Les Daltons arrivent - When the Daltons rode - 1940 - George Marshall

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8066
Localisation : oregon

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar lasso » 17 sept. 2015 10:22

DVD Zone 1 VOST - bon vieux Western comme je les aime

en 2009 j'avais écrit sur WM décrypté

http://decrypte.westernmovies.fr/cri.php?id=42

à noter que le film a été tourné d'après le livre de Emmett Dalton, écrit en prison, seul survivant de cette fusillade !

Titre allemand du film : La Bande des "Cinq" -- Image


Image

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar lafayette » 03 févr. 2016 3:43

On sait que les Dalton avaient été victimes d'une rumeur pour l'attaque d'un train. Donc bizarre qu'il y ait une telle attaque dans ce film. Peut être ont-ils fait une ou d'autres attaques?
Don Levy qui ne me plaisait pas vraiment au départ est un acteur que j'ai apprécié de plus en plus au travers des films revus. Il est dit ici qu'il avait participé à l'Escadrille Lafayette, ce qui ne peut que me réjouir!
Je vais essayer de récupérer ce film.

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
bigdede
Caporal
Messages : 878
Localisation : Région Parisienne

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar bigdede » 03 févr. 2016 17:32

Le film, à l'époque a été remarqué pour la qualité de ses cascades dirigées et exécutées par Yakima Canutt.


Image


Yakima Canutt est un cascadeur, acteur et réalisateur de seconde équipe américain, né Enos Edward Canutt le 29 novembre 1895 et mort le 24 mai 1986. Après avoir été un champion de rodéo, il est devenu, aux côtés de David Sharpe l'un des plus grands cascadeurs du cinéma.
Voir sa riche carrière (époustouflante) ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Yakima_Canutt
Wayne dit avoir appris beaucoup de Yakima (ils étaient amis) et s'être inspiré de son style de cow-boy, sa façon de marcher et parler, et même, semble-t-il, de dégainer :sm43:

Et en particulier donc, dans: When the Daltons Rode, il a dirigé et exécuté les cascades qui sont restés célèbres:
Lors de l'attaque du train: le saut sur le train en marche.

Image


Et surtout, unique dans l'histoire du cinéma: le saut à cheval du train en marche.
Image
Image
What was the difference between the West of motion pictures and the West as you knew it ?
There's only one thing I can answer that with, and that's another question. What's the difference between daylight and dark ?
Ted French to Kevin Brownlow

Avatar du membre
bigdede
Caporal
Messages : 878
Localisation : Région Parisienne

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar bigdede » 03 févr. 2016 17:53

Oops ! :oops: Il existe un topic sur Yakima Canutt dans ce forum.

viewtopic.php?f=30&t=8954
What was the difference between the West of motion pictures and the West as you knew it ?
There's only one thing I can answer that with, and that's another question. What's the difference between daylight and dark ?
Ted French to Kevin Brownlow

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7947
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar Sitting Bull » 03 févr. 2016 18:59

Ah, t'as pas encore tout lu !!! :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
bigdede
Caporal
Messages : 878
Localisation : Région Parisienne

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar bigdede » 04 févr. 2016 8:19

Grand Sachem, je ne suis qu'un jeune Apache. :wink:
What was the difference between the West of motion pictures and the West as you knew it ?
There's only one thing I can answer that with, and that's another question. What's the difference between daylight and dark ?
Ted French to Kevin Brownlow

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar lafayette » 19 févr. 2016 13:33

lafayette a écrit :On sait que les Dalton avaient été victimes d'une rumeur pour l'attaque d'un train. Donc bizarre qu'il y ait une telle attaque dans ce film. Peut être ont-ils fait une ou d'autres attaques?
Don Levy qui ne me plaisait pas vraiment au départ est un acteur que j'ai apprécié de plus en plus au travers des films revus. Il est dit ici qu'il avait participé à l'Escadrille Lafayette, ce qui ne peut que me réjouir!
Je vais essayer de récupérer ce film.

[ Posté depuis mon mobile ] Image


Ayant lu un résumé très rapide de la vie des Dalton ne parlant que de la rumeur d'attaque de train et de leur attaque de banques et ayant peu de souvenirs à leur sujet, je me posais la question ci-dessus à laquelle j'ai eu la réponse en achetant et lisant "Le Gang des Dalton" d'Emett Dalton :arrow: http://forum.westernmovies.fr/viewtopic ... 43#p246828.
En fait, on m'avait répondu page précédente sur une question extérieure sur l'escadrille Lafayette et pas sur la question des Dalton en relation directe avec le film! Mdr! :sm57:


Eh bien, venant de voir le film en VOst arrivé des USA, Yakima Canutt y réédite aussi l'exploit du passage sous la diligence. A comparer pour voir s'il a amélioré sa prestation par rapport à la charge fantastique. J'ai l'impression que oui.
Outre les sauts de chevaux avec leurs cavaliers d'un train en marche, nous avons droit à un beau plongeon pour le dernier de ces sauts et bien des cascades. Je prèfère d'ailleurs ce plongeon de l'époque à celui dans le récent The Revenant et ses effets spéciaux modernes.
J'ai été très emballé par le rythme de ce film et son scénario même s'il ne reflète pas forcément toute la véritable histoire comme la mort de tous les Dalton, hors il restait Emett celui qui a fait l'histoire de base. S'il meurt dans le film, c'est pour évacuer le sentiment de pourquoi pas moi après la mort des siens, je suppose.

Randolph Scott n'y a pas un rôle majeur et en prend plein la tronche; mais je l'ai rarement vu autant zieuter une actrice...
Cerise sur le gâteau l'inénarrable Andy Devine.
Don Levy joue assez bien sa partition de même que Broderick Crawford en bon Bob Dalton. Ils sont plus en vue que Randolph Scott.
Finalement, avec son humour et son amourette, j'ai adoré ce film un peu plus que "Albuquerque" vu ensuite.
En plus, à l'intérieur du dvd, il y a un cartonné de l'affiche du film à la dimension du boîtier.
Je vous la scannerai pour demain.


:sm57:
Image
Le dos de jaquette du Zone 1.
Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2393
Localisation : depts 13 et 05

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar major dundee » 08 juin 2016 21:20

Le gunfight final est vraiment terrible, pour un film des 40's la fusillade est pas mal ; c'est pas non plus "La horde sauvage", mais quand meme rien que pour cela , ça vaut le coup de voir le film ; Randolph Scott a un role important dedans mais il ne fait pas partie du gang, il y a aussi une impressionnante cascade à cheval (justement pendant cette attaque de train, un des Dalton saute d'un wagon à bestiaux directement dans une rivière), un film que j'ai et que je revois avec plaisir régulièrement.


Image


Pour ce qui est de la cascade à cheval, il me semble aussi l'avoir revue dans un autre western, récupérée par un autre réalisateur...ou alors c'était déjà un stock-shot mais ça m'étonnerait...

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar lafayette » 09 juin 2016 21:13

A noter aussi que Bob Dalton jette violemment son étoile en plein tribunal. A rajouter à la liste des films où on voit ce geste comme dans Le train sifflera 3 fois.

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11816
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar lasbugas » 02 janv. 2018 21:04

Image
Image

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8066
Localisation : oregon

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar lasso » 11 mai 2018 15:49

le 26 juillet 2018 sera édité en allemagne le BR Euro 19,99 DVD 16.99




Image

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1899
Contact :

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar Moonfleet » 01 mai 2019 12:24

Image



When The Daltons Rode (1940) de George Marshall
UNIVERSAL


Sortie USA : 23 août 1940

Tod Jackson (Randolph Scott) se rend à Guthrie pour y exercer son métier de juriste. En cours de route, il s’arrête à Coffeyville pour rendre visite à ses amis d’enfance, les Dalton. Ici, au Kansas, Rigby (Harvey Stephens) et ses géomètres, exproprient les petits paysans pour le compte d’une compagnie ferroviaire. Encouragé par les Dalton, Tod décide de rester un temps sur place pour plaider la cause des fermiers spoliés et expulsés. Il ne lui faut pas longtemps pour tomber amoureux de Julie (Kay Francis), la fiancée de son ami Bob Dalton (Broderick Crawford). Afin de ne pas provoquer d’embrouilles ou de rancœurs, il prend la décision de poursuivre sa route mais il devra ajourner une nouvelle fois son départ pour se faire l’avocat de Ben Dalton (Stuart Erwin) qui, en voulant chasser les géomètres arrivés sur ses terres, en tue un accidentellement. Ben est jugé mais le procès se termine par un second mort et la fuite des Dalton qui deviennent alors des hors-la-loi blâmés pour tous les crimes commis alentour. C’est le début d’un engrenage de fuites, de désolation et de violence… Tandis que de son côté, Tod ne sait plus trop sur quel pied danser, pris entre son désir d’aider ses ex-amis désormais recherché dans tout le pays, son amour pour Julie et son attachement à la loi…


Image


En 1939, Henry King réalise Jesse James narrant la biographie romancée du brigand bien aimé. L’immense succès obtenu par le film exhorte les producteurs à chercher l’inspiration de leurs futurs scénarios de westerns dans un des éléments les plus importants de la mythologie de l’Ouest : les bandits de grand chemin. Et Hollywood arrive presque toujours à enjoliver les choses et à trouver des excuses à ces "hors-la-loi malgré eux". La faute en incombe souvent à des financiers ou patrons de compagnies sans scrupules qui, en les poussant à bout, les mènent au crime, tout ceci dégénérant en une spirale de violence sans fin.


Image


Il en va de même pour ce When the Daltons Rode. Le scénariste Harold Shumate n’a reculé devant aucun compromis pour prendre lui aussi de nombreuses licences avec la vérité. Une anecdote amusante, le scénariste a été jusqu’à oser faire mourir Emmett Dalton alors que son scénario s’inspire du livre même du rescapé de la famille, Emmett en personne !!! Pour en rester dans les éléments constitutifs de ce genre de "biographies" mis en place par Henry King, les frères Dalton sont tous au départ d’honnêtes ranchers qui, par malchance et colère, arrivent à fracasser le crâne d’un géomètre et à tuer un autre homme pendant le procès d’un des leurs. "Pourquoi devrait-on obéir à des lois faites pour des menteurs et des voleurs" dira l’un des frères. A partir de ce moment là, tous les crimes, même quand ils n’y seront pour rien, leurs seront imputés. Voulant attaquer et piller la diligence transportant la paie des hommes de la compagnie ayant voulu les exproprier, ils subiront les représailles par l’incendie volontaire de la maison de leur mère, ce qui les fera commettre un nouveau crime par pure vengeance. L’engrenage est lancé et ne pourra que mal se terminer. La fin tragique de ces héros participe de l’aura de romantisme dont le scénariste et les producteurs ont voulu entourer ces personnages afin de renforcer l’empathie que ressentiront les spectateurs à leur égard.


Image


Alors que je l'avais trouvé laborieux à la première vision, le film s'est bonifié aux deux suivantes au point de l'avoir grandement apprécié ce matin. L'humour du premier tiers qui m'avait semblé lourd au départ ne venait en fait que de la présence un peu pénible et hors contexte du personnage joué par un Andy devine cabotinant à outrance ; pour le reste, c'est au contraire bon enfant et plutôt frais et agréable comme ces cinq délicieuses premières minutes, petit raccourci rapide de l'histoire récente des USA par le narrateur Edgar Buchanan et le duo savoureux qui s'ensuit avec un Randolph Scott de plus en plus à l'aise dans le genre après sa magnifique interprétation dans le Virginia City de Michael Curtiz quelque mois auparavant ; Il n'a pourtant ici pas spécialement le beau rôle puisqu’il n’est d’aucunes scènes d’action. Bref, alors que Randolph Scott et Kay Francis sont en tête d’affiches, ce sont plutôt Grat et Bo Dalton, joués respectivement par Brian Donlevy et un excellent Broderick Crawford, qui retiennent l’attention. Après une longue présentation des personnages et une tendre romance entre Randolph Scott et Kay Francis, le drame se met en place. La dernière demi-heure, suite ininterrompue d’action et de coups de feu, convient parfaitement à George Marshall qui fait preuve alors d’un solide métier, aidé en cela par le souffle épique (parfois quasi-wagnérien) de la partition de Frank Skinner mais surtout par d'ahurissantes cascades de l’inimitable Yakima Canutt, ce dernier n’hésitant pas à se laisser glisser sous une diligence, à sauter avec son cheval d’un wagon dans une rivière, à courir sur le toit d’un train lancé à vitesse raisonnable…


Image


Au final, une série B solide, mouvementée et plaisante même si elle n'est pas aussi réussie que le western précédent du cinéaste, le délicieux et émouvant Femme ou démon (Destry Ride Again) avec le couple James Stewart / Marlène Dietrich. Mais ne serait-ce que pour la poursuite des Daltons à la suite de l'attaque d'une banque ou la tuerie finale assez impressionnante, ce western ne mérite pas de tomber dans l'oubli. Universal commençait dès lors à devenir le studio le plus prolifique dans la production de série B westernienne de qualité. When The Daltons Rode en était presque le premier fleuron.

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2393
Localisation : depts 13 et 05

Re: Les Daltons Arrivent - When the Daltons Rode - 1940 - George Marshall

Messagepar major dundee » 03 mai 2019 10:49

D'accord avec Moonfleet, une fois de plus.

persepolis
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1399
Contact :

Re: Les Daltons arrivent - When the Daltons rode - 1940 - George Marshall

Messagepar persepolis » 21 févr. 2020 21:07

Il existe deux DVD sortis pour ce film. Est-ce qu' un des deux est en couleurs ?

persepolis
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1399
Contact :

Re: Les Daltons arrivent - When the Daltons rode - 1940 - George Marshall

Messagepar persepolis » 02 mars 2020 19:53

C'est un film dont le scénario ressemble beaucoup à celui de jesse james mais en moins bien. Beaucoup d'action, des belles cascades, on passe un bon moment si on n'est pas trop regardant.


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités