L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar musselshell » 01 mai 2015 20:58

J' aime beaucoup tes textes Yosemite...qui partent du donné à voir pour saisir le donné à comprendre.
Il y a longtemps que je n' ai pas revu le film, mais tu saisis l' essence (visuelle) de ce que j' avais éprouvé alors...un film où l' attente le dispute à la peur et au non dit...tout en ménageant un possible renversement des points de vue.
Peck est impeccable ici...trail blazer démocrate. Son calme inquiet répond à l' inévitabilité de l' ennemi invisible...ils se comprennent sans le savoir.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5717
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar yves 120 » 01 mai 2015 21:52

Oui c 'est vrai que les textes de Yosemite sont excellent :D aller tant pis je vais le dire ils sont un peu plus " clair " que les tiens ( je déconne ) musselshell :lol:

( il n ' y en a pas beaucoup qui oserai :roll: ) :P :beer1: :oops: non en fait pas :oops: ce n 'est qu 'une question d 'état d 'esprit et de circonstance , je dis simplement ça , pour espérer un peu plus de convivialité en générale des westerners alors bien sùr je profite de ton " post " musselshell , du moins c 'est ce que je ressens en ce moment ... :sm32:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2238
Localisation : depts 13 et 05

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar major dundee » 02 mai 2015 3:16

Une belle analyse effectivement, dès demain je re-re-re-re-garde "L 'homme sauvage", j'adore la première partie (les soldats qui arrivent à surprendre les Apaches endormis, la surprise et les doutes concernant la femme blanche, les tentatives de l'officier pour garder l'éclaireur sous contrat...), une bonne composition de G.P, finalement assez crédible dans son role d'éclaireur, certes moins folklorique qu'un James Coburn dans "Major Dundee",en tout cas un regard certainement très réaliste sur la vie -et la mort-dans les contrées sauvages du sud-ouest, "Fureur Apache" n'est pas très loin, en tout cas, dans une décennie sinistrée par l'influence néfaste du spaghetti (j'adhère quand meme avec enthousiasme aux westerns transalpins, je parle juste des mauvaises ondes qu'ils ont pu avoir sur le western Américain traditionnel !), ce film tire son épingle du jeu,cet Apache , tout en étant un ennemi redoutable et sans scrupules, représente sa nation dans un sursaut désespéré de violence et de fierté, à chaque fois que je vois le film je me demande quel sera le destin du fils de l'indien , pourra-t-il adhérer au monde blanc ou restera-t-il un éternel marginal, partagé entre le souvenir d'un père "sauvage" ou la tutelle civilisatrice de l'éclaireur ?

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4883
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar Yosemite » 02 mai 2015 13:42

Tout à fait d'accord Mqjor. D'autant que ce jeune indien,à plusieurs reprises, montrera sa réticence à suivre sa mère. Qu'en sera-t-il à présent : dans quelle mesure acceptera-t-il de vivre auprès d'un père adoptif qui a tué son père de sang ?
De vraies et profondes questions auxquelles se heurtent fatalement les peuples lorsque les guerres qui les opposaient ont pris fin.
Yo.

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7066
Localisation : Landais expatrié 91

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar lafayette » 02 mai 2015 20:55

Salut Yo! And co!
Tu as dit plus haut un seul homme sauvage. Mais il y en a plusieurs je pense. Le pluriel du titre n'aurait pas paru singulier!
La lutte entre Peck et l'indien n'est pas purement manichéenne entre bien et mal. Chacun défend ce qu'il croit être son bon droit, sauvagement. Peck n'est pas des plus civilisés et sa baraque ne doit pas être plus confortable que l'habitat de l'indien.
Le vainqueur a "raison". C'est le microcosme de la colonisation des Usa.
La descendance sera l'héritière ou l'otage de la situation..

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7137
Localisation : oregon

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar lasso » 03 mai 2015 22:46

Bien pensé Yosemite, malheureusement on nous raconte pas ce qui advient à l'enfant, ni à la mère. Pour l'enfant Apache, certainement une
catastrophe, normal que le film n'a pas eu de bonnes critiques lors de sa sortie.... On attendait plus d'un réputé Robert Mulligan. :wink:

Le titre original ne parle pas d'Homme Sauvage - titre choisis par les français.

Comme spécialiste de traductions, Yosemite, j'aimerais bien lire tes propositions :beer1:

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4883
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar Yosemite » 03 mai 2015 23:11

Ho, "spécialiste" est vraiment un grand mot. Néanmoins, la rubrique "Titres et retitrages" a été alimentée et déjà complétée par Linky !
Yo;

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2505

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar limpyChris » 03 mai 2015 23:57

J'aime bien le rôle de Nick Tana, le jeune éclaireur métis, deux-trois beaux moments ... (je n'en dirai pas plus pour ne pas 'spoiler')
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7137
Localisation : oregon

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar lasso » 04 mai 2015 11:54

Je suis content, que j'ai réveillé les membres de WM, avec ma critique du 9 avril, avec l'invitation à de critiques contradictoires,

depuis il y a eu pas mal d'interventions intéressantes, comme ça, devrait marcher un forum sur les films, normalement il n'y a qu'un

silence soltitaire. :lol:

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 782
Localisation : Région Parisienne

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar Trane » 04 mai 2015 12:31

Vin a écrit :Quand on a vu la Mort aux Trousses, et bien on considère que Eva pourrait faire n'importe quoi, elle demeure à jamais cette héroïne.

Je me demande si je n'étais pas un peu amoureux d'elle ??
:D


Comme beaucoup de monde, mais on était amoureux (transis) de beaucoup de vedettes à cette époque... :beer1:

Revu le DVD et relu les interventions ci dessus qui, pour une fois, montrent des avis partagés et (presque)tous intéressants. Une des grandes qualités de ce film est justement le nombre de situations qu'il propose. Une autre qualité est le fait que la tension est soutenue sans faiblesse tout du long, la bande son étant partie de cette tension. Les paysages (la photo)sont aussi excellents.

J'aime beaucoup Gregory Peck (Vacances Romaines me ravit régulièrement) et il a fait beaucoup de westerns intéressants.

Rien que du bonheur :horse: :horse:
"Ce qui me surprend le plus chez l'homme et la femme occidentale c'est qu'il ..vit comme s'il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu."
Dalaï Lama

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7376
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar Sitting Bull » 04 mai 2015 15:30

Ah, il va falloir que je me le revoie ! J'en étais resté à un film plutôt noir (voire sinistre) hyper-violent, qui laissait un enfant métis en quête de son avenir... :oops:
Quant à Eva-Marie Saint, pour moi c'est un bijou brut !

Que penser de cette affiche, toute rouge ? Et cet œil ?

Image
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4883
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar Yosemite » 04 mai 2015 22:35

Yosemite a écrit :Ho, "spécialiste" est vraiment un grand mot. Néanmoins, la rubrique "Titres et retitrages" a été alimentée et déjà complétée par Linky !
Yo;


Ah c'est vrai ça tiens, qu'est-ce qui m'a pris ?
Message posté à 23h11 dimanche... hmmm, ne cherchons pas, là réside l'explication. :sm5:
Mille excuses Limpy, le ferai plus.

limpyChris a écrit :J'aime bien le rôle de Nick Tana, le jeune éclaireur métis, deux-trois beaux moments ... (je n'en dirai pas plus pour ne pas 'spoiler')


Avis partagé. Le personnage, métis lui aussi, est en quelque sorte le fils spirituel de Sam Varner ; il crée lui aussi une ambiguïté quant à l'acceptation de la cause qu'il sert désormais en étant devenu éclaireur pour les TB. Un des premiers échanges entre Nick et Sam se finira d'ailleurs si ce n'est violemment, au moins de façon tendue. Le rapport de force ou plutôt le rapport de maître à élève est incessant entre-eux d'ailleurs.
Lorsque Nick viendra retrouver Sam, Sarah et son fils dans leur garnafle, il fera le fier face au jeune Indien qui s'imaginait le prendre en défaut en jouant au guetteur, mais s'entendra dire de la part de Sam qu'il l'avait repéré il y a déjà quelques milles. Il est d'ailleurs possible que ce soit cet ascendant "professionnel" qui fait que Nick respecte Sam voire l'admire (Nick n'est pas un grand bavard lui non plus).
A ce titre, il est assez logique que Nick se positionne tacitement en grand frère du jeune Indien. Il lui apprend les mauvaises habitudes... c'est bien normal, ça sert à ça un grand frère. Il n'aura en revanche aucun regard déplacé sur la belle Sarah, la mesure entre Sam et lui, si elle peut s'effectuer sur le métier d'éclaireur, est en revanche exclue du terrain amoureux.
La façon dont il mourra est d'ailleurs très intrigante. Elle confine au suicide en fait. Alors, si l'on accepte cette proposition, la question du pourquoi cette mort en amène immédiatement d'autres :
- Sur l'acceptation de son statut en tant qu'éclaireur pour les blancs...
- Sur une sorte de vénération qu'il aurait finalement à l'égard de Sam et qui le pousserait à se sacrifier pour lui...
- Sur la confiance qu'il a envers ce dernier. Confiance en sa capacité à accompagner son petit frère d'Indien vers un monde plus beau.

Toutes ces questions ne se poseraient pas le moins du monde si Nick Tana avait été blanc. Donc... forcément pas un hasard qu'il ne le soit pas.
Saluons quand même la prestation de l'acteur qui l'incarne, Robert Forster, très juste et offrant une magnifique présence.


Yo.

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2238
Localisation : depts 13 et 05

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar major dundee » 04 mai 2015 23:36

"GARNAFLE"...merci, j'ai appris un nouveau mot, je passais à coté depuis 40 ans ...

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7137
Localisation : oregon

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar lasso » 05 mai 2015 12:15

Sitting Bull a écrit :Ah, il va falloir que je me le revoie ! J'en étais resté à un film plutôt noir (voire sinistre) hyper-violent, qui laissait un enfant métis en quête de son avenir... :oops:
Quant à Eva-Marie Saint, pour moi c'est un bijou brut !

Que penser de cette affiche, toute rouge ? Et cet œil ?

Image


La "Lune de Miel" dans l'oeil de Gregory Peck :?:

persepolis
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1213
Contact :

Re: L'homme sauvage - The stalking moon -1968 -Robert Mulligan

Messagepar persepolis » 15 juil. 2016 8:25

Un film qui m' a déçu et qui vaut pour les trente dernières minutes de haute tension mais que fait la police ? Le fait que la femme et l'enfant ne parlent pas n 'aident pas aussi à entrer dans les personnages.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités