Comanche ! - 1955 - George Sherman

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7168

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar Longway » 09 avr. 2014 18:22

Fiche Télé 7Jours.
Diffusion : Dimanche 6 Février 1972 sur la deuxième chaine de L'ORTF.

Image

Image

( Collection Pass )

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5109
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re:Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 avr. 2014 10:24

Je remarque que je ne suis pas revenu depuis que SIDONIS a exaucé ma prière l'an dernier si je ne me trompe pas...

Que dire de plus sinon que je suis bien d'accord avec la plupart d'entre vous. Je suis aussi grand fan de George SHERMAN et autant j'ai peu aimé certains films comme SUR LE TERRITOIRE DES COMANCHES (1950) autant j'ai adoré celui-ci, à part des fois la chanson-leitmotiv (qui me fait penser que vue ma vie privée actuelle je vais devoir peut-être faire de même... :| ) ("C'est à sa parole que l'on juge un homme s'il tient sa promesse... Sans peur et sans faiblesse parce que c'est un homme d'honneur..."). Seul reproche: pourquoi le Général MILES (ici joué par John LITEL grand ami depuis mon enfance(le gouverneur dans la saison 2 de ZORRO)) est-il glorifié et sympa alors que c'était visiblement un salopard raciste et égocentrique ? (Mr HORN 1979).
Kent SMITH je le trouve génial en Quanah PARKER (en western je ne le connaissais que pour les Mystères de l'Ouest(Brubaker dans La Nuit de la Légion de la Mort 1967))... Et pas de surjeu je trouve, ce qui est rare...
LINDA... Bah elle est belle y a pas à redire (Y A PAS DE Mme COWBOY PAT DONC LE CHANTAGE PREND PAS !! :lol: ) mais je la trouve un peu agaçante... J'avais l'impression de voir Yvonne de CARLO (belle mais avec un manche à balai où je pense !)///Film hautement recommandé !! :horse:
Modifié en dernier par COWBOY PAT-EL ZORRO le 08 mars 2015 8:28, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11816
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 05 juil. 2014 17:25

Image

Image
Modifié en dernier par lasbugas le 10 févr. 2018 9:17, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 803
Localisation : Région Parisienne

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar Trane » 07 mars 2015 12:08

Une re-vision de ce film confirme ma bonne impression lors de sa découverte quand il est sorti chez Sidonis.
La présence de Linda Cristal est évidemment un élément qui perturbe mon objectivité... :applaudis_6:
Par contre je ne suis pas fan de Dana Andrews et ce film me confirme dans cet avis.

Tavernier, et des forumeurs, citent "Duel dans la Sierra" (1958 cad 2 ans après) pour l'apparition d'une rangée d'indiens sur le faîte de la montagne, pour ma part je pense plutôt à "Vera Cruz" (1954 cad 2 ans avant).

L'arrivée de Quanah Parker vainqueur accompagné de ses prisonniers m'a fait penser au triomphe de César rentrant à Rome dans un peplum...

A voir et revoir... :horse:
Masai : Tu as une femme et c'est toi qui portes l'eau?
Cherokee : Tout n'est pas rose chez les Blancs

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5109
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 08 mars 2015 8:35

Je rejoins Trane sur ce point: un western à voir et revoir...
Ce que j'envisage de faire la semaine prochaine. DANA ANDREWS: alors je dois dire que je ne le trouve pas si mauvais que cela même si on a parfois l'impression que ce ne fut pas son genre de prédilection (quoi que pour ma part je ne le trouve pas trop mal dans TOUTE LA VILLE EST COUPABLE (Johnny RENO) en 1965 et poignant dans son caméo dans LA CHEVAUCHEE TERRIBLE de MARGHERITI que j'ai revu hier matin (Mr MORGAN)(le générique marque bien d'ailleurs "Special guest appearance: DANA ANDREWS"))...
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15054
Localisation : Canada
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar metek » 31 août 2015 2:32

Comanche! (1955)

Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15054
Localisation : Canada
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar metek » 31 août 2015 2:38

Comanche! (1955)

Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15054
Localisation : Canada
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar metek » 11 févr. 2016 2:36

Dana Andrews - Comanche! (1955) 1 - 9

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11816
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 13 févr. 2016 7:10

Image
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15054
Localisation : Canada
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar metek » 16 avr. 2016 19:16

Dana Andrews, Linda Cristal - Comanche! (1955)

Image

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar lafayette » 16 avr. 2016 22:46

Vu le postage de cette dernière photo avec le beau pantalon couleur crème, j'ai relu le topic et je viens de voir que j'avais mis une longue tirade et en plus je prenais le contrepied total de l'ami YO et ça m'a bidonné. J'avais complètement oublié de même que mon conseil à Le Rebelle.
Ca me donne envie de revoir ce film en pensant au regard de Yo. :sm80:
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11816
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 26 févr. 2017 18:54

Image
Image

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8063
Localisation : oregon

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar lasso » 23 juin 2017 9:08

le dvd de Sidonis est actuellement sur amazon.fr à 7,98 Euros. La qualité ne semble pas au rendez-vous !

jadis je ne l'avais pas acheté puisque je disposais déjà d'un enregistrement de MGM Channel.
Ce film était en micro-format, pour gagner de la résolution, mais grâce à mon Beamer, j'ai pu le voir, pas
tout à fait 2.35:1 mais plutôt 1.85:1 et ce en assez bonne qualité, les vues de loin étaient un peu flou,
mais les scènes rapprochées presque HD.
Aujourd'hui Sidonis applique aussi souvent un format réel, mais rétréci, ce pour arriver à du HD.
Je préférerai une image réelle élargie, j'ai assez d'espace sur mon silverscreen, on aurait le sentiment
d'une projection dans un vrai cinéma.!!!

l'affiche allemande : A N'IMPORTE QUEL PRIX

ImageImage

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8063
Localisation : oregon

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar lasso » 24 janv. 2018 10:13

voilà, un éditeur allemand va sortir pour le 8 mars 2018 ce Western en DVD - allemand/anglais sans S/T. Prix Euro 15,98

Image

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1899
Contact :

Re: Comanche ! - 1955 - George Sherman

Messagepar Moonfleet » 28 juin 2019 14:09

Image



Comanche (1955) de George Sherman
UNITED ARTISTS


Avec Dana Andrews, Kent Smith, Linda Cristal, Nestor Paiva, Henry Brandon, John Litel
Scénario : Carl Krueger
Musique : Herschel Burke Gilbert
Photographie : Jorge Stahl Jr (Technicolor 2.35)
Un film produit par Carl Krueger pour la United Artists


Sortie USA : Mars 1956

1956. George Sherman a déjà réalisé une dizaine de très bons westerns (surtout entre 1948 et 1952) et parmi ceux-ci, son chef-d’œuvre, Tomahawk, un western pro-indien d’une rare puissance d’évocation à propos des massacres perpétrés envers les tribus Sioux. Même si après The Battle of Apache Pass (Au Mépris des lois) en 1952, le cinéaste ne nous a plus donné d’autres films aussi réussis dans le genre, et surtout pas sa ridicule hagiographie de Crazy Horse (Le Grand chef), on pouvait néanmoins fonder un semblant d’espoir sur ce western à gros budget produit par la United Artists, le studio n’ayant pas lésiné sur la figuration, le film ayant été tourné en cinémascope et dans les extérieurs naturels de la région de Durango au Nouveau-Mexique. George Sherman faisait à cette occasion une infidélité à la Universal qui malheureusement n’a pas réussi à le remettre sur les rails car à mon humble avis, Comanche s’avère encore plus mauvais que ses 5 ou 6 ratages précédents. Un western sans quasiment d’autre intérêt que de nous présenter l’un des chefs indiens les plus célèbres aux USA et pourtant des moins connus dans nos contrées, Quanah Parker.


Image


1875. Un groupe de Comanches commandé par Black Cloud (Henry Brandon) attaque et détruit un village mexicain, prenant en otages quelques femmes dont la jeune Margarita Alvarez (Linda Cristal). Les Indiens échappent aux troupes mexicaines en allant se réfugier aux USA de l’autre côté du Rio Grande. S’ils commettent de tels actes, c’est surtout pour se venger du commerce juteux que rapporte le trafic de scalps. Mais Quanah Parker (Kent Smith), le chef de la tribu Comanche des Antelope, souhaite faire cesser ces représailles, préférant mettre un terme aux agissements des chasseurs de scalps par un décret pris en commun avec les américains. Il empêche ainsi Black Cloud de tuer un ‘Scalphunter’, Art Downey, afin de faire comprendre aux soldats les plus proches qu’il désirerait entrer en pourparlers avec eux. De son côté, l’éclaireur Jim Read (Dana Andrews) a les mêmes idées pacifiques ; il demande à Downey de quitter le territoire et prend en grippe John Ward, le délégué aux affaires indiennes, qui préfère aller se battre pour mettre un terme aux raids que de parlementer. Avant de s’engager dans tous gestes inconsidérés, il obtient l’autorisation d’aller essayer de persuader Quanah de faire la paix en échange de quoi il promettra que mexicains et américains cesseront le trafic des scalps. Le voilà parti avec pour seul compagnon de voyage, un trappeur, Puffer (Nestor Paiva). Quand Ward apprend de la bouche de Downey que Quanah et Jim sont en fait cousins par leur mère, n’ayant plus aucune confiance dans les paroles de l’éclaireur, il décide de ne pas attendre le retour de ce dernier et d’envoyer des troupes se battre contre les Comanches malgré les réticences du Général Miles qui doit cependant obéir aux ordres de l’envoyé du Président Grant…


Image


A l’instar du portrait de Cochise dans La Flèche brisée (Broken Arrow), nous avons donc l’occasion au travers de ce western de faire la connaissance d’un des plus éminents chefs du peuple Comanche, Quanah Parker, un indien Kwahadi dont la mère, Cynthia Ann Parker, était une femme blanche enlevée en 1836 à l’âge de neuf ans par la tribu lors du massacre de Fort Parker. D’ailleurs, comme dans le film de Delmer Daves, l’histoire est avant tout celle d’un éclaireur allant essayer de faire aboutir des négociations pacifiques entre blancs et indiens, ici entre mexicains, américains et comanches. L’animosité du peuple indien envers les mexicains remonte à assez loin puisqu’au début du 18ème siècle, les espagnols firent des Comanches leurs esclaves, les utilisant pour travailler dans les mines d’argent se trouvant sur les propres territoires de ces derniers. A un moment donné, les Indiens se rebellèrent et perpétuèrent des massacres. Depuis ce jour, les espagnols offrirent des primes à qui rapporteraient des scalps d’indiens, femmes et enfants compris. Une fois le Mexique ayant obtenu son indépendance, le gouvernement mis fin à cette pratique mais les chasseurs de scalps ne voulurent jamais mettre fin à un business aussi rentable qui perdura néanmoins. Dans le film de George Sherman, l’on évoque tous ces sujets historiquement très peu abordés au cinéma ; il y avait donc pas mal d’éléments intéressants et assez nouveaux à la base avec aussi, faisant office de 'Bad Guys', des chasseurs de scalps, personnages encore jamais croisés jusqu'ici. Mais quand on est producteur, on ne s’improvise pas scénariste du jour au lendemain ; ce fut le cas sur ce film, Carl Krueger s'étant attribué les deux rôles. Scénariste est un métier, ce que Carl Krueger ne semblait pas avoir pris en compte !


Image


Et tout logiquement, le résultat au niveau de l’écriture est tout simplement catastrophique ; aucune intensité ni progression dramatique, aucun rythme, aucun personnage intéressant mais une succession de séquences aussi bavardes et ennuyeuses les unes que les autres. Quant aux passages mouvementées, ils ont beau bénéficier d’une importante figuration (rarement nous n’avions eu l’occasion de voir réunis autant de guerriers indiens au sein d’un même plan), George Sherman semble s’en être totalement désintéressé. Hormis mettre en valeur les paysages qu’il avait à disposition, excepté le soin apporté à son cadre, le cinéaste parait avoir abdiqué toute tentative de sauver les meubles au vu de l'indigence du scénario, de la bêtise des dialogues ainsi que de l’exécrable interprétation d’ensemble. Sont-ce d’ailleurs les comédiens qui étaient mauvais où le cinéaste qui n’a pas trouvé indispensable de les diriger ? Reste que Dana Andrews a rarement été aussi terne, que Kent Smith n’est pas une seule seconde crédible dans le costume du grand chef indien, que Linda Cristal se révèle piètre actrice pour son premier rôle dans un film hollywoodien et que Nestor Paiva fait un peu pitié dans sa tentative d’être drôle comme pouvaient l’être ses ancêtres 'Old Timer westernien à l’écran, George Gabby Hayes, Arthur Hunnicut ou Walter Brennan.


Image


Dommage, qu'avec aussi Chief Crazy Horse, d'avoir deux aussi somptueux livres d'images gâchés par des histoires écrites avec autant d'incompétences. Et quelle drôle d'idée d'avoir demandé à Herschel Burke Gilbert (déjà auteur de la musique assez pénible de The Naked Dawn – Le Bandit de Ulmer) de composer une chanson ('A Man is as Good as his Word') que l'on croirait avoir été écrite pour une pure comédie ou un film d'aventure du style Davy Crockett produit par Disney (les deux films partagent d'ailleurs une même médiocrité) ! Son utilisation récurrente est tout bonnement insupportable, finissant de rendre le film ridicule. Pour l'anecdote, Henry Brandon, interprétant ici l'indien renégat face à Quanah Parker, jouera ce dernier rôle dans Les Deux cavaliers (Two Rode Together) de John Ford, western qui comptera également Linda Cristal au sein de son casting. Les Comanches, des blanches captives de ces derniers, des Tuniques bleues à leur recherche, Henry Brandon en indien... nous retrouverons tout cela ce même mois de mars 1956 dans un film d'une toute autre envergure puisqu'il s'agira non moins que d'un des westerns les plus célèbres de l'histoire du cinéma : La Prisonnière du désert (The Searchers). Ne nous appesantissons donc pas plus longtemps sur un film au scénario aussi mauvais que les cadrages peuvent être splendides. A ce propos et pour ne pas finir sur une note négative, conseillons néanmoins la vision du film pour un seul plan, celui où sont réunis des centaines de figurants à Blanco Canyon, les guerriers de Quanah Parker s'étalant tout le long de la crête montagneuse surplombant la plaine où va se dérouler le dernier combat, celui opposant les soldats aux renégats indiens. Il y avait déjà un plan similaire dans le précédent western de George Sherman, Le Trésor de Pancho Villa ; comme quoi le cinéaste a néanmoins laissé sa marque dans sa capacité à superbement filmer d'immenses étendues.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités