L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Bazzoni

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
cyberpunk
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 166

L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Bazzoni

Messagepar cyberpunk » 27 août 2006 17:00

Vendu comme un western spaghetti c'est en fait une superbe adaptation de "carmen" de mérimé, réalisé de façon très flamboyante dans les paysages arides espagnol; avec une superbe musique qui laisse bizet de côté pour la guitare andalouse; niveau distribution tina aumont est une carmen émouvante et sexy a la fois , l'immense franco nero a abandonné la mitrailleuse de django pour incarner un timide don josé et on retrouve la tronche de klaus kinski qui rajoute un peu de folie; on peut le trouver en kiosque pour pas 10 euros, n'hésitez pas a découvrir cette curiosité

Image

Avatar du membre
Reznik
Apache
Messages : 43

Messagepar Reznik » 19 nov. 2007 23:52

Je l'ai vu en dvd qualité VHS usée "grâce" à Evidis.
J'ai été déçu.

De gros problèmes de transitions et de rythme plombent toute la première partie de cette relecture de Carmen. Comme si le montage avait été finalisé en 10 minutes. :?
Le dernier tiers rehausse le niveau mais il est trop tard.

Visuellement inégal et peu aidé par un casting finalement décevant (F.Nero en très petite forme, Kinski peu présent, Tina Aumont insupportable) L'Homme, L'orgueil... n'évite pas l'ennui au spectateur.

Une curiosité, dispensable.

4/10

rex

Messagepar rex » 25 nov. 2007 7:18

Reznik a écrit :Je l'ai vu en dvd qualité VHS usée "grâce" à Evidis.
J'ai été déçu.

De gros problèmes de transitions et de rythme plombent toute la première partie de cette relecture de Carmen. Comme si le montage avait été finalisé en 10 minutes. :?
Le dernier tiers rehausse le niveau mais il est trop tard.

Visuellement inégal et peu aidé par un casting finalement décevant (F.Nero en très petite forme, Kinski peu présent, Tina Aumont insupportable) L'Homme, L'orgueil... n'évite pas l'ennui au spectateur.

Une curiosité, dispensable.

4/10


c'est vrai que la 1ere moitié du film n'est pas terrible et on voit bien qu'on n'est pas dans un western !Par contre ,après ,on s'y croirait vraiment :tenues , décors, action et personnages sont bien ceux d'un bon western italien !

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 25 nov. 2007 13:23

décors, action et personnages sont bien ceux d'un bon western italien !

Oui pas comme après dans les Trinita :lol:
OK je :arrow: :oops:

Avatar du membre
scorpio99
Navajo
Navajo
Messages : 659
Localisation : A l'Ouest !

Messagepar scorpio99 » 28 déc. 2007 1:56

voici un comparatif d'images DVD :
ImageImage
Sauras-tu trouver lequel des 2 est le EVIDIS :shock: ??

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10372
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 28 déc. 2007 7:25

L'image de gauche?
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10372
Localisation : Lone Pine, CA

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance (luigi bazzoni) 1968

Messagepar Personne » 06 août 2009 12:52

Il manquait une affiche de la collection metek! :beer1:

Image
Image


Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Baz

Messagepar Jicarilla » 06 mai 2010 9:05

:applaudis_6: HELLO les spaghettis :lol: pour vous faire plaisir et réveiller le sujet ...sujet bien maigre d'ailleurs


Aller hop une fiche TV :beer1:

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2149
Contact :

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Baz

Messagepar tepepa » 11 mai 2010 19:30

Jicarilla a écrit ::applaudis_6: HELLO les spaghettis :lol: pour vous faire plaisir et réveiller le sujet ...sujet bien maigre d'ailleurs




T'as raison, hop, je recycle ce que j'avais écrit sur mon blog à l'époque :lol: :

Une affiche dans le plus pur style spaghetti, des acteurs de western spaghetti, des paysages désertiques de western spaghetti, une année de production en plein boum spaghetti, des chapeaux partout, mais L’Homme, l’Orgueil et la Vengeance n’est pas un western spaghetti. Il s’agit d’une libre adaptation de Carmen, la nouvelle de Prosper Mérimée.

Le western avait-il à ce point le vent en poupe en 1968 qu’il était impossible de tourner autre chose que des westerns, au point de tenter de faire passer l’espagnolade de Mérimée en western ? Peu importe, une fois la surprise passée, on retrouve assez fidèlement la trame de la nouvelle, qui a été un peu supplantée malgré-elle par le bel opéra-comique de Bizet. Pas de toréador ici, donc, juste un picador qui l’espace d’une scène distrait un peu la belle Carmen. Qui est donc cette Carmen me demandez vous, les deux cancres du fond, qui ne connaissez ni l’opéra, ni la nouvelle, ni l’adaptation cinématographique de Rosi ?

Un rustre qui dit tout fort ce que tout le monde pense tout bas dirait que Carmen est une salope qui se sert de l’amour qu’elle inspire chez les hommes pour mener un beau brigadier à sa perte. Un élève passant le bac de français serait plus avisé d’écrire que Carmen est une femme libre, en avance sur son temps, qui ne veut pas vivre sous le joug de la jalousie masculine, telle une Manon Lescaut bohémienne du XIXe siècle.

Dans le rôle, Tina Aumont fait merveille, parce qu’elle apporte une fraîcheur très « années 60 » au personnage, accentuant le coté « femme libre » qui commençait alors à être de plus en plus d’actualité dans les sociétés occidentales. Cet aspect transparait dans son maquillage, très typé de ces années là, comme celui de Claudia Cardinale dans Il était une fois dans l'Ouest avec cet épais trait d'eyeliner noir autour des yeux, destiné à cacher la colle des faux cils. Klaus Kinski joue Klaus Kinski avec sa folie habituelle, et, si on ne s’en lasse pas, il ne tient pas là le rôle de sa vie.

La surprise vient plutôt de Franco Nero, glabre, en jeune premier gauche et naïf, qui parvient à faire oublier totalement ses Django et autres Burt Sullivan. Poli, les yeux bleus pétillants, l’uniforme bien repassé, Franco Nero change totalement de registre. A cause de Carmen, l’officier tue un supérieur, devient bandit et se laisse pousser la barbe, ce qui ne lui ôte pas sa belle fragilité. Les diverses péripéties de notre héros que l’amour rend aveugle se déroulent par la suite sans ennui et offrent une nouvelle fois l’occasion d’admirer les montagnes du désert espagnol d’Almeria, la trogne de Kinski, et un joli combat au couteau avec caméra subjective, 25 ans avant Doom.

Le final, tragique au possible, arrachera une larme aux plus sensibles et aux moins exigeants en ce qui concerne la qualité de l’image, car comme de coutume avec les DVD Evidis, aucun travail de restauration ne vient rendre hommage au travail de Luigi Bazzoni et de son équipe. Si Evidis ne cherche pas spécialement à dissimuler sur la jaquette qu’il s’agit d’une adaptation de Carmen, le camouflage « western » est tout de même laissé en avant pour peut-être attraper le gogo. Peut-être aurait-il été plus judicieux de donner une seconde chance à ce film en le vendant pour ce qu’il est vraiment.

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Baz

Messagepar Jicarilla » 11 mai 2010 20:05

:lol: Si je comprends bien TEPEPA ce western tourne autour de cela: :applaudis_6:


ImageL'amour, l'amour, l'amour, l'amour
L'amour est enfant de bohème
Il n'a jamais jamais connu de lois
Si tu ne m'aimes pas je t'aime
Si je t'aime prend garde à toi
Si tu ne m'aimes pas
Si tu ne m'aimes pas je t'aime
Mais si je t'aime, si je t'aime
Prends garde à toi
Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/


Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6750
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Bazzoni

Messagepar lafayette » 01 avr. 2015 12:52

C'est un vrai? :wink:
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4030
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Bazzoni

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 01 avr. 2015 13:37

Sans doute...

Pour ma part j'avais bien aimé même si en effet ce n'est pas un vrai western (exception faite de l'attaque la diligence du dignitaire par Kinski ignoble comme d'habitude) mais bon...
Je préfère encore Django...
Image

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6750
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: L'homme l'orgueil et la vengeance - L'uomo, l'orgoglio, la vendetta - 1968 - Luigi Bazzoni

Messagepar lafayette » 04 sept. 2016 17:43

Découverte du dvd en brocante cet apm. Je me demandais si c'était un western ou pas et le sujet me disait quelque chose. Ayant lu les messages ici, j'ai eu la réponse. Je reviendrai en dire un mot quand je l'aurai vu. J'ai apprécié l'analyse de Tepepa.
Pour moi la vie va commencer...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bat Lash et 6 invités