Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 29 juil. 2013 13:43

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 30 juil. 2013 19:20

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 21 sept. 2013 18:42

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 01 oct. 2013 20:32

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 06 oct. 2013 18:57

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 03 nov. 2013 18:33

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 17 juin 2014 20:45

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 12 oct. 2016 12:23

Image
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15465
Localisation : Canada
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar metek » 21 avr. 2017 5:31

Renegades (1946)

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Willard Parker - Calamity Jane and Sam Bass (1949) - Mais meme costume !
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15465
Localisation : Canada
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar metek » 11 mai 2017 19:10

Jim Bannon - Renegades (1946)

Image

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4863
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar Yosemite » 05 sept. 2017 13:50

Très bon Sherman qui, malgré une distribution qui manque de « gueules », propose une histoire sortant vraiment des sentiers battus. Un beau sujet de personnages distendus entre leurs destins s’égaillant entre l’humanité des uns et le sadisme des autres. A ce sujet, le patriarche Dembrow, incarné par l’excellent Edgar Buchanan, fait figure de parfait pervers manipulateur et tant son personnage que son interprétation donnent la profondeur nécessaire au scénario : à la façon dont un chef opérateur jouerait de la profondeur de champ, ici c’est le scénariste qui mise sur cette perspective et je ne saurais dire si finalement, les trois irrécupérables bandits Dembrow sont des personnages secondaires ou finalement si ceux ne sont pas eux les personnages principaux (en regard de Doc, Hannah et Ben).
Ambiguïté entre second rôle et premier qui sied à merveille à Buchanan dans la peau du père, Kirk, puisque c’est lui tire les ficelles de tous ces agissements crapuleux pourrissant ainsi à peu près tout ce qu’il approche !

Même si le film use de rebondissements parfois peu crédibles (les Dembrow qui vont et viennent dans le village en planquant leurs chevaux derrière la maison, Ben qui s’introduit un peu où il veut et comme il veut…), l’histoire demeure sur son fil conducteur et l’écartèlement individuel des personnages ne provoque pas l’égarement qu’on pourrait craindre. Par ailleurs, tant dans le scénario que dans la réalisation, je trouve le film adroitement mené, c’est un film de recoins où l’on contemple de grandes chevauchées épiques tout comme on pourra bénéficier de plans de réduits tels ceux se déroulant dans les différentes cabanes perdues ou mieux encore lors des visites d’Hannah à la prison.

Alors certes, comme je le mentionne un peu avant, la crédibilité n’en est pas forcément le point fort mais cette alternance de rythmes, de localisations et d’horizons m’a parue agréable à l’œil et cohérente vis-à-vis de cette histoire d’êtres tiraillés dans leurs destins, leurs familles, leurs amours et également dans leurs consciences citoyennes.

Tout au début, en découvrant Prairie Dog puis la si merveilleuse idylle entre Doc Martin (Willard Parker) et Hannah (Evelyn Keyes), j’ai imaginé que ce personnage de médecin était trop sympa pour être honnête et que c’est par lui que le mal arriverait. Le regard égaré et superbement capté d’Hannah juste après leur première étreinte, m’en a persuadé : oui, le bon Dr cachait quelque chose… Perdu ! Le trouble d’Hannah présageait bien d’orages à venir sur la paisible ville mais pas par l’horizon que j’envisageais.
Même trouble émotionnel bien capté lorsque Hannah voit arriver le sauveur Ben Taylor al. Ben Dembrow.

Au final, malgré des acteurs pâlichons pour la plupart d’entre eux, Sherman donne vie à ses personnages par une réelle adresse, un sens du détail et de la construction qui fait que j’ai vraiment découvert ce western avec grand plaisir.
Yo.

MARCHAND
Trappeur
Trappeur
Messages : 3220

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar MARCHAND » 06 déc. 2017 8:52





Un extrait du début du film en v esp. Un western adulte de 1946 de George Sherman qui s'avère être une bonne surprise par son histoire assez originale et son interprétation correcte où l'on appréciera Edgar Buchanan en chef de gang et un débutant, Forrest Tucker dans un petit rôle presque muet. Beaucoup d'action, des processions de cavaliers à l'ancienne et, bien entendu, le happy-end habituel. Vu en couleur sur une copie assez bonne. Inédit chez nous, mais sorti au cinéma en 1947 en France, donc avec une vf...
Dans ce western également, un nourrisson, enjeu inhabituel dans le genre.
Errare humanum est...

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1870
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar Moonfleet » 28 juin 2019 14:11

Image


Les Indomptés (Renegades - 1946) de George Sherman
COLUMBIA


Avec Evelyn Keyes, Willard Parker, Larry Parks, Edgar Buchanan
Scénario : Melvyn Levy & Francis Edward Faragoh d’après une histoire de Harold Shumate
Musique : Paul Sawtell
Photographie : William E. Snyder (1.37 Technicolor)
Un film produit par Michael Kraike pour la Columbia


Sortie USA : 13 juin 1946

Sam Martin (Willard Parker) est le médecin de la petite ville de Prairie Dog ; en raison de sa sagesse, de son caractère et de son aisance dans le maniement des armes, il est également souvent appelé à la rescousse pour gérer les conflits qui risquent de tourner au drame. Alors qu’il revient de Denver avec son futur beau-père -puisqu’il doit bientôt épouser la charmante Hannah (Evelyn Keyes)- leur diligence est attaquée par la fameuse bande de Kirk Dembrow (Edgar Buchanan) et de ses fils. Un mystérieux cavalier (Larry Parks) vient à la rescousse des passagers. Lorsque le gang attaque la ville en représailles de ce loupé, on apprend la véritable identité du sauveteur qui n’est autre que Ben Dembrow qui avait décidé de mener une vie honnête et qui avait quitté le domicile familial avec sa mère. Se trouvant sur les lieux, il est alors inculpé malgré le fait d’être totalement innocent. Alors qu’il passe en jugement, ses frères viennent le délivrer malgré lui ; c’est le début d’une chasse à l’homme impitoyable d’autant que Hannah, tombée sous le charme de Ben, est parti avec les bandits…


Image


Lorsque George Sherman réalise Renegades, le prolifique cinéaste a déjà une soixantaine de films à son actif, quasiment tous inconnus par les cinéphiles français ! Autant dire qu’il reste encore de quoi défricher au sein de cette œuvre quantitativement conséquente, même s’il semblerait qu’une majorité de ces 'premiers' films n’ait en fait guère trop d’intérêts. Car il ne faudrait surtout pas aller dans l’excès inverse qui prendrait le contre pied de la médiocre réputation qu’avait George Sherman dans notre pays voici seulement 20 ans en arrière en s’agenouillant désormais devant chacun de ses opus. En effet, au regard de ce que nous avons pu découvrir ces dernières années de sa filmographie, il s’avère que, malgré le fait de contenir quelques très belles pépites surtout entre 1948 et 1953, ce corpus demeure néanmoins sacrément inégal, notamment en qui concerne les westerns.


Image


En cette année 1946, Les Indomptés précède la période qualitativement faste du cinéaste qui débutera deux ans plus tard lorsqu’il signera un contrat pour le studio Universal. En attendant cette suite de westerns ou de films d’aventures colorés pour la plupart hautement divertissants -voire plus concernant des petits bijoux comme Tomahawk-, le western Columbia qui nous concerne ici se révèle au contraire malheureusement très mauvais. C’est d’autant plus dommage que sur le papier l’intrigue laissait positivement à augurer malgré la plupart de ses situations assez invraisemblables : un médecin doux et altruiste, également tireur d’élite, qui perd sa fiancée par le fait de porter plus d’attentions à ses malades qu’à leur projet de mariage ; cette même charmante rousse qui tombe dans les bras d’un jeune homme condamné par un jury de ses concitoyens alors qu’il est innocent, fuyant avec lui lorsqu’il n’a plus d’autre choix que de suivre un chemin tortueux pour sauver sa tête ; cet hors-la-loi par la force des choses qui n’est autre que le membre d’une famille de véritable outlaws qu’il a quitté avec sa mère pour mener une vie pauvre mais honnête ; cette gentille maman qui est tombée malade depuis qu’elle a pris la décision de se détacher de ses deux autres fils et de son époux dont elle refuse de valider les méfaits ; ce chef de bande qui avant chaque mauvais coup se réfère à la Bible pour se justifier et mettre en repos sa conscience…


Image


Mais voilà, le scénario manque tellement d’aspérités -étonnant de lire ici et là plusieurs avis se réjouissant d’un "film adulte aux personnages fouillés annonçant les grands westerns des années 50" ; sic !-, la direction d’acteurs est tellement médiocre que la plupart des comédiens se révèlent soit fades (Willard Parker ou Evelyn Keyes, actrice surtout connue pour avoir été successivement l’épouse de Charles Vidor et John Huston) soit totalement amorphes (Larry Parks). Du coup, comment s’intéresser à leurs histoires, aussi dramatiques ou mélodramatiques soient-elles, alors qu’il est très difficile d'éprouver de l’empathie pour quelconque d’entre eux, pas plus pour l’angélique docteur 'super héros' aimé de tous que pour sa charmante fiancée qui le quittera le temps d’une fuite éperdue, pas plus pour le chef de bande finalement pas très effrayant que pour son fils prodige tout mollasson. On s’agacera même du ton souvent larmoyant mis en avant par les auteurs –le personnage de la mère rendu malade suite à un traumatisme et sur les épaules de laquelle tous les malheurs du monde semblent être tombés- au sein d’un film pourtant plus gentillet et enfantin que réellement sombre. On regrettera cette direction d’acteurs dilettante car l’on sait à quel point Edgard Buchanan put souvent être convaincant, tout comme Willard Parker, habitué des rôles de shérif, qui le fût déjà dans Relentless (Du sang dans la Sierra) du même Sherman et surtout dans le western culte de Hugo Fregonese, Apache Drums (Quand les tambours s’arrêteront).


Image


Pas d'indulgence à avoir à l’encontre de ce film même s'il est signé par un cinéaste qui nous aura certes ravis à de nombreuses reprises (Calamity Jane and Sam Bass ; Black Bart ; The Battle of Apache Pass ; Tomahawk ; Reprisal! ; The Hard Man) mais qui ne peut quand même pas rivaliser sur la longueur avec les grands maîtres du genre. Le western qui nous concerne est non seulement difficilement crédible mais également guère captivant et au contraire sacrément ennuyeux, pas non plus aidé par un score absolument abominable du fécond Paul Sawtell. Reste un Technicolor réjouissant pour les yeux, des cascadeurs chevronnés, quelques efficaces séquences mouvementées -notamment la poursuite de la diligence par des dizaines de cavaliers- et enfin une courte scène d'obsèques plastiquement superbe qui nous fait regretter que le film n'ait pas été de ce niveau tout du long. Ceci étant dit, sachant que François Guérif a bien apprécié, il ne vous est pas non plus interdit de lui faire confiance !

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7091
Localisation : oregon

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasso » 26 juil. 2019 8:34

à partir du 2 août 2019 le DVD en allemagne - Allemand/Anglais

Haï, Chassé, Craint
Image

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7091
Localisation : oregon

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasso » 04 sept. 2019 11:12

acheté le DVD allemand. Pour un film de 1946, la distinction des images dans un magnifique Technicolor est parfaite (non-restauré!)
on croirait qu'il a été tourné il y a un mois. Je me demande pourquoi une restauration de l'image a été faite par Sidonis,?? pour avoir le même effet.
l'image est en 1.33:1 - 16/9 (Full Screen). Il y a un certain temps Metek avait signalé qu'il possédait une copie 9,5 sur 10.

j'avais déjà commenté ce Western, une histoire très naïve, interprété sans conviction, visage de poupée d'Evelyn Keyes.

Image

Edgar Buchanan comme Chef des Bandits Dembrow
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités