Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7066
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Messagepar lafayette » 18 avr. 2016 22:22

lasso a écrit :Bien que produit par A.C. Lyles, qui utilise souvent des acteurs fatigués à la retraite, ce film sort du lot grâce à la régie de Lesley Selander.
Coleen Gray a un tout petit rôle, l'épouse de Rosser. Terry Moore plaît dans son rôle avec sa jolie coiffure de champignon.

Je rejoins l'avis de Lasso sur ce film qui est au-dessus du lot.
Chip voit un Dana Andrews fatigué, je ne dirais pas ça ; s'il est certes en retrait, c'est par ce qu'il est bien dans son personnage qui doit réaliser l'impossible, pris entre son désir de vengeance, une bande dirigée par le proprio du saloon aidé par une justice et une shérifaille corrompues et un groupement maire (Lon Chaney!), honnêtes commerçants et cheminots cette fois-ci non corrompus.
Comme dirait Yves, Dana Andrews est sobre! Et laisse la place à toute une flopée d'acteurs qui jouent bien et nous font vraiment vivre l'action et non pas des acteurs un peu fatigués comme dans certains autres films de vieux recyclés. ET il ne peut jouer un type vif et alerte, car il ne faut pas oublier qu'il est un veuf inconsolable en début de film, donc pas très en forme et assez déprimé.
Le dilemme d'une milice ou non contre une bande de corrompus est bien traité dans un scénario intelligent avec une intrigue montant en puissance au fur et à mesure. Ce film ne m'a pas ennuyé une seconde et je suis passé de la VF à la Vost en cours de film, avec la même impression de bon jeu.
J'ai encore vu un jet d'étoile, cette fois-ci arrachée de la chemise d'un tueur, enrôlé comme adjoint, arrachée donc par l"ancien shérif en quête de vengeance. On voit qu'il la jette par terre dans un second temps et on entend un bruit métallique laissant penser qu'elle vient de tomber directement dans un crachoir, ce que je trouve très bien vu et bien entendu!
Autre passage amusant qui vaut une photo dans le topic des étoiles de shérif, tout le paquet d'étoiles que jette sur une table Brute Cabosse le tenancier du saloon pour nommer adjoints tous ses hommes de main au nom d'un conseil municipal à sa botte.
Un acteur est remarquable celui qui tue par erreur au début du film la femme de Dana Andrews, en loupant celui-ci, et qui dans le film passe son temps à le défendre. Son remords est évident et il est super bien joué. Je m'imaginais une fin où il sauverait la vie de Dana Andrews en se faisant tuer par Bruce Cabot qu'il tuerait avant de mourir. Ca ne s'est passé comme ça vu qu'à ma surprise, après avoir avoué son premier crime à un Dana médusé, il flingue quand même celui-ci et blessé à mort à son tour, il sauve Dana Andrews en tuant son 1er adjoint avant qu'il ne tue Dana.
Cette fois-ci l'amourette naissante entre la femme du joueur de cartes félon et l'humble héros veuf est bien jouée au long du film et la fin arrive sur un sous-entendu de prochaine union dans un ranch. Finalement au bout de sa vengeance, il peut penser et passer à autre chose et se consoler...
Quand au joueur, il a le pompon du lynchage par la direction d'acteurs car on lui attribue un paquet de situations moches, mari menteur, oublieux, violent, joueur tricheur mais ridiculement perdant puis couard, corrompu, ivrogne et meurtrier. Du coup, la cour étant pleine, on ne le verra pas lynché par la foule ou pendu après jugement... ;)
Vous voyez, j'ai vécu à fond ce film. Je complèterai de noms qui m'échappent et de photos quand j'aurai enregistré sur dvd ce bon western urbain classique.
La production Lyles ne pouvait donc être mauvaise en tout...
Encore bravo Selander!!!
Parmi tous ces acteurs que j'ai eu grand plaisir à revoir, il y a notamment Philip Carey que je voyais plutôt dans de bons rôles que dans celui de tueur ici et surtout Lyle Bettger, qui joue vraiment bien ici celui qui tue la femme de Dana Andrews. Il n'était pas dans mes petits papiers, mais force est de reconnaître ici sa belle présence.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15465
Localisation : Canada
Contact :

Re: Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Messagepar metek » 28 nov. 2016 20:13

Town Tamer (1965)

Image

Avatar du membre
Ethan63
Chasseur de primes
Messages : 756
Localisation : Monument valley

Re: Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Messagepar Ethan63 » 28 nov. 2016 23:08

Superbe !! Merci Metek. :applaudis_6:
ImageImageImage

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12459
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Messagepar lasbugas » 01 oct. 2018 20:07

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12459
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Messagepar lasbugas » 22 oct. 2018 20:33

Image
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23462
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Quand parle la poudre - Town Tamer - Lesley Selander - 1965

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 07 oct. 2019 9:25

vu pour la première fois
western urbain moyen à mon avis en raison de l'acteur principal Dana Andrews qui est tout le long trop terne, impassible (notamment au début alors que sa femme est tuée devant lui c'est à peine s'il réagit restant abasourdi tout au plus)

J'ai préféré le jeu de Lyle Bettger (Lee Ring / Marshal Les Parker) il aurait été meilleur dans le rôle principal d'ailleurs.
Quand à Philip Carey je trouve que les rôles de méchant ne lui vont pas, contrairement à Richard Jaeckel et De Forrest Kelley qui ont la tête de l'emploi si j'ose dire.
Un petit rôle de Don 'Red' Barry à signaler.

PS : DeForest Kelley a été doublé par Michael Landon dans la scène de bagarre avec Dana Andrews dans le hall de l'hôtel

On fait souvent référence dans le film à la milice, qu'on pourrait définir comme un groupe de police supplétive pour remplacer ou renforcer la police officielle régulière, laquelle est fortement contestée par un bon nombre car elle risque de dégénérer et devenir incontrôlable.
Cela me donne l'idée d'un nouveau thème à inventorier => viewtopic.php?f=1&t=21150#p309180


ImageImage
Image
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités