Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
kiemavel
Comanche
Comanche
Messages : 711

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar kiemavel » 25 oct. 2015 14:56

chip a écrit :J'ai toujours un faible pour ce western, qui semble avoir peu de partisans.


Encore un que je n'ai vu qu'en VF ; ça n'aide pas. D'ailleurs je n'en garde qu'un vague souvenir mais la présence de 3 seconds couteaux que j'aime bien (Homeier, Holliman, Akins) va m'inciter malgré tout à remettre le couvert. Mais ça serait à revoir en vo

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6852
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar Sitting Bull » 25 oct. 2015 15:33

chip a écrit :J'ai toujours un faible pour ce western, qui semble avoir peu de partisans.


Je ne m'exprime pas souvent à propos des films que j'aime ou pas, mais là je rejoins l'avis de Chip et si je ne peux l'estimer dans la VO (comme kiemavel), je l'ai néanmoins fort apprécié et particulièrement la prestation de Natalie Wood.
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6941
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar lafayette » 10 mai 2016 23:49

J'ai renoncé à une sortie ciné pour voir ce film et je ne suis pas déçu.
L'entame ne peut que plaire avec ce meurtre ayant laissé des indices sur la scène de crime de nature à orienter le spécialiste de l'IJ en tout cas le frère de JJ.
Image
Image

Et puis on ne regrette pas que l'auteur du film nous serve du Pagnol en recherche de source d'eau qu'on a cru tarie!
La fin aussi me plaît dans ces beaux décors rocheux et une belle bagarre, même si il y a un manque de verticalité comme le pense Yosemite. On ne sait pas vraiment si Homeîer est mort, ce qui laisse supposer qu'un jour on aura Collines Brûlantes 2.

OK ça vasouille un peu des fois comme l'a fait remarquer Yo notamment à la sortie moutonnière et fleur bleue de la mine, mais quand même la belle Nathalie Wood a sacrément accéléré après, puisqu'elle fait le tour de la colline en quelques secondes pour revenir à sa ferme, toujours aussi bien maquillée.
Ce sera là le défaut essentiel du film, une héroîne beaucoup trop maquillée pour ce qu'elle représente dans le film et il faudrait la marque du rouge à lèvres et autres maquillages qui tiennent bien le choc de l'aventure.
Image
:sm57: Mais elle est bien mignonne et avec Tab Hunter elle fait un beau couple. On la lui chiperait bien!


J'ai bien aimé la prestation de Ray Teal au début du film, remplacé ensuite dans la cour des grands méchants par l'honorable Homeïer. Il fait encore plus méchant que Akins, c'est dire!
La poursuite vasouille un peu dans des trop longs passages en cabane et le café trafiqué nous endort presqu'aussi. Mais pour rattraper le coup, on a quand même droit à un match entre Comanches et bandits grâce à ce Tab Hunter rusé comme un Sioux.

Un beau film dans l'ensemble qui mérite le nom de Trésor Warner. Le manque de bonus est cependant à regretter.
Image
L'équipe aux ordres d'Akins et d'Homeïer au chevet de Ray Teal gravement blessé par Tab Hunter.
On aurait aimé revoir la belle tronche de Ray Teal en fin de film apprenant la disparition de toute son équipe.

Je finirai sur une note technique. Parfois dans certains films, un personnage échappe à la mort grâce à un briquet épais ou à une solide montre, mais pas ici!
Image
Ici, on ne fait pas de Cartier! icongc1
Gilles et John icongc1

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6537
Localisation : oregon

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar lasso » 21 juil. 2017 10:32

OK, l'attrait de ce Western est principalement Natalie Wood, comme métisse, de maman Mexicaine, c'est bien réussi !
Le film lui-même, bien mené par Stuart Heisler, est aussi très réussi, basé sur le roman de Louis L'Amour, ce qui donne
souvent des très bon résultats. Bien que la romance entre Trace et Maria prend une bonne place, agréable à voir,
le déroulement de l'histoire n'est en aucun cas négligé. Skip Homeier a cette fois-ci, un grand rôle, comme mauvais
garçon, qu'il exécute à merveille. La morale de l'histoire m'a bien plu, le Scout Indien, métis aussi, qui remplit
strictement sa mission, mais refuse de tuer le fugitif. C'est aussi le résultat, comme il a été traité avant par ses
commettants. Western à revoir et à revoir.

d'après les captures de lafayette, l'image de DVD Warner Collection, est plutôt WIDESCREEN que Cinémascope !
Image

Avatar du membre
Moonfleet
Séminole
Séminole
Messages : 1118
Contact :

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar Moonfleet » 21 juil. 2017 11:28

Le film est bien proposé en scope ET en widescreen puisque ce dernier terme signifie écran large. Quoi de plus large que le scope ?

Et en plus il suffit de calculer puisque c'est purement mathématique : tu fais le rapport largeur/hauteur et je viens de vérifier : c'est bien du 2.35 donc du cinemascope.

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6537
Localisation : oregon

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar lasso » 21 juil. 2017 11:57

que Warner édite alors son film en 2.35 ET Widescreen montre qu'il y a bien de l'intérêt pour la version WIDESCREEN !
par les consommateurs

je suis ravi que tu me suis de très près, ça me fait plaisir.

Avatar du membre
Moonfleet
Séminole
Séminole
Messages : 1118
Contact :

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar Moonfleet » 21 juil. 2017 11:58

Évidemment que l'éditeur propose le film en scope puisque c'est son format d'origine. C'est si compliqué à comprendre ??? Tu ne vas pas demander à faire la même chose avec Les affameurs quand même ?

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22799
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 21 juil. 2017 17:38

lasso et Moonfleet, j'ai supprimé vos citations (reprise du message précédent le vôtre) inutiles dans la continuité de vos échanges ==> voir ici , merci de bien vouloir y penser :sm80: => viewtopic.php?f=4&t=2065&p=266445&hilit=citations#p266340
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6853
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar Cole Armin » 21 juil. 2017 21:10

Moonfleet, je retire ton dernier message, posté en double, qui n'a pas sa place dans ce sujet de discussion.

Je rappelle que les échanges sur Western Movies ont vocation à se faire dans le calme, la courtoisie et le respect de chacun.
Les futurs messages qui y contreviendraient seront supprimés.

Maintenant, on revient au film !
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Moonfleet
Séminole
Séminole
Messages : 1118
Contact :

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar Moonfleet » 21 juil. 2017 21:58

En parlant de respect de chacun, faudrait peut être aussi que lasso commence à respecter les éditeurs qui font bien leur boulot au lieu de leur demander de revenir à l'age de pierre.

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6537
Localisation : oregon

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar lasso » 13 août 2017 10:48

Le DVD de Warner Bros. fr (anglais et français avec STfr) devient rare chez les revendeurs, les prix montent,
mais j'ai pu acheter un exemplaire (neuf) chez la FNAC à Euro 10,00 envoi gratuit à un relais en France, proche
de la frontière Est...

Image

je ne regrette pas mon achat, un plaisir de voir ce film dans cette qualité et en CINEMASCOPE image agrandie
si je compare avec mon DVDR TCM en français. Ici l'image CINEMASCOPE est de la même longueur sur l'écran,
mais la hauteur de l'image est à 25-30% moindre que sur le DVD Warner, avec les barres noires en haut et en
bas, pour les deux éditions.
Cet aspect sur l'écran de Warner, me convient beaucoup mieux que celui de TCM.
Warner indique 2.35:1 - 16/9. L'image en 16/9 prend exactement la même place sur l'écran que le format réel.

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12051
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar lasbugas » 18 févr. 2018 10:18

Image
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1166
Localisation : Marseille, France

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar Arizona Kid » 16 sept. 2018 17:18

Je viens à l'instant de découvrir ces Collines Brûlantes made in Warner, et je ne sais trop quelle mention lui attribuer: ce western de série B n'est ni honteux ni franchement mémorable, et ce en dépit d'indéniables qualités faisant que le spectateur ne s'ennuie pas une seconde.

L'argument se résume à une classique histoire de vengeance, celle de Trace Jordan, un jeune cow-boy dont le frère a été lâchement abattu par les sbires d'un énième potentat tyrannique, comme le genre en regorge.
C'est le blondinet Tab Hunter, au sourire de Jean Marais du Far-West, qui campe ce rôle se résumant à sa plus pure fonction, lequel aurait sans doute échu à Audie Murphy si le film avait été tourné sous la bannière Universal.
D'ailleurs, plus d'une fois au cours de la projection, je me suis demandé comment Audie aurait réagi dans telle ou
telle scène: sans doute aurait-il conféré à ce personnage une dimension un peu plus tourmentée.
Mais Tab Hunter ne démérite pas pour autant, et nous régale de sa formidable aisance lors de pugilats homériques,
dont Skip Homeier -abonné aux rôles d'ordures et de seconds couteaux crapuleux- a dû se souvenir longtemps.

Quant à la belle Natalie Wood, fraîchement auréolée du succès de La Prisonnière du Désert sorti la même année, elle incarne avec grâce et ténacité une fière métisse qui ne s'en laisse pas compter, et qui s'avérera un soutien de poids
dans la croisade vengeresse de Jordan.
Un beau rôle féminin, qui à lui seul donne peut-être au film tout son cachet.

Détail intéressant: le film n'emploie quasiment pas de figurants, l'intrigue tournant autour d'un nombre de personnages réduit mais constant du début à la fin: le couple vedette, l'oncle et le frère de Natalie Wood et le gang de desperados.

Correctement emballé par la mise en scène efficace mais transparente de Stuart Heisler, Les Collines Brûlantes est au final un plaisant western de routine, distrayant mais sans éclat, et il n'est pas interdit de rêver à ce qu'aurait pu donner le même scénario avec un acteur principal plus charismatique (Audie Murphy, Rory Calhoun ou même Rock Hudson) et un réalisateur comme Jack Arnold, George Sherman ou Budd Boetticher.

icongc1
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4385
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Collines brûlantes - The Burning Hills - 1956 - Stuart Heisler

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 sept. 2018 18:01

Je trouve amusantes tes comparaisons avec Murphy... J'y avais pensé jadis.
Pour ma part j'ai d'abord eu ce film en vhs enregistrée sur M6 dans les années 90, très belle copie, film peu vu apparemment...

On a en effet une histoire de vengeance face au tyran local (Ray TEAL) et avec un rejeton aussi ignoble que lui (Skip HOMEIER)...
"Quand je te dis de liquider les deux tu en laisses un échapper et il vient me tirer dessus !!"
A noter aussi, ce que j'ai aimé, les présences de Claude AKINS et d'Eduard FRANZ (le vieux guide métis) (découvert petit dans Zorro saison 2, VERDUGO)... Image

La traque en elle-même est bien faite et semble annoncer un peu celle que Don MURRAY endure dans LA FUREUR DES HOMMES...

Nathalie WOOD... J'avais peur qu'elle soit moins touchante que dans LA PRISONNIERE DU DESERT mais ce ne fut pas le cas...
J'aime aussi beaucoup la poursuite finale et la dernière scène (même si je me doutais que ça arriverait)...
Le vieux guide métis: "Mon travail était de les mener jusqu'à vous... Le reste c'était leur affaire !!"
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Trane et 9 invités