pour Dean Martin en revanche le temps est venu désormais de ranger définitivement les cartes car la partie qu‘il vient de gagner aujourd‘hui est la plus difficile de toutes car c’est celle du joueur qui n’avait aucun jeu au départ (Contrairement à nous autres spectateurs dont Hathaway nous donne quasiment d’entrée tous les éléments ou presque pour comprendre l’intrigue afin sans doute de l’évacuer et pour mieux nous concentrer sur cet étonnant portrait de ces deux personnalités).

Je trouve que le film est donc fort bien construit de ce point de vue et le choix de Dean Martin et de Robert Mitchum dans de tels rôles est un véritable régal (bravo Monsieur Hathaway). Mon bonheur est total sur ce film et je suis même prêt à oublier la présence de Roddy McDowall et d’Inger Stevens (deux acteurs que je n’aime pas du tout) et les maladresses de certaines scènes vraiment plates et sans intérêt (comme celle dans le salon de coiffure).




Ma petite note de spectateur 9/10 :D
-"you ain't never gonna get me back to town alive, boy"
-"Then I'll get you there dead...boy."

Carcasse
Shérif
Messages : 2505
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 22 avr. 2006 11:32

Je ne suis pas un inconditionnel de ce film, mais alors, cette analyse de mortimer, placée du point de vue du joueur, bravo ! :D

Ça me donnerait envie de le revoir !!!
:beer1:
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Dakysto
Cavalier solitaire
Messages : 120
Contact :

Messagepar Dakysto » 22 avr. 2006 11:38

Waou !
Clair que le détenteur du carré d'as a sorti l'artillerie lourde : superbe texte, chapeau ! :applaudis_6:

Avatar du membre
Buffalo Bill
Pied-tendre
Messages : 17

Messagepar Buffalo Bill » 22 avr. 2006 12:25

En effet une fine analyse.

5 cartes à abattre m'a bien plus la 1ère fois que je l'ai vu et puis il faut dire que Robert Mitchum fait parti de mes acteurs préférés. Mais la 2nde fois que j'ai vu ce western, connaissant l'histoire et le dénouement, j'ai été un peu déçu. Quand à la musique de Maurice Jarre, elle n'est pas très appropriée au film, mais innatendue pour un western.

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7645
Localisation : nord-est

5 cartes à abattre

Messagepar Jicarilla » 06 sept. 2007 8:59

:lol: :lol: :applaudis_6: :applaudis_6: 3 pages de topic :applaudis_6: :applaudis_6:
Je rajoute ma petite contribution :horse: :horse:

Un bon western policier au fin fond du Far West (lieu de tournage DURANGO MEXIQUE)dans un décor de saloon et d'ombres.
Une belle composition de ROBERT MITCHUM et du justicier DEAN MARTIN.

:lol: Une fiche télé
Image


Une affiche 120x160
Image
Modifié en dernier par Jicarilla le 04 janv. 2010 10:08, modifié 1 fois.
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1559
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar Vixare » 15 janv. 2008 3:33

Je suis en grande partie d'accord avec l'analyse de Mortimer, seul un petit hic quand tu dis :
Mitchum au fond n’aura commis qu’une seule erreur : dans une partie il faut toujours éliminer d’entrée le joueur le plus dangereux. Trop pressé, trop aveuglé par la vengeance il perd une partie qu’il aurait dû gagner car il avait toutes les cartes en mains.
, je met en spoiler pour préserver le film de ceux qui ne l'ont pas vu ( et qui doivent s'y mettre prochainement ! :D )
Spoiler: Montrer
N'oublies pas que c'est Nick Evans qui balance au fur et à mesure le nom des gars qui étaient à la table et il le fait un par un pour s'assurer de ne pas être doublé, Mitchum ne sait pas que Van Morgan était à la table qu'à la toute fin, Nick dira même quelque chose comme : " Je l'ai gardé pour la fin pour être qu'à chaque fois qu'un joueur sera tué il se ronge un peu plus de peur ... jusqu'à ce que ce soit son tour ", or le révérand Judd n'a commis qu'une erreur c'est vrai, celle de ne pas avoir achever George


En tout cas j'aime beaucoup ce film pour ma part, et j'ai beau le revoir depuis que je suis petit je ne m'ennuis jamais ! J'ai vu que plusieurs personnes avaient critiqué la musique, or je trouve pour ma part que la partition de Maurice Jarre est vraiment excellente, elle ajoute bon nombre de fois de la tension au film. Le noir est vraiment la couleur récurrente du film : rien que dans les vêtements, le révérend arrive là comme celui qui exécute la justice sur terre au nom de Dieu, c'est un appareil de mort. Le film comporte aussi énormément de scènes de nuit ce qui nous donne un sentiment d'oppression, de tension latente avec cette musique inquiétante et récurrente en fond de bande sonore, j'adore ! Dean Martin est moins énergique qu'à l'accoutumée c'est vrai mais la situation l'oblige à incarné un personnage qui doit garder tout son sang froid dans la situation où il se trouve, ça n'enlève rien du tout à la qualité de sa prestation. Robert Mitchum est quant à lui excellent, dès son entrée en scène il inquiète en jouant du révolver dans un bar et en proférant un sermon qui déteint parfois sur la Satanisme et les flammes de l'enfer :twisted: Le seul gros défaut que j'ai trouvé au film c'est dans sa réalisation, Hathaway a déjà été plus inspiré et certaines scènes sont très males liées ( je pense notamment au retour de Van à Rincoln ), très étonnant pour un réalisateur de la trempe d'Hathaway. L'impact psychologique du film est par contre privilégié, les interactions entre personnages sont très travaillées ( à l'image de l'ambiguité du personnage de Nick ) et la tension est on ne peut plus palpable. De plus on remarque quand même un sacré violence visuelle, quand j'étais petit je n'aimais pas certaines scènes, la découverte du premier corps dans le tonneau de farine par exemple ou celle de "Stone" dans les fils barbelés, j'ai trouvé ça assez marquant avec une musique qui à ce moment là contribue énormément l'intensité de la scène !
Au niveau du scénario, on se doute bien entendu du nom du tueur mais Hathaway essaie probablement aussi de brouiller les pistes exemples :
Spoiler: Montrer
Pour le gars retrouvé pendu dans l'église, la cloche sonne alors que le révérend est à l'extérieur et discute avec Van, aussi la manière dont Judd aide Van dans la bagarre de rue contre les mineurs, s'il voulait le tuer pourquoi ferait-il ça ? Or on apprend seulement plus tard que le révérend ne savait pas à cet instant que Van avait joué ce soir là

Au niveau des thèmes abordés, on peut aussi parler des situations de panique collective et de leurs dérives qui ont une partie qui leur est proprement consacrée dans le film avec l'épisode des mineurs. Vous aviez dis 1967 agitée aux USA ? :lol:
Je vais aussi vous faire part d'une comparaison qui m'est toute propre :lol: j'ai remarqué un certain lien entre le personnage de Van Morgan et celui de Tom Elder de Les 4 fils de Katie Elder réalisé 2 ans plutôt par le même Hathaway. En effet les 2 personnages sont très proches côté vestimentaire, côté aussi de la mentalité par moments et de leur condition : Tom Elder est un aventurier, joueur et plus ou moins vagabond or on peut supposer qu’à la fin du film, au vu de la situation il "s'assagisse tout en gardant le même genre de vie itinérante " qu'il menait jusque là. Je ne pense pas à une possible suite implicite mais plutôt à un léger clin d'oeil.
Pour finir on a le droit à un duel " à l'ancienne " pour clôturer le film en beauté, je persiste et je signe, il s'agit là d'un très bon western, original mais très bon ! 8.25/10 :D


Petit cadeau : le générique du film avec le cavalier arrivant à bride abattue :




La scène de clôture du film :



A découvrir pour ceux qui n'en ont pas encore eu l'occasion ! :D
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

invité

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar invité » 15 janv. 2008 8:42

Pas étonnant que "Five Cards Stud" ressemble à un thriller,
c'est le remake de "LA MAIN QUI VENGE" un des premiers films
de Charlton Heston...Un polar à suspense 1952 ou 53 ?

Avatar du membre
Eliaz
Etranger
Messages : 8
Localisation : Strasbourg

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar Eliaz » 04 mai 2008 19:59

Il est passé hier soir sur RTL9 en VF. Apparemment, pas de rediffusion.
Un western sympa, dans un genre que je découvre. Mais bon, j’en attendais un peu plus, comme par exemple sur la relation avec la propriétaire de salon de coiffure/maquerelle, et sur le déroulement de l’intrigue. Par contre, on retient des personnages suffisamment profond, les personnages clés ayant tous un coté mystérieux, voir caché. Mitchum a une certaine classe (je ne sais pas si c’est comme ça pour tous, mais les révérends avec un colt, ça à de la gueule - un autre révérend qui m’avait marqué, c’était celui de Pale Rider avec Eastwood, qui était pas mal dans son genre, avec ce coté fantastique qu’il avait déjà développé dans l’homme des hautes plaines), et l’image du révérend comme le représentant de Dieu, et donc comme la main vengeresse du Seigneur donne une image tout de suite particulière au personnage (surtout quand on sait tirer comme lui). Beau personnage qu’est aussi George (l’employé noir du Saloon).
Mais bon comme dit plus haut, je ne suis pas tellement habitué à ce genre de western, et j’avoue que l’ambiance ne m'a pas prise complètement.
Spoiler: Montrer
Par ailleurs, je ne suis pas sûr d’avoir tout compris dans le rôle de Nick Evers. Est-ce lui qui dès le début donnait les noms ? Je n’en suis pas sûr, car il avait dit un truc qui semblait ne pas aller dans ce sens.
Modifié en dernier par Eliaz le 04 mai 2008 20:01, modifié 1 fois.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23918
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 janv. 2009 22:17

j'ai encore trouvé ces belles affiches pour ce magnifique western : icongc1

Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1393
Localisation : Sur un hamac

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar Trinita » 20 févr. 2009 16:05

J'ai vu ce film hier et je me suis régaler. C'est un bon western policier avec des meurtres mysterieux qui rendent la population de Rincon très nerveuse. Les acteurs sont tous excellent et Mitchum, je crois que je l'ai déjà dit mais en prêtre c'est la classe. cool
Bref un bon moment de western en ce qui me concerne et va rentrer dans mon top 10 des western américains. Ce qui n'est pas trop dur vu que j'en n'ai pas vu beaucoup pour le moment. :lol:
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
hugues
Squaw
Messages : 371
Localisation : reims

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar hugues » 20 févr. 2009 16:11

Si tu continues à regarder des westerns américains, il aura du mal à se maintenir dans le top 10. :wink:

sixcoup
Convoyeur de bétail
Messages : 223

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar sixcoup » 28 avr. 2010 7:14

Henry Hathaway le spécialiste du policier presque documentaire(Le carrefour de la mort,Appeler nord 777 etc...etc) a fait de ce western policier peut être pas un grand classique comme Tru Grift(Cent dollars pour un sherif) mais il vaut le coup de le regarder pour voir l'intrigue,Dean Martin dont la chanson du générique était chantée par lui face au grand Bob était vraiment quelque chose d'excellent,dans ce western il y tout ce que l'on peut mentionner dans un film policier ,d'abord le suspense cinq hommes et joueurs vont être tuer par strangulation,deuxièmement le traitre(Roddy Mcdowall) qui va renseigner le tueur des cinq hommes à abattre ,deux femme épris pour un seul homme et les victimes dont l'un deux(Yafet Koto)va désigner l'assassin en faisant un geste car celui ci n'était pas croyant et il va amener le héros à trouvé le coupable. :sm88: :sm58: :sm66:
:sm84:

Avatar du membre
lasbugas
Major
Messages : 12860
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar lasbugas » 28 juin 2010 20:17

Image

Image

Image
Modifié en dernier par lasbugas le 22 févr. 2014 6:43, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 786
Localisation : Région Parisienne

Re: Cinq cartes à abattre - 5 card stud - Henry Hathaway - 1968

Messagepar Trane » 20 déc. 2010 13:49

:) :) :) Bon film (7/10) avec Dean Martin qui est parfait dans son rôle et qui montre des réelles qualités d'acteur, Mitchum est bon comme d'habitude et les deux femmes sont parfaites. Je viens de le revoir et le fait que je connaisais l'histoire ne m'a pas géné, ce qui montre que le suspens n'est pas le seul interêt du film. Réalisé en 1968 il prouve que l'on peut encore faire un western "classique" malgré l'irruption de Leone dans le genre.
"Nous découvrons vite des amis qui nous aident, nous méritons lentement ceux qui exigent d'être aidés."
Saint exupery



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités