L'homme des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
ivanovitch2a
Chanteuse de saloon
Messages : 91

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar ivanovitch2a » 25 août 2009 16:12

J'ai vu ce merveilleux western à sa sortie sur les Champs Elysées en VO. Quelle ne fut pas mon horreur, lorsque, emmenant des amis en province voir le film, j'ai constaté la véritable mutilation opérée par les distributeurs français qui en avaient changé tout le sens profond. En effet, l'homme sans nom ne dit pas au nain Mordecaï qui lui demande quel nom graver sur la tombe "c'est celui de mon frère " mais bien : "c'est mon nom". Au spectateur d'en déduire ce qu'il veut. Toutefois la disparition dans les brumes du cavalier sans nom ne laisse plus aucun doute. Il disparaît alors qu'il devrait encore être présent à l'écran. D'ailleurs, Eastwood réapparaît dans Pale Rider en surgissant de la montagne de la même façon qu'il avait disparu dans High Plains Drifter et sur un cheval ayant une robe identique. De même la traduction du titre originale serait plutôt "le errant des hautes plaines", ce qui renforce l'idée d'un fantôme.

A l'époque, le critique du Point s'était extasié sur la qualité de ce film à un moment où le western commençait à décliner. Il l'avait qualifié de western quasi-marin.

Si vous faites attention, les trois seuls couleurs qui apparaissent dans le film sont : le bleu du ciel et du lac de la ville, le rouge du sang et de la ville repeinte et l'ocre du sable...

Je pense qu'un forum sur l'intrusion du fantastique dans le western classique pourrait être intéressant. Je ne pense pas à "La vallée de Gwandi" ou certains nanars dignes de Ed Woods, mais à des films comme "Pale Rider", "5 cartes à abattre" et quelques autres...

Westernement...

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar edocle » 26 août 2009 19:14

:applaudis_6: :applaudis_6: finement observé.
Moi je suis passé à côté... :num3
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2171
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar tepepa » 19 sept. 2009 15:21

Alors que je venais de découvrir les Clint Eastwood de Sergio Leone, mon papa m’avait dit : « je me souviens d’un western de Clint Eastwood où il force les habitants à repeindre leur ville en rouge », waouuh, que j’ai fait, ça doit être un super western, et je fus alors déçu en le découvrant, tant Eastwood avait poussé loin le nihilisme du scénario, le caractère abject de son personnage (le viol…), la cruauté alla spaghetti (la scène au fouet, étiré sur une longueur insupportable), le pétard mouillé de la défense style Sept Mercenaires, le final au fond assez décevant pour qui rêve d’une confrontation Leonienne. Bref, Eastwood semblait s’être beaucoup amusé à me décevoir, et aujourd’hui, je lui en suis très reconnaissant, parce que c’est sur ce genre de déception que l’on se forge une personnalité, plus que sur le connard qui vous fait bouffer de la neige en cour de récré.

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar Vin » 19 sept. 2009 15:34

Heu, entre les 7 mercenaires, la neige et la récré, pas tout tout bien compris dans ton post... :?: :wink:
Image

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2171
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar tepepa » 19 sept. 2009 15:56

Sur la neige et la récré, il n'y a pas grand chose à comprendre :wink: , sur les sept mercenaires, je fais référence au fait qu'Eastwood entraîne les villageois pour résister à l'arrivée des bandits (comme dans les sept mercenaires) mais que cela tourne court: pas de bataille, pas de résistance héroïque des villageois, ce qui sert habilement le scénario, mais ne fait pas les affaires de ceux qui s'attendraient à de l'action :num1 .

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar Vin » 19 sept. 2009 16:02

Ah ok pour les 7.
J'avais zappé la scène.
:wink:

En fait, tu emploies le bon mot: villageois.
Contrairement aux paysans des 7, ceux-là n'ont rien à défendre, juste un confort, pas de terres, de récoltes effectuées à la sueur de leur front (j'arrête, je deviens sentimental!)
Image

Ronald
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1389

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar Ronald » 14 déc. 2009 10:01

Western qui a marqué mon adolescence(village peint en rouge!).
En le revoyant quelques années plus tard,j'ai vraiment apprécié ce film pour sa vengeance originale.(on sent tout de meme l'influence de Leone sur Clint)
Dans ce role de l'Ange Exterminateur, qui n'exclut pas un certain humour noir, Eastwood satisfait à plaisir sa mysoginie, son narcissisme et sa mégalomanie avec une violence sadique, soigneusement calculée par son scénariste, Ernest Tidyman !

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar Django, le retour » 06 janv. 2010 20:06

Jicarilla a écrit ::applaudis_6: :applaudis_6: Une belle découverte de 1972 pour le 1er western Américain de CLINT .


Petite rectification, L'homme des hautes plaines n'est pas son 1er film américain. Après la vague leonienne, Clint Eastwood joua dans Pendez-les haut et court, sorti en 1968 et réalisé par Ted Post.

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7699
Localisation : nord-est

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar Jicarilla » 06 janv. 2010 20:33

Django, le retour a écrit :
Jicarilla a écrit ::applaudis_6: :applaudis_6: Une belle découverte de 1972 pour le 1er western Américain de CLINT .


Petite rectification, L'homme des hautes plaines n'est pas son 1er film américain. Après la vague leonienne, Clint Eastwood joua dans Pendez-les haut et court, sorti en 1968 et réalisé par Ted Post.

icongc1



:lol: 'High plains drifter' est son 5eme.mais le 1er en réalisation. :beer1:
:lol: :lol: En attendant bien vu. :applaudis_6:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
crazy horse
Cavalier solitaire
Messages : 120
Localisation : S.O.

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - Clint Eastwood - 1973

Messagepar crazy horse » 18 janv. 2010 14:12

Image

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1592
Localisation : Derrière toi...

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar The Cemetery Kid » 04 août 2010 20:36

Points forts :

- Une ambiance assommante et lourde.
- Une réalisation ingénieuse.
- Des personnages charismatiques et puissants.
- Le côté dramatique et fantomatique est amplifié par de superbes scènes.
- Une violence subtile et explicite d'une rare intensité.
- Le fait que le personnage de Eastwood soit influencé par Sergio Leone ne se remarque presque pas.

Points faibles :

- Un scénario peu original.
- Une progression le long du film un peu trop linéaire.

Conclusion :

Un premier film époustouflant à l'ambiance dramatique réussie. Un western qui se démarque incontestablement de tous ses concurrents. L'un des meilleurs films de Eastwood.

Ma note : 8/10
Modifié en dernier par The Cemetery Kid le 31 déc. 2010 2:44, modifié 3 fois.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Cooper
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1492
Localisation : LaHood-(californie)

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar Cooper » 06 août 2010 22:13

Bon scénario et excellente distribution, l'homme des hautes plaines offre une certaine similitude avec Pale Rider,( l'arrivé et le départ d'un mystérieux cavalier ).
La violence et quasi présente dans cette ville de LAGO qui n'est pas trés crédible prés d'un bords de mer, une ambiance " GHOST-TOWN "
aurait été plus approprié selon moi. :)
Le point fort par contre de cette ville repeinte en rouge dans l'épilogue du film et portant le nom de l'enfer " HELL " laisse apparaitre comme un sentiment
de jugement dernier inévitable pour les fréres CARLIN et Stacey BRIDGES résponsables de la mort du shérif DUNCAN :?
et qui ne peuvent plus échappés à la mort certaine qui les attends ! :wink:
[youtube]gi0If8tH_Ls&feature=related[/youtube]
Ici la bande annonce en V.O.
COOPER. ;)
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )

Image

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 782
Localisation : Région Parisienne

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar Trane » 03 mars 2011 16:06

:( Je n'aime pas beaucoup ce film qui présente des longueurs, on comprend dès le début que Clint est un "vengeur" et le scénario ne m'a pas intéressé. Je n'ai pas encore revu Pale rider ,et qui a été tourné bien après et qui m'a laissé un bien meilleur souvenir. Ici Clint a du mal à sortir du Spaghetti dont je ne suis pas fan.
"Ce qui me surprend le plus chez l'homme et la femme occidentale c'est qu'il ..vit comme s'il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu."
Dalaï Lama

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4849
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 17 mars 2011 21:52

Un de mes premiers westerns que je n'avais plus revu depuis longtemps pour raison perso et complexe(en Mp si y a des curieux! :lol: )...Mais après la redif' de PALE RIDER (que certains présentent comme une"SUITE"de ce film)j'ai voulu le revoir en VF...Je l'avais enregistré il y a longtemps sur France 3...J'ai de nouveau adoré mais un truc m'a sidéré:VOUS AVEZ BIEN ENTENDU LES VOIX FRANCAISES??
Le Marshall bedonnant(WALTER BARNES que j'avais aussi apprécié dans WINNETOU(PARMI LES VAUTOURS))...C'est Pierre TORNADE!! :lol: :shock: OBELIX AU FAR-WEST!!(Et le nain Mordécaï est doublé par Guy PIERRAUD,premier Bugs Bunny :applaudis_6: Là Y A DU NEUF DOCTEUR!!
Un très bon western qui,tout en rendant un hommage évident à LEONE s'en éloigne(le perso de Clint n'a pas de nom et il porte son ceinturon des DOLLARS(brochure collection CLINT EASTWOOD en vhs:il le porte aussi dans PENDEZ-LES HAUT ET COURT,SIERRA TORRIDE et JOE KIDD!!))
Ah le viol de Marianna Hill...J'avoue que ça m'a beaucoup fait rire car elle l'a bien cherchée cette idiote(anecdote:c'est une fausse blonde!!Mais c'est pas preuve d'intelligence pour autant!)(Elle est brune dans EL CONDOR avec Lee Van Cleef en 70!)...Scène qui m'a filé la pétoche:la mort atroce du Marshall(Buddy Van Horn)...Je sais pas pourquoi mais je me demande si Clint a vu LE TEMPS DU MASSACRE...Franchement je ne suis pas un froussard mais là!!
Seul détail curieux(si je répète une idée déjà énoncée je m'en excuse!):dans la VO on ignore qui est VRAIMENT Clint quand il part(LE WESTERN par Patrick BRION)(pas revu la VO récemment!)...Est-il un parent du Marshall ou l'âme tourmentée et errante de Duncan réincarnée et revenue se venger?(Il apparaît et repart tel un spectre,aspect renforcé par la musique au début et à la fin!!).Dans la VF TRES SIMPLE:quand le nain lui demande son nom quand il quitte Lago:"C'est celui que tu viens de marquer...Celui de mon frère!!"... :applaudis_6: (On s'en fout le film est fini!!)(c'est l'idée que ça donne en tout cas...Je me demande aussi si l'hommage à LEONE n'est pas aussi DOUBLE,quand le dernier tueur face à Clint,tel Henry Fonda face à Charles Bronson dans"IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST"demande"QUI ES-TU??")...Superbe film!!(Et doublage tordant(maintenant je pense toujours à Obélix en revoyant certaines scènes,notamment quand le Marshall agacé répète"ça fait zéro dollar!!")(FAUT PAS LE CHERCHER OU TU VAS T'PRENDRE UN MENHIR SUR LA POIRE!!)...
Image

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: L'hommes des hautes plaines - High plains drifter - 1973 - Clint Eastwood

Messagepar jamesbond » 10 avr. 2011 16:08

J'ai beaucoup apprécier ce western . Le scénario est assez original, Clint Eastwood fait un tout petit clin d'oeil à High Noon(Le train sifflera trois fois) ,le Marshall Jim Dunkan est lâchement fouetter par trois méchants sans aucun habitants du village vient a son aide, excepter un nain et la femme de l'hôtelier. Un western typiquement mystique, Clint Eastwood revient dans le village pour se venger, personnes est épargner excepter ceux qui l'on aider. Les dialogue sont excellents surtout dans sa version originale. La fin de la version française est très mensongère ,l'étranger mystérieux vient certainement des enfers puisqu'il dira au nain c'est mon nom que tu viens de graver or la version française que je déteste dit que c'est mon frère. Soyons logique comment pouvait il savoir que si c'était son frère qui était mort sous les coups de fouets et que les villageois ne l'ont pas soutenu sauf deux personnes qui on essayer de l'aider puisse se souvenirs d'eux? Ainsi donc l'étranger n'a pas de frère,c'est lui même qui vient pour ce venger de sa propre mort,il est comme si il était un ange exterminateur venu tout droit des enfers. :sm57: :sm18:
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités