Page 2 sur 3

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 06 nov. 2011 10:32
par lasso
Image l'affiche allemande

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 21 janv. 2012 21:32
par Abilène
Image
Image
Image

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 08 déc. 2012 22:00
par metek
Image

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 05 avr. 2013 12:03
par lasso
Image

Un Western Noir en noir et blanc, d'une très bonne réalisation avec des acteurs de choix, se passant une dixaine d'années après la guerre
civile à Limerock petite ville prospère. John Gardt, un important rancher, de notoriété en ville, est accusé du meurtre de ses beaux-parents
et d'avoir blessé son épouse. Valérie n'a pas une bonne réputation à cause de sa beauté et du contact avec le frère de Gardt ainsi que le
nouveau et attractif curé. Le curé, John, puis sur le lit d'hopital Valérie, racontent chacun le drame de son point de vue, pas toujours vrai.
Le suspense est toujours maintenu, et le final est très bien filmé. Excellent acteurs.


ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 05 avr. 2013 12:21
par Ethan63
Curieux western tout de même dont le scenario sort des sentiers battus habituels du genre ,film que j'ai que j'ai revu il y a peu avec un grand plaisir :wink:

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 05 avr. 2013 18:46
par U.S. Marshal Cahill
...grand plaisir que d'admirer la belle Anita Ekberg surtout :mrgreen:
Image
elle a aussi joué dans La longue chevauchée de la vengeance (La lunga cavacata della vendetta) 1973
et
4 du Texas / Quatre du Texas (4 for Texas / Four for Texas) 1963

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 30 sept. 2013 20:05
par metek
Image

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 16 janv. 2014 12:12
par Blue Bill
J'ai trouvé ce western atypique vraiment intéressant ,
en vo et sous titré portugais ce n'est pas très plaisant à suivre ,
savez-vous s'il existe une version originale avec les sous titres en français ?

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 16 janv. 2014 14:12
par chip
Gerd Oswald, réalisa 3 westerns, tous intéressants : "the brass legend", " fury at Showdown", "Valerie". Le second nommé est à mon avis le plus réussi, une édition dvd zone 2 s/t serait la bienvenue. Par ailleurs, pour ceux qui s'intéressent aux films noirs, je recommande " Crime of passion" (1957) que Oswald réalisa avec Barbara Stanwyck, Raymond Burr et de nouveau Sterling Hayden. Le dvd existe en zone 1 avec s/t français .

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 16 janv. 2014 20:11
par lafayette
Ce dernier film est cher!
Il présente aussi dans sa distribution Royal Dano et Stuart Whitmann que je viens de voir avec grand plaisir dans Le Dernier Western!

[ Posté depuis mon mobile ] Image

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 17 janv. 2014 11:54
par Sitting Bull
Qq. captures.

ImageImageImage

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 17 janv. 2014 14:59
par lafayette
Marrant la paillasse au bord de l'eau pour que Madame ne pose pas son joli derche sur une terre boueuse.

[ Posté depuis mon mobile ] Image

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 09 nov. 2014 15:52
par U.S. Marshal Cahill
cette nuit sur TCM à 0h55 IL SERA DIFFUSE ! :D

=> http://tcmcinema.fr/films/fiche/valerie-1957_17829/

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 22 nov. 2014 20:18
par HART
Quel étrange western ! Les qualificatifs déjà employés à son sujet sont tout à fait justifiés : atypique , inhabituel , étonnant , ...
Déjà , le titre. Un prénom féminin , même pas anglo-saxon , donné à un western.
Si le film noir a son lot de ( bons ) films titrés ainsi , du célébré et gothique " Rebecca " au méconnu et réaliste " Sylvia " , voir un western qui s'appelle " Valérie " a l'air d'une blague , et pourtant ...
" Valérie " pourrait être un film noir . Cette histoire fut d'ailleurs le seul roman western d'une excellente collection de romans policiers éditée chez nous dans les années 80 : " Le miroir obscur ".
Mais ,c'est surtout un film d'une ambiguïté remarquable , au moins dans sa première moitié. Qui dit la vérité ? Qui est la véritable victime ? Le réalisateur joue sur les apparences et les comportements pour créer une longue incertitude. Valérie est-elle une femme vénale et infidèle ? Son mari est-il un homme droit et meurtri ?
A l'instar d' Hitchcock dans " Le grand alibi " , Oswald n'hésite pas à filmer des séquences qui s'avèreront imaginaires pour mieux perdre le spectateur.
Et quand la vérité apparait , on se dit qu'il aurait pu mener le film dans la direction opposée en faisant du personnage négatif un "bon " et vice et versa , sans nuire à la cohérence de son œuvre.
Les interprètes sont à la hauteur de cette ambiguïté.
Anita Ekberg , plus passive que lascive , garde un côté opaque qui convient bien au personnage.
Sterling Hayden , qui joue souvent des personnages de brave type ( voire un peu balourd ) de " Johnny Guitare " à " Terror in a Texas town " , réussir à faire douter du sadisme qu'on lui prête.
Film étrange , donc , mais réussi.
Gerd Oswald , réalisateur d'origine allemande , bien oublié , mérite sans doute d'être réévalué.
On loue , à juste titre , les trois westerns de Fritz Lang , mais les trois westerns ( déjà bien évoqués sur le site ) de son compatriote Oswald , mériteraient ,à mon sens , le même traitement.

Re: Valerie - 1957 - Gerd Oswald

Posté : 22 nov. 2014 20:35
par yves 120
HART a écrit :Quel étrange western ! Les qualificatifs déjà employés à son sujet sont tout à fait justifiés : atypique , inhabituel , étonnant , ...
Déjà , le titre. Un prénom féminin , même pas anglo-saxon , donné à un western.
Si le film noir a son lot de ( bons ) films titrés ainsi , du célébré et gothique " Rebecca " au méconnu et réaliste " Sylvia " , voir un western qui s'appelle " Valérie " a l'air d'une blague , et pourtant ...
" Valérie " pourrait être un film noir . Cette histoire fut d'ailleurs le seul roman western d'une excellente collection de romans policiers éditée chez nous dans les années 80 : " Le miroir obscur ".
Mais ,c'est surtout un film d'une ambiguïté remarquable , au moins dans sa première moitié. Qui dit la vérité ? Qui est la véritable victime ? Le réalisateur joue sur les apparences et les comportements pour créer une longue incertitude. Valérie est-elle une femme vénale et infidèle ? Son mari est-il un homme droit et meurtri ?
A l'instar d' Hitchcock dans " Le grand alibi " , Oswald n'hésite pas à filmer des séquences qui s'avèreront imaginaires pour mieux perdre le spectateur.
Et quand la vérité apparait , on se dit qu'il aurait pu mener le film dans la direction opposée en faisant du personnage négatif un "bon " et vice et versa , sans nuire à la cohérence de son œuvre.
Les interprètes sont à la hauteur de cette ambiguïté.
Anita Ekberg , plus passive que lascive , garde un côté opaque qui convient bien au personnage.
Sterling Hayden , qui joue souvent des personnages de brave type ( voire un peu balourd ) de " Johnny Guitare " à " Terror in a Texas town " , réussir à faire douter du sadisme qu'on lui prête.
Film étrange , donc , mais réussi.
Gerd Oswald , réalisateur d'origine allemande , bien oublié , mérite sans doute d'être réévalué.
On loue , à juste titre , les trois westerns de Fritz Lang , mais les trois westerns ( déjà bien évoqués sur le site ) de son compatriote Oswald , mériteraient ,à mon sens , le même traitement.


Bien vu décidément , en fait nul est besoin du WAF un titre de film et l 'ami HART met la " machine " en route sans en rajouter c 'est tout simplement magnifique a mes yeux et aux ceux de chip j 'en suis certain que je remercie au passage :D c 'est clair WM a encore de beaux jours avec c 'est évident la plupart de ses membres laudateurs :beer1: avec où sans WAF :wink: :roll: