La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kershner

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7718
Localisation : nord-est

La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kershner

Messagepar Jicarilla » 16 mars 2009 18:58

ImageVoici le 2em opus de l’homme Cheval à la réalisation IRVIN KERSHNER.
Lord John Morgan est devenu un fier guerrier, un homme que la tribu de Yellow Hand a appelé Cheval.
3 ans après il retourne dans sa tribu pour découvrir que désolation et destruction, résultat d’une guerre menés par des hommes sans scrupules.
Le seul espoir pour la tribu de Yellow Hand : le retour d’un homme Cheval…..
Le troisième Opus, on s’en passera !.................

:arrow: La fiche TV.

Image

:arrow: + les photos d'exploitations.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image......LE PROCHAIN DANS QUELQUES TEMPS.... :lol: :lol:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5359
Localisation : Paris/Touraine

Re: La revanche d’un homme nommé Cheval-The return of a man called horse- Irvin Kershner-1976

Messagepar Vin » 16 mars 2009 19:00

Bien d'accord avec toi...Vu, et hop, à oublier!
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23011
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La revanche d’un homme nommé Cheval-The return of a man called horse- Irvin Kershner-1976

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 16 mars 2009 21:54

la jaquette dvd et 2 affiches icongc1

Image
Image
ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: La revanche d’un homme nommé Cheval-The return of a man called horse- Irvin Kershner-1976

Messagepar Django, le retour » 14 mars 2010 14:26

Je viens de regarder La revanche d’un homme nommé Cheval pour la première fois.

L'histoire :
Déçu par la civilisation, Lord John Morgan (Richard Harris) décide de quitter l'Angleterre afin de retourner auprès de la tribu Yellow Hands, une branche des Sioux. Revenu donc à l'endroit où il les avait quittés 3 ans plus tôt, Morgan ne découvre que destruction et désolation, résultat d'une guerre sanglante menée par un trappeur sanguinaire et sans scrupules (Geoffrey Lewis). Décimés et soumis à l'esclavagisme, les Yellow Hands ont pour seul espoir le retour de l'homme nommé "Cheval".


Points forts :
- l'histoire est honorable par le combat que décide de mener Richard Harris pour sortir de leur retraite sa tribu d'adoption, soulever la rébellion et mener les derniers rescapés vers le chemin de la liberté.
- cette suite de Un homme nommé Cheval continue dans la même voie d'enseignement sur la vie d'une tribu.
- là aussi, nous avons droit de superbes habits et coiffes indiens.
- Richard Harris subit une autre scène rituelle qui, durant une dizaine de minutes, m'a soulevé le cœur parce qu'insoutenable à regarder.
- quelques scènes d'action bien menée dont la dernière qui est assez spectaculaire.


Points faibles :
- quelques longueurs.

Bilan :
La revanche d’un homme nommé Cheval est un western juste de bon niveau mais d'un niveau inférieur au premier volet. Il manque un certain souffle malgré la générosité des thèmes abordés et l'omniprésence de Richard Harris, plein d'énergie. Bref ! A voir pour assister à la victoire des Yellow Hands, surtout si, comme moi, vous n'avez pas aimé leur défaite dans le premier film. Note : 6.5/10.

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Juh
Chasseur de primes
Messages : 766

Re: La revanche d’un homme nommé Cheval-The return of a man called horse- Irvin Kershner-1976

Messagepar Juh » 14 mars 2010 14:32

J'ai l'impression qu'une des faiblesses du film, c'est Richard Harris, fabuleux dans de nombreux seconds rôles, mais qui manque un peu d'expression pour tenir deux heures en tant que premier plan...

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 784
Localisation : Région Parisienne

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar Trane » 12 mars 2011 23:48

:) :) Je trouve que ce film est très bon, à part quelques longueurs "rituelles", et les premiers commentaires ci dessus me semblent peu justifiés. En général une suite est rarement correcte, ce n'est pas le cas ici et l'histoire se tient, il s'agit d'une période peu abordée dans les westerns, l'attaque finale est bien menée et même si Richard Harris n'est pas génial, il est bien dans son rôle. On n'est que deux a avoir voté, le premier a mis 10 ! pour moi c'est 8.
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 784
Localisation : Région Parisienne

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar Trane » 13 mars 2011 8:55

J'ai été déçu en lisant ce topic car il n'y a eu aucune information de nos spécialistes/historiens sur le modèle des films "cheval" : est-ce basé sur une réalité, comme il est dit ?
Il semble d'autre part qu'il y ait eu un 3ème volet, mais je ne l'ai jamais trouvé en DVD.
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2244

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar limpyChris » 13 mars 2011 9:37

Hello Trane,

Il y a effectivement un troisième volet à cette 'épique', genre "Le Retour du Fils d'un Homme N. C., et il est en colère". Tu peux gagner une heure et demi de ta vie en ne le voyant pas. (Je dois encore l'avoir sur un bout de cassette, car il était passé sur Canal, je crois, et on me l'avait enregistré sur une cassette déjà usagée, il y a près de 20 ans. Les couleurs ont-elles tenu le coup ... ? No sé. Si tu veux, je peux faire des fouilles et demander qu'on me copie ça sur un dvd ... si tu n'es pas pressé. Chez moi, c'est l'Indian Time).
Cela commence comme dans "Taza Son of Cochise". R.H. apparaît juste le temps de passer le relai à son fiston avant d'avaler son acte de naissance. Après, je ne sais plus ; il y a une histoire d'amour entre le fils et une jeune indienne, des méchants qui sont méchants avec les braves indiens survivants un peu empotés, et 'Tata', le fiston entre dans une cabine téléphonique, et après, il file une tripotée aux méchants.
Pour ce qui est du 2, qui nous occupe ici, je reviendraiiiiiiiiiiiiii ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 784
Localisation : Région Parisienne

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar Trane » 13 mars 2011 14:27

[quote="limpyChris"]Hello Trane,

.. Si tu veux, je peux faire des fouilles et demander qu'on me copie ça sur un dvd ... si tu n'es pas pressé. ..
[quote]


Merci, ce 3ème opus a l'air faible, et l'affiche montrée dans son topic est affligeante.., mais si tu peut me le fournir (sans trop de recherches-cela ne le mérite sans doute pas) merci de m'envoyer un MP.
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2244

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar limpyChris » 13 mars 2011 19:37

Bon, je n’en ai pas parlé jusqu’à présent, sur le fil consacré à ‘Un Homme Nommé Cheval’, car il a en général bonne presse auprès de ceux qui l’ont vu, et je ne veux pas passer pour le pisse-vinaigre de service, le Monsieur Politiquement Correct (ceux qui me connaissent savent qu’il n’en est rien ... Je serais plutôt subversif quand c’est nécessaire).
Lorsque j’avais eu le malheur de donner mon ressenti sur « Les Conquérants d’un Nouveau Monde », je me suis fait tomber sur le râble par des gens qui avaient apprécié le film et ne toléraient pas que j’apporte un autre éclairage, que j’écorne leur vision des choses. (Certes, c’est visuellement un beau film, une histoire d’aventure comme on n’en fait plus, etc., etc., je ne le niais pas, mais parle-t-on uniquement du côté cinéma, ou peut-on ajouter autre chose ?). Je m’étais donc interdit de dire ce que je pensais de « Un H. N.C. », afin de ne pas déranger ceux qui l’aiment.
Mais, pour en revenir à "La Revanche d'un H.N.C." ... Lorsque tu parles de 'longueurs rituelles', je pense que tu fais principalement allusion à la Danse du Soleil initiée par 'Un Homme Nommé Cheval" et "Raven", l'homme médecine. Il me semble que cette partie a été ‘sur-développée’ pour corriger les erreurs du premier. La majeure partie de ce deuxième opus a été tournée au Mexique -à l'exception de la séquence de la chasse au(x) bison(s)- car le premier avait déplu à bon nombre de Sioux, qui avaient manifesté devant les cinémas des Dakota où le film était projeté. Ils méprisèrent les Sioux de Rosebud pour avoir accepté qu’un tel film soit tourné chez eux et qu’ils y aient participé ; ils se moquèrent d'eux et ces derniers en voulurent aux gens de cinéma de les avoir roulés dans la farine. (Ils reprochaient au metteur en scène d’avoir dépeint les Sioux comme des barbares, d’avoir désacralisé certains chants et d’avoir détourné certaines cérémonies … De la jalousie, peut-être aussi ?) Il était donc hors de question de retourner au Dakota , où les Sioux risquaient de venir manifester et retarder le tournage. Il fut donc décidé de tourner au Mexique. (Enfin, c'est comme ça qu'on me l'a 'vendu'). Voilà pourquoi tous les acteurs et figurants représentant des Indiens -sauf Gale Sondergaard- sont des Mexicains portant perruques bien visibles, mais guère plus que celles portées dans le premier. Ce deuxième film, dans sa séquence 'Danse du Soleil' vise donc, à mon avis, à rectifier la vision donnée de cette pratique dans le premier. Il s’agit cette fois de souffrir dans son corps pour obtenir une grâce (guérison d’un proche, par exemple ; ici, se libérer des Rees-Ricarees-Arikara).
J'aime presque mieux -si ce n'est le casting des Amérindiens- ce deuxième épisode que le premier. Alors que des amis s'enthousiasmèrent pour le premier, je n'arrivais pas, pour ma part, à l'aimer. Au contraire, la première fois, je l'ai détesté ! (Je l'ai revu une ou deux fois, même, depuis, histoire de voir si mon regard aurait changé, mais mon impression n'a pas évolué -contrairement à un tas d'autres films revus- et le visionnage m'a presque été aussi pénible que les griffes plantées par ce vieil Iron Eyes dans les chairs de Richard ! et pourtant, il y a Eddie Little Sky, des chants authentiques, des figurants du cru -nan, nan, y a pas de contrepèterie) Encore une fois le coup du Blanc qui arrive chez des Indiens -OK, on nous dit que pour que les gens s'intéressent à une culture étrangère, le mieux est de mettre un personnage de leur propre culture, auquel ils pourront s'identifier, et découvriront ainsi une nouvelle culture, alors que s'il ne s'agissait que de gens de cette culture étrangère, le grand public ne se déplacerait pas ; et je pense que c'est exact ; cf. "Danse Avec Les Loups" et autres "Voyages en Terre Inconnue" sur le même principe. Le problème, pour moi, c'est que, on devrait entrer peu à peu dans cette culture, mieux comprendre les raisons de leurs manières d'agir, leurs croyances ... etc. Qu'en est-il dans le premier "Un H.N.C." ? Comprend-on pourquoi les Indiens infligent à Harris le coup des broches dans la poitrine, la suspension ... ? Cela apparaît simplement comme un acte barbare, expliqué comme un passage obligé pour faire partie de la tribu et y prendre femme chez les Sioux. FAUX, demandez à n’importe quel coureur des bois francophone … les femmes se coupent les doigts pour marquer un deuil (exact, mais surtout chez les vieilles, comme dirait Catlin, car autrement, vu le taux de mortalité, elles se seraient retrouvées avec des moignons à 30 ans … et qui qu’ aurait confectionné les mocassins, cousu les tepees, perlé les chemises de guerre, mmh, je vous l’ demande ? les gros feignasses de bonshommes ?!) , elles se jettent comme des harpies criaillantes sur le tipi d'un mort pour le lacérer, on laisse les vieilles mourir de froid à la porte des tipis (on a là un condensé de ‘sauvagerie’ en trop peu de temps), la danse aux tambours assourdissants et chants lancinants hallucinants, aux lueurs de feux m'ont davantage rappelé la manière de les filmer qu'avait eu De Mille, alors que je ne l'ai pas ressenti dans "Danse A. les L.", bien qu'on y voyait des mains coupées et des scalps sanguinolents" -là, on est entré dans la vie de ce peuple, de ses croyances et de ses peurs, alors que dans ‘Un HNC’, je m’en suis toujours senti extérieur. S’il s’agissait là du ressenti en début de séjour, et que peu à peu, on entre dans le quotidien normal de ces gens, mais non - où sont les ‘Jarret de Pierre’, ‘Sourit Beaucoup’, pour ne pas parler de ‘Dix Ours’ ? Non, dans "Un H.N.C.", que des monolithiques, des Mâchoire de Pierre, des belle-Maman pète-sec et hystérique. Certes, la dureté des conditions de vie avait pu durcir les caractères, mais tous et tout le temps … ?!
Les erreurs dans ‘UHNC’ sont nombreuses, une hutte en terre (Mandan, Arikara …etc.) dans un village de tipis, la vision montrant un guerrier portant coiffe de plumes monté sur un cheval portant coiffe également, tout droit sortie d’une peinture de Catlin -or il s’agit d’un Crow, vivant plus au Nord-Ouest encore, et nous assistons ici à la première rencontre du Lord avec des Indiens … des Sioux, et non des Crows (bon, là, je tatillonne, je tatillonne), l’épreuve/ordalie que les Sioux font subir à R.H., sans doute un rite de passage, d’initiation, d’intronisation dans la tribu est en fait l’O-Kee-pa mandan, mais fut vendu comme une représentation de la Danse du Soleil ; or, la Danse du Soleil n’est pas un rituel de passage à l’âge adulte. Les chants utilisés firent polémique également. Archie Fire Lame Deer, qui dit dans son bouquin avoir été conseiller technique sur le film, dit avoir fait chanter une berceuse au lieu d’un chant sacré, afin de ne pas utiliser un chant sacré, et aussi, comme les Navajos avec Pappy, de se moquer un peu des ‘washichu’…etc.
Et enfin, ces pauvres Sioux qui seraient complètement à la ramasse comme guerriers, contre les Arikara, s’il n’y avait cet officier de Sa Très Gracieuse Majesté qui vient les sauver …
Qu’on me dise qu’il s’agit d’un western, oui ; d’un bon western, … soit, chacun … mais un quasi document ethnologique, là, je crie ‘Halte au Feu !’
Voilà, oilà … Mais ce n’est que mon ressenti. J’espère ne pas gâcher le plaisir de ceux qui l’aiment.
Modifié en dernier par limpyChris le 13 mars 2011 20:31, modifié 1 fois.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2244

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar limpyChris » 13 mars 2011 19:43

Ah, j'oubliais : le premier film est basé sur une nouvelle de Dorothy Johnson, qui fait ... quoi ... une dizaine de pages -trouvable en français, format de poche, collec. 10/18, enfin, mon exemplaire- et les scénaristes ont beaucoup brodé autour. L'histoire se passe, dans la nouvelle, chez les Crows, je croâ. Pas de description de cérémonie. Dorothy Johnson était elle-même un 'personnage', un peu 'pète sec' (elle aussi !), si j'ai bonne mémoire, et qui vivait dans le Montana, ou dans l'un des États du Nord Ouest en tout cas. Mais je pense qu'avec ces débuts d'info, les vérifications seront facilement possibles.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
lasso
Sorcier
Sorcier
Messages : 6749
Localisation : oregon

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kershner

Messagepar lasso » 10 déc. 2012 10:37

Ce qui m'a surtout plu dans ce film ainsi que dans le premier, c'est l'époque où il se jouait, c.à.d avant que la ruée vers l'ouest commençait, donc
à peu près début 1800. Les indiens se trouvaient pratiquement entre eux et faisaient leurs petites guerres entre les divers tribus. Ici les trappeurs
font leur apparition pour exploiter le commerce des fourrures et commencent à harceler les indiens, en profitant de l'hostilité entre les indiens.
Il y a quelques longueurs dans le film, mais l'ensemble est une bonne réalisation. Les costumes des indiens m'ont semblé très bons, me rappellant ma visite
du musée " vêtements des indiens de la Plaine" à Browning dans le Montana.


Image


ImageImage

Avatar du membre
lasso
Sorcier
Sorcier
Messages : 6749
Localisation : oregon

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kers

Messagepar lasso » 12 févr. 2017 11:31

limpyChris a écrit :
Il y a effectivement un troisième volet à cette 'épique', genre "Le Retour du Fils d'un Homme N. C., et il est en colère". Tu peux gagner une heure et demi de ta vie en ne le voyant pas.


Le titre du troisième volet est TRIUMPHS OF A MAN CALLED HORSE - Le Triomphe d'un homme nommé
cheval --- ici
viewtopic.php?t=6085


Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4474
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Revanche d’un homme nommé Cheval -The return of a man Called Horse -1976 Irvin Kershner

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 28 août 2018 10:18

Bonjour tout le monde ! :sm80:

PERSEPOLIS: Je ne sais pas quel sera l'avis des autres membres mais j'en profite pour donner le mien.
J'ai découvert le premier film sur Arte au début des années 2000 il me semble, enregistré sur une vhs derrière LA TRAQUE SAUVAGE avec John GOODMAN, LQ JONES et John CUSACK sur Canal Plus.

Je connaissais ce premier film de renommée et mon père l'avait dans sa collection...
Ayant été jadis peiné par la fin horrible de SOLDAT BLEU tourné à la même période j'avais des appréhensions mais j'ai beaucoup aimé. Le film se passant ici dans ce que certains appellent la période "Davy Crockett" avec des trappeurs et pas encore les "pionniers" avides de terres et d'or... Donc j'ai aimé... Je savais qu'une suite existait mais j'ai dû attendre...

En 2004 RTL9 le diffusa un samedi soir et feu mon grand-père paternel me le prit...

Alors... J'ai trouvé le début un peu sombre avec un côté fantastique... Comme une transmission de pensées par delà les limites géographiques entre Morgan et le sorcier... Quant après le massacre et la fuite des Yellow Hands le sorcier s'entaille la main et laisse un peu de son sang sur le petit cheval gravé sur le roc...

On constate aussi que Morgan n'a pas oublié puisqu'il a gardé sa tenue de chef et autres souvenirs dans son château... Après ce cauchemar réel il décide de repartir...
Un aspect que j'ai aimé aussi: lorsqu'il arrive au "fort" tenu par ces trappeurs peu recommandables menés par Geoffrey LEWIS (doublé il me semble par Serge MARQUAND)... Il joue un peu le "noble civilisé" qui tente de mettre en garde les trappeurs contre les "sauvages", me faisant un peu penser à mon vieil ami à visage découvert, idiot pas habitué à ce genre de vie, dandy en balade...
Mais peu après il redevient comme avant (quand il attrape le trappeur qui le suivait pour le faire parler et venger la jeune Indienne que ce dernier a tué et qu'il avait vu grandir...).

Quand il retrouve les Sioux (avec notamment Gale SONDERGAARD la femme du gouverneur QUINTERO (J. Edward BROMBERG) dans LE SIGNE DE ZORRO(1940) revenue après une longue parenthèse dû à Mc Carthy...) il doit aussi trouver le moyen d'unifier à nouveau la tribu et leur apprendre à retrouver courage pour virer les Indiens renégats et les trappeurs... Et on repasse par la terrible "Danse du Soleil"...

Je n'irai pas plus loin dans le résumé pour celles et ceux qui n'ont pas vu...
Bon certes il y a des longueurs mais c'est dans le même genre de durée que le premier... Ce qui me posa problème tant dans le premier que le second: son "authenticité" avec de nombreux passages en Sioux sans sous-titres alors quand je découvris, pas des plus pratiques :?

Irvin KERSHNER, que beaucoup considèrent comme un réalisateur de "suites" (on lui devra plus tard le dernier JAMES BOND de Sean CONNERY JAMAIS PLUS JAMAIS, L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE le deuxième volet du STAR WARS original et ROBOCOP 2) s'en sort plutôt bien, la réalisation me paraît correcte et je ne vois pas grand chose à redire contre ce film... A part peut-être le jeu un peu excessif de Geoffrey LEWIS (surtout lors de l'attaque finale sur le fort...).
J'ai pas tellement de reproches contre ce film...
Richard HARRIS... Bah pourtant il a bien tenu la distance sur de longs westerns après le MAJOR DUNDEE de Sam PECKINPAH et le premier CHEVAL... C'est surtout le dernier (LE TRIOMPHE D'UN HOMME NOMME CHEVAL de John HOUGH en 1982) qui montre qu'il ne tiendra pas longtemps (c'est d'ailleurs ce qui arrive entre deux souvenirs tirés du premier film: "JE NE SUIS PAS UN CHEVAL JE SUIS UN HOMME !!","UN JOUR JE SERAI UN CHEF !").

En espérant avoir aidé... :sm80: :sm76:
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité