Captain Apache - 1971 - Alexander Singer

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
rex

Messagepar rex » 17 nov. 2007 18:43

finaud82 a écrit :"Pas de pitié...", "le brute le colt et le karaté", je les ai et ils sont bien.
"Le dernier jour de la colère" aussi je l'ai mais en K7. Bien lui aussi.
J'attends qu'ils sortent COLORADO, et d'autres que je n'ai jamais vu avec Van Cleef comme "les 4 mercenaires d'el paso", "El condor", "Kid vengeance" etc...


"captain apache' est vraiment moyen: je ne connais pas "kid vengeance" (est-il sorti en france ?)j'attends aussi ces films que j'ai vus à leur sortie :le très bon "el condor" et le pas mal du tout " 4 mercenaires..."( malgré une assez mauvaise presse)...j'ignore si "colorado" sortira un jour en france car la personne qui détient les droits de ce film y est opposée...quel dommage , car c'est l'un des meilleurs westerns jamais tournés !

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 647
Localisation : A l'Ouest !

Re:

Messagepar scorpio99 » 24 mars 2008 23:43

thout a écrit :Alors là j'ai du mal à comprendre... Si tu aimes un acteur, la VO c'est forcément le mieux ! Une grande partie du jeu d'un acteur passe par la voix, les intonations etc., alors si c'est doublé... :evil:

Je suis assez d'accord avec ça mais pour ce qui est des westerns italiens il faut savoir que la plupart étaient redoublés en italien. Les coproductions européennes faisaient que chaque acteur parlait dans sa langue ... un peu comme dans un film de Polanski quoi :mrgreen: (voir Frantic par exemple !).

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 618
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar edocle » 21 mars 2009 18:19

1971
Captain Apache (April Morning) - Alexander SINGER


Comme dit l’autre : les goûts et les couleurs … Alors autant vous le dire de suite, je n’ai pas trouvé ce film désagréable. Un peu dérouté au début, je suis rentré dans l’histoire et me suis pris au jeu ! Il faut dire que certains raccourcis du scénario ou autres flash-back sont un peu perturbants. Il en va de même de la tête de Lee Van Cleef : sans sa moustache, dans le rôle d’un apache, il nous la fait un peu Charles Bronson dans « les collines de la terreur ».

Ce n’est pas la seule surprise que nous réserve Lee Van Cleef dans ce film !
Il faut le voir en indien taillé comme Maciste, impressionnant, non ?
Image
Et sa voix, vous avez entendu sa voix ? une voix de basse pas désagréable qui chante la chanson du générique de fin sur une musique de Dolores Claman, accompagné par le grand guitariste espagnol Juan Marquez.

Une nouvelle de S.E Whitman, scénarisée par Philip Yordan et Milton Sterling, et Alexander Singer aux manettes et c’est parti pour une sombre histoire dont nous ne comprendrons les tenants et les aboutissements dans les 10 dernières minutes… Le spectateur est à la place de l’enquêteur et tâtonne comme lui. Cet enquêteur c’est un apache, capitaine de la cavalerie, diplômé de West Point … ben tiens sacré personnage pour Lee Van Cleef, plus minéral que jamais ! Il doit faire la lumière sur le meurtre d’un commissaire aux affaires indiennes et ce faisant il tombe sur ce qui semble être une vaste conspiration touchant toute une région de l’ouest. Le seul élément en sa possession sont les deux mots figurant sur un télégramme : « April Morning ». L’enquête n’est pas facile. Tous se liguent contre lui. Il est traité de « cul rouge », il est battu, il est drogué, mais il est fort et tenace, le captain, et la lumière sera enfin faite, même si pour ça il prendra une balle dans la peau…
Mais n’était-ce pas plutôt pour protéger la belle rousse ?

Ce film est une production Americano-Espagnole, entièrement basée sur la notoriété de Lee van Cleef. Je ne sais pas si à l’époque de sa sortie en France, ce film a permis à ses producteurs de rentrer dans leur argent ? Toujours est-il qu’il est techniquement correct et largement supérieur à certaines productions dont je tairais le nom…
C’est filmé en 35mm anamorphosé 2,35, cinémascope et technicolor, et les paysages espagnols sont bien rendus. Rien à redire non plus sur les décors. Quand à la direction d’acteurs Lee cabotine à mort et les autres sont dans un bon registre !
On s’amusera à découvrir Carole Baker et Elisa Montes dans les rôles féminins et au hasard des scènes : Jose Bodalo en général mexicain, Luis Indini en commissaire d’état, Jess Hahn en curé, Cris Huerta, et bien sûr Stuart Whitman et Percy Herbert.

Bon ce n’est pas du grand, mais ce n’est pas une daube non plus. Pour le voir rien de plus simple, le DVD Français est en vente dans toutes les bonnes solderies, on le trouve pour moins de 3 euros ! et cerise sur le gâteau la copie est parfaite, image et son !

Alors quoi ???
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Image
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7375

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar chip » 22 mars 2009 9:47

....et dire qu' Alexander Singer collaborateur et ami de Stanley kubrick a réalisé un film magnifique et très personnel comme "A cold wind in August"(un vent froid en été) en voyant cette daube on peine à croire qu'il s'agit du même homme.

Avatar du membre
hugues
Squaw
Messages : 368
Localisation : reims

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar hugues » 22 mars 2009 11:09

edocle a écrit :1971
Captain Apache (April Morning) - Alexander SINGER


Comme dit l’autre : les goûts et les couleurs … Alors autant vous le dire de suite, je n’ai pas trouvé ce film désagréable. Un peu dérouté au début, je suis rentré dans l’histoire et me suis pris au jeu !


Je suis également étonné de la réputation calamiteuse de ce film. Personnellement je le trouve amusant et rondement mené. Certes, il faut le regarder au second degré et accepter l' esprit décalé avec lequel il a été conçu.
L'intrigue pourrait d'ailleurs constituer la trame d'un épisode des mystères de l'ouest.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4957
Contact :

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar L.. » 22 mars 2009 11:45

"Captain Apache" appartient à la série des westerns madrilènes (un peu ternes à mon sens) , tournés à Daganzo près de Madrid tout au début des années 1970, sous le houlette de gens ayant fuit le maccarthysme et installés en Espagne, comme Philip Yordan (ici scénariste) et Bernard Gordon (Scotia films, distributrice de "Captain Apache") producteur de "Quatre mercenaires d'El Paso", "Terreur dans le Shangaï Express", "Pancho Villa" ) etc...

Quelques plans de "La brute le colt et le karaté" , "Cipolla Colt" ou "Les pétroleuses" ont été tournés à Daganzo, je crois propriété dans un premier temps de Gordon qui a laissé une autobiographie (en anglais) , cela doit encore se trouver sur le net.

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7375

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar chip » 22 mars 2009 12:51

??? bizarre que des gens fuient le macarthysme pour s'installer dans une dictature( Franco est mort en 1975)....

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4957
Contact :

De tous poils et de tous bords.

Messagepar L.. » 22 mars 2009 15:41

Il y avait beaucoup d'apatrides et réfugiés de tous poils et tous bords dans l'Espagne de Franco, et de belles brochettes dans le cinéma.

Tulio Demicheli (auteur et co-producteur de SW) fuit la dictature péroniste en Argentine pour se réfugier en Espagne...
Orson Welles lui-même, peu suspect de sympathies franquistes, travaille dès les années 50 en Espagne (au moment où le régime du Caudillo est le plus dur).
Gérard Tichy, ancien Waffen SS engagé sur le front de l'Est fait toute une carrière d'acteur en Espagne (et collabore avec l'opposant anti-franquiste Bardem pour "L'Ile Mystérieuse") .

Luis Induini, que tous connaissent bien ici, alias Luigi Induini est un des survivants du commando faciste ayant tenté de faire évader Mussolini, à la fin de la guerre. Travaille et vit par la suite en Espagne.

Facistes, phalangistes, soutiens de Franco (Fajardo, Sancho, Angel del Pozo ) et hommes de gauche (Corbucci, Sollima, Tessari ) se cotoyaient dans les tournages. Fajardo et Sancho, à la tête du Syndicat des Comédiens, ont la réputation d'être particulièrement durs et intraitables (voir livre interview d'Aldo Sambrell, qui semblait ne pas vouloir entretenir de contact avec Fajardo autre que de donner la réplique). Les cachets des acteurs espagnols sont d'ailleurs minables, ce qui conduit de grands comédiens à jouer n'importe quoi. (Naschy est un soutien fervent du Caudillo).

J. M. Ubeda, dans "Almeria plato de cine" parle même d'une changement d'acteur dans "Ciel de Plomb" , Mario Adorf, "d'idéologie nazie" (je cite) ayant refusé de travailler avec Victor Israel...

Bref... les bons les méchants les propres et les pas propres du cinéma Bis...

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1382
Localisation : Sur un hamac

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar Trinita » 22 mars 2009 15:45

Merci pour ces infos L. , c'est très instructif. cool
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar rex lee » 22 mars 2009 16:07

En effet ! Je n'avais jamais considéré les choses sous cet angle ! cool Je ne m'étais jamais démandé quelle était la couleur politique de ces acteurs ! cool Alors là , ça m'en bouche un coin ! :applaudis_6: :applaudis_6:

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2949
Localisation : Gone

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar Breccio » 22 mars 2009 17:43

Oui, merci L. !
Je regrette beaucoup que les ouvrages spécialisés sur le western all'italiana (Giré, mais aussi les livres de Glittering Images) soient aussi peu diserts sur les acteurs (certains réalisateurs ont droit à un traitement privilégié, mais pas tous).
D'ailleurs, si Antonio Bruschini nous lit, je suis preneur d'un tome 4 de Western all'italiana consacré aux acteurs et actrices emblématiques du genre (et pas que les vedettes, hein !)
Au fait : L'autre jour, en faisant une recherche google-images sur Aldo Berti, j'ai trouvé des photos récentes, qui laissent à penser qu'il est devenu artiste peintre. Mais ma connaissance de l'italien est insuffisante pour pousser les recherches plus loin...
A propos de l'anecdote re Victor Israel, j'en ai lu quelque part une autre version : ce serait Orson Welles qui aurait tempêté pour qu'il soit réintégré dans la troupe de Falstaff, d'où il aurait été exclu à cause de ses origines juives. Je mets tout ça au conditionnel, car je ne me souviens plus de la source de cette histoire.
Pour ajouter à la liste des destins étranges, je crois bien que Philippe Leroy a été soldat de fortune avant de débuter une carrière d'acteur et, d'après sa fiche wikipédia, Jean Sobiesky s'est reconverti dans la peinture après quelques films.
Mais, bien sûr, le basculement le plus dramatique est celui de Giusva Fioravanti. Pour ceux qui l'auraient oublié, je rappelle que cet acteur enfant (vu dans quelques westerns de Mulargia notamment El Puro et Les Deux Pistolets de Cjamango) a viré fasciste en grandissant et qu'il a été condamné à une lourde peine de prison pour avoir commis (avec un complice) l'attentat sanglant de la gare de Bologne.
Bon, faudrait peut-être créer un fil "Destins étranges des acteurs de spaghetti" et y rediriger ces posts...
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
hugues
Squaw
Messages : 368
Localisation : reims

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar hugues » 22 mars 2009 18:53

Sans parler du cas d'école Dean Reed, "le Elvis rouge":
Fils de militaire américain, promis pour West Point, il devient artiste rebelle et finit son parcours d'acteur-chanteur en RDA. Ami de Honneker, il est retrouvé suicidé alors qu'il envisageait retourner dans son pays.

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7553
Localisation : nord-est

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar Jicarilla » 17 nov. 2009 16:05

:lol: Je ne dis surtout rien de ce western ....un western d'ailleur !!!!!!.... :lol: :lol:
:sm32: Jamais vu ....par contre voici une fiche à Jica. :lol: :lol: pas terrible d'ailleur. :oops:


Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5112
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Captain apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 juin 2011 10:25

Perso je dois dire que bien des choses m'ont déconcerté quand j'ai trouvé le dvd avec LES PISTOLEROS DE L'AVE MARIA... :?

De bonnes idées,qq guests aussi bien US(Stuart Whitman,Carrol Baker(tarte par moments mais mimi!))que spaghetti(José Bodalo)...J'adore la chanson au début avec la narration de Lee Van Cleef...C'est vrai aussi qu'il a un faux air de Maciste dans la scène où il est obligé de se défaire de son uniforme... :lol: Mais on a tellement l'habitude de le voir moustachu...ON AIME OU NON!!

En ce qui me concerne...J'aime assez et doit dire que si ce ne sera pas le plus mémorable de Lee Van Cleef,ce ne sera peut-être pas le plus mauvais non plus...
Image

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7817
Localisation : oregon

Re: Captain Apache - 1971 - Alexander Singer

Messagepar lasso » 29 nov. 2011 11:29

Image
Modifié en dernier par lasso le 06 nov. 2017 12:04, modifié 2 fois.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités