Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!


Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3596
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Messagepar Abilène » 29 nov. 2015 20:57

Image

Avatar du membre
Trane
Comanche
Comanche
Messages : 778
Localisation : Région Parisienne

Re: Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Messagepar Trane » 04 janv. 2016 17:56

Découvert ce jour.
Aucune analyse / remarque ci dessus, et en fait ce western est peu intéressant, on le regarde cependant avec plaisir si on aime les chevaux..
demande de prestation de serment faite par un sheriff à un adjoint :"J'ai oublié ce que l'on dit, mais dites "je le jure"."

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4573
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Messagepar Yosemite » 10 janv. 2016 20:14

Un côté Walt Disney dans cette histoire cucu la praline de beau cheval plus malin que les autres et épris de liberté... un western à peine sauvé par la beauté des paysages, des dialogues riches qui inspirent manifestement Joel McCrea et, quand même, la beauté de Mari Blanchard.
Yo.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3602
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 12 janv. 2016 14:24

Ah heureusement que je n'achète plus chez ces Messieurs... Dommage pour Joël Mc CREA mais les erreurs ça arrive...
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 210
Localisation : Marseille, France

Re: Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Messagepar Arizona Kid » 25 nov. 2016 15:56

Très joli western que ce Black Horse Canyon de 1954, produit par la Universal et signé Jesse Hibbs ( Les Forbans avec Jeff Chandler et Rory Calhoun) :D

Aimant particulièrement les films centrés sur les animaux, je ne pouvais qu'accrocher à cette intrigue autour de cet insaisissable mustang noir, d'autant que j'ai déjà précisé que Joël McCrea comptait parmi mes acteurs de westerns favoris.
Un acteur solide et charismatique, au jeu tout en intériorité, et dont certaines expressions me font souvent penser à Jean Gabin jeune, dans sa période des années 30 (notamment dans Le Quai des Brumes ou Le Jour se lève de Marcel Carné) .
Je n'ai jamais été déçu par un western de McCrea, dont je possède plus d'une douzaine de films en DVD grâce aux collections Sidonis et Warner/TCM.
Détail intéressant: Joël McCrea, qui a consacré une grande partie de sa carrière au western, répugnait à interpréter des personnages à la gâchette facile, détestant la violence à la ville comme à l'écran et privilégiant les scénarii dans lesquels il ne devait tirer ou jouer des poings qu'en ultime recours .
Ce qui n'empêchera pas McCrea de s'illustrer dans un magnifique contre-emploi pour les besoins du mortifère Fort Massacre de Joseph M. Newman, tourné quatre ans plus tard en 1958.
Grand amateur de chevaux, il possédait son propre ranch; aussi un film tel que Black Horse Canyon ne pouvait-il que le séduire.

Black Horse Canyon (Le Défilé sauvage de son titre francophone d'outre-Quiévrain) donc, est un western quelque peu inhabituel dans la mesure où, une fois n'est pas coutume, les principaux ressorts scénaristiques du genre en sont absents: ici, pas de pistolero solitaire en quête de vengeance, ni de gros potentat local avec bedaine rebondie et cigare au bec convoitant les terres de ses voisins; au contraire, le scénario nous propose une histoire simple sans être simpliste, bénéficiant de personnages attachants et bien écrits, en particulier concernant la relation quasi-filiale entre Joël McCrea et le jeune orphelin à peine sorti de l'adolescence qu'il a pris sous son aile.
Celui-ci, campé par le sautillant Race Gentry, passe tout le film à se mettre en danger pour démontrer sa bravoure et ainsi épater la belle Mari Blanchard, qui évidemment n'a d'yeux que pour le taciturne McCrea, bien plus mûr et viril que cette incorrigible tête brûlée.

Ce film familial et plein de bons sentiments (cela nous repose un peu de la brutalité et de la castagne inhérentes au genre) me ferait presque penser à un équivalent westernien de la série des Lassie des années 40 -avec Elizabeth Taylor-, où le cheval remplacerait bien entendu le colley.
Les scènes de cavalcade des chevaux sauvages, délivrés de leurs corrals par Bandit, l'intrépide mustang que McCrea et consorts cherchent à tout prix à prendre au lasso, ont beau être des stock-shots issus d'un autre film Universal -en l'occurrence Cattle Drive - L'Enfant du désert de Kurt Neumann, avec le même Joël McCrea- , elles s'intègrent parfaitement aux scènes filmées par Jesse Hibbs , offrant au spectateur de jolis panoramiques dans des paysages grandioses, servis par une copie Technicolor très bien préservée des affres du temps.

:sm85:

En somme, un western bien sympathique et admirablement joué par son trio d'acteurs principaux, que je recommande chaudement à l'amateur désireux de passer un bon moment en oubliant pour une fois les chevauchées vengeresses, les bagarres dans les saloons et autres fusillades en pleine rue principale :sm57:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21696
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le défilé sauvage - Black Horse Canyon - 1954 - Jesse Hibbs

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 16 avr. 2017 11:41

le dvd italien
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité