L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Bat Lash
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1726

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar Bat Lash » 12 mars 2016 22:21

Bon western d''Eastwood , pas son meilleur mais le plus original .Le film n'a cependant aucun rapport avec le superbe film de Mann (la ressemblance ne tient qu'au titre français et à la stupide réplique finale en V.F).Par Contre Pale Rider est vraiment un remake de Shane !

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 12 mars 2016 22:22

Je pense que dans l'esprit du critique, c'est la violence ironique qui renvoyait à Sergio Corbucci dont La Revue du Cinéma Image et Son raffolait , au point que le commentaire Bonus du DVD du Spécialiste , MK2,vient tout droit de l'interview de Corbucci par Simsolo publié dans cette revue , sans que jamais Noël Simsolo ne soit crédité... -il n'existe en français, je pense, aucune autre interview de Corbucci. (voir quand même le Cinémonde sur Le Mercenaire, que j'ai mis en ligne et l'article à venir sur le tournage de Companeros, qui viendra: Ciné-Revue).

Quelques propos de Sergio Corbucci dans Cinémonde :

http://monnomestpersonne1973.blogspot.f ... Mercenaire

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar musselshell » 13 mars 2016 8:23

Je reviens sur le parallèle avec The Man from Laramie...en essayant d' argumenter un chouillas...

La vengeance , le frère disparu sont communs.
Rien d' autre.

Eastwood débarque comme un quasi fantôme, humilie une collectivité lâche et repliée sur elle même et sa part d' inavouable.
Tout finit dans une pure symbolique...le rouge, le départ du fantôme...car tout le film joue sur la fantasmagorie et l' inquiétante étrangeté.
Stewart est un être humain. On sait qu' il vient du Nord.
Sa présence révèle et réveille un conflit de famille, qui a et eut à voir avec le questionnement qui a mis en route le gars de Laramie...qui ne fait pas grand chose d' autre que révéler, presque chimiquement. Qui souffre , hésite, renonce.
Le surnaturel ici, variation sur le no name hero eastwoodien...l' humain trop humain ailleurs (mâtiné de Shakespeare dans une thématique de filiation trahie).
Le thème de la " révélation" peut être commun...mais même en en tenant compte , les univers , tant physiques que mentaux, sont totalement, fondamentalement opposés...comme le sont l' univers des cinéastes et ce que portent les acteurs.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 13 mars 2016 16:04

Le chaînon manquant, c'est Joaquin Romero Marchent, dont le film très beau El Sabor de la Venganza -1963- reprend à Mann (la dramatisation des travellings) pour annoncer quelque part Leone (l' abstraction par le dépouillement des paysages ou du cadre ). (Pour Mann, tournage du Cid, 1960 et 1961, techniciens espagnols).

"Belles" séquences d' humiliations sadiques dans les deux films d' ailleurs, le Mann et le Eastwood (si c'est bien celui où Stewart se fait traîner dans le sable blanc , cela fait fort longtemps que je ne l'ai pas vu).

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar musselshell » 13 mars 2016 16:44

Oui...et la balle dans la main à bout portant.
La différence la plus profonde, c' est qu' Eastwood travaille un archétype, surnaturel à force d' invulnérabilité, qui affronte une collectivité toute entière...le " frère" révélé à la fin ressemble plus à une possibilté rationnelle offerte à un spectateur hésitant devant un spectral assumé...
Mann creuse ses personnages, souligne leur faiblesse, leur culpabilité, la possibilité de leur renoncement.
L'espace, chez lui, n' est pas drame, mais toujours itinéraire, sauf les éperons rocheux, en haut desquels la violence dénoue les fautes cachées après les avoir révélées...
Eastwood est (ici) plus géométrique, plus graphique...
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 13 mars 2016 16:51

[quote="musselshell"]
L'espace, chez lui, n' est pas drame,

Jetez un coup d'oeil sur la dramatisation de l'espace par le travelling, dont Marchent se souvient (la mort du mari, la course de la veuve, Gloria Milland, au début du film.) L'espace déséquilibré signifie le drame jusqu'au vertige.

On perçoit la même chose dans Le Cid (le tournoi, la vitesse, le mouvement des armes, qui creusent l'espace et le dramatisent à l'excès.)

Je parle de l'espace construit par la caméra, son mouvement ou sa fixité, et le montage, pas de l'espace naturel, géographique, traité de façon un peu trop littéraire et littérale dans pas mal d' analyses qui oublient le visuel, une transcription par la caméra, retournée à l'écran.

Ce n'est pas le frère, mais le fantôme qui revient à Lago. (version originale, dommage que le doublage français le fasse disparaître, le film tient par là).

Pour la petite histoire, on retrouve dans le Eastwood Dan Vadis, qui avait aussi fait carrière en Italie.

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4164
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar Abilène » 18 sept. 2016 19:45

Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 27 avr. 2018 12:42

Image
Image
Image
Image

Le dossier de presse original, CIC, France, 1973.

Archives: L.., (Cliquer sur les images pour afficher le texte en grand.)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 16 août 2018 7:50

Image

L'homme des hautes plaines, source ebay.

Et c'est bien ce qu'il me semblait, l'homme des hautes plaines chevauche bien déjà le cheval clair de l'Apocalypse, cité directement dans Pale Rider, et -très peu- moins explicitement dans High Plains Drifter.

De Lago (devenu Enfer) à LaHood, il n' y a moins qu' un pas.
Modifié en dernier par L.. le 21 août 2018 18:52, modifié 1 fois.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 21 août 2018 18:25

Image
Image

Synopsis dépliant Cinema International Corporation, France, 1973.

Archives: L..

(Cliquer sur les images pour les afficher en grand.)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 24 août 2018 10:43

Extrait du film montré dans Tremblement de Terre, Mark Robson, 1974, une autre production Universal.

Salle de cinéma bourrée à craquer, intérieur. L'écran montre la séquence chez le barbier, Eastwood se lève, l'écran prend feu sous l'effet des secousses sismiques. :wink:

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 06 oct. 2018 17:21

Image

1973, aucune traduction française, à ma connaissance.


L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 01 nov. 2018 9:35

Image
Image

L'homme des hautes plaines, tournage.

Archives: L..

(Cliquer sur les images pour les afficher en grand.)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4649
Contact :

Re: L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar L.. » 24 nov. 2018 11:33

Image
Image

Star-Ciné Winchester, N° 43, novembre 1973.

Archives: L..
(Cliquer sur les images pour les afficher en grand.)

Image
Image
Image
Image
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités