Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4518
Contact :

Re: Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Messagepar L.. » 20 mai 2019 17:15

O.K, merci. Ce que j'ai retenu des paysages américains peints au XIX° siècle, c'est qu'ils avaient tous un ton romantique et élégiaque.

Je n'ai vu que l'Arizona et le Nouveau Mexique des USA, pour les tournages c'est bien moins évident pour moi qu' Almeria, je me fie au livre de Carlo Gaberscek qui a fait tout les USA à la recherche des lieux de tournage et inspirations diverses en marchant, livres italiens en passe d'être épuisés (2 Tomes).

viewtopic.php?f=14&t=17226&p=246072&hilit=gaberscek#p246065

Les rapports peinture USA XIX° siècle /Cinéma Western USA , je ne connais que trop peu pour en parler ici .
Modifié en dernier par L.. le 20 mai 2019 17:21, modifié 1 fois.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2456

Re: Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Messagepar limpyChris » 20 mai 2019 17:21

Je m'immisce, bien que non mentionné, mais ...
Catlin, je ne pense pas. Pas le genre.
Plutôt Remington ou Schreyvogel.
Essayez par exemple "Fight for the Waterhole", Remington, Museum of Fine Art, Houston, Texas.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Loco
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1069

Re: Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Messagepar Loco » 20 mai 2019 17:40

kiemavel a écrit :La dernière partie de votre message, oui. Il serait intéressant de savoir l'importance qu'avait les département documentation au sein des studios. Exemple de renseignements susceptibles de les intéresser dans les toiles des 18 et 19ème, voir comment s'habillaient jadis telles tribus de pouilleux gracieusement accueillies et vêtues par l'état américain dans les magnifiques réserves indiennes des 40th et 50th ...


J'ignore si c'est plus une question de réalisateurs ou de studios. Ford avait des spécialistes pour vérifier l'authenticité du moindre détail, quitte à s'en éloigner ensuite pour des raisons historiques, et je crois que cela se voit à l'écran, dans sa trilogie sur la cavalerie en particulier, mais d'autres films Republic ou RKO, les studios qui distribuèrent ladite trilogie, se fichaient éperdument de l'authenticité de ce qu'ils mettaient en scène. Question de budget, évidemment, Fort Apache ayant coûté 2,7 millions de dollars à l'époque, soit une somme colossale pour RKO, qui produisait des westerns de série pour quasiment dix fois moins.

Pour les costumes, même chose : il fallait un truc qui fasse Indien, peu importait souvent que cela corresponde ou non à la tribu concernée. Sauf, là encore, quand le réalisateur était plus pointu. Les grands studios avaient évidemment des départements costumes qui leur permettait d'avoir un plus vaste choix que les plus petits. Je trouve que les films Universal, même les séries B, sont souvent très intéressants à ce niveau (Tomahawk, en particulier), alors qu'à la Fox, sauf sous la houlette de Daves, je trouve qu'on était souvent dans l'approximation.

Image
(Limpy est passé avant moi pendant que j'écrivais)

Je connais assez bien Catlin, mais je ne vois pas le tableau dont vous parlez. En revanche, cela m'évoque beaucoup le tableau de Remington "Fightfor the Waterhole", même si on n'y retrouve pas les fameuses flèches et lances. Je donnerai mon avis, sans avoir de certitude, qui est que ce qu'on voit dans le film me semble plutôt inspiré de techniques de guerre médiévales (les rangées bien droites d'archers apaches décochant leurs traits comme un seul homme) et des tactiques d'artillerie modernes (un des personnages le dit, d'ailleurs : "Un coup court, un coup long, comme l'artillerie.") Je pense que les Apaches auraient attendu la nuit pour ramper jusqu'au repli de terrain et finir l'affaire au corps à corps, ou auraient laissé les 50 ° à l'ombre de l'Arizona faire le travail pour eux.

Mais ce n'est qu'une supposition.
Modifié en dernier par Loco le 12 juin 2019 12:25, modifié 1 fois.
Loco : (1) fou - (2) chef apache chiricahua - (3) esprit du vaudou - (4) terme familier pour "locomotive"

kiemavel
Chasseur de primes
Messages : 788

Re: Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Messagepar kiemavel » 20 mai 2019 22:11

Je ne pensais pas du tout à un tableau. C'était une fausse question, prétexte à trouver un moyen de raccrocher les wagons avec le sujet du topic.

Merci pour les précisions, loco. Il y avait des choses que j'avais identifié : la disparité de moyens qui peut expliquer la moindre authenticité. Et surtout l'aspect probablement secondaire de ce critère d'authenticité chez nombre de producteurs.
D'autres moins : la remarque sur les westerns Fox

… techniques de guerre médiévales (les rangées bien droites d'archers apaches décochant leurs traits comme un seul homme) et des tactiques d'artillerie modernes (un des personnages le dit, d'ailleurs : "Un coup court, un coup long, comme l'artillerie.") Je pense que les Apaches auraient attendu la nuit pour ramper jusqu'au repli de terrain et finir l'affaire au corps à corps, ou auraient laissé les 50 % de l'ombre de l'Arizona faire le travail pour eux.

Mais ce n'est qu'une supposition.

Non, ça me semble très bien vu.

Quant à moi, pour ce qui est d'être vu, je vais dorénavant surtout me cantonner aux autres sections de Cinefaniac

Avatar du membre
Loco
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1069

Re: Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Messagepar Loco » 12 juin 2019 12:26

Il fallait lire "50 ° à l'ombre" et non "50 % de l'ombre"... On devrait toujours se relire. :mrgreen:
Loco : (1) fou - (2) chef apache chiricahua - (3) esprit du vaudou - (4) terme familier pour "locomotive"

Avatar du membre
Loco
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1069

Re: Fort Bravo - Escape from Fort Bravo - 1953 - John Sturges

Messagepar Loco » 12 juin 2019 12:27

Suite symphonique composée et dirigée par Jeff Alexander.

Loco : (1) fou - (2) chef apache chiricahua - (3) esprit du vaudou - (4) terme familier pour "locomotive"



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités