Page 1 sur 8

L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 24 juin 2008 14:31
par big jake
cool Ce western n'apparait pas dans la liste , cela provient sans doute qu'il n'est ni sorti en video ,ni en dvd Zone 2 .
J'ai en fait retrouvée cette vielle vhs enregistrée a la cave , elle date de la derniere seance de l'ami Eddy .
L'homme sauvage (The stalking moon) date de 1968 , est egalement l'unique western du realisateur Robert Mulligan , et c'est bien dommage , car il a realisé là un coup de maitre .
Le casting est interessant : Gregory Peck (magistrale encore plus qu'a l'habitude) , Eva marie Saint , Robert Forster et Franck Silvera .
Le topic : L'histoire d'une femmme blanche enlevée par des indiens , devenue squaw du chef avec un fils de celui çi , elle est recupérée par l'armée Us au cours d'un raid , elle cherche a tout prix de fuir le chef indien .
Elle demande alors a un chef eclaireur ( Peck ), quittant l'armée de l'accompagner pourle voyage .
Retissant au debuy , ilfinit par accepter .......s'ensuit une poursuite impitoyable du chef indien ......
Un grand western peu connu .

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 25 juin 2008 10:37
par chip
Un des meilleurs westerns tournés par Peck, méconnu ? je ne pense pas. On aimerait un dvd zone 2.

INT

Posté : 25 juin 2008 20:34
par Jicarilla
:oops: :oops: Je n'ai pas accroché à ce western là, EVA-MARIE SAINT un rôle qui ne lui va pas, mieux dans les mélo....Et je préfère ROBERT MULLIGAN plus à l'aise à la réalisation dans 'Un été 42'.
Un avis pour vous montrer la fiche. icongc1

Image

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 28 mars 2009 0:32
par Vin
4 ans plus tard, ce sera au tour de Burt Lancaster de se mesurer à un apache dans "Fureur apache"...

L'homme sauvage est un film qui se déroule dans des paysages à couper le souffle, vraiment.
Le petit ranch de Peck est carrément un coin de paradis.

Ombre au tableau,un apache furieux, car son fils a été enlevé..Et quand cet apache-là est furieux,Ulzana ressemble à Babar.

C'est un long duel que ce film,dans lequel Peck est encore moins loquace que d'habitude. Dans le rôle de son élève/fils spirituel, Robert Forster,qui avait à l'époque un petit look à la Bronson; ceci, c'était bien avant que Tarentino lui donne une seconde chance, qu'il ne saura pas mieux saisir que la première.

Le passage au futur second fils spirituel, un autre métis, passe par un jeu de cartes bien symbolique.

Au final, un film intimiste, avec un ennemi quasi-invisible mais omniprésent.

Laissez-vous tenter, même si ce n'est pas le meilleur Peck.
:sm32:

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 17 juil. 2009 15:44
par Juh
Je ne me lasse pas de revoir ce film. Quel exploit ahurissant de bâtir un suspense pareil sur un ennemi invisible (comme dans le "jardin du diable") ! Le rythme lent, la musique et l'intensité du silence, les personnages ( jusqu'aux secondaires comme Nick, atypique et émouvant)... encore un bon exemple de petit bijou qui n'a pas eu besoin d 'un kopek. Pour moi, avec "la cible humaine", c'est le meilleur Gregory Peck.

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 17 juil. 2009 19:03
par Vin
Juh a écrit:

Pour moi, avec "la cible humaine", c'est le meilleur Gregory Peck


Tu n'aimes pas La ville abandonnée et The big country?

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 17 juil. 2009 19:49
par Juh
Hi, Vin ! Je me souviens avoir eu un problème avec la fin de "la ville abandonnée" où le personnage de Peck devient un agneau bêlant en l'espace d'une scène ou deux alors qu'il a gardé le masque du tueur pendant tout le reste du temps. Mais ça fait longtemps et peut-être devrais-je le revoir ? Quant à ton deuxième film, je ne l'ai jamais vu ; mais tu piques ma curiosité .

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 17 juil. 2009 19:54
par Juh
Pardon, Vin, si bien sûr, j'ai vu "les grands espaces" mais le personnage de Peck m'y agace un peu. Si je comprends bien, tu mets ces films avant l'"homme sauvage"?

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 17 juil. 2009 19:55
par Vin
juste un tout petit peu au-dessus :wink:

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 18 juil. 2009 9:25
par chip
"Les grands espaces" est un film lourd et ennuyeux ,qui se traine pendant 166 mn,aussi lourd et ennuyeux que "La route de l'ouest" autre film à STARS.

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 18 juil. 2009 14:53
par Juh
En fait, ce que j'ai préféré dans "les grands espaces", c'est le chef de la famille Hannassay, Burl Ives, qui se révéle peu à peu moins ignoble. La meilleure scène du film, selon moi, digne d'une tragédie de Corneille, c'est celle où il débarque dans le bal huppé et guindé avec ses vieilles frusques pour s'expliquer. Pendant quelques instants magiques, on a complétement oublié Gregory Peck.

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 01 nov. 2009 22:20
par U.S. Marshal Cahill
cela manquait d'illustrations... icongc1

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
ImageImage

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 03 nov. 2009 9:44
par Juh
Puisqu'on reparle de ce film, je ne peux m'empêcher d'inciter tout le monde à le revoir. Moi, je l'aime plus à chaque fois et je le maintiens dans mon top 10, même si j'agrée les réticences de certains sur Eva Marie Saint.

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 03 nov. 2009 11:27
par jaceddy
Oui je suis d'accord avec toi Juh, un très bon western, magnifiques paysages et un très bon Peck qui me surprend dans les westerns surtout depuis "la ville abandonnée". Eva Marie Saint ? Je la trouve un peu juste dans ce film.

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Posté : 03 nov. 2009 20:34
par Vin
Quand on a vu la Mort aux Trousses, et bien on considère que Eva pourrait faire n'importe quoi, elle demeure à jamais cette héroïne.

Je me demande si je n'étais pas un peu amoureux d'elle ??
:D