L'Homme des vallées perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15465
Localisation : Canada
Contact :

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) - George Stevens - 1952

Messagepar metek » 23 nov. 2009 17:53

L'affiche Belge rare sa, Laurent va etre content!! :beer1:


Avatar du membre
jaceddy
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1222
Localisation : Tucson
Contact :

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) - George Stevens - 1952

Messagepar jaceddy » 23 nov. 2009 18:48

Hello Meteck,

Il me semble que tu as déjà mis cette affiche, le 31/12/07, en plus grand, disons du grand format. Mais on ne s'en lasse pas :applaudis_6: :applaudis_6:

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15465
Localisation : Canada
Contact :

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) - George Stevens - 1952

Messagepar metek » 23 nov. 2009 19:03

Exact Jaceddy, sauf que celle la je viens de l'avoir alors que l'autre venait du net, sa fait longtemps que je cherchais cette affichette Belge, enfin trouvé! :wink:

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4225

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) - George Stevens - 1952

Messagepar laurent » 23 nov. 2009 19:16

Très belle acquisition Metek :applaudis_6:
:beer1:
ImageImageImage
ken Maynard

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) - George Stevens - 1952

Messagepar Django, le retour » 07 févr. 2010 16:15

Je viens de regarder L'homme des vallées perdues pour la première fois.

L'histoire, étant déjà racontée, je vais m'essayer à la comparaison avec Pale Rider, le cavalier solitaire.

Les acteurs :
- Alan Ladd (seul western que j'ai vu avec lui) semble être un bon acteur mais fait pâle figure face à ses ennemis Ben Johnson et Jack Palance. Clint Eastwood a, lui, beaucoup plus de charisme.
- Van Heflin s'approprie bien son rôle et possède un jeu égal à Michael Moriarty plein de courage et de volonté à protéger sa famille et ses terres
- Jean Arthur est pratiquement inexistante et son jeu est mauvais, caricatural. Carrie Snodgress assume son rôle avec beaucoup plus de détermination et de poigne.
- Brandon de Wilde est inexpressif, avec son regard figé, sa frange courte et son côté bouboule. Sydney Penny, outre le charme évident qu'elle dégage :num11 , possède un meilleur jeu et apporte un plus au film de Clint Eastwood avec cette histoire d'amour qu'elle porte au prêcheur. Amour qu'il partage uniquement avec sa mère.
- Malgré la présence de Jack Palance, parfait dans son rôle de tueur à gages, je lui préfère John Russell, avec son visage glacial et sa voie (VF) d'outre-tombe, et ses suppléants dont la présence donne lieu à un affrontement final plus spectaculaire et mieux ficelé.

Quant à l'univers des fermiers ou l'univers des orpailleurs, j'ai une préférence pour l'or (ce n'est que mon avis :mrgreen: ).

Des moments d'ennui dans Shane qu'on ne retrouve pas dans Pale Rider, le cavalier solitaire.

Pale Rider, le cavalier solitaire, par son côté surnaturel, est raconté de manière plus passionnante et beaucoup plus fluide. Peut-être une petite note de surnaturel dans Shane lors de la bagarre entre Alan Ladd et Van Heflin qui déclenche la terreur des chevaux et des vaches.

Bien ancré dans les années 50, ce western conserve ce charme des films tournés à son époque mais accumule les clichés dont les bons sentiments gnan-gnan. Mais l'histoire se suit bien ; le souci du détail est intéressant ; les scènes de bagarre sont plutôt réalistes et le bruit des coups de feu est appréciable dans son originalité. Dire que Pale Rider, le cavalier solitaire reprend la trame de Shane, c'est vrai, il y a des similitudes ; dire que c'est un remake, là je suis moins d'accord, le traitement est complètement différent dans la forme ; dire que le western de Clint Eastwood est le moins bon de sa carrière est une aberration.

Bilan :
Ce western mérite d'être vu une fois parce que culte pour certains. Pour moi, je l'ai apprécié sans pour autant sauter de joie. C'est un bon western, sans plus. Note : 6/10.

icongc1
Modifié en dernier par Django, le retour le 22 août 2010 17:57, modifié 1 fois.
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Juh
Chasseur de primes
Messages : 765

Re: L'homme des vallées perdues (Shane)

Messagepar Juh » 07 févr. 2010 19:18

Django, je pensais un peu comme toi quand j'ai vu Shane pour la première fois. Peut-être devrais-tu lui donner une seconde chance...qui te donnerait l'envie de le revoir encore ?

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) - George Stevens - 1952

Messagepar Django, le retour » 07 févr. 2010 19:31

Juh, il m'arrive souvent de regarder de nouveau un film que je n'avais pas aimé ou peu. Pour celui-ci, j'en ferai de même... Cependant, j'ai lu des critiques rabaissant les qualités de Pale Rider, le cavalier solitaire au bénéfice de Shane qui n'est pas si extraordinaire que cela. Certes, je suis fan de Clint Eastwood mais j'estime être assez objectif et pour tous, les films où il ne joue pas, je peux aisément en faire l'éloge. Mais de là à dire que Pale Rider, le cavalier solitaire est le plus mauvais western de Clint Eastwood, je pense que je n'arriverai jamais à en comprendre les raisons.

Je revisionnerai Shane quand même mais je doute que je le classerai au-dessus de son "remake"...

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4225

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar laurent » 07 févr. 2010 21:53

Un classement instructif sur le choix des américains en terme de Westerns.
Shane pointe à la troisième place...pas si mal pour un film "d'époque" aux "bons sentiments gnan-gnan".

Ne cherche pas "Pale Rider"...ce classement ne comporte que 100 films.


viewtopic.php?f=1&t=4150&p=33080&hilit=classement+des+meilleurs+westerns&sid=28ebd534f9b55dabbf50ce5476b88f9a#p33080
ImageImageImage
ken Maynard

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Django, le retour » 07 févr. 2010 22:14

Si l'on devait se fier à n'importe quel classement aussi pointu soit-il pour regarder un film, manger, s'habiller... on serait tous pareils !

Shane, je viens juste de le découvrir. Il y a certains vins qui s'apprécient plusieurs années après. Peut-être que cela sera son cas. Pale Rider, le cavalier solitaire, même s'il ne figurait dans aucun classement (même celui du plus mauvais western !), sera toujours à mes yeux un excellent western parce que c'est un western magnifique et aussi parce que, avec le temps, il est devenu culte. C'est juste une histoire de goût et de ressenti vis-à-vis d'un film.

De plus, si tu bloques sur un critère, ton intervention n'est pas objective. Si tu relisais mon analyse, tu t'apercevrai que je lui reconnais certaines qualités et ma note est plus proche de 10 que de 0 !!!!

icongc1

PS : Laurent c'est la deuxième fois que tu "court-circuites" mes messages, j'espère que ce n'est que le hasard... :wink:
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
Lou
Guerrier indien
Messages : 492
Localisation : Montagnes suisses
Contact :

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Lou » 01 avr. 2010 13:50

Shane pour moi, c'est l'histoire d'un cavalier qui rentre dans mon écran, au son d'une musique qui fait frémir, par la gauche et se dirige vers la droite. Pendant les presque 2 heures que dure le film, il traverse l'écran, telle une rivière qui suit son cours, se repose un instant dans une crique, polit quelques rochers, descend quelques rapides (!) tout cela linéairement, pour ressortir par la droite, toujours dans la même trajectoire et au même rythme. C'est l'histoire d'un homme qui ne s'arrête pas, comme le temps, ou le progrès. Tous les autres personnages sont figés, dans le fond, figé par leurs destins, leurs choix, leurs besoins de possessions, etc... Seul Shane poursuit sa route, solitaire, conscient des changements survenus et à venir. Ce film me serre le coeur à chaque fois. Car Shane c'est moi, moi qui ai cette nostalgie douloureuse de grands espaces et de liberté mais qui, dans le fond, est comme les personnages figés qui ont décidé de leur destin.

Pour moi personne d'autre n'aurait pu jouer ce rôle. Car Alan Ladd ressemble à un enfant avec un corps d'adulte que le temps a poli et vieilli, mais son regard est resté douloureusement intact (innocent ?) face à la vie, à la fois timide, sûr, intègre, interrogateur et plein de nostalgie. il est fidèle à ses valeurs propres et suit la ligne qu'il s'est imposée.
So ride, boldly ride to the end of the rainbow ...Ride, boldly ride till you find Eldorado!
http://youtu.be/gdtrGhQ6dwk El Dorado H. Hawks 1966

http://buck-jones.blogspot.com
http://allan-lane.blogspot.com/
http://western-mood.blogspot.com/

Avatar du membre
yves 120
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5714
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 01 avr. 2010 14:13

totalement d'accord avec toi Lou , shane est pour moi le plus beau film des USA souvent imité jamais égalé" le western des westerns " :D :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7699
Localisation : nord-est

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Jicarilla » 01 avr. 2010 14:24

Lou a écrit :Shane pour moi, c'est l'histoire d'un cavalier qui rentre dans mon écran, au son d'une musique qui fait frémir, par la gauche et se dirige vers la droite. Pendant les presque 2 heures que dure le film, il traverse l'écran, telle une rivière qui suit son cours, se repose un instant dans une crique, polit quelques rochers, descend quelques rapides (!) tout cela linéairement, pour ressortir par la droite, toujours dans la même trajectoire et au même rythme. C'est l'histoire d'un homme qui ne s'arrête pas, comme le temps, ou le progrès. Tous les autres personnages sont figés, dans le fond, figé par leurs destins, leurs choix, leurs besoins de possessions, etc... Seul Shane poursuit sa route, solitaire, conscient des changements survenus et à venir. Ce film me serre le coeur à chaque fois. Car Shane c'est moi, moi qui ai cette nostalgie douloureuse de grands espaces et de liberté mais qui, dans le fond, est comme les personnages figés qui ont décidé de leur destin.

Pour moi personne d'autre n'aurait pu jouer ce rôle. Car Alan Ladd ressemble à un enfant avec un corps d'adulte que le temps a poli et vieilli, mais son regard est resté douloureusement intact (innocent ?) face à la vie, à la fois timide, sûr, intègre, interrogateur et plein de nostalgie. il est fidèle à ses valeurs propres et suit la ligne qu'il s'est imposée.



:applaudis_6: :applaudis_6: Comme c'est beau ... :lol:

PIKE tu viens de trouver un concurrent sérieux. :wink:

Et en plus LOLO va être content. :lol:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2679
Localisation : Aquaverde

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Pike BISHOP » 01 avr. 2010 14:33

On a longtemps discuté sur ce film et certains s'en sont bien moqué, dans "Les films disséqués ou au coin du feu"...
Je ne pense pas que la vie de solitaire soit un idéal de vie pour "SHANE"...
C'est un proscrit, un fuyard, un tueur...Sa condition (qu'il regrette en son fond) l'a placé en dehors de la vie "normale"
de la vie de famille...Sa morale reste une morale chrétienne et familiale..Inculquée certainement dans l'enfance
perdue un temps, qui resurgit au contact de la famille STARRETT et de la communauté paysanne (scène du cimetière)
Cette même morale fait de lui le solitaire qu'il sera encore à la fin (ou celui qui sacrifie sa vie pour celle, ceux qu'il aime
et envie tant)...(Bien vu que la face angélique de LADD fait réminiscence à cette enfance perdue)
Sa tentation de réintégrer une communauté est impossible, car même s'il y arrivait ce ne serait qu'en trahissant encore
la morale chrétienne (en prenant la femme d'un autre)...
SHANE est un être malheureux, profondément, certainement un peu masochiste, privé du paradis par le signe de Caïn..
Tout se résume à la fin quand il dit au gosse (Joey ou Jacky en français) " Quand tu as tué, tu t'es placé en dehors du monde
il n'y a plus de retour possible"...
La différence avec un héros révélateur, c'est que lui, même s'il dénoue la situation, sauve les fermiers, ne les aura changé
aucunement..Ils resteront ce qu'ils sont, leur situation n'évoluera que dans le sens de la communauté rurale , plus tard bourgeoise
Madame STARRETT restera Mme STARRETT..Même si elle aurait peut être craqué pour le pseudo "chevalier blanc"
SHANE est un perdant, au même titre que les samouraïs de KUROSAWA (que les mercenaires de STURGES), que les outlaws Peckinpiens,
seuls ceux qui restent gagnent...Les errants perdent toujours...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
yves 120
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5714
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 01 avr. 2010 15:56

très très bien vu , tout est dit et magnifiquement analysé Pike :applaudis_6: ça fait chaud au coeur qu'il y est encore des gens comme toi qui voient ce film et le ressenti de ce chef d'oeuvre :D tellement critiqué et incompris : :cry:
Modifié en dernier par yves 120 le 15 avr. 2016 21:09, modifié 1 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2679
Localisation : Aquaverde

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Pike BISHOP » 01 avr. 2010 22:57

J'ai vu plus haut des comparaisons et une controverse sur "SHANE" et son remake avoué "PALE RIDER"...
Je dois dire que j'aime les deux, mais il y a des films dont à chaque nouvelle vision on découvre une nouvelle richesse,
une subtilité de plus, une délicatesse de ton rare.."SHANE" est de ces films...
Pour "PALE RIDER" à chaque nouvelle vision, le soufflé se dégonfle, les côtés artificiels des situations et les personnages sans
épaisseur, ni réalité se dévoilent.
"SHANE" pour les gens de ma génération a la nostalgie des films d'enfance, nostalgie même pour un doublage dont je
comprends qu'il semble ringard et gnan-gnan aux jeunes générations...Mais en revoyant cette oeuvre en VO, j'y trouve
encore et encore des quantités de beautés simples, et de justesse psychologique sous jacente..
Point besoin de démesure, d'explosions, de canons à pression, de géant, de tueurs multipliés par 7, de fantastique
de bazar, toutes choses qui correspondent plus à notre époque et qu'EASTWOOD avait déjà intégré (bien qu'étant taxé
lui aussi maintenant de passéiste, de classicisme)...
JEAN ARTHUR, mauvaise comédienne ???? Quelques regards, 2, 3 gestes et l'on comprend tout de cette femme sensible,
fidèle, marié à un brave et lourd rustaud.et presque fanée à son labeur.On comprend sa vie et ses rêves..Rien n'est exprimé avec SHANE, et tout est
dit en regards et gestes ménagers..On est aux antipodes de la malheureuse CARRIE SNODGRESS qui "couche" avec une marionette
fantôme, tout en faisant lambiner son rustaud de mineur à elle...
Pas la peine d'opposer les deux oeuvres...Elles existent toujours, et feront, j'espère encore le bonheur de beaucoup...
D'autres oeuvres sont déjà plus que parties aux oubliettes..
Revoir les beautés de "SHANE" et en goûter le pathétique..Quel plaisir toujours renouvelé.
If they move, kill'em !!



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités