GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar edocle » 27 mars 2007 17:31

GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Dans la quantité de bons westerns spaghetti il y a Garringo fabriqué par une équipe de très bons professionnels ! Sous la baguette de Raphael ROMERO MARCHENT nous retrouvons donc deux acteurs du bis italien que j’aime particulièrement : Anthony STEFFEN et Peter Lee LAWRENCE.
L’histoire : pré-générique : un enfant, Johnny, voit son père, officier de la cavalerie, tué par ses camarades qui l’ accusent de trahison. Ces images affreuses vont accompagnées Johnny tout au long de sa vie. Johnny est recueilli par un fermier et grandi avec la jeune fille de la maison Julie.
Devenu adulte Johnny ( Peter Lee Lawrence ) décide de venger la mort de son père. De guet-apens en embuscades il tue tout officier de l’ armée qui croise son chemin et place les épaulettes de uniformes sur la tombe de son père.
L’état-major décide d’envoyer Garringo ( Anthony Steffen ) brillant lieutenant pour stopper l’ activité de Johnny. Garringo arrête les complices de Johnny, retrouve la ville ou il se cache et gagne la confiance du shérif qui n’est autre que le père adoptif de Johnny. Garringo tombe amoureux de Julie.
Attaque de convoi militaire, lutte contre la bande, coups d’arnaque, attaque de convoi d’or, la mission de Garringo se poursuit jusqu'au dénouement final … que je vous laisse découvrir !

Le film : Il ne faut pas s’attendre à une fine analyse psychologique du cas d’une enfance traumatisée : pas de ça ici. Johnny n’aime pas les officiers et les flingue à tout va. Garringo a une mission, il l’accomplit sans état d’âme. Le père adoptif est shérif, donc il agit comme un shérif, et sa fille est belle, donc elle est amoureuse du beau héros ténébreux…
Et tout cela ce suit avec un malin plaisir jusqu'à la brillante scène d’attaque du convoi d’or et à une bataille finale super bien filmée comme souvent chez Raphael ROMERO MARCHENT.
La musique de Marcello GIOMBINI ne reste pas dans les mémoires.
Pour les passionnés de détails que nous sommes le film a rapporté 460 millions de lires à l’ époque et il est sortie le 24 mars 1971 à Paris. La version française dure pour une fois, 6 minutes de plus que la version italienne, comprenne qui pourra !

Ou le voir : Il existe un DVD italien et pour les amateurs de VF, il n’y a que la VHS des années 80. Mais attention, si le master est parfait, nous sommes en présence d’un affreux pan and scan, seul le générique est au format. Mais bon tout ça reste parfaitement regardable pour un aficionados !!! :num1

Pour l’ amateur de BD que je suis, ce lieutenant Garringo fait penser au lieutenant Blueberry de Giraud dans ses missions de marshal ….

:beer1:

Image
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2975
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 27 mars 2007 19:42

Encore un qu'il faut que je voie. D'autant plus que le duo Steffen/Lawrence semble bien fonctionner (cf. Viva Sabata).
Bon, décidément, faut que j'apprenne l'italien...
B

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3068
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 31 mars 2007 12:29

J'ai pas mal aimé cette histoire, surtout grâce aux acteurs, car il faut bien le dire, l'histoire n'est vraiment pas originale. Mais Rafael Romero Marchent est un vrai professionnel, et ses acteurs aussi, même les petits rôles comme Francisco Braña...
Un film à voir, comme tout ceux qui comprennent Anthony Steffen au générique...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1398
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 13 sept. 2007 21:24

Ce film vaut vraiment la peine car comme l'a dit Sartana, l'histoire n'est pas très originale mais les acteurs sont tous très bon. De plus, Rafael Marchent fait parti des très bon réalisateurs de western spaghetti qui est à mon avis trop sous estimé. L'attaque du convoi d'or vaut vraiment son pesant de cacahouètes.

Pour l’ amateur de BD que je suis, ce lieutenant Garringo fait penser au lieutenant Blueberry de Giraud dans ses missions de marshal …


Tout à fait d'accord. Il à la dégaine de Blueberry. En plus de ça, sa première appartition dans le film m'a fait penser à l'un des tomes de la BD. Je m'explique, il est en taule pour indiscipline (si j'ai bien compris) et est quand même libéré par son superieur car c'est son meilleur homme. C'est tout à fait le caractère soupe au lait du lieutenant de la bd.

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2975
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 07 nov. 2007 14:25

Vu !
Le genre de WAI que, si je l'avais visionné dans des conditions correctes au lieu de me fader un repiquage de VHS pan-et-scannée, j'aurais peut-être trouvé génial.
Là, j'ai surtout vu les défauts : l'intrigue secondaire avec le docteur (Luis Induni) et sa fille ne fait qu'alourdir le récit (sans parler du cow-boy qui découvre l'after-shave--virez-moi cette fioriture !). On aurait gagné à se concentrer sur Johnny, Garringo, le shérif et la fille de ce dernier (plus les comparses qui assurent).
Mention spéciale à Peter Lee Lawrence qui nous la joue "petite frappe à la Alain Delon" (quand on a récemment vu Soleil rouge, c'est encore plus frappant).
Je ne parle pas de la VF pour ne pas décourager les bonnes volontés :mrgreen:
B

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3068
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 08 nov. 2007 14:48

Breccio a écrit :Vu !
Le genre de WAI que, si je l'avais visionné dans des conditions correctes au lieu de me fader un repiquage de VHS pan-et-scannée, j'aurais peut-être trouvé génial.

Exact, j'ai découvert le DVD italien magnifique, puis la VHS désastreuse en VF, et si j'ai adoré le film à la 1ère vision, la 2ème s'est révélée décevante. Vive l'Italie, donc :D

Breccio a écrit :Mention spéciale à Peter Lee Lawrence qui nous la joue "petite frappe à la Alain Delon" (quand on a récemment vu Soleil rouge, c'est encore plus frappant).

Effectivement, c'est bien vu, et de fait, Peter Lee Lawrence a accumulé ce genre de rôle dans le western. Celui du "gentil-garçon-qui-devient-une-petite-frappe" est récurrent dans la filmo de l'acteur allemand.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Garringo

Messagepar edocle » 10 juin 2008 11:01

De nouveau la claque !!! :applaudis_6: :applaudis_6:
Grâce au dieu du western spaghetti , je viens de visonner la version française de GARRINGO
au format dans une image et un son superbe !!! :applaudis_6: :applaudis_6:
Je ne retire rien de ma première critique ...
Je vous chanterais bien:
" J'ai deux amours,
Peter Lee et Anthony..."
mais j'ai peur d'en faire trop :mrgreen:
Bon j'y retourne...

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

rex lee
Caporal
Messages : 883

Re: Garringo

Messagepar rex lee » 10 juin 2008 16:41

edocle a écrit :De nouveau la claque !!! :applaudis_6: :applaudis_6:
Grâce au dieu du western spaghetti , je viens de visonner la version française de GARRINGO
au format dans une image et un son superbe !!! :applaudis_6: :applaudis_6:

Amicalement E.
:beer1: :beer1:

De quelle version s'agit-il ? Je la veux ! Je la veux ! ou la trouve -t-on ?

rex lee
Caporal
Messages : 883

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar rex lee » 18 juin 2008 6:12

Vive Rafael Romero Marchent !
Vu le film hier soir et suis d'accord avec Edocle : ce western est en tous points excellent ! (et je ne dis pas cela parce que j'aime bien Steffen )
Non , vraiment , je n'ai rien à ajouter à sa critique ,qui est très complète : je ne pourrais que la paraphraser !!!

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 526

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar akpstyl » 18 juin 2008 14:08

De rafael romero marchent jen'ai vu que "condenados a vivir", j'ai un peu galéré avec l'anglais, mais c'est quand même bon, et là ça donne envie...
Image

rex lee
Caporal
Messages : 883

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar rex lee » 18 juin 2008 14:37

akpstyl a écrit :De rafael romero marchent jen'ai vu que "condenados a vivir", (...)c'est quand même bon, et là ça donne envie...

C'est , en effet un réalisateur avec lequel il faut compter ! Je pense que tous ses westerns ( je ne les ai , hélas ,pas tous vus ! ) méritent qu'on s'y arrête .

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 658
Localisation : A l'Ouest !

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar scorpio99 » 18 juin 2008 14:39

akpstyl a écrit :De rafael romero marchent jen'ai vu que "condenados a vivir", j'ai un peu galéré avec l'anglais, mais c'est quand même bon, et là ça donne envie...

c'est Joaquín Luis Romero Marchent qui a fait "Condenados a vivir" amigos :wink: !

rex lee
Caporal
Messages : 883

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar rex lee » 19 juin 2008 6:27

scorpio99 a écrit :
akpstyl a écrit :De rafael romero marchent jen'ai vu que "condenados a vivir", ...

c'est Joaquín Luis Romero Marchent qui a fait "Condenados a vivir" amigos :wink: !



Mea culpa .
L' enthousiasme génère parfois des fautes d'étourderie .

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 526

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar akpstyl » 19 juin 2008 16:48

rex lee a écrit :c'est Joaquín Luis Romero Marchent qui a fait "Condenados a vivir" amigos :wink: !



Mea culpa .
L' enthousiasme génère parfois des fautes d'étourderie .[/quote]
Un autre mea culpa, et puis quelle idée d'avoir quasiement le même nom, bientôt on va les confondre avec georges a romero... mauvaise foi quand tu nous tiens !!!!!
Image

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 658
Localisation : A l'Ouest !

Re: GARRINGO ( Idem ) – 1969 – Raphael ROMERO MARCHENT

Messagepar scorpio99 » 19 juin 2008 16:54

akpstyl a écrit :quelle idée d'avoir quasiement le même nom, bientôt on va les confondre avec georges a romero...

euh ça s'appelle avoir de la famille en fait :mrgreen: ... et quelle famille cool !



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités