Hombre - 1967 - Martin Ritt

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4339
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Abilène » 18 déc. 2012 16:07

Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15495
Localisation : Canada
Contact :

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar metek » 19 janv. 2013 3:15


Avatar du membre
cowman
Epicier
Messages : 53
Localisation : temporairement dans un camp d'indiens

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar cowman » 06 avr. 2013 18:59

super western en effet! J'aime la peinture psychologique qui nous est proposé du personnage de russel.

Cependant , j'ai du mal à comprendre comment cet homme, si sûr de ses convictions tout au long du film, sachant exactement ce qu'il est et ce qu'il veut, cède finalement à la pression des autres.Et plus précisément lorsqu'il voit la femme qui décide d'y aller au péril de sa vie.Pourquoi se sent -il obligé d'agir?...Elle lui dit "je vous demande de me donner un couteau" et Il lui de lui répondre "vous m'en demander plus madame".Comme si l'initiative de cette femme avait déclenché quelque chose en lui face auquel il ne pouvait faire marche arrière.

Pourquoi Russel décide d'aider les gens au péril de sa vie, alors que tout au long du film il n'à que faire de la nature humaine.Pourquoi cette contradiction? Un coup de folie? il semble bien conscient avant d'agir que c'est une folie d'aller aider cette femme...


lorsqu'il a une discussion avec la dame,

il lui dit "je me demande pourquoi vous avez aidez cette homme?"

elle:"parce qu’il fallait l'aider, comme cette femme doit etre secourue, il ne nous appartient de décider si il mérite de rester en vie ou de mourir " .

Voici la scène qui montre son point vue sur l'altruisme.

lui "on aide tout le monde"

elle"que pouvons nous faire d'autre?"
lui"ne rien faire"

...

lui "descendez et questionner cette femme sur la vie en général et sur les indiens de san carlos crevant de faim...Elle a dit que les indiens mange du chien et qu'elle n'y toucherait pour rien au monde alors allez lui demandez si elle en mangerait maintenant.
elle:"je n'arrive pas a comprendre votre animosité.Vous semblez détester le monde entier."

lui:"madame au milieu de ces montagnes vivent de pauvres gens qui ont tout perdu,ils ne savent plus ou dresser leur campements,le blanc leur a fait connaitre l'insulte,la maladie l'alcoolisme.Vous vous appelez ces hommes des chrétiens,vous leur faites confiance et moi du fait qu'ils soient blancs je m'en défi!"

elle: russel si l'on portait secours aux gens qui le mérite vraiment l'existence dans ce monde deviendrez un enfer.Il ne faut pas traiter les gens qu'en fonction de leur mérite. Parce que qu'aucun de nous n'en a beaucoup, ni moi ni vous ni personne
lui :"alors puisque personne en a pourquoi en parler?"

...Avec une représentation des blancs aussi négative ,qu'est ce qui a été le déclencheur du comportement altruiste de russel? Comportement,qui contredit de maniére surprenante ses perceptions sur l'homme blanc, c'est à dire des perceptions teintées d' un misanthropisme par excellence...Est ce le courage de cette femme qui l'a émue pour la premiére fois de sa vie, en voyant qu'elle était prête à sacrifier sa vie pour l'autre, sans intérêt personnelle? Est ce que ce comportement exemplaire de bravoure (qu'on pourrait qualifié d'inconscient),et qui plus est venant d'une femme, a été une lumiére de conscience pour russel ? au point de évoluer son regard sur la nature humaine? en lui faisant prendre conscience qu'il faut dépasser la couleur de peau et s'arrêter uniquement au fait que ce sont au final des êtres humains à qui l'on doit apporter notre aide,quelque soit leurs antécédents?...Mais dans ce cas pourquoi devient-il un martyr? Ne verrait- on pas ici un symbole chrétien? Russel en jesus qui se sacrifierait en rédemption des pêchés de l"humanité inconscientes?

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4339
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Abilène » 09 mai 2013 19:47

Image
Image
Image

mato waihakta
Epicier
Messages : 56
Contact :

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar mato waihakta » 01 juil. 2013 14:13

Je mets moi aussi 9,5/10.
Je ne me souviens pas que la jeune fille ait eu des problèmes avec les apaches.
Le coloriage "sang" est une erreur du film, ça n'est visible que moins d'une demi seconde ..
Anpetuisakpe itiyohila kutepi ota : ohinni hocoka !

à mon avis, mérite de s'inscrire temporairement :
http://tir.loisir.xooit.fr/t235-le-post ... .htm#p3174

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3367
Localisation : Apache Junction

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Winchester73 » 22 oct. 2013 21:25

Richard Boone dans l'action:
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

PS
Je cherche des images avec Richard Boone au cheval.
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15495
Localisation : Canada
Contact :

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar metek » 26 nov. 2013 3:27


Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4339
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Abilène » 23 mai 2014 21:50

Image

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4339
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Abilène » 19 sept. 2014 17:51

Image

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3367
Localisation : Apache Junction

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Winchester73 » 24 oct. 2014 10:24

Margaret Blye (72):

Image

Image

Image

Image
Image

Avatar du membre
_Angel_
Cavalier solitaire
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar _Angel_ » 10 févr. 2015 21:59

Le personnage de John Russell, très froid et monolithique, s’il est attirant physiquement (Paul Newman, quand même !) a du mal à susciter la sympathie je trouve. En effet, si sa rancœur à l’égard des Blancs, comme le Docteur Favor, qui s’enrichit au détriment des Amérindiens, est compréhensible et justifiée, son absence de réaction lorsqu’un jeune soldat, qui avait pris sa défense, est à son tour menacé, laisse perplexe :roll: . La dernière action du personnage, du coup, est d’autant plus incroyable que totalement imprévisible. A moins qu’il ne faille simplement y voir la réaction d’un homme qui agit en homme, et qui refuse donc qu’une femme se sacrifie ? Est-il ému par le courage de Jessie ? Alors qu’il est capable de regarder sans faiblir une femme en train de mourir de soif sous le soleil impitoyable (séquence extraordinaire au demeurant) ? Difficile à dire tant le visage de Paul Newman reste imperturbable :| .

Mon acteur préféré, ici, est Richard Boone :sm57: . Il éclipse sans problème tous ses partenaires, et n’a pas assez de scènes à mon goût. Avec sa gueule burinée de vieux cowboy, il incarne un personnage à la fois puissamment viril et profondément déplaisant, avant même que l’on comprenne que son personnage est un bandit. La séquence où la jeune Doris (Margaret Blye), émoustillée, tente de le charmer et manque d’en payer le prix, est à la fois bien vue et incroyablement sexiste, appuyé par les remontrances de Jessie. Enfin Diane Cilento, justement, incarne un personnage de prostituée intéressant, prête à tout pour se trouver une situation stable (même à faire une proposition de mariage, sans façon, au shérif qui partage son lit), mais sensible et blessée par une vieille histoire d’amour, que l’absence de happy-end ne sortira pas de sa détresse.

Un bon western en huis clos assez surprenant, aux thématiques intéressantes.

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3367
Localisation : Apache Junction

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Winchester73 » 05 mai 2015 11:22

Image
Image

Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2863

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Hombre » 05 mai 2015 17:27

Winchester73 a écrit :Image



Une VF ou Sous-titres français?

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3367
Localisation : Apache Junction

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar Winchester73 » 06 mai 2015 6:07

Image

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7167
Localisation : oregon

Re: Hombre - 1967 - Martin Ritt

Messagepar lasso » 25 sept. 2015 13:46

Hombre de Martin Ritt, est certainement un des films ayant contribué de beaucoup à l'histoire du Cinéma Western.

Film qui nous introduit dans des scènes qui nous sont bien connues, voyage en diligence (un des derniers, étant remplacé dorénavent par
les Chemins de Fer) en Arizona. Difficle déjà,parce que dans cet Etat les températures sont toujours très hautes, avoisinnant plus de 40 0C
le jour). On fera connaissance avec les problèmes dramatiques des Apaches (réserve de San Carlos) à travers un homme blanc, qui a été
enlevé très jeune par les Apaches et a grandi avec eux. Mais la fin des Apaches approche, John Russell doit choisir entre la mysère de la
vie des Apaches ou une vie plus commode, chez les blancs.

Le film a été décrypté sur ces pages.

Ce que je dois observer, c'est que le bandit Mexicain a dû être une très forte nature, blessé dans la campagne par un coup de fusil, lui
faisant un grand trou dans l'estomac ou le foie, il ne semble pas avoir perdu beaucoup de sang et contribue le lendemain à assiéger la
mine abandonnée, où les voyageurs sont dans une souricière.

J'ai regardé le DVD en Anglais (avec sous-titres français) et en allemand sans sous-titres la même soirée :

Quand le Bandit Mexicain, mourrant, demande à Mendez, qu'il voudra savoir le nom de cet hombre courageux
celui-ci lui répond : his name was CARLOS. (les sous-titres français) mentionnent : son nom est John Russell

dans la version allemande, Mendez répond : man nannte Ihn Hombre (on l'appelleait Hombre) titre du film.

Russell qui n'avait d'autre sentiment envers les blancs, que le mépris, était surpris de la réaction de Jessie, qui montrait moins de haine et
plus de courage que lui-même, a finalement pris la décision de régler le problème lui-même, en espérant sauver la vie de Jessie, une femme
exemplaire, dont il se serait trouvé responsable, dû à son rejet des propositions honnêtes qu'elle lui avait faite.


Deux affiches allemandes :
Image....Image

dommage que Diane Celento n'a tourné que ce Western
ImageImage

Meilleurs acteurs/ actrices de ce film : Fredric March et Diane Cilento



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités