Femme de feu - Ramrod - André De Toth - 1947

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22535
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 22 juil. 2012 10:05

un vrai oeil de lynx notre Yosemite ! :applaudis_6:
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4721
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Yosemite » 22 juil. 2012 19:59

Un cadrage très rapproché et très inquiétant au moment où cet homme va en battre un autre. Une façon de filmer très spécifique de la part de De Toth, assez peu dans la veine de ce qui est généralement proposé dans les westerns où les bagarres sont montrées de façon plus "ensembliste".
Ici, l'objet principal du film sont les personnages, les rapports entre-eux et la pression souvent très intériorisée qu'ils exercent les uns sur les autres.
Yo.

Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4721
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Yosemite » 22 juil. 2012 20:06

Un autre plan tout à fait original !
Tout au long de ce beau film de De Toth l'espace est très structuré et présente quelque chose d'urbain dans la manière dont il est filmé. Ici, nous sommes en intérieur, et au travers de cet échelonnement, Jess Moore, Rose, Frank et Mrs Parks le réalisateur ne laisse pas les décors prendre le dessus, ce sont les personnages qui sont le centre d'intérêt. Le décor est utilisé en tant... que décor. Un peu comme au théâtre.

Image

Tout au long de ce film, il y a beaucoup de plan "tassés", les personnages sont fréquemment au nombre de quatre emplissant tout l'espace offert par le cadre.
Ici, une capture située plus tôt dans le film, on retrouve une composition étudiée visant à créer une profondeur de champ mais également un mouvement bien que les personnages soient immobiles.

Image

Dans ces deux captures, aucun personnage ne regarde dans la même direction et pourtant, on pourrait dans chacun d'eux distinguer un double face à face. La ligne brisée qui irait du premier au plus éloigné en passant par les deux intermédiaires est à peu près la même dans les deux cas, le chemin à venir ne se présente pas comme une allée accueillante.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4721
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Yosemite » 22 juil. 2012 20:08

Autre plan original avec des personnages captés dans la concavité de l'échine d'un cheval... Vraiment une recherche originale.
Un procédé répété qui donne une vraie richesse visuelle au film.
Yo.

Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4721
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Yosemite » 22 juil. 2012 20:12

Un écho à la capture précédente, ce plan très original m'inspire deux remarques :
- la présence d'un objet (tout comme l'échine du cheval ci-dessus) au premier plan alors que l'action que nous désigne De Toth, où le résultat de cette action plutôt, est située au second plan. Il s'agit probablement d'apporter une perspective à la scène dans cette façon de la filmer ;
- le parti pris typique de De Toth de ne pas montrer la violence dans son intégralité, c'est à dire en maintenant hors champ un des protagonistes. C'est vrai à tous les moments réellement violents de ce western.
Yo.

Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4721
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Yosemite » 22 juil. 2012 20:23

Découvert tout récemment, un beau western, techniquement très travaillé mais auquel... je n'ai pas compris grand chose :oops:
Entendons-nous, ce film est très réussi, mais il ne se situe pas là où je l'attendais et je me suis fait en quelque sorte prendre à contrepied.
Les acteurs sont bien choisis bien qu'incarnant des personnages complexes, les décors d'intérieurs restent assez sommaires, les extérieurs sont superbes mais exploités d'une étrange façon par De Toth.
Pas de mélange des genres, les êtres humains ne sont pas chez eux dans la nature : ils y sont, ils y passent mais ce n'est pas leur habitat.
Pas du tout comme dans "les charognards" par exemple, film où les hommes de Franck Calder nous sont constamment montrés sous un côté animal et sont intégrés dans les paysages.
Ici, pas de baignade sauvage, l'apparition d'un chevreuil a quelque chose de bucolique et sert à séquencer l'apparition d'un cavalier mais pas davantage... on ne mélange pas.

Il faut dire que la magnifique Veronica Lake a un physique et une voix chuchotante et feutrée qui ne dépareraient pas dans
une suite de palace à Chicago, rien de bien rural dans ce personnage (ni dans cette actrice d'ailleurs).
Et c'est là que De Toth nous entraîne, au fond des personnages, de leurs paradoxes, de leur fragilité, de leur duplicité... ce qui rend cette histoire plus complexe que je ne l'imaginais donc.

Il me semble qu'il y a quelque chose de pas américain en fait dans cet angle de vue, on voyage plus dans l'intérieur des sujets que dans les décors de l'Ouest ; le scénario s'y prête bien cela dit, une histoire complexe avec des personnalités
fouillées, un choix de dialogues riches et, c'est à souligner, ayant recours au sous-entendu à plusieurs reprises.
Je crois que De Toth cherche à brouiller les pistes d'une façon générale. Ce-faisant, il cherche à nous amener dans un genre de western qui serait tout simplement le sien.
Quand on apprend que la réalisation était initialement confiée à Ford, nul doute que le résultat aurait été bien différent...

Un western qu'il me faudra forcément revoir pour en saisir davantage, mais déjà, un agréable moment.
Yo.

Avatar du membre
Winchester73
Westerner
Westerner
Messages : 2930
Localisation : Apache Junction

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Winchester73 » 08 sept. 2012 12:11

*Nov. 20, 2012: RAMROD DVD zone 1. :D
Image

Avatar du membre
Winchester73
Westerner
Westerner
Messages : 2930
Localisation : Apache Junction

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Winchester73 » 15 sept. 2012 12:21

Formidable!

Image

Mais voir Joel McCrae... (miroir)

RAMROD dans Utah...

ImageImage
Image

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2562

Re: Femme de feu - Ramrod - André De Toth - 1947

Messagepar pass » 02 oct. 2012 15:13

Premières représentations à Cannes le 7 Septembre 1949 au Riviera et à Paris le 27 Juillet 1951 au Napoléon en version originale uniquement .

Avatar du membre
Trane
Comanche
Comanche
Messages : 781
Localisation : Région Parisienne

Re: Femme de feu - Ramrod - Andre De Toth - 1947

Messagepar Trane » 25 janv. 2013 12:09

Alec Longmire a écrit :--- je suis plutôt emballé ! Peut-être parce que je ne m'attendais pas à aimer autant (je ne suis pas un très grand admirateur de De Toth). Pour un western de 1947, je l'ai trouvé très "adulte", avec des personnages travaillés, plutôt complexes, tous très ambigüs. Pas vraiment de "super méchant", mais pas non plus de héros absolument admirable, tous se situant dans une zone intermédiaire un peu floue : Veronica Lake, entre femme fatale et amoureuse, Don DeFore tiraillé entre amitié et mensonge, un Joël McCrea plutôt inhabituel, souvent victime des évènements ou réagissant à contre-coup. Bref, un scénario assez subtil, lançant quelques fausses pistes qu'il ne suit pas.

Tout à fait d'accord pour dire que le commentaire de Tavernier (26') est intéressant, voire très intéressant, et je me suis bien retrouvé dans son analyse des personnages et sur le fait que ce western lorgne de façon appuyée vers le film noir. Il parle avec enthousiasme d'un De Toth dont on sait à quel point il l'admire, et je trouve qu'il rend bien justice à ce western assez atypique et, me semble-t-il, dans le haut du panier des productions des années 40.

Une belle découverte pour moi en tout cas ; je ne sais pas du tout à quel point le film est rare (même s'il me semble qu'il l'est !) mais c'était une initiative très intéressante de le sortir : je recommande chaudement !


Rien à ajouter après une nouvelle vision de ce film.
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22535
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Femme de feu - Ramrod - André De Toth - 1947

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 29 juin 2013 16:02

le dvd anglais zone 2
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage






Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités