Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
cyberpunk
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 166

Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Messagepar cyberpunk » 02 sept. 2006 15:55

Pas vu hélàs ce film, puisque inédit en france, tourné en russie, dans la lignée de "danse avec les loups" ;a quand une sortie dvd ? le film raconterai l'histoire de jonathan élévé par des ours et receuilli ensuite par des indiens

Image

Avatar du membre
hugues
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 372
Localisation : reims

Messagepar hugues » 19 avr. 2007 0:48

C'est le dernier grand western spaghetti. C'est sombre, violent et ça fait beaucoup penser à Kéoma du même Castellari.
Néro est très fier du film. "Jonathan degli orsi" passe fréquement à des heures de grande écoute sur les chaines italiennes de Berlusconi, je crois d'ailleurs que c'est Mediaset (le groupe de Berlusconi) qui a les droits de distribution.
Bref, il n'y a pas de version française mais c'est facile à suivre (il y a peu de paroles), très beau (tourné en Russie) et bien mené. On retrouve en plus de sacrés gueulles comme David Hess, John Saxon ou un Ennio Girolami vieilli méconnaissable et impressionnant comme jamais.
Je ne m'en souviens pas assez pour le raconter en détail mais c'est hautement recommandable.

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 19 avr. 2007 6:27

Il existe un DVD en anglais ("Franco Cleef Reconstruction"). Il est dans ma pile "A voir", mais le temps me manque en ce moment...
B

Avatar du membre
edocle
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Messagepar edocle » 06 mars 2008 11:46

Jonathan des Ours ( Jonathan degli Orsi ) – 1993 – Enzo G. CASTELLARI

Le dernier grand western spaghetti !
Difficile de parler de ce film après l’excellente analyse que J.F Giré en a fait dans son livre, mais comme tout le monde ne possède pas ce bouquin, je vais essayer de vous faire partager notre enthousiasme pour ce western.
Franco Nero, qui depuis le fameux « Django » est resté fidèle au style de cinéma qui l’a rendu célèbre, portait ce projet depuis de nombreuses années. Il en a écrit l’histoire, mais ne trouvait pas de financier pour le suivre dans cette histoire d’indiens, d’ours, et d’écologie avant l’heure. Suite au succès des films américains « Danse avec les loups » et « le Dernier des Mohicans » les fonds se sont débloqués et le complice Enzo G. Castellari ( de son vrai nom Enzo Girolami ) fût appelé pour la réalisation. Il assurera l’écriture de scénario en collaboration avec Lorenzo de Luca.
Le budget est complété avec l’aide des Russes et le tournage aura lieu à Alabino se trouvant à une centaine de kilomètres au nord de Moscou.

Et c’est parti pour 105 minutes de bonheur : Un lourd chariot déboule dans la vallée. A son bord une famille de mineur. Papa, maman et le fiston ( Jonathan jeune : Igor Alimov ) partent pour la ville après avoir fait fortune en exploitant une mine d’or. Ils sont rattrapés par 3 outlaws qui vont tuer père et mère pour récupérer l’or. Le fiston assiste au massacre mais parvient à s’échapper.
Caché dans une grotte, il se lie avec une jeune ourson. Quelques temps après il est recueilli par une tribu d’indiens. Il va passer sa jeunesse entre les Ours, la Nature et l’éducation que lui prodigue le chef Tawanka ( Floyd ‘Red Crow’ Westerman ). Adulte, Jonathan va accomplir sa vengeance et rechercher les meurtriers de ses parents. Il élimine les deux premiers, mais la sagesse venant il abandonne sa quête « oubliant » le troisième meurtrier.
De retour dans la tribu, il assiste à la mort de vieillesse de son père adoptif Tawanka, renoue avec son frère de sang Chatow ( Knifewing Segura ) et assiste impuissant à l’arrivée d’une bande de blancs chercheurs de pétrole…
Bien sûr, la bande est conduite par le troisième meurtrier Fred Goodwin ( John Saxon ) recyclé prospecteur en chef, et le meilleur de la nappe pétrolifère se trouve sous les terres de la réserve indienne. Jonanthan ( Franco Nero ) va prendre la situation en main pour aider les indiens et la Mère nature…
Imaginez la suite : ça va « décoiffer un max. » comme on dit aujourd’hui ! icongc1

Et c’est un film bien fait : moderne, violent et chaleureux, tendre et agressif, ménageant des poses de sérénité et de calme entre des moments de grande violence ou les chairs éclatent sous les balles des colts et des winchesters et ou le sang jaillit sous les pointes de flèches.
Enzo G. Castellari a mis tout son savoir dans la réalisation et sa direction d’acteurs est irrèprochable. Hormis Franco Nero et John Saxon magnifiques tous les deux, on repèrera les tronches de David Hess en Maddock et Rodrigo Obregon en Kaspar, deux truands locaux particulièrement vicieux. :applaudis_6:
Un bon point aux mercenaires de Goodwin : Ennio Girolami, Viktor Gajnov, Boris Khmelnitsky et Bobby Rhodes. :applaudis_6:
La jeune indienne Shaya ( Melody Robertson ) amoureuse de Jonathan est superbe et sa plastique ne laisse pas de marbre la vipère lubrique qui sommeille en nous ! :oops:
L’autre clin d’œil allant au rôle du musicien tenu par Clive Riche et qui est un hommage au grand Bob Dylan. :wink:

Pour voir ce petit bijou ,qui n’a fait l’objet d’aucune exploitation en salle ni de diffusion TV en France, vous avez le choix entre un DVD en version italienne ou un DVD en version anglaise. Sauf si comme moi, vous avez la chance de mettre la main sur une version française…Tout arrive en ce bas monde !

« La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre » Jonathan

Quelques captures pour vous faire saliver :

JONATHAN ET CHIEF TAWANKA
Image

COUPS DE FEU
Image

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Modifié en dernier par edocle le 07 mars 2008 23:23, modifié 1 fois.
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Re: Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Messagepar Breccio » 06 mars 2008 21:17

Grazie, Edocle !
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Re: Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Messagepar Breccio » 13 mars 2008 19:41

Enfin vu. J'ai eu tort de laisser traîner.
Un film qui m'a comblé. Castellari maîtrise totalement son langage (rythme, fluidité de la caméra, jeu avec les visages et les décors). Franco Nero est impérial. Floyd "Red Crow" Westerman est majestueux (j'ai vu le DVD américain, et c'est bien sa voix qu'on entend dans la version anglaise), et tous les comédiens sont à la hauteur.
Un film hybride, certes, post-spaghetti même, mais sincère et profond.
A découvrir d'urgence.
B
PS : je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ce détail : Jonathan a pour nom de famille Kowalski (cf. la scène de poursuite au début), c'est-à-dire le nom du personnage interprété par Franco Nero dans El mercenario !
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22399
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 déc. 2009 10:50

sera diffusé le 24 sur Tele5 (chaîne allemande gratuite) à 0h15 ...
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2149
Contact :

Re: Jonathan Degli Orsi - Enzo G. Castellari - 1993

Messagepar tepepa » 24 mars 2018 16:42

Film agréable, bien troussé, qui cherche à rendre hommage, voire à faire renaître le western spaghetti en lui adjoignant des thèmes assez peu courants dans le genre: la défense des indiens, l'écologie.
Malheureusement ça ne prend pas vraiment pour deux raisons:
- les aspects purement spagh sont bien traités, mais Castellari et Nero ne font que nous resservir à l'identique ce qu'ils faisaient déja vingt ans auparavant: ralentis, cadrages inattendus, violence crépusculaire, flash-backs avec Nero qui de promène au milieu de la scène, crucifixion de notre héros aux yeux bleus etc. C'est bien, mais on aurait aimé que tout cela soit sublimé, amélioré, transformé.
- les aspects défense des indiens, terre nouricière, mon copain l'ours, manquent un peu de moyens et on déjà été faits en mieux ailleurs (Danse avec les loups, Pale Rider)

Mais bon, c'est bien quand même... :sm32:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités