Clayton l'implacable - Lo Voglio morto - 1968 - Paolo Bianchini

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 647
Localisation : A l'Ouest !

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar scorpio99 » 12 juin 2008 15:07

boudu je ne me rappelais plus que je l'avais moi aussi cette version Franco Cleef en anglais :mrgreen: !
je vérifie la durée tout à l'heure :wink: ...
:beer1:


Edit : voila le film fait 1h 23min 36s cool (disparition de "the end") puis la musique au noir continue jusqu'à 1h 24min 25s à peu près :mrgreen:

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1756

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar Liko » 13 juin 2008 0:17

Merci pour ces très precieuses précisions, enfin une durée digne de ce nom !!! :D

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar rex lee » 15 juin 2008 6:32

scorpio99 a écrit :voila le film fait 1h 23min 36s cool (disparition de "the end") puis la musique au noir continue jusqu'à 1h 24min 25s à peu près :mrgreen:

Même durée pour le DVD espagnol Suevia .

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 618
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar edocle » 12 sept. 2008 17:44

C' est la journée qui veut ça, et pourtant je n'y crois pas, mais pas du tout ... :num3
et pourtant la version française que je viens de regarder est un vrai miracle ... :applaudis_6: :applaudis_6:
Clayton l'implacable aussi beau que lors de sa sortie en salle, madre de dios,
j'y retourne dès que possible :horse:
C'est pas dieu possible, L. tu es un magicien ,
donc merci et à la tienne
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar rex lee » 13 sept. 2008 6:38

Entièrement d'accord ! WHAOU !!! :applaudis_6: .....La classe , bon sang ! :beer1:
Quelle claque !!!Faut que je remette ce film dans mon Top 10.

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 647
Localisation : A l'Ouest !

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar scorpio99 » 13 sept. 2008 23:04

Pour une pépite rare comme celle-là je ne savais pas trop à quoi m'attendre,
mais ce film vaut le détour pour les amateurs du genre :D ... et la qualité de
restauration y est pour quelque chose :wink: :applaudis_6: !

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 618
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto

Messagepar edocle » 14 sept. 2008 22:23

Bon, comme je m'en suis repayé une séance en ce dimanche soir je ne résiste
pas au plaisir de vous montrer un des plus beaux éclairages de ce film.
Une séquence de 4 secondes, l'ange exterminateur, l'ange de la mort :

Image

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3002
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar Sartana » 14 sept. 2008 22:39

Je n'ai pas une belle capture pour appuyer mes dires, mais la ressemblance avec Terence Hill dans Dieu pardonne, moi pas ! est stupéfiante :shock:
Même la chemise est similaire :!:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967- Paolo Bianchini

Messagepar rex lee » 15 sept. 2008 6:27

Tiens ,c'est vrai ! Il ya comme un air de famille et si on ne les connaissait pas , on pourrait penser que ces deux Hill ( Craig et Terence ) sont frères.

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 618
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar edocle » 15 sept. 2008 10:47

pour confirmer ce que "oeil de lynx Sartana " a signalé voilà la capture
d'un pose a peu près identique de Terence Hill dans "Dieu pardonne...moi pas"
Troublant, n'est-il pas ????
Image

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
hugues
Squaw
Messages : 368
Localisation : reims

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar hugues » 15 sept. 2008 11:51

Et en plus je trouvais que Craig Hill faisait des poses à la Franco Nero dans "Jusqu'à la dernière goutte de sang". Craig Hill est il un caméléon?

Il est vrai aussi que Franco Nero et Terrence Hill ont aussi un air de famille.

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3002
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar Sartana » 26 oct. 2008 13:27

Re-revu et vraiment L. chapeau !
Et c'est en le re-revoyant que quelque chose m'a sauté aux yeux : les points communs entre Clayton l'implacable et Blueberry.
Une histoire tournant autour de l'espionnage pendant la guerre de sécession, un héros qui enchaîne les ennuis à vitesse grand V, qui subit trois passages à tabacs, mais tire avec une redoutable efficacité, cherche avant tout la justice etc...
L'allure même de Craig Hill fait penser à celle de Blueberry lorsqu'il n'est pas en uniforme, c'est-à-dire 9 fois sur dix :mrgreen:
Les rebondissements du style de la scène "il me faut une arme"/"en voilà une" sont du pur Charlier.
Bref, j'ai trouvé que BD et spaghetti faisaient bon ménage à travers ce Clayton...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1382
Localisation : Sur un hamac

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar Trinita » 06 janv. 2009 18:11

Enfin vu cette pépite et je suis totalement d'accord avec Sartana et le côté Blueberry de l'histoire et de Craig Hill. :D
Vu que mon avis est très constructif :mrgreen: , je me rattrape en mettant quelques affiches :

ImageImage
ImageImage
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
Retardataire
Cowboy
Messages : 251

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar Retardataire » 20 févr. 2009 12:10

Vu également.
Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un chef d’œuvre, mais il se laisse bien regarder et le scénario tient effectivement bien la route.
Mario Giusti dans son livre « Dizionario del WAI » indique que rarement les hommes avaient été montrés sous leurs aspect aussi horriblement macho et c’est vrai.
Cela me fait toujours marrer de voir ces excellentes gueules de « seconds couteaux » rirent grassement à gorge déployée, manger comme des porcelets et boire en en renversant plus sur la barbe et la chemise que dans le gosier.
Cet aspect primaire et ignoble de l’homme rustre et brutal est poussé à son paroxysme, si bien qu’on sent le réalisateur tendre volontairement dans le second degré, et finalement ça en devient sympathique. D’ailleurs ce type de scène me laisse systématiquement échapper un « ah là là, ils savaient rigoler en ce temps là !! » qui laisse pantois tout mon entourage !

Ce type de scène est très codé, puisqu’elle incite le spectateur à haïr profondément ces personnages ignobles et à espérer un revirement soudain de situation qui arrive quasi-systématiquement avec l’apparition du bon. Et là en général, ça ne rigole plus du tout, ce qui provoque une satisfaction chez le spectateur, même aguerri à cette issue, comme moi.

Dans le même esprit, le passage où Clayton boit l’eau d’une marre (pas très claire d’ailleurs) en plein désert avant d’être rossé puis fouetté, est un petit bijoux. Le vilain qui regarde son collègue infliger une correction à Clayton n’arrête pas de se marrer, plier en deux sur son cheval, si bien qu’à mon tour j’ai été pris d’un fou rire dans un film au ton pourtant très sombre.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4936
Contact :

Re: Clayton l'implacable - Lo voglio morto - 1967 - Paolo Bianchini

Messagepar L.. » 20 nov. 2017 9:56

Image
Image

Synopsis d'exploitation, France, 1970.

Image
Image
Image
Image

Archives : L.. Cliquer sur les images pour les afficher en grand.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : CHKO02 et 5 invités