Django - 1966 - Sergio Corbucci

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Django - 1966 - Sergio Corbucci

Messagepar Personne » 25 août 2004 13:05

Enfin vu ce film! :D
Django, un mystérieux cowboy sans cheval, et tirant un cerceuil, arrive dans une ville ou 2 bandes rivales s'affrontent...

Je crois qu'il s'agit du 3 ou 4éme western de Sergio Corbucci, et en fait
de son premier succés public. Un film écrit au jour le jour, et au budget ridicule, mais c'est ce qui fait sa force.
Il y a toujours énormément d'imagination dans les westerns de Corbucci.

Bon ça change des westerns Américains ou les cowboys sont en habits du dimanche... :lol: Ici, c'est tout le contraire, les gens sont sales, les rues sont boueuses, les femmes ne sont pas très belles, les scénes sont parfois à la limite du gore(l'oreille coupée façon Reservoir Dogs cool ), mais j'adhére à fond à tous ces extremes.
Impossible également de ne pas penser à cette Vengeance aux 2 visages, avec le sort infligé à Django sur la fin.

Une belle découverte donc pour moi.

8/10
Modifié en dernier par Personne le 24 avr. 2006 12:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
nathan
Séminole
Séminole
Messages : 1307

Messagepar nathan » 26 août 2004 17:24

De Corbucci, il faut absolument voir le grand silence , véritable chef d'oeuvre du genre qui surpasse même certains Leone .

Ce que j'aime bien dans Django, c'est la mitrailleuse dans le cerceuil ! Je ne sais pas si je me trompe mais il me semble que c'est ce film qui relança la mode des mitrailleuses dans les westerns en donnant leurs donnant une importance jusqu'alors peu exploitée . Par la suite , rares furent les westerns spaghettis sans cette arme . Les américians à leur tour reprirent le filon avec la horde sauvage, Rio verde, Josey Wales et surement plein d'autres .

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 26 août 2004 19:37

Même si j'adore les Corbucci, et que j'ai apprécié Le Grand Silence je n'ai pas eu sur ces films, les grands frissons, et les émotions que peuvent me procurer les Leone.

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6666
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 26 août 2004 19:42

Le grand silence
Western, très noir à mon goût. Le personnage du shérif est très bien. Klaus Kinski est excellent.

Mais bon je préfère quand même les westerns américains, mais c'est mon choix
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
cinetudes
Barman
Messages : 19
Contact :

Messagepar cinetudes » 31 août 2004 18:17

Django de Sergio Corbucci !!!

N'est pas Leone qui veut et Eastwood non plus d'ailleurs.

Un western dont certaines options sont trés intéressantes (la boue, le côté vraiment sans foi ni loi), mais que j'ai trouvé mal joué, mal filmé, mal monté et même mal mis en musique.

Je l'ai regardé jusqu'au bout mais honnêtement je ne comprends vraiment pas comment des personnes comme Francis Moury peuvent juger Corbucci supérieur à Leone.

Vraiment, malgré des moments intéressants et un découpage d'oreille bien senti sur lequel Tarantino à d'ailleurs pompé sans vergogne (ne prenant même pas la peine de changer les angles de caméra) je ne trouve quasiment aucun intérêt à ce film de vengeance plutôt incohérent.

L'idée du héros trainant au cerceuil et la superbe scène d'intro m'ont fait croire à un grand film mais dés que les mexicains débarquent on tombe en plein guignol et l'apsect tragique est totalement bouffé par une mauvaise maitrise de la truculence et des passages de comédie.

Nero est mauvais qu'il n'en peut plus dans sa tentative ridicule d'imiter Eastwood, la musique singe celle de Morricone sans en retoruver une seule seconde la maestri ou l'efficacité.
Aucun personnage ne tient la route et n'a d'epaisseur psychologique.

Chez Leone tout est maitrisé et jamais la truculence du ton ne vient casser un personnage et le rendre ridicule.

Enfin donc pour moi un film largement inférieur au Grand Silence qui déja peinait à tenir la comparaison avec n'importe quel film de Leone.

Corbucci c'est définitivement pas pour moi !!
Et alors de la à comprendre le succés mondial de ce film

Et dire qu'en plus ils en on fait des suites, enfin bon j'ai trouvé ça vraiment presque sans aucun intérêt mais je ne veux pas non plus en dégouter les éventuels futurs fans.

Par contre si le film à ici des défenseurs je serai intéréssé de discuter du film avec eux pendant qu'il est frais dans ma mémoire (avant que je l'oublie).

Stefan
Exterminate all rational thoughts : William Burroughs

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 01 sept. 2004 10:35

Je suis absolument d'accord avec toi pour tout ce que tu viens de dire, n'est pas Leone qui veut! Corbucci n'a pas le budget de Leone non plus, ni les acteurs...
Mais force est de reconnaitre qu'avec un budget minimaliste, Corbucci s'en tire assez bien. Tu reconnais même les bonnes idées de ce dernier.

La seule différence entre nos points de vus, est le plaisir que j'y ai trouvé malgrès tout(malsain sans doute), et toi le rejet de cet oeuvre quand même majeure du western européen.

As-tu vu Le Spécialiste du même Corbucci avec notre Johnny? Ou même son Companeros?

Avatar du membre
pouêt
Séminole
Séminole
Messages : 1273
Localisation : Bétaille (Lot)

Messagepar pouêt » 14 avr. 2006 14:41

Tiens c'est marrant, j'étais persuadé d'avoir donné mon avis sur ce film... et ben non !
Découvert grâce à vous ici il y a un bon moment déjà.
C'est vrai que ça manque de moyen, mais le film est tellement "innovant" (en plus des emprunts à l'univers de Léone) par son pessimisme, sa cruauté et ses décors, que je ferme les yeux sur les défauts pour ne garder en mémoire que ses qualités.
Indeignablement un des "classiques" du genre spaghetti.
Ma note : 8,5/10
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Avatar du membre
Sentenza
Marshall
Marshall
Messages : 249
Localisation : sur mon cheval
Contact :

Messagepar Sentenza » 23 avr. 2006 22:37

découvert cette "légende" du western spaguettis ce soir
je suis assez déçu :(
l'exagération des codes à fond est plutôt marrante (Django qui flingue 5 types alors qu'il est assis ou rien que le fait qu'il se balade avec un cercueil :mrgreen: )
mais à part ça je me suis plutôt ennuyé
j'ai trouvé que beaucoup de plans ou scènes étaient directement repompés des Leone et du coup sans originalité scénaristique (en plus Django avait le même doubleur que Clint Eastwood mais sans son charisme :p)

enfin il est moins bien que Le Grand Silence du même Sergio Curbucci
"dans le fond de quoi l'homme a t'il besoin réellement? rien que d'un bon café et d'un peu de tabac...." -Johnny Guitar-
"je connais deux choses plus belles qu'un revolver : une montre suisse et une femme de n'importe où" -La rivière rouge-

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 24 avr. 2006 11:59

Revu encore une fois, et toujours aussi bon :beer1:
Il est clair que Corbucci s'est inspiré directement de "Pour une Poignée de Dollars", surtout quand on voit la fin avec lle passage à tabac et la main meurtrie, c'est un peu domage. Mais rien que les scènes d'anthologie du gars qui traine son cercueil, la tuerie à la mitrailleuse font que ca reste un film culte.
Je n'ai pas trouvé Franco Nero mauvais acteur dans ce rôle, et la même doublure que clint pour la voix ca le fait quand même :applaudis_6:
La B.O est pas mal non plus, une fois de plus on va dire que cen'est pas Ennio Morricone, mais quand on a la chance de pouvoir ecouter la B.O complète on s'apercoit qu'elle est vraiment pas mal et qu'elle montre vraiment un côté angoissant et sombre comme le film.
Un bon Western hors norme comme je les aime. Ma note 8.5/10
Je laisse la parole à ceux qui ont detestés :mrgreen:

Avatar du membre
akpstyl
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 527

Messagepar akpstyl » 24 avr. 2006 12:35

Western sympathique, mais c'est tout pour ma part. C'est vrai que j' ne m'ennuie pas devant, ça doit faire la 4ème fois que je le vois, j'aime toujours autant le final, et l'arrivée des cagoulés. Comme beaucoup savent Corbucci était un réalisateur plutôt brouillon, et chaque fois que je revois ce film je trouve de nouvelle faille, il recharge jamais sa sulfateuse, d'ailleurs les balles ne défilent pas quand il tirent sur la bande jackson, quand il monte son "piège" dans la planque de l'or, il bute toute le monde, la porte est ouverte les balees fusent encore, les chevaux passent devant, et aucun n'est touché par une balle :applaudis_6: !!! Mais malgrè tout je me repète western sympa, qui malgrè ses faiblesses se regarde tout seul!!!Et ne serait ce que pour l'influence qu'il a eu sur le cinéma japonais (qua j'aime très très beaucoup),je lui trouve beaucoup d'intérêt :) !!!
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 24 avr. 2006 13:24

La mitrailleuse est juste un accessoire de cinoche, de la bricole, elle ne ressemble à rien si ce n'est une fausse gatling. Il ne faut pas l'étudier de près à mon avis. La scéne de la planque de l'or! :lol:

Image
Image

Carcasse
Shérif
Messages : 2537
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 24 avr. 2006 13:40

Voila du véritable spaghetti, sauce tomate, comme je le déteste...
Du mauvais pompage de Leone, l'outrance en plus. Le réalisateur adore jouer le coup du visage masqué par le chapeau qui se relève lentement. Une ou deux fois, ça va mais là, c'est beaucoup trop !
Pas grave, il nous le recollera aussi dans "le Grand silence" !
La boue, je n'ai rien contre, mais on se dit quand même qu'avec le temps qu'il fait (joli ciel bleu) et à la frontière mexicaine, elle devrait sécher un peu ! Mais ça autorise un combat de femmes dans la boue, d'un goût plus que douteux... Et ces dialogues extraordinaires et d'une profondeur cosmique : "le soleil brille pour tout le monde" ("Sol lucet omnibus", c'est du latin ça, pas étonnant pour des italiens ! :D ).
Le principe du film est simple : un déroulement très, très, très lent qui se termine par 2 secondes d'ultraviolence voire 5 ou 6 minutes de tuerie bien sanglante et bien complaisante, filmée façon voyeurisme, le tout imprégné d'un joli sang bien rouge vermillon.
Quant à Django, c'est Lucky Luke : il tire plus vite que son ombre, debout, assis, allongé... en avant, comme en arrière et même sans les mains. Il manie d'ailleurs la Gatling, à bouts de bras, comme Schwarzy dans ses plus mauvais films. Ajoutons qu'il a super-dentiste pour dévisser et/ou arracher, avec ses quenottes, une partie de son révolver !!!
Et on me parle de western réaliste !

Je ne parle même pas du scénario insipide... Pas de doute, je suis un fan ! :mrgreen:
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

noar13
Cheyenne
Messages : 80

Messagepar noar13 » 24 avr. 2006 15:28

arrete de te faire du mal, on a compris, leone et rien d'autre ...

elle est usante cette ritournelle, dès qu'un refractaire au spagh donne son avis, faut sans cesse qu'il fasse la comparaison avec leone ...

putain y a un gros plan sur les yeux, ce pauvre leone s'est encore fait pillé

mais qui parle de western réaliste ?

comment on s'en bats les couilles qu'il recharge ou non son arme, qu'il tire plus vite que son ombre, que la boue seche au soleil ...

la violence graphique, le sang trop rouge, ça fait un peu partie des codes du genre :mrgreen:

les polars italiens c'est trop violent, les peplums pas credibles (c'est qui ce connard bodybuildé qui souleve une montagne), les gialli interprétés avec les pieds...

Carcasse
Shérif
Messages : 2537
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 24 avr. 2006 15:55

Noar13, j'étais sûr que ça allait t'énerver... :mrgreen:
Concernant, "Adios California" ou "Colorado", je n'ai fait aucune comparaison avec Leone.
Dans ce film, c'est simple, c'est du quasi-plagiat, y compris la musique (qui n'est pas si mauvaise, d'ailleurs), et si tu lis les posts au-dessus, tu verras que ce n'est pas seulement relevé par les spaghettophobes !

Depuis que j'en discute avec les amateurs, à chaque fois, on me parle du réalisme des westerns italiens... Ce n'est pas moi qui 'ai inventé.
Or, si tu veux savoir, le réalisme, je m'en bats profondément l'œil... Je n'ai jamais prétendu qu'un classique américain fut réaliste, mais cela me fatigue, alors restons cohérents !
Quant au film, bien sûr, il y a des codes (j'avais compris, merci), mais cela n'empêche nullement ce film de m'apparaître mauvais et, sur celui-ci justement, les avis semblent partagés. On a un peu parfois l'impression, qu'avec toi, je ne devrais pas dire que je trouve ça pas bon (et ne me dis pas que je n'argumente pas) uniquement parce qu'il s'agit d'un spaghetti... Tu remarqueras, en outre, que je puis être aussi sévère avec certains westerns made in USA !

J'adore le cinéma italien, les comédie, les drames, les polars et j'aime beaucoup quelques peplums, triés sur le volet, car j'avoue que certains Mascite de série Z, par exemple, ce n'est pas trop mon truc !

Seulement, si je pense qu'il existe peut-être, des westerns spaghetti qui méritent d'être vus ; ce Django-là, pour moi, n'en fait pas partie...

Un p'tit calmant ? :mrgreen:
Modifié en dernier par Carcasse le 24 avr. 2006 16:00, modifié 2 fois.
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 24 avr. 2006 15:55

Moi, je comprends cet attrait pour le spagh' chez les jeunes générations, ces films sont moderne dans la violence qu'ils étalent au grand jour. Il y a cette surenchère d'hémoglobine et de scénes plus suréalistes les unes que les autres. Il y a ce coté fantastique/moderne que le western US n'a pas et qui je crois touche ces jeunes générations.
"Tema l'autre comment ils les dégomment avec sa mitrailleuse"!!! :mrgreen: A mon avis dans les banlieues, ils ont un nouveau héros à la place de Tony Montana : Django!! :mrgreen:
Le western US à d'autres atouts bien évidement mais est considéré désuet par le public! C'est triste.
Combien de western US d'avant les années 70 en prime sur nos chaines hertziennes? Aucun! :(
Combien de "spagh"? Au moins les Leone qui repassent tous les ans et voilà qu'arte nous livre 2 Corbucci!
Même ma collégue à regardé! :lol:
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : lafayette et 2 invités