La Colère du Vent / Trinita voit rouge - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

La Colère du Vent / Trinita voit rouge - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar Trinita » 26 juil. 2008 11:02

Deux petites choses avant de commencer :

1. Ce film est un faux western
2. Il a été exploité aussi sous le nom de Trinita voit rouge ( et oui les distributeurs n'ont aucun scrupules)

Déjà, ce film commence bien. En effet, deux tueurs dont Marco (Terence Hill) attendent patiemment qu'un homme sorte de l'église et le flingue en vidant leur chargeurs. :gun: Ensuite petite pause pour faire connaissance avec les personnages. Puis générique et la vraie histoire peu commencer...

Marco et son frangin arrive dans un village. Ils sont chargés de liquider un homme qui monte les paysans et les journaliers contre les patrons exploiteurs. Surtout un interprété par Fernando Rey qui est immonde. Mais tout ce passe pas comme prévu. En effet, Marco tombe amoureux de Soledad (Maria Grazia Bucella) qui possède la seule auberge du village où biensûr loge Marco.
Donc Marco, après moult péripéties va se retourner contre son employeur...

Cette histoire imaginée par la main droite de Mario Camus, c'est à dire, Alberto Silvestri, Miguel Rubio, Franco Verucci, Manuel Maniquero et José Vicente Puente est très politisée et les personnages de ce film sont vraiment bien fouillés et bien interprétés par les acteurs. Notamment Terence Hill qui joue à merveille le rôle du tueur froid et taiseux.

Bref j'ai vraiment bien apprécié ce film qui je le dis est aussi fauché que les blés.
A voir pour les curieux.

Image
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

rex lee
Mohawk
Mohawk
Messages : 887

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar rex lee » 27 juil. 2008 6:17

Je l'ai vu à sa sortie et ce qui m'avait surpris , c'est le côté faux western dont parle TRINITA . Comme dans "L'homme , l'orgueil et la vengeance ", nous sommes , si mes souvenirs sont bons , en Espagne , au 19ème siècle...L'action traine un peu en longueur...mais ce n'est pas mauvais.
Au fait , è l'époque , j'avais vu une autre curiosité, un "western grec" , au titre superbe mais au contenu ...surprenant car ce n'est pas véritablement un western ;" Quand les colt sonnent le glas ." Pas mal comme titre , non? Qui l' a vu ?

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar Jicarilla » 03 févr. 2009 15:21

:D :D La colère commence à me prendre et :oops: :oops: :oops:
JICA VOIT ROUGE icongc1 La colère du vent ou Trinita voit rouge il faut savoir machachos..... :lol:

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 10 janv. 2017 18:51

Image
Image

Fotobusta originales de 1970 (Source: ebay).

Andalousie, début du XX° siècle. Tourné dans les environs de Huelva.

Le fin originale est coupée dans le montage français (vu en salles, 1976 sous le titre Trinita voir Rouge), et le prologue politique, pourtant conservé dans le montage original espagnol de 1970 est coupé de la version italienne (en tous cas, celle diffusée sur VHS et DVD...)

Spoiler: Montrer
Dans le montage espagnol, le personnage de Terence Hill est assassiné par ses commanditaires dans un train. Il fut par la suite impensable de voir "Trinita" assassiné




Image
Image

Un excellent DVD, Espagne, au format, mais non anamorphique et au montage intégral (montage repris sur le DVD allemand.)

Inédit sur support numérique en France.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 14 janv. 2017 23:55

Image

Réédition avec rappel de la veine comique des films de Terence Hill, années 70. C'est en Italie que la "transformation" des titres se faisait (souvent avec du matériel publicitaire délibérément comique) avant de s'exporter dans les autres pays européens, en tout cas.

Une belle reproduction venue de ebay, avec de belles couleurs qui laissent supposer un original de très bonne qualité chromatique, sans jaunissement.

(Cliquer sur l'image pour la voir en grand.)

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 27 mars 2017 14:40

Image
Image

Le Film français, N° 1621 du 16 avril 1976. Réédition de La Colère du Vent, sous le titre Trinita voit Rouge.

Une belle page couleur d'annonce pour Audifilm.

(Cliquez sur les images pour les voir en grand.)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22358
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 27 mars 2017 21:06

on rectifie le titre du topic avec "Trinita voir rouge" ?
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2843
Localisation : Massy town
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar pak » 27 mars 2017 22:00

Bah non, ou alors on met les deux.

Les Films Marboeuf l'a d'abord exploité sous le titre La Colère du vent.

Image
Image


L'affiche originale :

Image



Ensuite, a priori en 1976, le film ressort, avec un nouveau titre, Trinita voit rouge (le succès des deux Trinita d'Enzo Barboni à travers l'Europe avait alors définitivement associé Terence Hill version western au héros amateur de fayots et de baffes).


On connait un autre exemple en France qui a eu le même parcours, La Collina degli stivali de Giuseppe Colizzi d'abord sorti chez nous sous le titre La Colline des bottes, avant de ressortir rebaptisé Trinita voit rouge.

Tous ces films sont contemporains.


Et du Trinita, du Django aussi, on va en voir plein fleurir dans les titres de westerns spaghettis dans leurs divers circuits d'exploitation sur la planète sans pour autant qu'il y ait un rapport quelconque avec l'un des héros...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1609
Localisation : depts 13 et 05

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar major dundee » 27 mars 2017 22:12

Ma foi, ça a pas l'air trop pourri comme film...à voir à l'occasion.

Avec quelques "à priori" quand meme...je me méfie toujours de Terence Hill.
Sauf là, peut etre son meilleur role (?)...


Image

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 28 mars 2017 0:08

La colère du vent , dont l'action se passe tout au début du XX° siècle dans la région de Huelva, -et dans la séquence pré-générique, on peut penser à Barcelone-, est le fruit d'une histoire compliquée entre la production espagnole et la production italienne, au printemps de 1970.

La colère du vent est sorti en France le 10 octobre 1972, distribué par les Films Marbeuf (le synopsis ci-dessus, non référencé, est en vente actuellement sur ebay, c'est l'original de Marbeuf, 1972) qui sort dans la foulée, au mois de décembre 1972, Le corsaire noir, dont l'affiche est signée Constantin Belinsky (à la différence de La colère du vent, qui est la même que l'affiche italienne.)

Audifilm a ressorti le film en 1976 sous le titre Trinita voit Rouge, d'ailleurs distribué aussi sous ce titre en Angleterre une seconde fois (Trinity see Red.) Pour ma part, je l'ai vu sous ce titre en décembre 1976.

Comme observé par Christopher Frayling dans son premier ouvrage ou Ignacio Ramonet, dans ses chroniques du Monde Diplomatique, réunies dans Le chewing-gum de yeux (réédité, on le trouve encore)

https://www.monde-diplomatique.fr/1979/02/RAMONET/35021

le retitrage est plutôt habile, puisqu'il fait ouvertement au contenu "rouge" marxiste du film (ne pas oublier qu'en 1970, c'est toujours Francisco Franco au pouvoir et que la Guerre Civile est extrêmement présente dans les mémoires). Dans le livre qui lui est consacré, Mario Camus (Catedra, Espagne) revient longuement sur les difficultés du tournage, la censure, et le remaniement de la distribution dû au co-financement avec l'Italie (la Fair Film de Mario Cecchi Gori) imposant Maria Grazia Buccella, petite amie de Vittorio Cecchi Gori, le fils de Mario, et Terence Hill, qui était notoirement et internationalement connu avec les 3 westerns de Giuseppe Colizzi. La seule production espagnole était devenue impossible financièrement.

Ramonet donne une analyse très fine des références politiques, dont une reprise d'une discours "historique", contenues dans le film (je n'ai pas le livre de Ramonet sous les yeux, la référence exacte du discours anarchiste, je la donnerai plus tard ) , sauf qu'il omet de préciser que Trinita n'est pas le héros initial commercial du film (et donc ne tient pas compte du retitrage) , d'ailleurs Audifilm ne l'a pas fait redoubler en français. Terence Hill s'y appelle toujours Marcos ou Marco, suivant les synopsis (il y a eu d'autre(s) distributeur(s) qu' Audifilm par la suite.)

Marco Giusti, dans son dictionnaire, donne la version italienne de la production, qui recoupe pour partie celle expliquée par Camus, en précisant bien que le film a été un moment destiné à Valerio Zurlini et produit par la Titanus. Avant d'être repris par Cecchi Gori.

Il existe au moins 6 versions VHS de La colère du vent en France, avec des variations de séquences élidées ou présentes. En France, il est amputé de sa fin "tragique", qui voit Terence Hill abattu dans le train tout à la fin du film (séquence coupée en Italie après le succès des Trinita; La colère du vent est tourné au printemps 1970 dans la région de Huelva, On l'appelle Trinita au mois d'août 1970.

Pour La colline des bottes, c'est un peu différent : le film sort en France chez Valoria Films, en 1970, puis passe en 1978 chez Empire Distribution, sous le titre Trinita va tout casser, qui lui est resté , sans qu'il ne soit redoublé aussi, dans une version identique à celle de Valoria Films (légèrement coupée dans la version italienne). J'ai vu La colline des bottes sous ces deux titres successivement. En Belgique, il est devenu L'or de Liberty Ville, et en vidéo (VHS, 1985) Griffe contre Griffe. L'exploitation vidéo de ces films s'est souvent croisée avec l'exploitation salles, jusqu'au début des années 80, et même au milieu. c'est le cas de Trinita voit rouge, (première VHS, VIP, 1978). Un film comme Trinita prépare ton cercueil était encore distribué sur copie neuve, été 1984, et sortait moins d'un an plus tard en VHS locative (vu encore en salles fin août 1984, location VHS Punch Video, septembre 1985.... EDIT : il y en avait dès 1983 de ce Prépare ton cercueil:
viewtopic.php?f=10&t=3596&p=262637#p262637,

A suivre ailleurs , pour La colère du vent, dans quelques temps avec bien d'autre documents venus de toute l'Europe, et le résumé du récit qu'en fait Mario Camus (notamment le nom des acteurs espagnols qui avaient commencé le film ) :wink:

Fernando Rey ne gardait pas un très bon souvenir de ce film, cela reste un film extrêmement ambitieux avec de très beaux moments de "vide" qui ne sont pas sans rappeler le cinéma d'Antonioni (ruptures narratives où seul le regard porté sur les choses existe).
Modifié en dernier par L.. le 28 mars 2017 22:35, modifié 1 fois.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 28 mars 2017 9:04

J'ai retrouvé la citation de Ramonet que j'avais mise sur Western Maniac, dans le débat sur le (très mauvais, je n'ai pas changé d'avis) livre de Giré, tome 2, qui exécutait La colère du vent. (Entre crochets et en bleu , mes précisions.)

RAMONET :

La Guerre d' Espagne :
Mais la plus directe allusion à des événements politiques européens, on la retrouve dans un western assez insolite : Trinita voit rouge,( ex. La Colère du vent), réalisé en 1972 par le cinéaste espagnol Mario Camus (ancien scénariste de Carlo Saura pour Les Bandits,en 1963).
Dans ce film, le populaire personnage de western Trinità [*], qu'incarne l'acteur Terence Hill, se trouve engagé par un propriétaire terrien andalou (!) pour venir abattre un chef anarchiste qui prêche la révolution dans les campagnes misérables du sud de l' Espagne.
Le récit est passablement confus, sans doute à cause de coupes et des censures apportées par les producteurs d'un film qui traite, au premier plan d'un sujet directement politique . [En fait, le film aurait tourné court, avant que la production italienne ne reprenne le dessus en y imposant Terence Hill, cf. le Mario Camus, édité chez Catédra, de mémoire. ] Ce film illustre pour la première fois dans l'histoire du cinéma, les grandes insurrections des paysans anarchistes contre les propriétaires terriens, au début du XX° siècle, en Andalousie.

Tout en conservant, vaille que vaille, un itinéraire d'aventures (il s'agit, après tout, d'un western) pour son héros, le réalisateur s'attarde surtout à décrire les scènes de révolte collective, d'organisation de la grève, de destruction des biens patronaux. En particulier la séquence consacrée au théoricien anarchiste est remarquable. S'adressant à tout le village réuni, ce paisible intellectuel vieillissant sait trouver les paraboles les plus claires pour explique son projet politique qu'il définit en ces termes: [......]
Propos authentiquement révolutionnaires qui ne sont autres d'ailleurs que ceux exprimés, textuellement, au journaliste Pierre van Paasen, et publiés par The Star, journal de Toronto en septembre 1936, par le célèbre chef anarchiste espagnol Buenaventura Durruti (1896-1936) à la veille de sa mort sur le front de Madrid le 19 novembre 1936. [ Ramonet confirme par le travail d'un historien, Révolution et Contre-Révolution en Espagne, le sérieux des dialogues et des références historiques du western Trinita voit rouge, "sérieux qu'aucun critique, à notre connaissance, n'avait jusqu'à présent reconnu.]

Ainsi, l'année même où, sous le franquisme finissant, le militant anarchiste espagnol Salvador Puig Antich était exécuté au garrot à Barcelone, un réalisateur espagnol osait faire tenir, dans un film, de tels propos à un leader anarchiste. De plus, il filmait une grève victorieuse et illustrait la solidarité prolétarienne; il dénonçait la brutalité patronale et la violence policière...

Sa hardiesse, qui lui permettait de narguer les autorités franquistes, se basait sur le bon usage du western en temps de despotisme. Seuls les codes d'un genre populaire, réputés superficiels, peu crédibles ou méprisés, permettaient à Mario Camus d' y dissimuler un message secret de contre-propagande et de contourner une censure par ailleurs tatillonne. [...]

Igniacio Ramonet, Propagandes silencieuses, "Les Westerns italiens", p. 205 et 206.

[*] Terence Hill s'appelle Marco dans le film, on sait qu'il est issu d'un orphelinat. Ramonet confond ici l'acteur et son personnage le plus populaire. La colère du vent est tourné juste avant On l'appelle Trinita ; mais cela n'affecte pas ce qui suit, à mon sens, d'autant que le film a été rebaptisé Trinita voit rouge, sans cependant que Terene Hill/Marco y change de nom , c'est la même post-synchronisation; d'ailleurs ce nouveau titre, pour autant très commercial, n'est pas aussi idiot que cela, au vu du contexte. Rappelons qu'il s'ouvre sur une citation de Shakespeare (toutes versions): "Le ciel était si noir que seul une tempête pouvait l'éclaircir" -de mémoire-.


Un film passionnant. :D

(Le film de Saura cité par Ramonet est disponible chez LCJ, la version en Espagne est coupée, le rôle du bourreau tenu par Bunuel, notamment.)

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2843
Localisation : Massy town
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar pak » 28 mars 2017 10:56

Le film semble avoir connu une troisième sortie apparemment (année ? distributeur ? ) avec un titre plus révélateur du point de départ du scénario, Et viva la revolución !. Ce qui pourrait prêter à confusion avec le film de Duccio Tessari, Viva la muerte... tua ! alias Et viva la révolution ! chez nous (encore un contemporain aux films sus-cités).

C'est bien une sortie ultérieure aux deux autres puisqu'on voit en bas de l'affiche en vente sur Ebay les deux autres titres cités. En tous cas plus de Trinita dans le titre, la mode devant être passée...

Un titre généralement oublié dans la plupart des sources dirait-on.

Image
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 28 mars 2017 11:15

Sur le retitrage Et viva la Révolucion :, le synopsis d'exploitation correspondant ne donne aucune information du distributeur, ni date, si ce n'est qu'il reprend le texte du synopsis Marbeuf, légèrement différent du synopsis Audifilm.

Je n'ai pas vu distribué La colère du vent sous ce 3° titre, on peut aussi penser à une circuit de distribution rural, ou axé sur certains départements, la distribution étant alors confiée à des sous-traitants locaux, par les firmes nationales. On voit très bien dans le détail des Film français que certains films étaient ciblés dans certaines salles de certaines villes (où ils pouvaient très bien marcher, mais la distribution nationale n'était pas uniforme).

Une VHS reprend la copie générique Et viva la Révolution, avec son propre visa de censure. Je vais voir tout ceci dans quelque temps.


Pour la copie italienne, le prologue a été diffusé pour le moins partiellement, à lire cet internaute italien :

A parte la scarsa qualità dei titoli di testa degna di un dvd Dagored, nel dvd CG mancano del tutto i 5 minuti del prologo, fondamentalissimi per capire subito il carattere dei 2 personaggi.
Tra parentesi il prologo manca anche nella VHS della GVR, invece è presente nel master mandato in onda dalla RAI.


http://www.gentedirispetto.com/forum/sh ... Camus-1971

J'attends le vidéo GVR (General Video), le VHS Cecchi Gori Home Video en fait l'élision (comme le DVD, sorti au début des années 2000). Si une copie RAI télévision le montre, tout ou partie (?), c'est qu'il a aussi été diffusé en salles (le film a rapidement été raccourci, le succès du premier Trinita venu au même moment que la sortie italienne de La collera del vento, fin 1970.

La colère du vent a bien sûr été distribuée dans les pays de l'Est, avec du beau matériel d'exploitation en RDA. Il ne serait pas inintéressant aussi de jeter un coup d'oeil aux éditions BETAMAX espagnoles, sorties au moment où La colera del viento était encore en salles (c'est la version espagnole la plus complète.)

A suivre...
Modifié en dernier par L.. le 01 avr. 2017 15:19, modifié 1 fois.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 28 mars 2017 13:38

Par exemple, Audifilm sous-traitait pour la programmation 1973: (dont La baie sanglante de Mario Bava, Ulysse, reprise, de Mario Camerini.)

AUDIFILM, 116 Bis, avenue des Champs-Elysées, Paris-8°

G.R.P, Audifilm Sofradis, 37, rue d'Amsterdam, Paris.
Strasbourg: Audifilm Sofradis, 22 route d'Oberhausbergen, Strasbourg Cronenbourg.
Bordeaux: France Distribution, 28 rue Judaïque, Bordeaux.
Lille*: Paris Nord Distribution, 26, rue des Ponts de Commines, Lille.
Lille : Transunivers, 39, rue Neuve, Lille.
Lyon: Sud est Location, 13, cours de la Liberté, Lyon.
Marseille: Films de l'Etoile, 109 boulevard Longchamp, Marseille.

(Source: Le film français, N° 1466 du vendredi 20 décembre 1972.)

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3040
Contact :

Re: La Colère du Vent / Trinita voit rouge - La Colera del Viento - Mario Camus - 1970

Messagepar L.. » 01 avr. 2017 10:40

La colère du vent : Et viva la Revolutcion, cassette vidéo identifée. La copie Et viva la Révolucion correspond à l'édition CASA VIDEO, dotée d'une excellente image et indiquée sur générique "Cosmopolis et Films Marbeuf" présentent. C'est donc la copie française de 1972 qui a été utilisée, sauf carton Et viva la Révolution. Toutes les autres VHS vues pour le moment sont estampillées AUDIFILM, avec des copies de qualités variables, dûes probablement à l'utilisation de copies/sources différentes AUDIFILM suivant les éditeurs. (Copie que j'ai vu en salles, 1976 et après.)

La date de duplication sur la VHS CASAVIDEO ne semble pas mentionnée, mais je dois voir l'intégralité du film, je confirmerai. (Pas de date sur le jaquette.)

J'ai en main le livre espagnol sur Mario Camus, éditions Catedra, (1998), le chapitre sur "La Colère du vent" est intitulé: "El imposible western anarquista". Il reprend bien l'information qu'au départ, la co-production italienne devait être financée par Titanus, scénario de Valeri Zurlini et la volonté de faire une sorte de western. Camus n'a pas aimé la musique d'Augusto Martelli -ce qui expliquerait la différence entre la version italienne à la musique de Martelli, et le version espagnole . Le chapitre donne de nombreuses références historiques (études sur les révoltes paysannes en Andalousie après les années 1910), l'action, si j'ai bien compris, se situant en 1914 (idée initiale de Miguel Rubio et Mario Camus, qui avait signé un contrat de plusieurs films pour Cesareo Gonzales.

Concernant la reprise du film sous le titre Et viva la Révolutcion, je n'ai pour le moment, excepté de synopsis de distribution, aucune référence de date et de distributeur (le synopsis est anonyme.)

Je ne vois pas le nom des acteurs espagnols prévus à l'origine dans le livre sur Mario Camus, cela doit être une autre source, que je finirai par retrouver.
Modifié en dernier par L.. le 01 avr. 2017 15:20, modifié 1 fois.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités