Missouri Breaks - 1976 - Arthur Penn

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pouêt
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1269
Localisation : Bétaille (Lot)

Missouri Breaks - 1976 - Arthur Penn

Messagepar pouêt » 31 oct. 2006 17:19

Tiens, un western qui ne fait pas déjà l'objet d'un topic dans le forum "Critiquez les westerns que vous avez vus". Ca faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.

C'est western à la fois sec et violent (comme les polars de ces années-là) et à la fois un peu fanfaron et babacool (comme les comédies dramatiques de ces années-là).
Bref, c'est un western typique de "ces années-là".
Réalisé par Arthur Penn, avec Marlon Brando, Jack Nicholson, Randy Quaid, etc... Du beau monde.

L'histoire en deux mots : Nicholson et sa bande sont des voleurs de chevaux. Pour couvrir ses activités, il achète un ranch en ruine. Mais le propriétaire du ranch voisin (du genre pas commode : il n'hésite pas à pendre en public les voleurs de chevaux qu'il réussit à attraper) engage un "regulator" afin d'éliminer ces derniers qui viennent lui rogner ses profits.

Ce mercenaire (Brando), sous ses airs de dandy farfelu et précieux, est un tueur d'élite sans pitié et très malin. On rigole bien avec Brando et ses déguisements, plus qu'avec Nicholson qui tombe amoureux raide de la fille du vilain propriétaire.

Le voleur et le mercenaire vont jouer un temps au chat et à la souris, puis finiront pas s'affronter. Devinez qui gagne à la fin...

C'est un western assez étrange mais pas désagréable. Il mélange des moments tendres, drôles, et cruels.
Je doute qu'une jeune femme de la fin du XIXème siècle flirte de la sorte avec un quasi-inconnu, mais cette romance s'inscrit dans la révolution sexuelle décomplexée des années 1970. Autres temps, autres moeurs !
Les quelques scènes d'action sont réalistes et violentes, ce qui tranche avec le côté "décontracté" des scènes de dialogue.
Bref, on reconnait bien la "patte" d'Arthur Penn, réalisateur (entre autre) de Bonnie & Clyde et de Little Big Man, dont le ton rappelle celui de Missouri Breaks (mélange de gravité et de légèreté, avec un regard décalé sur les choses).

Missouri Breaks est moins marquant que ces deux chefs d'oeuvre. Mais il est assez réussi aussi dans son genre.

En revanche le DVD Zone 2 français est à fuir ! Jamais vu un grain d'image aussi gros sur un DVD. MGM n'a fait aucun effort de restauration/compression. Une honte.

Ma note (pour le film, pas la qualité du DVD) : 7/10
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7699
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 01 nov. 2006 8:48

:lol: :lol: HELLO POUET :lol: :lol: :lol:

Bizarre j'ai déjà mis la fiche télé je pense qu'il y a un topo sur le film :?: :idea:

Image

:oops: Un western que je n’affectionne pas trop sorry :lol:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10268
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 01 nov. 2006 10:00

Jicarilla a écrit ::lol: :lol: HELLO POUET :lol: :lol: :lol:

Bizarre j'ai déjà mis la fiche télé je pense qu'il y a un topo sur le film :?: :idea:



Pareil! Il me semblait avoir mis une fiche?
Image

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6952
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 01 nov. 2006 11:13

Pas encore de topic sur le film. Mais Jicarilla avait posté sa fiche là: http://westernmovies.free.fr/Forums/vie ... 2808#12808
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7699
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 01 nov. 2006 20:02

Cole Armin a écrit :Pas encore de topic sur le film. Mais Jicarilla avait posté sa fiche là: http://westernmovies.free.fr/Forums/vie ... 2808#12808


:applaudis_6: :applaudis_6: :oops: Heureusement que le boss est là :applaudis_6: :applaudis_6:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1558
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 13 mars 2007 23:37

J'ai vu le film hier soir, et je suis bien embêté pour en parler. Tout d'abord c'est un western qui m'a assez surpris, en premier lieu dans la nature des rôles car on a pas du tout l'habitude de voir un acteur comme Marlon Brando faire le clown dans le genre de rôle qu'il a, ainsi la scène d'entrée de Brando donne bien le ton du film : c'est d'abord de la rigolade et une mascarade, cette touche d'humour contraste énormément avec le côté cruel de nos protagonistes, surtout chez Brando, lorsqu'il tue c'est à chaque fois de manière sordide aprés un "moment de délire". S'agit-il d'un vrai western ? Oui, mais il comporte beaucoup de bizarreries, d'éléments auxquels on est pas vraiment habitués, Marlon Brando et Jack Nicholson sont néanmoins trés bons. C'est un film que j'ai du mal à cerner, comme note indicative je met 7/10.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2171
Contact :

Re: Missouri Breaks (Missouri Breaks) - Arthur Penn - 1976

Messagepar tepepa » 01 oct. 2009 18:10

Moins connu que Little Big Man ou Bonnie & Clyde du même Arthur Penn, Missouri Breaks est de nature à embarrasser les amoureux de westerns aussi bien que les fans du grand Marlon. Les amoureux de western d’abord, parce que Penn utilise le même ton ironique distancié, la même décontraction apparente que dans Little Big Man, le caractère initiatico-épique en moins, la surenchère dans le décalage en plus. La musique, le flirt très seventies de Jack Nicholson avec la belle Kathleen Lloyd, la part belle faite aux dialogues, tout concourt à déstabiliser l’amateur bousculé dans ses codes, à peine rassuré par les brèves et sèches explosions de violence sadique qui tranchent avec la touche iconoclaste de l’affaire.
Le tout bien sûr aggravé par la performance de Marlon Brando, en mode auto-parodique ingérable, imposteur grossier imbu de lui-même pour les uns, génie démesuré pour les autres, devisant dans son absence de barbe des litanies incohérentes et arborant des déguisements toujours plus anachroniquement savoureux. Pour un million de dollars, Brando improvise totalement et coule le film, mais il le coule avec élégance, avec classe et avec savoir-faire. Le spectateur en écarquille tout grand les yeux et en vient à trouver Jack Nicholson totalement effacé, ce qui est quand même un comble. Le résultat est bancal, entre film expérimental et hommage au genre, entre trip hippie très seventies et western naturaliste alors en vogue à l’époque (la démythification du bandit du fait qu’il rate ce qu’il entreprend, son aspect sale et anti-glamour, son absence d’habileté aux armes, son potager minable), Missouri Breaks ne sait sur quel pied danser et échoue alors à marquer les esprits autrement que par son étrangeté.
Dommage serait-on alors tenté de dire, mais dans la mesure où l’on serait bien en peine de décrire exactement ce qui ne va pas, ce qui manque ou ce qu’il faudrait changer pour que Missouri Breaks devienne un grand chef d’œuvre incontestable, on ne cherchera pas à analyser plus en détail les intentions du réalisateur, qui – de son propre aveu – laissa quelque peu filer son film du fait de l’impossibilité de diriger Brando. Un western décalé qui se mesure à l’aune de son étrangeté et du jeu déjanté d’une des plus grandes stars de cinéma de tous les temps, c’est déjà pas mal non ?

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Re: Missouri Breaks (Missouri Breaks) - Arthur Penn - 1976

Messagepar Vin » 02 oct. 2009 9:48

Brando était en effet un acteur ingérable, surtout au sommet de sa renommée.
Famille maudite, moeurs "dissolues" tout contribue à la légende.

Parfois, l'entendre à peine, pendant qu'il grogne quelques répliques improvisées et incompréhensibles, celà peut agacer...
Coquetterie de l'élève de Stella Adler, affirmation de soi outrancière ?...

Et puis, on regarde son palmarès, sa filmographie.

On se souvient du Bounty en route vers les mers du sud...De la moto sauvage qui rugit sans doute encore sur les quais, là où passe le tramway.
Du reflet de l'oeil d'or, lorsqu'il "faisait une proposition que l'autre ne pourra pas refuser"..
Kurtz et l'escargot sur le fil du rasoir...

Alors je lui pardonne tout, y compris ce film improbable, qu'il a en effet torpillé, comme Tepepa nous le dit, comme il a aussi torpillé en partie La Vengeance aux deux visages, mais pour en faire un chef-d'oeuvre atypique.
C'était un Don.
Image

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7281
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Missouri Breaks (Missouri Breaks) - Arthur Penn - 1976

Messagepar Sitting Bull » 11 nov. 2009 16:19

Revu hier et cela me conforte dans ma première impression datant de quelques années. Pour moi c'est un film raté et je trouve Marlon Brando exécrable. Pourtant comme dit Vin il a fait bien d'autres bonnes choses, mais là il touche le fond et ses accoutrements n'apportent rien au film, au contraire. A oublier ! Je ne conçois pas le western de cette façon. :mrgreen:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
crazy horse
Cavalier solitaire
Messages : 120
Localisation : S.O.

Re: Missouri Breaks (Missouri Breaks) - Arthur Penn - 1976

Messagepar crazy horse » 17 janv. 2010 18:39

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23381
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Missouri Breaks (Missouri Breaks) - Arthur Penn - 1976

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 janv. 2010 20:00

une fiche TV

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
William MUNNY
As de la gâchette
Messages : 517
Localisation : Les collines de l'artois (62)

Re: Missouri Breaks - 1976 - Arthur Penn

Messagepar William MUNNY » 24 févr. 2011 10:35

Je trouve que jack nicholson tient là un bon rôle comme cowboy hors la loi assez symphatique (je ne l'avais encore jamais vu dans un western). Le film quand à lui, de belles images, l'ambiance d'un western, une belle intrigue certe qui aurait pu être plus dévellopé et j'aime le coté un peu comique comme l'attaque du train et en plus
Je ne suis pas fan de marlon brando donc pour moi le voir faire le pître, ca ne me dérange pas (la seul chose que j'ai eu peur, c'était de le voir en heros du film).
Image
Image
Image
Image
Image
Qui est le propriétaire de ce trou à rats ?

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 782
Localisation : Région Parisienne

Re: Missouri Breaks (Missouri Breaks) - Arthur Penn - 1976

Messagepar Trane » 15 mars 2011 0:17

Sitting Bull a écrit :Revu hier et cela me conforte dans ma première impression datant de quelques années. Pour moi c'est un film raté et je trouve Marlon Brando exécrable. Pourtant comme dit Vin il a fait bien d'autres bonnes choses, mais là il touche le fond et ses accoutrements n'apportent rien au film, au contraire. A oublier ! Je ne conçois pas le western de cette façon. :mrgreen:


Tout à fait mon avis, j'ai seulement bien aimé Jack Nicholson, son personnage et son interprétation.
"Ce qui me surprend le plus chez l'homme et la femme occidentale c'est qu'il ..vit comme s'il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu."
Dalaï Lama

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7087
Localisation : oregon

Re: Missouri Breaks - 1976 - Arthur Penn

Messagepar lasso » 30 juil. 2011 13:58

je vois que peu d'amateurs de western apprécient ce film de Penn.
Après une deuxième vue après quelques années je veux m'exprimer ainsi:
MISSOURI BREAKS est une région du Montana, des Ravins et Rives très accidentés au Nord Est
du Montana, c'est dans cette région que les voleurs de chevaux ont leur repaire, et sont presque
intouchables pour des poursuites. Le riche éleveur de chevaux est obligé de se chercher un chasseur
de bandits intellectuel qui peut arriver à les stopper. Un shériff n'en viendra pas à bout. C'est
pour ça qu'il engage cet excentrique Chasseur d'hommes du Wyoming, connu pour ses succès.
En effet cet homme fait son investigation d'une façon très particulière, étudiant ses adversaires,
aussi bien son employeur que les bandits de Missouri Breaks, en les espionnant grâce à ses jumelles,
et les liquides par arrière dans de drôles accoutrements pour passer incognito.
Seul Nicholson, qui était resté dans son petit ranch près du Gros propriétaire, réussit à échapper,
en coupant la gorge du chasseur, qui somnolait.
Son histoire amoureuse avec la fille du riche rancher finit, chacun prenant son chemin, Nicholson
retourne dans les sauvages MISSOURI BREAKS.
Le film est aussi un hommage à ses fameux Missouri Breaks. Ils existent encore aujourd'hui s'étendent
sur 100 miles. Il n'y a pas de rues, mais des pistes, qu'on peut visiter en randonnées. Il faut du temps,
avoir une bonne formation de randonneur, emporter tentes et vivres. A vous les amateurs.

Une partie du film a été tournée à Nevada City dans le Madison County et dans les environs.
Nicholson et Brando n'ont été qu'un autre décor, le vrai "le MONTANA" était plus spectaculaire.

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7087
Localisation : oregon

Re: Missouri Breaks - 1976 - Arthur Penn

Messagepar lasso » 20 févr. 2012 18:04

Image

Image

Image
Image
Modifié en dernier par lasso le 13 oct. 2014 13:34, modifié 1 fois.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités