La Légion des damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Lou
Guerrier indien
Messages : 480
Localisation : Montagnes suisses
Contact :

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Lou » 12 oct. 2011 10:27

Un remake a été fait, Blue Bill !
Streets of Laredo (1949) de Leslie Fenton, avec William Holden à la place de Fred, MacDonald Carey dans le rôle de Lloyd Nolan, Mona Freeman et William Bendix dans le rôle de Wahoo.
J'ai trouvé longuet ce Texas Rangers ... je n'ai pas vraiment croché, pas plus que je n'avais pas croché sur le remake avec Holden que j'avais déjà trouvé trop long :oops:
Par contre j'ai trouvé amusant de découvrir Fred MacMurray tout jeune, de même Lloyd Nolan.
So ride, boldly ride to the end of the rainbow ...Ride, boldly ride till you find Eldorado!
http://youtu.be/gdtrGhQ6dwk El Dorado H. Hawks 1966

http://buck-jones.blogspot.com
http://allan-lane.blogspot.com/
http://western-mood.blogspot.com/

Madame S.
Trappeur
Trappeur
Messages : 3053
Localisation : Paris Dans le 91

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Madame S. » 12 oct. 2011 17:22

La Légion des Damnés
ImageImage


Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7225

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Longway » 21 févr. 2014 17:25

Fiche Télé 7jours.
Diffusion : Lundi 7 Septembre 1970 sur la première chaine de L'ORTF.

Image

( Collection Pass )

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5046
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Yosemite » 05 avr. 2014 13:33

Il a franchement fallu que je me fasse violence pour sortir ce DVD de sa boîte. En cause ? la photo sur la jaquette qui me faisait penser à une sorte de comédie de seconde zone, un truc à regarder quand on n'a vraiment rien d'autre à faire de sa soirée en somme.
Alors certes, si le début du film donne un peu dans le simpliste et si le côté comédie... mascarade plutôt est effectivement un peu mis en avant, l'ensemble (scénario, mise en scène et personnage) évolue nettement durant toute l'histoire.

Dans le fameux livre d'Ernest Haycox "Des clairons dans l'après-midi" (Actes Sud), il nous est narré l'histoire d'un homme qui, revenu d'une errance retrouve dans la cavalerie une famille, des amis, des ennemis, des semblables tour à tour adversaires et partenaires... L'auteur évoque le bruit d'une section qui se met en route, le silence et la noirceur qui tombe sur les tentes une fois l'ordre d'extinction des feux donné, l'odeur du cuir des selles, celle des chevaux.
Tout ceci qui a fait revenir Shafter, le personnage principal, dans ce corps d'armée en simple soldat après avoir perdu son statut d'officier.

"The Texas Rangers" c'est un peu la même histoire d'amour en fait pas celle d'un retour certes, mais celle d'une entrée, d'un accueil. A l'image de ce commandant qui sera prêt à passer l'éponge sur le passé de Jim...

Loin de la pitrerie redoutée, j'ai découvert ici un fort beau western, remarquable par son originalité.
- Originalité de contexte, pas de cavalerie ici mais des Texas Rangers, Texas Rangers qui sont soigneusement évoqués dans les génériques de début et de fin.
- Originalité des personnages, on ne peut pas dire moins n'est-ce pas ? Le trio de départ est constitué de personnages truculents mais pour autant bien écrits et approfondis. Leur relation à eux-même, aux femmes (et plus amplement au mode de vie donc) et entre eux bien sûr, ne cessera d'évoluer au fur et à mesure de l'histoire.

C'est toute la richesse de ce western de parvenir à nous illustrer la vie d'un trio évoluant différemment et transitant de la jeunesse potache à l'âge adulte,un 'âge fait de choix et de décisions.
Le trio d'acteurs fait merveille et nous montre une panoplie d'expressions et d'attitudes parfaitement convaincante. Le personnage d'Amanda Bailey (Jean Parker) est un peu expédié hélas. Certainement un effet d'époque, le film date de 1936, manifestement le réalisateur n'a pas porté sur elle le maximum d'attention.

Un point que j'aimerais souligner est la superbe utilisation des décors naturels. La séquence tournée à flanc de montagne durant laquelle un groupe de TR se fait littéralement bombarder de rochers par des Indiens placés sur les hauteurs est une merveille. A l'image du film, originale et bien composée.
Cependant, l'apologie de cette exploitation des décors me semble être située dans les tous derniers moments du films. Lorsque Jim Hawkins (Fred MacMurray) poursuit Sam McGee dit aussi Polka Dot (Lloyd Nolan).
Une poursuite qui commence dans un enchevêtrement d'arbres et de végétation exubérante

Un milieu de vie bien compliqué et duquel il va manifestement être difficile de s'extraire...
Et en effet, lorsque cette vie végétale cesse, Sam se retrouve sur une impasse rocailleuse et infertile : la fin serait-elle proche pour lui ?

Un western qui, contrairement à toute attente, m'a procuré beaucoup de plaisir. Comme quoi hein, les photos de jaquette et les retitrages... :roll:



Il paraît que Rodriguez, était le plus chic type du monde. C'est à peu près ce qu'il sera dit de lui à partir du moment où il s'agira de l'évoquer au passé (ce que je suis en train de faire...).

Bien replié à droite, il parvient à éviter un rocher que les assaillants, Indiens, font dégringoler du haut de la falaise...
Hélas, sur un autre, il aura moins de chance.

Une superbe séquence où les décors naturels (même si les rochers qui dégringolent ne le font pas trop...) sont magnifiquement exploités par K. Vidor.

Rodriquez, quant à lui, n'apparaît pas nominativement dans la distribution imdb.
Yo.

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8214
Localisation : oregon

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar lasso » 21 août 2015 11:10

C'est avec grand plaisir que j'ai revu mon Z 1 DVD de ce régal de Western de Vidor. Genre presque comédie, rempli d'un bon humour, ce Western
tourne quand même au drame, lorsque 3 petits bandits sont dispercés, dont deux vont intégrer les TEXAS RANGERS, alors que le troisième continue
sur la voie criminelle. Affronter finalement leur ancien camarade, les deux Rangers doivent prendre des décisions difficiles qui mênent à son
élimination. Showdown final bien orchestré.
Beaucoup de scènes Studios. Belle Photographie (portraits). Un divertissement sans longueurs.

ImageImage

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24065
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 juil. 2017 22:44

Les Années Laser annoncent sa sortie dvd et BR chez Movinside en septembre... :)
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7452

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar chip » 02 juil. 2017 7:15

Déjà paru chez Universal en 2008.

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5046
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Yosemite » 28 janv. 2018 21:24

Je me suis procuré la dernière édition de ce western pour m'apercevoir que... je l'avais déjà ! Pas grave, cela m'aura permis de le revoir, de venir en parler sur le forum et de profiter du bonus avec Mathieu Macheret qui parle du film de façon tout à fait intéressante.

Pour ce que j'en pense, personnellement cette fois, j'ai regretté un développement trop manichéen d'un réalisateur hésitant entre l'ambition de nous faire part d'un témoignage historique et de nous montrer une fiction soulignée d'un humour peu convaincant . La scène du tribunal notamment, me semble l'apogée de la caricature et ne se loge pas du tout dans le propos d'une oeuvre qui, manifestement, cherche à rendre un hommage à ces Texas Rangers par ailleurs décrits et filmés d'une façon martiale... et dans ce cas aussi, hélas, la caricature n'est pas loin.

Le final est bien tout de même bien mieux inspiré, la poursuite entre Sam (Lloyd Nolan) et Jim Hawkins (Fred MacMurray tout jeune) est à la fois mieux filmée, et bien mieux mise en scène. La scène du cheminement dans un bois d'épineux lors de la poursuite est tout à fait étonnante et inventive. C'est d'ailleurs, le souvenir du film qui m'était le plus resté à l'esprit.

Mathieu Macheret qualifie la relation de Fred MacMurray avec la fille du chef des Texas Rangers Amanda Bailey (Jean Parker) de "dispensable". Je partage complètement le sens qu'il donne à cette relation, car le scénario, en rendant celle-ci tout à fait quelconque permet un report d'attention sur l'importance des autres relations, strictement masculines celle-ci , qui se nouent d'une part, bien sûr entre les Texas Rangers mais aussi entre les anciens compères hors -la-loi.

A l'arrivée : une description des Texas Rangers au travers de quelques actions d'éclat, l'intégration de deux anciens bandits dans ce corps, une relation entres les anciens hors-la-loi qui ne se rompt pas aussi facilement, une amourette, quelque scènes qui se veulent humoristiques... c'est un peu trop.
Sans soute le scénario aurait-il gagné à être un peu plus resserré pour mieux discerner le propos.
Yo.

Rajout Usmc :
Image

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4414
Localisation : Massy town
Contact :

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar pak » 28 janv. 2018 21:57

Bah cela reste pour moi un des meilleurs westerns des années 1930 malgré ses défauts. A cette période, John Wayne purgeait son purgatoire dans des séries B assez pauvres.

Le western à l'époque était considéré comme un genre mineur ou du moins pas rentable, jusqu'à ce que John Ford remette les pendules à l'heure en 1939, avec quelques autres (Cecil B. DeMille et Pacific Express), Henry King et Le Brigand bien-aimé), Michael Curtiz et Les Conquérants, dans une moindre mesure George Marshall et Femme ou démon).

En tous cas j'ai eu un coup de cœur en découvrant ce film dont je n'attendais rien via le DVD Universal, d'autant plus que le côté comique à la serial au début m'avait rebuté. Le film prend pourtant un virage plus dramatique inattendu qui le rehausse nettement.


Je pense que je me laisserai tenter par le Blu-ray.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5026
Contact :

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar L.. » 03 août 2018 21:30

Image

Une très belle image, sauf que le lissage est trop visible bien souvent... donc une définition parfois un peu courte.

Bonus, une intervention, je pense, faite en dépit du bon sens. Le film n''est en rien un élément d' histoire du Texas, le fond historique étant très mince -une police d'élite, les Texas Rangers.- et quasiment transversal à tous les westerns. On peut plutôt y voir, en 1935, une -peu-discrète apologie des polices d'Etat, comme le FBI et les valeurs de droiture civiques, Law and Order, qu'il met en scène. Autrement dit, une histoire de flics incorruptibles, ou qui le deviennent et de bad guys, venue droit du film de gangster... des USA de 1935.

-Vu à la TV vers 1970, jamais revu depuis, j'ignorais l'existence du DVD Universal antérieur.

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1898
Contact :

Re: La Légion des Damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Moonfleet » 30 juin 2019 17:47

Image



La Légion des Damnés (The Texas Rangers, 1936) de King Vidor
PARAMOUNT


Entre 1931 et 1936, plus d'une centaine de westerns ont été réalisés mais en les analysant un par un (grâce au bouquin de Phil Hardy), il faut se rendre à l'évidence qu'aucun n'est resté dans les annales et pour beaucoup, ce furent des films de séries comme ceux mettant en scène Hopalong Cassidy. Quelques films signés Henry Hathaway ou Michael Curtiz attisent la curiosité mais je pense qu'il ne faut pas trop compter pouvoir les découvrir un jour. Bref, nous accomplissons directement un bond de 5 ans en avant pour nous retrouver à nouveau entre les mains de King Vidor dont le film possède un certain souffle tout en demeurant une nouvelle fois assez décevant au final, l'ampleur qu'il semblait devoir trouver à de nombreuses reprises étant atténuée, voire parfois anihilée par un scénario manquant de rigueur.


Image



Au lendemain de la proclamation de la République du Texas en 1836, Sam Houston, son premier président, ordonna la création d’un corps de défense des frontières, organisé militairement, les Texas Rangers. Ils étaient censés ramener la paix dans cet Etat, véritable déversoir d’une pègre venue de tous les horizons à la fin du 19ème siècle. C’est à l'occasion du centième anniversaire du Texas que King Vidor et la Paramount associèrent leurs efforts pour tourner ce western à la gloire de ce corps d'élite de volontaires de l’ordre, qui entreprit d’atténuer la mauvaise réputation faite à leur Etat par les nombreux méfaits d’occupants trop turbulents que ce soient les Indiens, les bandits ou les Ranchers. Le prologue nous fait croire à une sorte de film hommage à ces "Rangers du Texas". Belle idée d'autant plus que le cinéma en a assez peu parlé ! Mais finalement, ce n'est qu'un prétexte à un scénario assez prévisible narrant l'histoire de trois bandits qui décident de se séparer pour mieux échapper aux recherches de plus en plus actives. Deux d’entre eux vont rejoindre les Texas Rangers pour se cacher des poursuites sans pour autant renoncer à commettre de nouveaux méfaits si l’occasion devait se représenter, alors que le troisième préfère continuer à mener la vie dangereuse d’un bandit de grand chemin ; l’amitié entre les trois hommes ne les empêchera pas de devoir au final s’affronter.


Image


En lieu et place d’une fresque exaltant et décrivant le rôle héroïque des représentants de l’ordre en un territoire troublé, nous nous retrouvons devant une simple histoire d’amitié et obligés d’en passer aussi par une histoire d’amour sans intérêt, le personnage féminin interprétée par Jean Parker étant carrément sacrifié ; l’histoire de ces trois camarades prend donc bien trop d’importance en regard du thème initial qui nous semblait bien plus prometteur. Si les dialogues se révèlent ternes et si le scénario fait preuve d’une certaine faiblesse en voulant courir plusieurs lièvres à la fois, on retrouve, disséminés ici et là, la virtuosité technique et le souffle non dénué de lyrisme et de vigueur épique de King Vidor quant il s'agit de magnifier les paysages et de filmer des séquences mouvementées. La bataille des Texas Rangers contre les Indiens est à ce titre un très bon moment de cinéma (il me semble que les décors naturels soient les mêmes que ceux filmés dans Billy The Kid), même si les transparences utilisées dans certains plans passent assez mal et même si les Indiens dans ce film sont vus uniquement comme des sauvages qu’il faut "mater".


Image


Souffle certain mais trop épisodique, atténué par une affabulation malhabile et dépourvue d’originalité même si l’amitié entre les trois hommes est assez bien vue. Fred MacMurray (dans un rôle au départ prévu pour Gary Cooper) et Jack Oakie sont plutôt convaincants, mais c’est Lloyd Nolan qui tire toute la couverture à lui, franchement excellent dans le rôle du "Bad Guy" sans scrupules mais néanmoins assez attachant. Un film très mineur dans la filmographie de King Vidor sans être pour autant désagréable d'autant que le cinéaste possède un sens pictural certain et de solides comédiens. Douze ans plus tard, Leslie Fenton tournera un remake titré Streets of Laredo, William Holden succédant à Fred MacMurray.

Avatar du membre
harry
Tunique bleue
Messages : 326
Localisation : San Francisco

Re: La Légion des damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar harry » 08 oct. 2019 22:31

Revu ce soir ce western en bluray avec une belle image par rapport au dvd zone 1 de 2007 ( beau coffret de 4 films sous titrés : canyon passage , kansas raiders , the lawless breed ) , un peu surpris de la durée qui était de 1h38 en dvd us , et la 1h35 , d'habitude les bluray sont en 24 images/ seconde !
En tout cas un beau western des années 1930 comme le disait PAK précédemment , les commentaires avant moi sont encore excellents , j'aime beaucoup le côté comédie pendant un temps , puis un côté dramatique par la suite , toujours une histoire d'amitié que j'aime par dessus tout :beer1:
Concernant les acteurs mention très bien pour les trois bandits , lloyd Nolan remarquable , Jack Oakie pour sa truculence , et Fred mac Murray très jeune et élégant dont Jean Tulard avait dit : peu à peu il s'impose dans un genre qui lui va comme une brosse à dent à une poule : La comédie .Encombré par sa grande taille , balourd , inexpressif etc .... , ensuite c'est mieux : on le retrouve avec plaisir dans les années 1950 dans des petits westerns sans prétention ...., j'arrête de citer les critiques de Jean Tulard , car pour moi les petits westerns dont il parle sont de grands westerns ! :applaudis_6:
Personne ne parle de la similitude avec certains légionnaires il y a longtemps , qui s'engageaient pour fuir la justice , il y a quand même un parallèle .
Encore une fois bravo au bluray sorti en 2017 .

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2514
Localisation : Marseille, France

Re: La Légion des damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar Arizona Kid » 09 oct. 2019 9:02

Un de mes westerns favoris que cette Légion des Damnés: car si j'ai d'abord découvert son remake de 1949 avec William Holden et MacDonald Carey -La Chevauchée de l'honneur de Leslie Fenton- , j'ai rapidement nourri une préférence pour cette première version de King Vidor.
La performance de Jack Oakie, superbe cabotin tragique, n'y est sans doute pas étrangère; sans oublier les scènes de poursuite dans les rochers entre les Indiens et les Rangers, un bijou de montage et de suspense.
Un des meilleurs westerns des années 30 pour mézigue :cool:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12075
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Légion des damnés - The Texas Rangers - 1936 - King Vidor

Messagepar lasbugas » 07 janv. 2020 20:08

Image
Image


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Marion_Morrison et 3 invités