Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
tietie007
Cavalier masqué
Messages : 180
Localisation : Aix en Provence
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar tietie007 » 20 avr. 2017 20:10

Je n'avais jamais vu Pour une poignée de dollars ...

Image

Les yeux de Marianne Koch ... :shock:

http://le-cinema-de-tietie007.blog4ever.com/fistful-of-dollars-ou-la-revolution-sergio-leone

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4834
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 20 avr. 2017 22:44

Je ne supporte plus ce film...
Je préfère les films des frères Romero Marchent hélas peu aidés et oubliés en France des distributeurs dvd.
Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 05 janv. 2018 16:26

Image

Clint Eastwood, décor de Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid).

(Cliquer sur la photographie pour l'afficher en grand.)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 24 mars 2018 16:51

Image
Image

La cinématographie française, N° 2147 du samedi 29 janvier 1966.

(Cliquer sur les images pour les afficher en grand.)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 08 avr. 2018 20:21

Massimo Dallamano, chef opérateur de Pour une poignée de Dollars :

Image
Massimo Dallamano, à droite, en 1952. Sur le tournage de Genoveva de Brabante (Le chevalier des croisades), face à Arthur Maria Rabenalt, le metteur en scène à gauche de la photo (tout est légendé au dos.)

(Cliquer sur la photographie pour l' afficher en grand.)
Modifié en dernier par L.. le 21 août 2018 16:03, modifié 4 fois.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 26 mai 2018 19:01

Comparaison entre différentes éditions BR:

https://vimeo.com/271966672

La dernière à venir (KINO, USA, restauration Bologne ?) me semble désastreuse....

La Ripley Home Video (Italie, 2008, restauration hors Bologne) a de beaux jours devant elle.

Quand s'efface la mémoire du film dans le trop plein numérique... :sad:

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 15 juil. 2018 12:09

Film projeté à la Cinémathèque française , cet automne, présentation de Ch. Frayling.


Co- organisée avec la Cinémathèque de Bologne, la copie est probablement celle faite par Bologne, où les couleurs sont malheureusement mauvaises, bien trop jaunes/verdâtres.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 21 août 2018 16:01

Pour une poignée de Dollars, Hoyo de Manzanares (Madrid), vers avril-mai 1964: photographie originale du tournage, cliché Constantin Film Verleih, R.F.A:

Image
Image

La légende indique de Dallamano est celui juché au dessus de la caméra.

Image
Massimo Dallamano, à droite, en 1952. Sur le tournage de Genoveva de Brabante (Le chevalier des croisades), face à Arthur Maria Rabenalt, le metteur en scène à gauche de la photo (tout est légendé au dos.)

(Cliquer sur les images pour les afficher en grand. 3000 Pixels)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 07 oct. 2018 17:07

Image

Vrai ou faux ?

(Source: Cinémathèque Française.)
Modifié en dernier par L.. le 22 oct. 2018 18:31, modifié 6 fois.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 11 oct. 2018 20:43

Image

Clint Eastwood et Sergio Leone, fin mars-début avril 1964.

Source numérique: site de la Cinémathèque Française, mais le site Facebook et le catalogue repiquant des images sur des blogs et Internet, je ne sais si c'est une archive papier originale de la Cinémathèque Française.

Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1517
Localisation : Marseille, France

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar Arizona Kid » 11 oct. 2018 21:37

Mes récentes discussions avec L. au sujet de Sergio Leone m'ont donné envie de revoir ce fameux premier volet de
La Trilogie du Dollar.
J'avais acheté cette édition DVD Zone 1 pour sa jaquette, car celle du tardif Zone 2 MGM français, toute blanche et minimaliste, me faisait horreur: du coup, j'ai mis les deux disques dans le même boîtier, sous la jaquette du Zone 1, bien plus jolie.

:sm32:

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:


L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 21 oct. 2018 8:29

Sergio Leone
Quelque chose à voir avec la mort


Ch. Frayling, Actes Sud - tr.fr, 2018.


Chapitre Pour une poignée de Dollars :

Récit écrit sur les bases de quelques témoignages (années 90), souvent contradictoires ce que souligne bien l'auteur. Manque un témoin N° 1, Mario Caiano , metteur en scène de Mon colt fait la loi, le western produit par la Jolly Film Unidis tourné en même temps que Pour une poignée de Dollars , mais essentiellement autour d'Almeria puis vers Madrid, quand Leone a fait le trajet inverse -avec de mauvaises conditions météo à Madrid-. Sa version diffère largement de ce qui est écrit par Ch. Frayling, les films, selon lui, ayant bénéficié d'un même financement.

Il n'est hélas rien, non plus, sur la Jolly Fim, qui co-produit en Espagne -Malaga- exactement en même temps Par un beau matin d'été, avec J.P Belmondo (disponible chez RHV, Italie, qui a exploité le fond Jolly Film), et qui surtout s'était engagé dans la première co-production internationale tournée à Almeria, Oeil pour Oeil, en 1956. C'est dire que le contexte décrit par Frayling fut probablement assez différent dans les faits.

Aucune archive de la Jolly Film Unidis n'a été consultée (certaines éditées avec le BR de Pour une poignée de Dollars, RHV, 2008, dont une feuille de service du 2 avril 1964 ), aucune archive de presse de mars, avril, mai, 1964, en Espagne ou en Italie (tournage documenté par L'Unita et Fotogramas, au moins, mentionné même par Cinémonde). La lecture agréable de ce récit est contredite, démentie, en bien des points par des écrits et publications irréfutables, d'autres documents et témoignages mis à jour depuis 1998 (notamment sur le sortie italienne du film, Frayling restant à la légende d'une sortie clandestine).

Les citations du livre français de Gilles Lambert Les bons, les sales les méchants et les propres de Sergio Leone (1976) m'apparaîtraient même inexactes, déformées ( à vérifier.)

Comme pour Mon Nom est Personne, ce chapitre aurait dû être réécrit pour être autre chose qu'une sorte de fable amusante à lire, mais ô combien sujette à caution. En tout cas, annoté de bien de rectifications et points d'interrogation pour le considérer comme partie d'une biographie vraisemblable et rigoureuse.

(L'introduction picaresque prévue, montée et montrée sur Youtube par le Cinémathèque de Bologne, n'est même pas mentionnée.)



Image
Image

Epuisée, chez un éditeur qui semble avoir fermé ses portes, cette édition est la seule à proposer des documents de productions inédits. A saisir de toute urgence, la copie même restaurée à Rome -la meilleure- étant contestée par Bologne et la Famille Leone (version nouvelle 4K jaunie peu fidèle au film projetée).

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 21 oct. 2018 12:54

En reprenant les reproductions d'archives de la Jolly Film, publiées par RHV avec le BR ou DVD -coffret- de Pour une poignée de Dollars, on ne peut effectivement qu'être "interpellé" par les différences entre les pièces officielles et le chapitre de la biographie de Frayling, comme avec le catalogue La Révolution Sergio Leone.

Le film est tourné à partir du 25 mars 1964 pour une durée de 9 semaines -2 en Italie- (et non à partir de mi-avril pour 6 semaines) ce que confirment les articles de l'Unita et de Fotogramas.... (48 jours en Espagne et 21 en Italie annoncés au Ministère du Tourisme et du Spectacle italien, document du 16 mars 1964.)

Les crédits techniques et la distribution sont officiellement présentés le 30 mars 1964, mentionnant déjà Franco Giraldi comme assistant metteur en scène.

Le film sort, interdit au moins de 18 ans pour quelques jours au SuperCinema de Florence, le 12 septembre 1964, doté d'une publicité normale (Visa de censure du 1° septembre). Censuré de quelques images, le 19 septembre 1964 pour faire tomber l'interdiction, mais censure non appliquée dans les copies déjà en circulation.

RHV publie aussi le document de distribution du 30 janvier 1964, avec James Coburn (Joe), Karin Door [ Dor] ( Marisol) et Mario Adolf [Adorf] : Ramon.

Le synopsis déposé le 10 01 1964, paraphé et signé de Sergio Leone, Il Magnifico Straniero , sogetto cinematografico di Victor A. Catena et Jaime Comas Gil, commence ainsi :

Joe, un ex sergente della cavalleria nordista, abbandonato l' esercito, si trasferisce ne Messico. -Ce qu'illustre le prologue monté et montré sur Youtube par la Cinémathèque de Bologne....-

viewtopic.php?f=10&t=733&start=105#p245836

Tout ceci accompagné d'autres documents, dont la brochure publicitaire trilingue originale -italien, anglais, français- que je ne reproduis pas non plus (hélas, tout ceci ne sera probablement pas réédité, vu les problèmes faits à RHV).

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4520
Contact :

Re: Pour une poignée de dollars - Sergio Leone - 1964

Messagepar L.. » 22 oct. 2018 18:00

Image



Vu récemment, hé bien c'est un faux, que vous pouvez acheter à la sortie de l'exposition pour 70 Euros, importé du Mexique...

Cela en dit long sur ce que devient la Cinémathèque Française... mais....par chance :

La seule vitrine intéressante de cette exposition est celle du matériel prêté par Jolly Film Unidis, détentrice des droits de Pour une poignée de Dolllars.

Des pièces originales, abritées de la lumière :
-le livret promotionnel d'origine -multilingue italien, anglais, français- de Pour une Poignée de Dollars, reproduit par RHV dans leur coffret Pour une poignée de Dollars en 2008. Couverture seule montrée, de format moyen, comparable à celui de Duel au Texas, que j'ai (de taille inférieure à d'autres livrets originaux PEA et de Leone, dont j'ai aussi les originaux.)


-le premier traitement du scénario identique à celui reproduit par RHV, mais signé Castellano et Pipolo. Le texte semble le même (première page montrée).
-Le contrat original du Signor Leone, daté du 14 janvier 1964, mentionnant "'une idée de Sergio Leone et Duccio Tessari".
-Le contrat ou lettre de mi-septembre 1964 (le 17 de mémoire) engageant Leone pour 5 films avec Jolly Film Unidis.

-Le contrat de Clint Eastwood datant du 4 mars 1964, par lequel il s'engage à "interpréter le personnage de Joe", lieux mentionnés Italie et Espagne.
-La mise en paiement de Clint Eastwood, datée du 21 mai 1964 (date probable de fin de tournage, ou dépassement de dates, seule la première page est montrée.)
-13.500 Dollars pour le film.
-400 Dollars de défraiement par jour.
-250 Dollars d'indemnité par jour de dépassement.
1 aller-retour pour deux personnes, par avion Los Angeles-Rome, 1° classe -et non classe touriste comme mentionné par Leone-.

Le contrat original du Signor Volonte , daté du 20 mars 1964.

N'ayant pas de téléphone portable, je n'ai pris que des notes écrites. Les photos sont autorisées pour ceux que cela intéresse d'aller voir cette vitrine.

Le texte dactylographié annoté du doublage italien (première page seule montrée).

Le reste de l'exposition est le règne de l'artefact, pratiquement aucun document original (reproductions), images vidéos visibles sur d'autres supports (Internet, DVD, Blu-Ray), si ce n'est quelques dessins d'affiches de Renato Casaro -un graphisme coloré très nerveux, précis, sur les originaux- et quelques affiches, le tout prêté par Maurizio Baroni (auteur d'un remarquable ensemble sur l'exploitation italienne -affiches et box office- en 2 ou 3 Tomes, épuisé... -rangée dans un carton, je ne l'ai pas sous la main.)

Même les dessins de Carlo Simi ne sont que des reproductions , gris d'architectes ou photocopies. Quelques photos du village de Il était une fois dans l'Ouest, déjà vues dans son livre ou les livres espagnols, et quelques repérages, suite d'images faisant panorama pour Il était une fois en Amérique, c'est de toute façon bien trop peu pour que cela fasse sens.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités