L'Homme des vallées perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6984
Localisation : Albuquerque
Contact :

L'Homme des vallées perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Cole Armin » 21 juin 2004 19:46

L'homme des vallées perdues (Shane) 1952

Une merveille. Alan Ladd est superbe et de même pour Van Heflin. Seul Jean Arthur (dont c'est le dernier film) m'a légèrement déçu contrairement à d'autres films (non-westerns) où je l'ai vu où elle était mieux. Dommage que George Stevens n'ait fait que 2 westerns.

9/10


Que vaut le DVD ??


Attention selon ce site : http://www.michaeldvd.com.au/Reviews/Re ... sp?ID=3450

L'image est meilleur sur le zone 2 que sur le zone 1.

Both versions use the restored print, and the same aspect ratio, but the video transfer on the R1 is greatly inferior.

= Le transfert vidéo du zone 1 est infèrieure à celui du zone 2.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 866
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) 1952

Messagepar Link » 21 juin 2004 20:39

ah ?
dommage pour moi j'ai le zone 1, enfin il ne m'a pas déçu quand même.
Je fais quelques captures et je les mets en ligne dans quelques minutes .... :wink:

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6984
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: L'homme des vallées perdues (Shane) 1952

Messagepar Cole Armin » 21 juin 2004 20:51

Merci :wink:
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 866
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Messagepar Link » 21 juin 2004 21:17

Les images .bmp des captures ont été transformées en JPEG mais en qualité maximale. Faire ces captures me donne très envie de revoir ce très beau film :D déjà vu 2 fois en 3 mois

il y a peut-être quelques plans flous. Ce que je regrette le plus c'est de ne pas avoir la VO avec STF, car sur le zone 1 il y a la VF mais pas de STF. Le zone 2 est donc plus comlet (play.com)

le test de dvdclassik (zone 2)
http://www.dvdclassik.com/Critiques/dvd_shane.htm

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6664

Messagepar Longway » 22 juin 2004 18:24

Merci Link Jones pour ces captures, je les ai toutes visionné sans en perdre une miette. Inutile de dire que c'est un de mes westerns "CULTE " tourné voici 53 ans déja. Tout est parfait dans ce film : les acteurs, la musique, les paysages majestueux, la réalisation. Ma note? Bien sur 10/10. :D

So long.

jpmotard
Etranger
Messages : 3

Messagepar jpmotard » 22 juin 2004 22:24

C'est vrai que c'est un western sublime ou la violence cotoie le bucolique, pour ceux qui ont le courage, sur le Z2, le commentaire audio (ss titré Français) par le fils du réalisateur je crois nous apprends beaucoup de choses sur le tournage

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10262
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 22 juin 2004 23:17

Film qui aurait influencé Leone sur quelques scénes d'Il Etait une fois dans l'Ouest également.

Avatar du membre
CaptainBlood
Cavalier masqué
Messages : 152

Messagepar CaptainBlood » 27 juin 2004 20:24

Je trouve ce western très sympathique, avec quand même quelque moment qui m'ont ennuyé. Cependant, dans l'ensemble on passe un bon moment.
C'est étrange que vous soyez tous enthousiastes pour ce film, j'avais l'impression qu'il était de bon ton parmi les cinéphile de ne pas aimer Shane (ainsi que Le train sifflera trois fois).

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3446

Messagepar james » 27 juin 2004 20:51

Je te rassure aussi,western qui ai très bon mais qui m'as beaucoup agacé,quelques flash d'action,u beau duel et le reste très fade....mais j'accroche assez :D
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6984
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 27 juin 2004 21:34

james a écrit :qui m'as beaucoup agacé

Pourquoi??
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3446

Messagepar james » 27 juin 2004 22:12

Il se situe dans une continuité de clicheé que nous connaissons deja,le jeu d'acteur surtout (palance,johnson,heflin) y ai parfait alan ladd gache un peu le ton jubilatoire d'un tel film :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Lone Star
Calamity Jane
Messages : 518
Localisation : Dans le désert

Messagepar Lone Star » 02 janv. 2006 16:22

CaptainBlood a écrit :C'est étrange que vous soyez tous

enthousiastes pour ce film, j'avais l'impression qu'il était de bon ton parmi les cinéphile de ne pas aimer Shane

Je dois être cinéphile alors car j'ai détesté "Shane". Quasiment tout m'a agacé : Alan Ladd et son brushing, le gosse-boulet, Jean Arthur limite transparente (sauf pour crier quand Ladd et Heflin se battent).
Heureusement il y a quelques bons côtés : le réalisme de la "ville" boueuse, le personnage de Van Heflin, celui de Ryker qui échappe à la caricature (lorsqu'il justifie sa position), Ben Johnson toujours excellent et trop en retrait.
Image

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Messagepar musselshell » 22 avr. 2006 17:50

Tellement d'Italiens que je relance Shane, western américain pas si archétypal que ça...pourquoi? parce que malgré les apparences, le film réussit à mon avis un tour de force: un conte lointain souvenu par un enfant, et un film adulte qui s'adresse à des adultes...Tout a été dit sur ce film, à mon avis intemporel tant il emblématise à merveille l'exposition des noeuds contradictoires qui fondent le genre: la loi naturelle et la loi sociale, l'errance contrainte ou choisie, le foyer et l'inconnu du lointain qui se rapproche, l'amour qu'on se refuse et qu'on refuse...donc aussi le sacrifice, puisque de toutes façons imposé. Alan Ladd et Van Heflin, sans être des acteurs extraordinaires, répondent parfaitement au projet de Stevens: qu'est-ce que la force? le courage? la sagesse? De quoi parle t'on quand on les évoque, quand on les invoque? Qu'est-ce qu'un héros, qui est le héros? Jean Arthur est bouleversante, admirable petite bonne femme déchirée entre le devoir et le trouble. Les fermiers sont d'un réalisme rare pour un western de 1952, la bourgade boueuse, l'introduction brutale, transversale, zèbrant l'écran, de l'extraordinaire Jack Wilson, à la fois reptilienne et saccadée, comme sortie d'un conte nordique...alors que Shane s'approche à n'en plus finir vers la ferme des Starret, vers le spectateur, sous une lumière éblouissante sur fond de Tetons...son départ, à la fin, de nuit, plan arriere vu de l'enfant, un dernier plan de face pour le spectateur quand il gravit une colline...
Par ailleurs un des plus beaux duels de l'histoire du western, net, sec, dans un saloon qui nous fait sentir son bois...
Un film qui me fait aujourd'hui le même effet qu'à dix ans.

Avatar du membre
pouêt
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1269
Localisation : Bétaille (Lot)

Messagepar pouêt » 04 mai 2006 9:49

A mes yeux, c'est le film typé année cinquante par excellence.

Une famille de pionniers bourrée de bons sentiments, un héro solitaire vertueux à la moralité infaillible (épatant pour un pistolero/aventurier !), un méchant tueur à gage tout de noir vêtu, un vieux et puissant propriétaire terrien qui fait peur aux gentils pionniers, un brave toutou qui suit partout une chère tête blonde témoin de l'histoire,... il y a même une biche qui vient boire à la rivière !

C'est tellement c'est plein de clichés et bien réalisé que je le classe avec LA CHEVAUCHEE FANTSATIQUE dans le petit groupe des westerns mythiques fondateurs du genre.

Je n'avais jamais entendu parlé de ce film avant de venir sur le site. Voilà le genre de bonne surprise dont je vous suis redevable !

Je conseille à tout le monde de le voir pour :
1/ avoir un aperçu synthétique du western ultra-classique made in hollywoood, à des années lumières des spaghetti.
2/ éventuellement l'apprécier (comme moi et tant d'autre) si le côté "fleur bleue" et un peu "gnan-gnan" ne vous fait pas peur.

Ma note pour cet épisode de la "Petite-maison-dans-la-prairie-mise-en-péril-par-un-vilain-éleveur-expansioniste" : 9/10.
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Carcasse
Shérif
Messages : 2505
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 06 mai 2006 11:18

Au départ, la seule chose qui m'avait géné, dans "Shane" (l'Homme des vallées perdues), était l'acteur Alan Ladd, avec son brushing, son révolver brillant, son impeccable costume en peau avec les franges et les moulinets qu'il faisait avec son révolver...
Cela détonnait avec le reste d'un film au réalisme presque sordide. Cette ville, en admettant que nous puissions appeler ainsi, les deux baraques plantées dans la boue, ces personnages rustres et durs, ce tueur mythique habillé de noir dont les revolvers penchent aggressivement... Ce côté "aube de l'humanité".

Mais j'ai fini par comprendre que ce bel Alan, n'était qu'une image. Qu'il était vu ainsi par les yeux de l'enfant (Il n'y a d'ailleurs que l'enfant qui le voit faire des moulinets de son arme). C'est le héros dont il rêve, un demi-Dieu : il doit être parfait... Imaginez un peu Galaad en haillons !

Et là, les choses s'emboîtent. Le preux chevalier qui ne fait que passer, poursuivant quelque quête mystérieuse, paré de ses armes étincelantes ; les dames et les enfants l'admirent ; il s'arrête pour venir au secours des faibles et des opprimés en s'attaquant au dragon. Mieux, il se mêle aux pauvres gens, car il n'est pas hautain, mais il repartira son devoir accompli car son destin est ailleurs (la quête de la pureté ?)...

Ainsi, une fois réglé ce personnage si étonnant et détonnant, il nous reste un western plutôt réaliste*. Le duel est court, mais extraordinairement fort avec Jack Palance qui, sous l'impact des balles, percute table et chaises (c'est une volonté du réalisateur qui revenait de la guerre que de montrer les dégats que pouvait faire un six-coups ; pour une fois que je regarde les bonus ! :D). Le héros est blessé (il ne faut pas que ce soit trop facile : pour l'enfant, souffrir dans sa chair est une preuve de sacrifice), mais il est attaqué par derrière : un chevalier invincible ne saurait être navré que par immonde traîtrise !

Disons-le tout net : j'avais adoré ce film quand, vers 12 ans, je l'avais vu comme un simple western. Plus tard, au niveau mythique (très manichéen), je ne l'en ai aimé que davantage ; aujourd'hui la métaphore m'a ouvert d'autres horizons qui semblent expliquer aussi bien le choix d'Alan Ladd** que le jeu de Jean Arthur.
A mes yeux, un réel petit chef-d'œuvre !

Mdr... maintenant j'ai envie de le revoir ; allez, salut. Je me le remets !
(Au moins, j'en ai convaincu un... Moi !!! :D)



*Tout le monde sait ici que Jack Palance a inspiré Fil Defer (un Lucky Luke), mais regardez les premières images du décor : Morris avait tout compris !
** Toujours dans les bonus, est rapportée une phrase d'Alan Ladd. J'ai bien aimé tourner avec George Stevens. C'est un grand réalisateur ; il me laisse du temps. Je ne suis peut-être pas le meilleur acteur au monde, mais je suis fort sur les pauses..." :lol:
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités